LOSC – ASSE (0-0) : la Forez Académie au diapason

D’habitude, on en prend plein les valises ; là, on est reparti avec les sourires lillois bien au fond du sac.

.

Le mâche en une phrase : Lille ou pas, m’en bats les couilles… Galtier, machin chouette… Rien à foutre.

.

Les joueurs et Puel avaient fixé leur objectif : jouer, suer et grapiller ce qu’ils pouvaient en vue du classement.

Et on va pas tortiller, le FAP voyait les Verts se prendre un bon branlon dans le Nord. Qu’est-ce qu’on est content de s’être trompé mes croquants ! On était pessimiste, qui pour nous lancer la première bière ?

Il y avait des raisons de craindre ce match contre les leaders de la Ligain, bien décidés à empocher 3 points sur les 4 qu’il leur faut pour être couronnés champions. D’autant que Sainté est inconstant cette saison. Oui, mais les hommes du Glaude ont des certitudes dans le jeu depuis Nîmes et sont sur une bonne série qui nous a permis de bien remonter au classement. La joute s’annonçait donc intéressante face aux Dogues de Galette (on le salue).

.

LE ONZE

On restait sur 7 matchs avec de vrais progrès dans le jeu, pour 2 défaites seulement ; et 2 victoires lors de nos 2 dernières rencontres. Le Glaude a trouvé le moyen de stabiliser son équipe avec ce 4-4-2 qui nous offre des repères et une animation intéressante :

.

.

LE MÂCHE

.

8′ Pressing haut de Lille, longue balle de Sow pour Bouanga dans le dos de la défense, Maignan s’impose.

13′ Debuchy est pas loin d’ouvrir le score sur un coup-franc d’Hamouma. Les Verts poussent en ce début de match.

36′ Yilmaz s’infiltre et sert Araujo en contre, mais ce n’est pas cadré.

.

MI-TEMPS
3 occasions seulement mais une première période intense. Les Verts ont entamé le match en mordant dans le ballon, ce qui a calmé les Lillois d’entrée. On sent les Dogues timorés, sans doute à cause de l’enjeu et la peur de prendre un pion. Sainté est sur sa lancée des matchs contre le PSG, Montpellier et l’OM. A noter que Khazri a été très surveillé, que la charnière Kolo-Sow (haha) est très sérieuse et que Neyou a dégouté les Lillois, notamment vers la demi-heure de jeu. Le dernier quart d’heure a vu Lille se réveiller et mettre le pied sur le ballon.

.

La seconde période a commencé comme la première a fini.

60’ Nordin a failli être servi au second poteau par Trauco, mais c’était sans l’intervention de Botman. On ne reverra pas Arnaud : Puel fait un double changement 2 minutes plus tard (Nordin -> Abi, Hamouma -> Aouchiche). En face, Lille en effectue trois.

65’ et 68’ Les Lillois s’approchent de la surface, il y a des contacts, mais pas de pénalty.

Les Verts sont attentifs et les Lillois ont du mal à passer. Faut dire qu’ils s’en donnent pas forcément les moyens et qu’ils semblent attendre une faille plutôt que de forcer notre défense.

83’ Et là, c’est le drame : Abi se blesse alors que nos 5 changements ont eu lieu. Les Verts vont devoir finir à 10 et se recroqueviller en défense. Surtout que nos contres sont souvent gâchés par des fautes techniques. Les Verts restent présents dans les duels, agressifs dans le bon sens du terme. On est aidé par notre milieu de terrain renforcé après les ajustements de Puel.

90’ coup-franc excentré côté droit pour Yazici, qui pose un centre-tir tendu, bien vicieux. Ca passe devant nos défenseurs et les attaquants adverses. C’est effleuré par Ikoné, mais Green est resté sur ses appuis et effectue une claquette, déviant la balle sur son poteau. On a tâché nos slips mais on vient de valider le match nul ! Lille a été bon sur les ailes, mais faut dire qu’ils étaient contraint de contourner notre bloc : nos milieux et défenseurs axiaux ont été solides.

.

LES IMAGES DU MATCH

Ce que vous ne verrez pas dans cette vidéo :

  • Neyou rater une passe
  • Des Lillois qui jouent libérés
  • Une belle action de Nordin sur l’aile
  • Green prendre un but

.

Binouzaret résume mon sentiment, on est trop connectés :

.

J’ai pas compris les réactions suite à cette remarque de Fonte, qui semblait surpris par notre match, mais pas amère. M’enfin, j’vous la met, tout le monde en parle.

.

.

Prochain match, au mieux on gagne une place, au pire on en perd une. La différence ? La prime des droits TV. Angers rencontre le PSG, autour dire que ça va être compliqué pour la der’ du bon Moulin. Les Grenats quant à eux reçoivent l’OM ; on peut donc s’attendre à tout. Gagner contre Dijon permettrait en tout cas de finir en beauté et sans trop de regrets au vu de la physionomie de notre saison.

.

On peut déjà être soulagés d’avoir échappé à la bataille de la relégation : de la 13ème à la 18ème place, c’est 6 équipes qui se tiennent en 2 points ! Monstrueux. Le multiplex de la 38ème journée sera digne d’un Die Hard.

.

Une image contenant texte

Description générée automatiquement

Petite coquille puisque j’ai parlé d’un coup-franc d’Yilmaz lorsqu’il s’agissait en fait d’Yazici. En voulant corriger, une réponse « 1 point pris » a été dédoublée…

Toujours est-il qu’on voit que les performances de nos deux milieux axiaux vous ont impressionné ! Bien sûr, on oublie pas notre douzième homme préféré, le poteau de Green, qui vient le suppléer sur sa claquette réflexe de toute beauté.

.

.

LES NOTES

.

Green 5/5 : « J’aiiiii ! » Je suis fan de ses sorties aériennes. Il sait lire le jeu et soulager sa défense : les perfs de Sow et Kolo en ont été bonifiées, j’en suis certain. Toujours plus simple d’être serein lorsque que ton goal te couvre. Il détourne le coup-franc compliqué d’Yazici sur son poteau et nous offre 2 points. Merci matru !


Le poteau de Green 5/5 : comme d’hab, il enchaîne les performances. Meilleur sparing partner du bel Etienne, qui comptabilise donc 7 poteaux adverses en 7 matchs. La chance des bons.

Debuchy 3/5 : très sérieux, il a bien anticipé certains décalages. Il a beaucoup couru face à son ancien club. J’espère le revoir l’an prochain pour qu’on relance Maçon sereinement. Malheureusement, sa prolong’ dépend peut-être de celles de certains jeunes (Moueffek en tête, mais aussi Bajic dans une moindre mesure).

  •  remplacé par Moueffek (81e, non noté) car en manque de jus. Moueffek qui a apporté beaucoup d’activité, d’explosivité et de présence dans les duels. On l’a vu gicler de notre défense (ce n’est pas sale) au moment propice pour récupérer la chique et lancer un contre ou deux.

Sow 4/5 : gros match du gamin qui a vraiment progressé cette saison. Très présent dans les duels notamment. Il a été calme et disponible pour ses partenaires en défense. Il a aussi soigné sa relance et effectué des transversales et des ouvertures intéressantes. Il est très jeune et le voir afficher un tel niveau dès sa première saison est motif d’espoir pour la suite. Surtout que le gamin a la tête sur les épaules.

Kolo 4/5 : notre meilleur défenseur ce soir en fait. Comme la saison dernière, après avoir été écarté du groupe, il se bouge pour sortir des prestations satisfaisantes. Il a su anticiper plusieurs mouvements adverses et jouer (enfin) son rôle de leader de la défense.

Trauco 3/5 : moins offensif qu’à son habitude, il a su être sérieux et empêcher les Lillois d’infiltrer notre défense par son aile. Il a quand même tenté quelques ouvertures, dont une pour Nordin qui aurait pu être décisive.

Nordin 1/5 : un peu sévère, ok, mais il a été bien pâle balle au pied… Son principal intérêt ce soir a été d’écarter la défense adverse et de revenir soutenir Debuchy… Il n’a pas été aidé par la grosse performance de Reinaldo, mais enfin faut le dire : Nordin a beaucoup de mal lors de cette seconde moitié de saison.

  • Remplacé par Aouchiche (62e, non noté) qui a tantôt joué à droite, tantôt à gauche. Il a eu du mal à tenir le cuir, mais la dynamique du match ne l’a pas aidé dans ce domaine. Très sérieux et attentif dans son placement défensif dans l’ensemble.

Camara 4/5 : encore une fois, quelle activité… ! Il a colmaté les brèches et littéralement emmerdé ses vis-à-vis successifs. Il m’a surpris par certaines accélérations et sa capacité tout au long de son match à couper les lignes de passes et se jeter dès que les Lillois étaient trop relâchés.

Neyou 5/5 : il a pris son jaune mais c’était pour ouvrir le quart d’heure où il a dégoûté les Lillois et il fallait se faire respecter et être attentif. Il a été très précis dans ses transmissions, il a su nous donner de l’air quand il fallait, orienter les offensives lorsqu’il y avait la place. Surtout, il a été précieux par sa capacité à assurer la relance sous pression. Du Neyou dans le texte, il revient bien après des semaines où il avait été plus émoussé.

  • Remplacé par Youssouf (81e, non noté) qui a été appliqué et qui est vite rentré dans son match pour apporter une fraîcheur bienvenue.

Bouanga 3/5 : il a été très actif pour empêcher les Lillois d’avancer et n’a pas bouder la dépense d’énergie. C’est par son côté qu’on était les plus à l’aise offensivement. Sauf que cette dépense a eu un prix en seconde mi-temps, avec pas mal d’approximations techniques qui nous ont empêché de lancer nos contres.

Hamouma 2/5 : au four et au moulin. En position axial initialement, il allait souvent faire des appels ou combiner sur les ailes, pour mieux revenir dans l’axe après. La paire Soumaré-André n’était pas un cadeau, loin de là, et il a eu du mal à s’exprimer vraiment.

  • Remplacé par Abi (62e, non noté) qui a effectué une rentrée intéressante avant de se blesser… Franchement, je crois en lui, c’est un jeune appliqué et il ne mérite pas sa malchance. Sa blessure (83e) survenant après nos 5 changements, on a dû finir à 10, le couteau entre les dents. On avait le mental pour.

Khazri 3/5 : il a parfois manqué de soutien. Quand il s’agit de se bagarrer pour tenir le ballon et nous permettre d’avancer, il est bien là. Il est craint par les adversaires et ça libère des espaces. Ça fait aussi qu’il subit pas mal.

  • Remplacé par Gourna-Douath (70e, non noté) pour colmater notre milieu dans l’axe. Bien vu de la part de Puel, Lille ne pouvait plus passer avec cet ajout. Encore précieux dans son apport physique et sa sérénité.



Puel 4/5 : Monteeeez, joueeez ! Oui, c’est bien çaaa ! Reculeeez paaas ! Organiseeez les gaaars ! Il est très présent pour soutenir son groupe, on le sait. Il sait apporter des ajustements techniques précis à chaque sortie de balle aussi. Mis à part le choix de titulariser Nordin, il a fait les bons choix, a su motiver et encadrer les joueurs. Sur ce match, on est d’abord rentré dans les Lillois avant de leur tenir la dragée haute, sans être trop inquiété malgré leur possession supérieure (60/40). Un match bien préparé, donc, et ça s’est vu. Ce groupe a grandi tout au long de la saison et le fait d’avoir autant fait jouer (et progresser !) les jeunes va être très bénéfique pour la prochaine saison (cf le tweet de Robert plus haut). La progression de Camara est aussi à mettre tout particulièrement à son crédit. On voit qu’on commence enfin à récolter les fruits de tout ce travail de fond et de sapeOn espère finir en beauté pour chopper la 10ème place.

.

.

Gruger Rocher

.

.

HorsJeu recrute toujours donc si le cœur t’en dit, lance toi en cliquant sur le bouton plus bas ! Et si tu veux juste nous aider un peu à produire des contenus de qualité, alors tu peux faire un don, en cliquant juste à côté.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disent même plutôt sympa. Gruger Rocher et Robert Binouzaret sont aussi sur le touitoui : viens donc les saluer.

Gruger Rocher

3 commentaires

  1. Elle est belle cette académie Gruger Rocher! On a vu le même match et quel match! Pas vu les verts nous offrir des frissons comme ça depuis un moment en vrai, c’était tendu mais on avait la confiance! J’espère qu’on pourra fêter une victoire contre Dijon. Vive la Forez et vive le FAP!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.