ASSE – Nîmes (2-1) : LA FOREZ ACADÉMIE S’EST FAIT PEUR

Les Verts espéraient se refaire la cerise face à une équipe en difficulté. Ce fut fait, mais pas sans un manque d’attention. Ou d’intentions, c’est selon…

Le match en une phrase : pour une fois que l’arbitre utilise bien le VAR…

Puel continue son travail de remise en forme d’une équipe qui souffle le chaud et le froid. Le Glaude a la chance de voir revenir des joueurs en forme ces temps-ci, que ce soit physiquement ou au niveau des performances.

Pour ce match à la maiseuon face aux Nîmois, le manager choisit de reconduire de nombreux joueurs afin de conserver un esprit qu’il a apprécié. Il reconduit également un schéma. Tout ceci est très bien pour la continuité : on sent qu’une dynamique d’équipe s’instaure. C’est de bon augure pour la suite. Pourvu que les corps tiennent dans les prochains mois.

LA COMPO

La charnière 100% formation est rassurante mais pas sans soucis potentiels : il faut veiller à la vitesse de Perrin et la fougue de Fofana. Mais il s’agit très clairement de notre meilleure charnière possible en attendant le retour du plus beau de tous : Saliba. Debuchy poursuit son retour en grâce. Au centre, c’est Diousse qui est associé à Cabaye. On attend de voir ce que cela donne. Khazri en 10, cela fait plaisir tandis que Nordin et Honorat sont toujours sur les ailes dans deux registres différents : Honorat plus pour centrer, Nordin pour repiquer. Abi en pointe est une belle promesse : à voir ce que cela donne au niveau des remises et des déplacements.

LE MÂCHE

Fallait pas arriver en retard dans les travées du Chaudron ! Dès la 5e minute, Khazri fait un bel appel dans le dos du latéral droit adverse. Trauco le sert d’une belle ouverture aérienne. Le contrôle du tunisien est délicieux, tout comme son ouverture du pied droit qui trompe Bernardoni à ras de terre (1-0) !

Le but est validé par le VAR, tant Khazri est parti à la limite du hors-jeu – de façon tout à fait licite cependant. Les Verts sont pas loin de remettre ça, cette fois par Nordin, mais Bernardoni s’interpose (9e). Les stéphanois tiennent bien le cuir et sont dynamiques. On sent des joueurs plus sûrs de leur jeu et de mieux en mieux physiquement. Cabaye joue de manière très juste. Debuchy et Trauco proposent des choses dans leurs couloirs. Khazri met le pied sur le ballon. Nordin est particulièrement remuant et Abi est très mobile et assure de bonnes transmissions. Je suis notamment étonné par son jeu dos au but. Sur une nouvelle offensive, Khazri voit une de ses frappes passer à côté du cadre alors que Bernardoni était aux fraises (20e).

C’est là que le VAR va encore bien jouer son rôle (incroyable !) : Nordin est bien servi par Abi. Lancé sur la gauche de la surface, il se fait faucher sans appel par un défenseur nîmois. Pénalty tout à fait logique, que Khazri transforme impeccablement (2-0). Ça sourit sur le terrain. Premier doublé pour Wahbi depuis belle lurette et 20ème but pour lui sous le maillot vert.

Malheureusement, Puel avait raison : les Verts manquent encore de constance mentale sur toute une période. C’est là qu’on va commencer à reculer. Certains joueurs baissent l’intensité de leurs appels et l’équipe va moins vers l’avant. On sent de la prudence, mais les joueurs semblent aussi se dire qu’ils tiennent ce match. Erreur. Sur une perte de balle ô combien coupable d’Honorat, Denkey va hériter du ballon. Il pose alors un centre rentrant délicieux… Ferhat ne se fait pas prier et égalise de la tête aux 5 mètres, Ruffier ne bouge même pas (2-1, 45e). Perrin était mal positionné et reste très passif sur l’action. Trauco s’est fait berné et n’est pas présent physiquement… Ferhat était tranquille pour ajuster sa déviation. Les Verts sont coupables de céder juste avant la pause.

La deuxième période est beaucoup plus étriquée. Envolées les certitudes et l’envie. Évaporé le dynamisme offensif. On voit beaucoup plus de fautes techniques. Honorat ne fait pas un grand match et est remplacé par Bouanga ; tandis que Cabaye rend une bonne copie malgré une baisse de régime que vient palier M’Vila (60e).

Le match est devenu indigeste. Puel densifie comme souvent son milieu de terrain dans le dernier quart d’heure : Camara remplace Khazri (84e). Les Verts ont un regain de forme. Pourtant, sur un corner nîmois, Trauco est encore une fois battu dans les airs. Landre croit égaliser pour Nîmes et punir des stéphanois attentistes… Sauf que l’arbitre désavoue les visiteurs en se référant au VAR : un nîmois était hors-jeu au début de l’action. Juste et logique, mais c’est bien notre veine, tiens !

Sur un nouveau coup de pied arrêté, Bernardoni est monté dans notre surface. C’est là que les Verts parviennent à partir en contre, par l’intermédiaire de Camara puis Bouanga. Ce dernier marque dans le but vide après un raid… Mais l’arbitre va refuser ce but et revenir à la main de Bouanga, lorsqu’il contre la frappe nîmoise au début de l’action. Un poil exagéré mais pas illogique du tout : l’arbitre applique les règles et s’aide du VAR à bon escient, rien à dire.

On en reste là malgré des arrêts de jeu qui n’en finissent pas, les 3 points sont une juste récompense malgré le fait qu’on se soit fait peur. Les Verts auraient pu beaucoup mieux gérer ce match qui était à leur portée. Le Glaude connaît le foot sur le bout des doigts et a plusieurs fois dit que son groupe n’était pas encore apte à livrer 45 minutes d’affiler à haute intensité. Mais globalement, malgré l’adversité qui était moindre, ce match a de quoi rassurer ; en attendant la suite et le retour de Monnet-Paquet qui nous propulsera vers l’Europe…

LES NOTES

Ruffier 3/5 : il est laissé par sa défense sur le but, mais il aurait pu mieux anticiper cette action sans doute… Le centre de Denkey était soudain et au petits oignons cependant. La faute initiale vient du couple Perrin-Trauco.

Debuchy 3/5 : plus sérieux au fil des semaines, on va espérer qu’il aura du carburant jusqu’en mai, tant la concurrence de Palencia n’est pas ce qui le menace le plus.

Perrin 3/5 : au sol, il a été le plus actif de la charnière. Très sûr de son placement… jusqu’au but. Il aurait sans doute eu un petit 4 sans ça. En seconde, il a rassuré son monde lorsqu’il a fallu faire le dos rond.

Fofana 3/5 : il a défendu sans se faire expulser. Un bon match donc.

Trauco 2/5 : il apporte toujours offensivement, notamment cette passe décisive pour Khazri. Mais derrière, son placement nous coûte un but et demi… Vivement que Silva revienne et reprenne le rythme. Le brésilien a plus de présence physique et mord les mollets. Notre péruvien a des lacunes défensives trop importante pour une défense à 4.

Cabaye 4/5 : j’ai été dur avec lui récemment, il m’a bien fait fermer ma mouille sur ce match. Il était à la baguette en première et si l’équipe a si bien respiré, c’est en très grande partie grâce à lui. Il revient bien physiquement en ce mois de janvier, niveau intensité c’est indéniable. Mais il est encore juste sur la longueur : remplacé par M’Vila (60e, non noté) qui a fait acte de présence et qui a participer à restabiliser le milieu stéphanois une fois qu’il est rentré dans son match.

Dioussé 2/5 : pas trop ça, hein… Il est trop juste mentalement, derrière ça suit pas… C’est dommage. Quand ça allait bien, il suivait le mouvement. Dès que ça tangue, il est le premier à dessaler.

Khazri 5/5 : on lui demande d’être juste techniquement, d’être un fer de lance de nos offensives et de marquer. Il a été au RDV sur ces 3 points et il en donne tout autant à son équipe qui les engrange avec soulagement. Remplacé par Camara (84e, non noté) qui prend le relais d’un Wahbi fatigué et qui vient condenser notre milieu. Ce socle a permis à l’équipe de se sentir mieux en fin de match et de permettre des appels sur les ailes. Camara lance d’ailleurs le contre du but refusé à Bouanga.

Honorat 2/5 : il était pas dans le match… En attaque, il ne sentait pas les coups et en défense, il perd bêtement le ballon qui permet à Nîmes de centrer et de marquer… Il est sur courant alternatif, on ne sait pas à quoi s’attendre d’un match à l’autre. Remplacé par Bouanga (60e, non noté) qui est apparu en jambe et frais mentalement. Son but a été refusé mais il marquera sans doute bientôt.

Nordin 4/5 : j’ai été dur avec lui aussi. Il a montré ce soir qu’il peut ambiancer son couloir sur un match. Très mobile, il a bien combiné avec Abi et Khazri. Il obtient un pénalty qui vient récompenser sa première période. On l’a fatalement moins vu en deuxième.

Abi 4/5 : honnêtement, il m’a bluffé. Je l’ai déjà vu rendre pareil copie, mais cela commencerait presque à devenir une habitude pour lui. Il a de la qualité dans les déplacements, les remises dans le sens du jeu ou dos au but… Il ne lui manque qu’un but sur ce match, mais tu ne peux pas lancer tes ailiers et être à la réception des centres à chaque fois. C’est un attaquant d’avenir, Puel devrait lui apporter beaucoup.

Gruger Rocher

HorsJeu recrute donc si le cœur t’en dit, lance toi en cliquant sur le bouton plus bas! Et si tu veux juste nous aider un peu à produire des contenus de qualité, alors tu peux faire un don, en cliquant juste à côté.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club et les photos illustrant cette académie, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Gruger Rocher

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.