[Rétro] ASSE – OM (2-1) : LA FOREZ ACADÉMIE REMONTE LE TEMPS

Cette académie est une rétrospective du match aller contre Marseille, le 16 janvier dernier. A l’heure du non-match de Sainté à Marseille, et après plusieurs semaines houleuses, il est intéressant de voir ce qu’on disait à l’époque.
Garantie sans retouches ni botox.

On est le 16 janvier 2019, l’ASSE est très bien placée au classement avant une semaine olympienne qui va la voir affronter l’OM puis l’OL. Tout se passe bien à Sainté, que ce soit sur le terrain où Khazri illumine la France et où le duo M’Vila – Selnaes brille aussi, mais aussi en coulisse où c’est l’alliance sacrée derrière l’entraîneur Gasset, qui a les clés du sportif.
C’était l’bon teuemps…


Pour l’académie de Marseille – Sainté (du 3 mars), ça a été couvert par Roland Gromerdier :
 OM – ASSE (2-0) : LA FOREZ ACADÉMIE PERDURE

.

Sainté s’était mis la pressieuon avant cette semaine olympienne, à jouer Marseille puis Lyon. Ça avait lâché du Champions’ League en interview, juste avant une semaine ultra médiatique face à deux gros morceaux qu’on accueille à la maison. Semaine décisive, c’est le moment d’avoir du caractère et de montrer les crocs.

.


Merci M’Vila de montrer la voie et d’encourager les Verts à se mobiliser pour se donner les moyens de leurs ambitions. Parler de la C1, c’était le moment au vu de notre position au classement. Avec Khazri, M’Vila est un joueur qui tire ses coéquipiers vers le haut. Ça a payé. Et avant le match contre la banlieue, académie sur les sardines.

.

Le match en 1 phrase : « Wahbi Khazri, on t’aime ! »

.

Jouer l’OM n’est jamais anodin. Outre que ce club fait chier son monde depuis qu’ils ont eu le fric pour se payer Bosquier et Carnus, ça reste un adversaire coriace qu’on avait pas battu à la maison depuis quelques temps, malgré des matchs à rebondissements. La compo était attendue :

Sans surprise le Père Gasset.

.

Gasset reste sur son 3-5-2 qui permet d’avoir une bonne assise défensive. Ce système a permis à Perrin de retrouver du poil de la bête notamment, et à KMP de s’exprimer plus librement. Ce système a aussi le mérite de recentrer un peu Diony, même s’il lui arrive toujours de partir sur l’aile gauche pour dédoubler avec Silva ou étirer la défense.

.

LE MÂCHE

.

Il démarre plutôt bien puisqu’on accule d’abord les sardines sur leurs buts. Sur un centre puissant de Khazri, Diony se jette mais rate sa tête alors qu’il était seul face au but (11e minute). Je me dis qu’on va le regretter amèrement… Ces matchs ne pardonnent jamais, surtout qu’on aime se faire punir face aux gros.

C’est pas raté : sur une offensive marseillaise, Thauvin s’infiltre sur l’aile avant de centrer en l’air et en retrait. Strootman arrive lancé, M’Vila n’est pas là pour l’empêcher de placer son coup de casque, la Ruff’ ne peut rien faire, 1-0 pour l’OM.

J’annonce à un pote qui se fout du match mais qui est là pour les bières : « Pffff, fait chier. Mais allez, on va marquer à la 60e et à la 87e ».

Sainté pousse et tient plutôt bien la balle. Mais dès qu’on passe leurs 40 mètres, on a plus de mal. Khazri mène la révolte et Gustavo fait bien chier. Le brésilien est à la limite de la faute, voire du jaune, parce qu’Amavi se fait plusieurs fois fixé par KMP tandis que Khazri part dans son dos. Ça sent bon. D’ailleurs, Lopez accroche Wahbi dans la surface marseillaise… Mais l’arbitre reste de marbre. Notre buteur ne s’est pas trop forcé pour tomber, mais il y avait bien contact. Pas scandaleux de pas siffler.

Au final, les Verts rentrent dans les vestiaires sous les encouragements du public. On se dit qu’il y a la place de revenir et même de l’emporter. Les marseillais sont pas très bon et on en a sous le coude.

Problème, les marseillais reviennent avec de meilleures intentions tandis qu’on fait les timides. Ca m’énerve mais on a tendance à être fébrile et à toujours reculer dans ces matchs. Faut dire que la maîtrise technique est de retour chez les phocéens qui prennent l’ascendant au milieu. Heureusement, ça tripote la chique dans notre moitié de terrain, ok, mais ils ne passent pas notre rideau défensif. Y’a bien que Thauvin pour nous faire suer de l’interfessier. Cela dit, on sort aucun ballon. Cabella est nul à chier dans ses transmissions mais même dans ses retours défensifs, il manque de volume. Frustrant, d’autant que M’Vila et Selnaes ont besoin de soutien. Aussi, j’observe que notre positionnement en 3-5-2 nous permet pas de dédoubler sur les ailes pour sortir la balle (le centre est congestionné) et lancer des offensives (qui pourraient faire mouche vu les errances d’Amavi et les difficultés de Gustavo à contenir Khazri). Il faudrait limite que nos 2 avants s’écartent sur les côtés pour combiner avec Silva et KMP. Remember l’animation d’un soir à Gerland, avec Brandao et Erding qui effectuaient des courses sur les ailes avec un Cohade très mobile. Mais derrière, il faudrait que nos milieux, Cabella en tête, se projettent vers l’avant. Et pour ça, on peut rêver.

Sainté va avoir une occas’ via son numéro 10 qui s’infiltre et sert Selnaes dans la surface. Dos au but, le norvégien pivote et tir, mais c’est trop peu puissant pour inquiéter Mandanda (55e). Arrive alors la 58e minute : M’Vila lance Khazri à l’extrême limite du hors-jeu. Il arrive lancer dans la surface adverse, prend de vitesse Mandanda et se fait faucher par ce dernier : pénalty incontestable ! L’arbitre demande la VAR pour checker si Khazri était bien en jeu au début de l’action… avant de désigner le point de pénalty ! Loïs vient embrasser Wahbi qui pose le ballon avant de transformer plein centre, 1-1 (59e) !

On se dit qu’on a fait preuve d’efficacité sur une de nos rares offensives… On arrive même pas à lancer de réelle contre-attaque, la fin de match s’annonce chaude tandis que les marseillais reprennent possession du cuir au milieu de terrain. Thauvin se montre encore menaçant, avant que Ocampos ne soit lancer dans la profondeur avant de perdre son duel contre Ruffier ! (81e)

Hamouma est rentré en jeu et se montre très mobile. Salibur quant à lui est à contre-courant… Complètement paumé. A la 87ème, Selnaes hérite du ballon au milieu de terrain et balance une longue tangente vers Hamouma qui part dans le dos de la défense. Soucis, c’est inutile, l’action se passe à l’entrée de la surface et les défenseurs adverses prennent le ballon de la tête, Hamouma n’en verra pas la couleur… Je grogne… Sauf que Rolando foire sa tête et que c’est Khazri qui hérite du ballon à l’entrée de la surface ! Il contrôle avant de mettre une sacoche qui part déchirer les filets, 2-1 pour les Verts ! Mais quel joueur, mon belet, quel joueur !

Fouilla, ma prédiction était bonne ! Buts à l’heure de jeu et à la
87ème ! C’est bin d’la chance.

La fin de match consiste à contenir les offensives marseillaises tandis qu’on essaye de pas trop tâcher nos frocs… Finalement, les Verts arrachent 3 points qui ne sont pas démérités malgré la domination technique phocéenne en seconde mi-temps, mais faut bien avouer qu’on a le cul bordé de nouilles. Très belle opération pour les Verts !

.

L’homme.

.

LES NOTES

Ruffier 4/5 : il ne peut rien sur la tête de Strootman. Il se montre présent le reste du match jusqu’à ce duel qu’il remporte sans ciller à la 81ème sur la seule échappée d’Ocampos. Arrêt décisif qui nous permet d’aller chercher les 3 points par la suite.

Kolo 4/5 : très efficace et subtil dans ses déplacements et ses relances. Il n’a pas pris l’eau alors qu’il avait Thauvin en face, de loin – très loin – le meilleur marseillais.

Subo 3/5 : solide mais toujours aussi peu mobile. Ca a pu le gêner face à Ocampos mais il a su le contenir proprement la plupart du temps. C’était pas trop compliqué non plus, l’argentin est un poulet sans tête.

Perrin 3/5 : ses relances ont été très aléatoire, ce qui a eu le don de me faire râler. Mais dans l’ensemble, bonne presta défensive du Capi. Mais là encore, c’était pas trop compliqué tellement Marseille était brouillon et s’en remettait à Thauvin.

Silva 3/5 : il a tenu le choc mais Thauvin lui a donné du grain à moudre. Diminué physiquement, il a répété beaucoup de courses malgré tout.

Remplacé par Salibur à la 75ème (non noté), qui semblait pas savoir se positionner, ni trouver ses partenaires. Mauvaises courses, mauvaises transmissions, il n’a pas pu rentrer dans son match. Mais est-il rentré dans sa saison, déjà ?

KMP 4/5 : il a tenu son côté et a finement joué la partie tactiquement, Amavi s’en souviendra. Le marseillais se faisait aspirer tandis que Khazri partait dans son dos… Depuis quelques temps ; depuis Dijon pour être précis (edit : Sainté n’avait affronté Dijon qu’en Liguain à ce moment-là), Kevin fait des matchs très aboutis. Ce nouveau poste lui va comme un gant. C’est très bien qu’il soit resté au club au vu de sa saison.

Selnaes 1/5 : ouais. Il a été inconsistant et souvent timide ou brouillon. Si on ne tient pas au milieu, c’est en grande partie à cause de son manque de volume de jeu ce soir. Il a aussi manqué de soutien et d’appels devant lui. Sa passe pour Hamouma qui amène le caramel de Khazri n’était vraiment pas folle…

M’Vila 3/5 : il a fait le job mais sans plus et c’est dommageable au vu de la physionomie du match, puisqu’il n’a pas galvanisé ses partenaires. En même temps, il a assez de seaux d’eau sur les bras, il va pas porter les bobiats* autour de lui (*bobias,-asse ou bobiat (gaga) : (adj) qui est peu dégourdi). C’est vrai que l’ancien rennais a pas été aidé par notre norvégien, mais il a manqué d’énergie dans les duels. Il est resté calme par contre et ce fut précieux dans certaines transmissions. Heureusement qu’il est là.

Cabella 0/5 : zéro, sévère ? Honnêtement, il n’a servi à rien. Quand je vois ce genre de ‘performance’, je me dis « comment on peut le considérer comme un leader technique ? ». Encore moins comme un numéro 10 puisqu’il n’y a aucune réflexion dans sa prestation semble-t-il.

Diony 1/5 : il s’est battu mais on voit qu’il n’est pas à l’aise sur l’aile car… il manque de technique et d’agilité, tout simplement. Cependant, il fatigue ses opposants et cela a profité à Silva et à Khazri. Mais bon, on lui demande évidemment plus.

Remplacé par Hamouma à la 65ème (non noté) : lui est mobile et ses prises de balle ont été intéressantes. Mais il a manqué de soutien avec l’équipe recroquevillée. Si seulement son corps pouvait le laisser tranquille, on aurait bien besoin de lui vu notre animation offensive.

Khazri 4/5 : le seul, LE SEUL, à bouger les Marseillais devant, à être un danger permanent. Heureusement qu’il est là putain. Sans notre facteur X, on vaut rien devant. Mais il ne peut pas être au four et au moulin et il faudrait mieux l’accompagner.

Remplacé sous les acclamations par Polomat à la 90ème : il est rentré, le temps de tacler un coup comme un badabeu et de (bien) couvrir ses partenaires sur le côté gauche.

.

LE BILAN DU MÂCHE

La première étape de la semaine olympienne a connu un heureux dénouement. C’était pas gagné ! Mais on empoche les 3 points. Des points précieux face à un concurrent direct, qui a bien sûr des forces mais qui montre de nombreuses faiblesses cette année. On a su en profiter… Même si l’écrire comme ça me paraît exagérer : ça sous-entend qu’on aurait gagné une bataille tactique. Connerie. On a beaucoup trop subi, et nos offensives n’étaient pas inspirées et tactiquement posées. Seul Amavi a été baladé dans tous les sens face à notre homme en forme (KMP). Gustavo en a chié aussi, mais cela est surtout dû à la prestation individuelle de l’homme providentiel (Khazri).

Aussi, il y a un enseignement : le système en 3-5-2 dans cette animation ne nous convient pas dans les grands matchs. Pourquoi ? Face à un gros pressing sur la paire M’Vila-Selnaes (sous ciblée), on n’a pas la capacité de sortir le ballon depuis l’arrière pour construire des actions offensives ou construire notre jeu et garder la possession du ballon.  Ce système ne nous permet pas de dédoubler sur les ailes non plus. Du coup, on se retrouve rapidement acculés en défense, avec beaucoup de pression et des relances dégueulasses… Il faut revoir cela et changer de système et d’animation. Malgré l’excellent intérim de Monnet-Paquet dans ce système, je comprends que Gasset veuille absolument Debuchy pour une défense à 4. En prime la paire Subotic-Perrin est bien trop prenable avec un peu de vitesse. Mais si le 3-5-2 stabilise clairement notre défense, il ne semble pas répondre efficacement à nos problèmes dans le jeu. Et pour poker Lyon dans quelques jours et assurer notre nouvelle ambition de tenter d’aller chercher la C1, il nous faut être bien plus solide et être capable de tenir le ballon pour être menaçant devant.

.

Gruger Rocher

.

Le flim du mâche

.

HorsJeu recrute donc si le cœur t’en dit, lance toi en cliquant sur le bouton plus bas ! Et si tu veux juste nous aider un peu à produire des contenus de qualité, alors tu peux faire un don, en cliquant juste à côté.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Gruger Rocher

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.