La Lens Académie note RC Lens – AS St Étienne, 2-0

- Lens -
Après Paris puis Bordeaux, Lens continue sa revue des clubs historiques du championnat en recevant les Verts. Et c’est peu dire qu’on a tous envie d’à nouveau hurler Pas pour Dinndaaaaaaaaaaannnnnnnne.

Ça faisait longtemps. Vraiment longtemps que je ne m’étais pas levé un matin avec pour seul objectif de la journée de mater un match du Racing. Cryogénisé par des années de L2, la passion s’était transformée petit à petit en un vague intérêt. Comme en terminale, quand j’avais mis 6 putains de mois à pécho la belle Aurélie pour me rendre compte quelques semaines plus tard que c’était pas plus mal, en fait, qu’elle habite loin. Parce que bon, mater Dawson, ça va bien une fois, mais si c’est pour rater le foot et qu’en plus ma braguette reste fermée durant la pub, c’est vite chiant.




7h00, H-10. Cafetière allumée, Choco BN préparé, j’attaque la journée tambour battant. En pensant à Cahuzac, je me prépare une biscotte.

8h10, à-peu-près H-9. Junior numéro 2 descend. Il a fait pipi au lit. La pression du match sans doute. Lui aussi sait qu’il ne peut pas continuer à enchaîner les bons dodos comme ça. La réalité va nous péter à la gueule sous peu, c’est certain. Je le rassure en lui disant que ce n’est pas grave mon chéri, et l’envoie se doucher. Pendant ce temps, je chope le mug pas BM sur la table, savoure mon café et mets un peu de musique. Écouter du Jean-Louis Leca au réveil, quoi de mieux pour rassurer un enfant?

Prends ça I Muvrini

10h30. H-6 1/2. Je suis allé chercher mon drive chez Auchan, à Hénin.
C’est encore plus cool qu’avant. Avec les mesures de distanciation, t’as même plus besoin d’aller aider la meuf de 45 kilos qui se pointe avec tes courses, elle galère toute seule. C’est pour notre bien à tous. Fouad Madri, qui est garé sur la place GIC-GIG juste à côté doit penser pareil, mais pour d’autres raisons.
N’empêche qu’avec son physique à la Corentin Jean, elle a tout à fait le profil pour se faire déchouler par le gros Walid, du quai 7, qui regarde pas trop où il va avec son caddie blindé. En démarrant, je me dis que c’est sympa tout de même que le Racing ait pu retrouver une reconversion à Mesloub. C’est ça d’avoir un président influent.

12h30 H-4 1/2. Les mecs de BM m’énoncent la liste des attaquants de St Étienne et que ça va être chaud. Les pauvres avaient oublié que Badé était de retour de suspension. Je pars manger en les ayant rassurés, tout en checkant sur le compte twitter de Gromerdier qui sont les types qu’on va affronter. Je repars sans info mais avec un guide des meilleurs PMU du Grand-Paris.

14h H-3. On mange un peu tard, en même temps le week-end. Pour agrémenter mes frites, je tire une bière et, tel Franck Haise, je bois la pression.

15h30 H-1 1/2. On se refait avec Junior numéro 1 toutes les vidéos youtube des Lens-St Étienne. Des 3-3, des 3-2, des frappes-chutes de Jemaa, des minasses de Démont. Notre opinion est forgée : c’est clairement un match pour Banza.

16h30 H-30. J’ai trouvé facilement un lien streaming pour le match. C’est sympa cette nouvelle chaîne là, Téléfoot. Pis on retrouve des vieux joueurs de quand je regardais encore tous les matches. Comme Jallet, qui est resté fit. Ou Mathieu Bodmer. Qui est resté fat.

17h00. H.

HAise
En route pour la victoire

0e : Coup d’envoi donné par les Vert. Un énorme cassoulet balancé en touche dans nos 22m. Y’a pas à dire, le beau jeu, ça nous change de la L2.

3e : Clauss déboule sur le flanc droit, 1e centre, dans les burnes de Kolodiezak, 1e corner. 1e bière. Classique.

4e : Réplique des Verts. Badé se fait enfumer dans la surface, notre chanteur corse dévie d’une manchette. Nous ne le savons pas encore, mais il s’agit de la dernière offensive stéphanoise du match.

10e : Après un gros pressing, ça taquine dans les 20m stéphanois, Kakuta casse des hanches, Clauss sert sans contrôle Ganago qui nous sort sa spéciale « contrôle orienté, énorme coup de rein » avant de se faire salement descendre par TK. 5 minutes de tergiversation, une VAR et une civière plus tard, l’arbitre sort le rouge.
L’équation est connue : péno = Kakuta + ficelle = 1-0

18e : Gaël frappe un corner pour Lens. Moulin passe à travers, Banza, fraichement rentré est tout seul à 1 m du but. Sa reprise à côté du ballon – rebond sur le bras plonge Bollaert dans le silence. Ce geste est à montrer dans toutes les écoles de magie.

20e : Ça fait vraiment bizarre de voir un joueur de Lens tirer correctement les CPA. Kakuta, donc, tire un coup-franc à 30m, Medina décroise une petite volée de beau gosse, petit filet, 2-0. El caballero de la pampa fait 3 tour de terrain avant que l’arbitre n’annule tout ça pour une vague histoire de horsjeu point net.

25e : Énième contact entre les tractopelles du Forez et les guerilleros d’Artésie. Doucouré-Cahuzac-Medina d’un côté, Moukoudi-Camara-Aouchiche de l’autre : prends ça la Pléiade.

28e : Rivera tente de prendre Clauss de vitesse. Le lensois prend le temps de signer des autographes aux rares supporters présents en Lepagnot avant de reprendre le vert naïf.

29e : Minasse de Sotoca, contrée in extremis par Moukoudi, nouveau corner.

31e : Haïdara, le Clauss noir, fait leur fête à Bouanga et Sissoko et réussit un magnifique centre. J’étais clairement pas prêt.

34e : 13e corner. C’est toujours bien tiré mais pas assez pour que Banza ne puisse faire main.

43e : Gradit s’emmerde et va descendre Aouchiche, comme le transfert de Badé. Gratos.

44e : Énième centre de Sotoca dans la surface verte, les Foréziens n’ont pas vu la ligne médiane depuis 20 minutes…

Prends ça les Verts
Medina au duel face à Nordin.

Mi-temps : Khazri, le Bodmer du Sahel, rentre.

46e : Clauss fume Neyou et centre pour Banza qui prend le dessus sur l’un des 3 gros renois-verts. Moulin détourne d’une main ferme, Sotoca reprend à bout portant et envoie le ballon sur le parking derrière la Trannin. C’est sympa de faire participer les vigiles à la fête.

50e : Les Verts sont complètement asphyxiés par le pressing Sang et Or, qui commence dès les 25m adverses avec Kakuta et Sotoca. Maçon et Sissoko tiennent le coup, mais Moukoudi est au bout de sa vie.

59e : Le match devient limite chiant. St-É ne voit pas le jour, les Lensois jouent à la baballe, tandis que les verts jouent au chien-chien. Pour la déconne, Doucouré tente une frappe. C’est dire si on est en confiance.

Le groupe vit très bien.

65e : Qu’il se fasse martyrisé par Clauss passe encore, mais par Banza, faut pas déconner. Maçon descend Simon et prend enfin son carton.

67e : On comprend que ce soit chiant pour un gros de devoir s’arrêter une fois qu’il a réussi à se lancer. On pardonne du coup à Khazri d’avoir descendu Gradit à 85m de ses buts après une chevauchée de 40m. Triple Lutz pour Jonathan sur l’impact et rouge pour Khazri, qui va pouvoir prendre son service plus tôt au drive d’Hénin-Beaumont.

68e : Kakuta sorti, c’est Mauricio qui joue 10. Haise chambre, j’aime ça.

72e : Médina s’arrache au point de corner et harcèle Maçon dans les 18m, il parvient à mettre Haïdara en position de frappe. C’est bien évidemment complètement raté mais ça fait marrer Doucouré, dont la frappe de la 59e vient d’atterrir à Givenchy en Gohelle.

Mauricio
C’est bien que Mauricio rentre en confiance.

74e : Nouvelle frappe de Doucouré, cette fois directement sur le terril de Mazingarbe.

80e : Sur le 87e corner lensois, Mauricio trouve Sotoca qui fusille Moulin. 2-0. Ce n’est que justice pour Florian, dont l’engagement ne méritait pas de marquer en L1 après Haïdara.

82e : « über à l’Haise©, Francky fait rentrer Boura, Jean et Pérez. Si Boura n’a pas le temps de nous faire sa 3e faute de marquage en 3 matches, Pérez fête son entrée d’un contrôle du tibia-touche devant la Marek. Pas facile à refaire le geste de Banza.

91e : Supersub tente de se l’emmener dos au but avant de se prendre les pieds dans le tapis, c’était pas sa journée.

Les gôrs :

Leca : 3. Au chômage partiel.
Badé : 4. Le Bon.
Gradit 4 : L’autre Bon.
Medina 4 : International argentin, chico.
Haïdara : 4. Si même lui se met à faire du football…
Clauss : 5. Pas plus mal que l’Euro soit repoussé d’un an.
Doucouré : 4. La Brute.
Cahuzac : 4. Le Truand.
Kakuta : 5. Déjà qu’il faisait très mal devant, si en plus il défend comme une hyène…
Sotoca : 4. Dépucelé, donc heureux.
Ganago : 5. Un seul ballon touché, match plié.

Banza : 1. S’il est dans un bon jour, il en met 3. S’il les garde pour Lille, on lui pardonne.
Jean – Pérez – Boura : NN

Bonus : le résumé

Prochain match, le derby. Et ça sent aussi le pipi au lit la veille…

@R_Direktor

R_Direktor, dit Luissette

Chômeur, pédophile, consanguin, mais aussi alcoolique et drogué. Il n’est exclu que j’ai, un soir d’ivresse, fait des cochonneries avec ta maman et ta sœur. Ou les miennes, je ne sais plus. Un seul credo : « Ma main dans la gueule, ma bite sur ton front »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.