Bordeaux 1-1 Nice : La Scapulaire Académie cultive ses regrets

« Bis repetita placent »
Les choses répétées, redemandées, plaisent…
Très franchement, on n’en est pas persuadé persuadé…
Richard doit probablement supporter les girondins.

A l’heure où la France tremble pour vaincre et dominer ce satané coronavirus, où le patient zéro court toujours (ça en fait déjà un qui court) sans trébucher, il faut bien reconnaitre que ce sinistre Bordeaux-Nice ne passionnait ni la foule, ni la presse et guère plus les principaux acteurs.

Nous allons donc vous épargner des commentaires aussi inutiles que désespérants. Vous nous remercierez une prochaine fois.


La Morale du Match

« Misère, Misère…  C’est toujours sur les pauvres gens, que tu t’acharnes obstinément »

Nous jouons donc la carte de l’efficacité. Ça nous change de nos attaquants. Nous passons directement aux notes. Dans les moments pénibles, il faut savoir se concentrer sur l’essentiel. On a bien conscience d’être un petit peu trop sévère sur ce match. Mais que voulez vous, le dépit nous envahit.


Le Vrai Résumé

Pour les vrais courageux


Les Notes

Costil 2/5
Il prend un but sans avoir d’arrêts déterminants à faire de tout le match. En réalité, il ne peut que s’incliner sur la magnifique inspiration de notre bonne pomme d’Adam. On lui accorde quand même une note moyenne pour l’ensemble de sa prestation. Il a su rester debout, ne pas s’endormir et crier de temps en temps un « Allez les gars » avec un panache rafraichissant (et sans alcool). Bref, un vrai capitaine courage. 

Sabaly 1+/5
Youssouf peut jouer aussi bien à droite qu’à gauche sans altérer sa capacité à louper ses centres. Très respectueux de son attaquant direct, il préfère se mettre à bonne distance pour ne pas trop le perturber ou l’intimider. C’est un bon gars.  Après on peut le critiquer mais il ne faudrait pas oublier qu’il remplace numériquement Benito. Alors finalement pas si dégueu son match hein….

Les girondins quand ils mènent au score

Koscielny et Jovanovic 2/5
On ne va pas se raconter de salade niçoise, ils n’ont jamais été mis en danger. Lolo nous aura même fait admirer à nouveau sa belle qualité de passe. Ca faisait longtemps et on ne va pas se mentir, ça rassure un peu.

Jovanovic profite de la sérieuse blessure de Pablo pour revenir en force et durablement dans la rotation. Encore dix blessés et Paul Baysse pourra croire à nouveau en sa bonne étoile.

Kwateng 1+/5
Enoch sait défendre, aucun doute à ce sujet. Mais l’ancien nantais est en difficulté quand il s’agit de centrer ou de combiner. On sent bien qu’il n’en fait pas de sa principale priorité, en tout cas pas immédiatement, immédiatement…

Basic 4/5
Depuis le départ de Tchouameni, le Croate a pris une autre dimension.  Il faut avouer que ce n’était pas bien compliqué non plus. Le pauvre Thomas était bien plus souvent occupé à couper les rondelles de citron sur le banc qu’à montrer ses véritables qualités sur le terrain.  Comme quoi il faut toujours se méfier des analyses à la petite semaine. A confirmer malgré tout…

Basic aujourd’hui et c’est aussi (et surtout) l’occasion de vous redonner envie de zieuter du coté de chez Nanarland

Otavio 2/5
Il est parfaitement complémentaire avec Basic. Quand on ne lui demande pas de créer du jeu et de se projeter vers l’avant, le Brésilien est parfait pour ce poste. Vu nos prétentions offensives, il fait donc parfaitement l’affaire.

Pardo 1/5
Aujourd’hui c’était Bernard. Vous me direz « oui mais il était bon le Bernard ». Vous êtes des connaisseurs et je vous félicite. C’est vrai il était bon. Mais il a quand même 59 ans. Remplacé par Oudin à la 65e qui s’est échiné à nous démontrer, une nouvelle fois, l’incompétence remarquable et formidable (si, si à ce niveau c’est presque du génie même) de notre cellule de recrutement. C’est bon Rémi tu peux arrêter maintenant, on est déjà vachement convaincu là.

Super joueur mais qui avait trop tendance à sniffer les lignes…

Hwang 1/5
Il faudrait vérifier un truc. Si ça se trouve dans le règlement de la LFP il est formellement interdit de remplacer un Coréen pendant le temps réglementaire. Ça doit être un truc pour séduire le public asiatique. Franchement ça ne peut être que ça car on l’aime bien notre Hwang, mais il est au bout du rouleau de printemps (blague de merde honteuse). Sérieusement il faudrait penser à le laisser souffler un peu, pour lui bien sûr, mais aussi pour nous. 

Préville 2/5
Il slalome comme personne. Il sait jouer avec son corps, il a un sens du finish précieux. Ce n’est pas du foot qu’il aurait dû faire mais du ski. En attendant il plante (le bâton) et trouve la barre, Nico reste le meilleur attaquant de l’équipe. Voilà une vérité qui blesse.

Kalu 1/5
Kalu a plutôt bien commencé son match. Dès la 5e minute, il décide finalement de lever le pied considérant qu’il avait déjà assez travaillé comme ça, pis quoi encore, hein ? On ne va pas se tuer au boulot non plus !! Sousa décide alors de claquer son 49-3 et de le remplacer par Maja à la 73e. L’autre Nigérian rate par deux fois des véritables situations pour remporter le match. Jimmy peut dormir sur ses deux oreilles. Il sera toujours présent pour agiter sa queue quand son coach lui demandera (et qu’il sera rétabli). 


Les autres 1+/5 (globalement, c’est moche)

On avait bien remarqué depuis le début de la saison que Patrick Vieira avait tendance à faire n’importe quoi. Les Aigles ont quand même réussi la sinistre performance d’être dominé par des Toulousains, jouant qui plus est à 9 contre 11. Alors forcément on ne s’attendait pas à grand-chose de positif de ce match. On avait raison et il n’y a pas de quoi être fier.

La première période niçoise fut catastrophique. Ce n’est pas compliqué, on aurait cru voir jouer les girondins au creux de l’automne. C’est bien le principe de « relancer proprement de derrière », mais encore faut-il avoir des joueurs capables de jouer au ballon sans mettre en danger toute l’équipe par une passe approximative ou un contrôle américain. Nous ne les avons pas, Nice non plus. 

Vieira est un pragmatique mais un pragmatique lent. Il modifie sa composition en deuxième période et essaie de faire jouer les joueurs à leur poste de prédilection. Magie Magie, c’est plus cohérent et du coup ça marque. 

Visiblement INEOS ne s’est pas encore lancé complètement dans le foot, ou alors soit ils se sont trompés dans le dosage des produits soit ils ne connaissent pas les règles du jeu…


Ailleurs dans le Monde

Yvan Barbet est enfin revenu de blessure. Étonnement, son retour coïncide avec la bonne série de QPR. Quand on pense que notre staff lui avait préféré Yambéré. Personnellement c’est un des départs que je regrette le plus. Il y avait la place pour lui de s’imposer en défense. On lui souhaite que du bien pour la suite de sa carrière.  

Ça ne serait pas con pour les girondins de prendre ce gars là en stop, il est souriant en plus.


Nous terminons notre modeste chronique ainsi. En attendant la prochaine giclée de Nausée, perdez-vous sur horsjeu, proposez vos services (osez, osez) et venez tailler le bout de Darcheville (de gras) avec moi sur Twitter.

Note du service relecture : Faites-vous plaisir pour 16,90 € fdp (sans offense) en commandant Superacad contre Ménèsis en format papier !

Kiki Musampala

Élevé en fûts de chêne et mis en bouteille au château .Exilé à Charlestown. Voisin de Rimbaud et de Francis Maroto.

5 commentaires

  1. Vrai question : en quoi Oudin est un foirage complet ? Tu veux dire que c’était pas la priorité ou qu’il n’est pas adapté au style de jeu ?

    • Pas la priorité oui, clairement.
      Une mauvaise pioche, je demande à voir.
      On entr’aperçoit à peine ce qu’il peut apporter pour le moment.
      Mais il a une bonne finition.
      Il doit lui aussi ne pas jouer à son poste de prédilection.
      Je suis sur ma faim…

      • Merci d’avoir pris le temps de répondre. Parce que j’avais le souvenir (un peu enjolivé sans doute) que c’était plutôt un rouage pas loin d’être essentiel à Reims et qu’il était plutôt bon (10 buts la saison dernière)….

  2. c’est un savoir-faire que de rendre des purges finalement agréables à revivre en lecture.
    Bravo.

    Quelle inconstance, quelle inconsistance dans cette équipe… quand Sousa aligne une équipe à peu près identique à celle de la fois d’avant il n’est pas récompensé par cette capacité à alterner le bon et le très mauvais d’un match à l’autre, j’allais cité Kalu, mais ça vaut pour tous. Sauf Costil, toujours présent, et Benito, toujours mauvais.
    Je ne comprend plus ce que fait Sousa, mais il n’est pas aidé non plus.

    PS : c’était marrant de t’entendre sur Top Gi !

  3. Je crois que tu as raison concernant Hwang. Il y a forcément une clause pour ne pas le sortir,ou un bon d’achat pour des masques FFP2, un truc dans le genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.