Bordeaux-Covid (1-9): La Scapulaire Académie au chômage partiel

scapulaire
ET DIRE QUE CERTAINS VONT JOUER EN CHINE POUR METTRE LEUR FAMILLE A L’ABRI.

Dans le logement de Nausée Savajicl. Le téléphone sonne. Sur le qui-vive depuis trois semaines, jamais loin de son smartphone ni de l’accident de bagnole, Nausée décroche:

« Allô?

-Monsieur Savajicl ?

-Lui-même.

-Ici le Président.

-Longmachin?

-Qui ça ? Non, le Président de la Raie Publique, Emmanuel Macron.

-Ah. Vous avez du vous tromper, la Canebière c’est la porte à côté.

-Non, c’est bien à vous que je souhaitais m’adresser. Comme vous le savez, nous sommes en guerre. Contre un ennemi invisible certes, mais…

-Je connais la chanson. Que voulez-vous ?

-Eh bien, j’ai ouïe dire qu’entre deux académies, vous fréquentiez l’hôpit…

-Chut! Ben voilà, tout le monde va savoir, c’est malin. Et alors, faut bien que je bosse un peu pour me payer une connexion, sinon pas d’académie. Si vous saviez le taux horaire pratiqué chez Horjeu, vous en feriez une entreprise publique.

-Merci du tuyau. Mais ce que je voulais vous dire, c’est qu’entre votre expérience professionnelle et votre histoire de famille, vous êtes l’homme de la situation.

-Que vient faire Mamie Litaric là-dedans? Elle n’est même pas malade!

-Savajicl, Milosevic, la guerre en Yougoslavic, tout ça…

-Oh, la guerre je ne l’ai pas vraiment vécue. Et puis moi, j’étais plus Richard Witschge que Casque bleu.

-Otan pour moi mais on s’en fout. La Nation a besoin de vous. En ces temps difficiles, il faut savoir moral garder.

-Si telle est ma mission, occuper les gens je vais essayer. Mais vous allez être égratigné. »


La composition :

Costchine

Sabalit Gossellenie Messechère Locrise Sanito

Otlavie Rhumen Partou

Kaluefa Agnès Boudin Personnenville

Soignand (c)

Pour une fois, Soignand hérite du brancard de capitaine.

Remplaçants :

Gaëtan Toussin – Vukasin Jovamouric – Enckor Kloitreng – Youssef Faillite Benasser – Toma Patic – Olivier Vérhwang – Josh Majax.

On notera les absences d’Andy Cipation, de Javier Masquerano et d’Andres Pirateur. Faute de moyens, on n’a pas pu les faire venir. Encore une grossière erreur de Jocelyn Gouvernnec.


Le match:

Si une bonne relance part souvent du gardien, on sait qu’une crise sanitaire digne de ce nom débute toujours en Chine. Après la grippe aviaire, la grippe porcine, voici donc le coronavirus.

Fin 2019, les premières informations tombent. Un nouveau virus fait des ravages à Wuhan. D’ici, on regarde cela d’un œil curieux. Une petite envie d’exotisme ? Allez, on lit un article sur Génésio dans le journal l’Epique. Le championnat chinois est suspendu. Merde alors. Le virus tue maintenant des gens dans tout le continent mais on s’inquiète car Alessandrini ne pourra pas s’entraîner de suite.

Ah mais au fait, il y a des Européens là-bas et ils souhaitent sûrement rentrer au pays? La petite Thaïlandaise n’a pas le temps de finir ce pour quoi l’enfoiré la payée qu’il doit foncer à l’aéroport.

On met les expatriés en quarantaine, tout roule, on va limiter la casse… C’est ainsi que l’Italie connait ses premiers cas. L’épidémie progresse à vitesse grand V.

Le carnaval vénitien se déroule quand-même, on ne déconne pas avec la tradition! Pour bien faire les choses, des Lorrains s’y rendent en masse, eux qui aiment participer au petit carnaval organisé chaque année dans leur région… Oups, rentrez les mecs, ça craint pour vous! Et pensez à rendre visite à vos proches pour raconter votre week-end agité ! N’oubliez pas de ramener un hideux masque à Mamie, elle qui vous attend bien sagement à l’EHPAD.

En Alsace, des culs-bénits se rejoignent pour caresser leur petit Jésus en se tenant l’apôtre des couilles et participe à disséminer le Mal. Heureusement que les enfants sont porteurs sains.

Voilà le Grand Est touché de plein fouet, comme si l’ASNL ne suffisait pas à malmener la région. L’Ile de France n’est pas en reste. Déjà, la démographie joue un rôle important dans l’épidémie. Mais si tu ajoutes à cela quelques milliers de clampins venus s’agglutiner, s’embrasser et s’embraser pour une qualification en Champions League…

On pourrait toujours reprocher au préfet de ne pas avoir empêché un tel rassemblement. Mais que penser de l’UEFA, qui a tout fait pour maintenir un maximum de rencontres ? Lyon-Juve, Atalanta-Valence, Liverpool-Atletico… Ou comment le virus voyage en première classe. Quand l’argent est plus important que la santé,c’est qu’on vit dans un beau monde de merde. La société est ainsi faite, le football n’en est qu’un reflet.

Assez rapidement, les hôpitaux sont débordés par l’arrivée massive de ceux qu’on appelle désormais les « covid ». Ben oui, quand cela fait des années que la priorité est donnée à l’économie, que des centaines de lits sont fermés, des services entiers déménagés, que le personnel est restreint, que le matériel est manquant…

Si tu as 75 ans (soit seulement deux de plus que Hilton), tu ne peux pas entrer à l’hosto. A 70 (un Koscielny et demi), on ne te réanime pas, la place est laissée à un plus jeune.

Pour venir à bout de cette crise sanitaire, on demande à chacun de rester chez soi. C’est la seule solution pour enrayer l’épidémie. Chaque jour, le nombre de covid augmente. Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas Thiodet qui tient les comptes. Ils sous-estiment largement la réalité.

Le monde s’est arrêté et l’économie avec. Il n’en reste plus que quelques-uns à bosser et leur but n’est pas d’enrichir des actionnaires. Ceux qui ont été forcés à se mettre au chômage partiel ont découvert que la solidarité pouvait sauver de l’ennui tout y trouvant une utilité pour son prochain. Chaque geste compte. Le peuple peut s’unir et montrer à ceux qui les gouvernent qu’ils ne peuvent continuer à se jouer de lui ainsi.

Le football, quant à lui, attend patiemment son heure. Les joueurs gardent la forme comme ils peuvent (je me demande d’ailleurs à quoi vont ressembler Fekir et Payet d’ici la fin du confinement). Les têtes pas forcément bien pensantes essaient de trouver des solutions pour pouvoir terminer les compétitions et limiter la casse au niveau économique. A ce petit jeu, Aulas a montré encore une fois quel genre d’homme il était. Les chaines de télévision menacent de ne pas payer la dernière traite. Les joueurs en fin de contrat vont se voir proposer une prolongation de quelques mois. Les académiciens vont devoir redoubler d’énergie pour essayer de faire vivre le site et vous faire passer le temps.

Il parait que le fait de rester chez soi est une bonne chose pour l’introspection. J’ai essayé. Une fois évacuée l’idée que le football est une futilité après tout ce qu’on évoqué, j’ai vite dévié sur les titres de 99 et 2009. D’une part, l’année en 9 ne semble donc pas toujours aussi pourrie que celle-ci. Mais je me suis rendu compte à quel point ce sport pouvait être important grâce à son côté émotionnel et universel.

A tous ceux qui s’inquiètent de l’avenir du foot: s’il ne se relève pas, c’est qu’il ne reste plus grand-chose sur cette planète. Et le monde ne s’est pas arrêté de tourner après Divock19, aucune raison qu’il le fasse avec Covid19.

Les notes des dites 33:

Costchine (5/5):

Il pouvait pas manger du chat comme tout le monde ?

Sabalit (1/5):

Il a eu beau arpenter son couloir, il n’était pas assez présent lorsque l’on avait besoin de lui. Trop souvent débordé par des adversaires qui arrivaient en masse.

Gosselnie (5/5):

Un match paradoxal:

La défense immunitaire épargne les gosses ce qui atténue quelque-peu l’horreur de la situation. Mais le fait que ces mômes puissent être porteurs sains et donc vecteurs de la maladie est une des raisons de la difficulté à enrayer l’attaque adverse.

Messechère (0/5):

A l’origine de la débâcle. La messe organisée en Alsace a contaminé des milliers de personnes et la région le paie cher. Il n’a pas passé le Grand Test.

Remplacé par Jovamouric. Rapidement averti, il a lutté jusqu’au bout. Mais l’envie n’aura pas suffi pour sauver sa prestation.

Locrise Sanito (5/5):

Sa progression est sans commune mesure avec celle de ses prédécesseurs. Il a vite mis la concurrence d’accord. Sa rapidité, sa technique mais aussi sa sournoiserie mettent à mal l’adversaire.

Inconnu du grand public il y a peu, nouveau débarqué, il a surpris tout le monde. Incontestablement, il restera dans le mémoires des supporteurs.

Mais des points négatifs sont à souligner:

Arrivé libre, il va finalement coûter très cher. On est obligé de nous plier en quatre pour répondre à ses exigences. Ses prétentions en termes de protection n’ont pas été prévues. Le Président a du commander en catastrophe des tonnes de protège-tibias en Chine. L’économie du club va morfler à coup sûr.

Rhumen Partou (4/5):

Polyvalent, il a plusieurs cordes à son arc. Un joueur avec de telles caractéristiques est toujours à son maximum à la sortie de l’hiver. Son jeu est difficile à lire pour ses adversaires. On nous l’avait bien dit qu’on serait surpris par sa qualité de transmission.

Otlavie (4/5):

Il ne perd que 2% de ses ballons. Mais il en touche tellement qu’au final, ça en fait un paquet. Il a pris une place essentielle dans le vestiaire, il est un véritable lien entre les générations même si on sent bien qu’il a un faible pour les plus anciens.

Supervisé par l’Europe entière, il a décidé de poursuivre sa progression à Bordeaux. Ses prochaines semaines seront scrutées.

Kaluefa (0/5):

Comme souvent, il a trop tardé dans ses prises de décisions, contribuant à mettre à mal tout le collectif. Le jour où il aimera le ballon autant le pognon, on aura tout gagné.

Rapidement sorti du jeu, il a cédé sa place à Majax. Celui-ci est venu prêter main forte à Soignand en s’occupant des tâches ingrates.

Agnès Boudin (0/5):

Son poste de meneur de jeu la destinait à prendre les choses en main, à orienter les actions en prenant des décisions justes. Sa nonchalance et son dédain pour les tâches défensives auront nuit à l’ensemble.

La tête déjà à Paris,elle a abandonné tout le monde et est sortie du jeu, remplacée par Olivier Vérhwang. Pas facile pour lui d’entrer dans un match comme celui-là. Il a enfilé son maillot et a semblé de suite à l’aise dans la fonction. Ce qui n’est pas forcément bon signe pour l’après match.

Personnenville (5/5):

Il est devenu le joueur le plus important de l’effectif. Sans lui, on sent bien qu’on ne pourra pas aller au bout des actions. Après des débuts timides, il a remis un coup de collier et a redoublé d’efforts. Son apport est enfin reconnu. On a besoin qu’il persévère.

Soignand (5/5):

Notre soldat. Avec lui, on peut partir à la guerre. Avec le peu de moyens qu’il a, il se donne corps et âme. Sa seule obsession : le bien commun. Son poste et ses fulgurances font de lui notre héros. Mais lui, il s’en fout royalement d’être considéré comme tel. Tout ce qu’il voudrait, c’est de pouvoir exercer son métier, celui pour lequel il se lève tous les matins, dans de bonnes conditions. Le mettre ainsi en avant est juste une excuse pour cacher la politique d’austérité menée depuis des années. Que les dirigeants le portent ainsi aux nues est une hérésie de plus à mettre à leur crédit. Eux qui n’ont jamais voulu l’écouter lorsqu’il manifestait ses inquiétudes, qu’il réclamait des renforts. Ils l’ont pris pour un con mais il n’a jamais rechigné, il a continué à bosser.

Soignand n’a même pas cinq minutes pour manger ni aller pisser. Il voit nombre de ses collègues tomber, lui continue tant qu’il peut. On lui promet une prime de match de mille euros, qu’ils se la foutent bien profond, on ne l’achètera pas comme cela! Le debrief risque d’être salé. Le temps de leur faire un deuxième trou du cul viendra et il espère que tous les supporteurs contribueront à l’élargir.

Pour conclure:

Un petit mot sur la bombe qui est tombée récemment : les Girondins risqueraient un dépôt de bilan. Soyons honnêtes, cette nouvelle a de quoi effrayer. On aime notre club, on souffre de voir ce qu’il est devenu. Mais ne mettons pas la charrue avant Lebœuf. Nous ne savons pas ce que vont décider les Ricains. On pourrait peut-être leur proposer de laisser le club gratos contre une livraison de masques. Ou faire confiance à Fievet, qui semble bien décidé à passer la vitesse supérieure pour acquérir les Girondins. Il lui serait difficile de faire pire mais attention tout de même à ses paroles de supporteur. Que ce ne soit pas un discours populiste. On en entend assez dans la vie de tous les jours, pas la peine d’en rajouter lorsque l’on veut décompresser avec le foot.

Les amis, restez chez vous, tout ça, respectez les distances, si vous faites l’amour, pensez anal, ça limitera le postillon facial.

A bientôt (j’espère).

Nausée Savajicl

Nausée Savajicl

Nausée Savajicl (50% Vosgien, 50% Arcachonnais, 100% Bordelais) Vosgien issu de l’immigration girondine, j’aime surfer à la Moselle et faire du patin à glace sur la jetée Thiers. Mais surtout j’aime les Girondins car parfois, leurs matchs me paraissent beaucoup plus longs que l’hiver de par chez nous.

7 commentaires

  1. Pour une fois, une Académie qui arrive alors que la rencontre n’est pas terminée, on n’a pas l’habitude. Bel effort…

    • C’est clair, on a pris une dérouillée ! Il y aura peut-être un match retour. Mais avant, j’espère que tout le monde saura mettre la pression sur les dirigeants pour renforcer l’équipe…

  2. Excellent !
    Belle plume, belles inspirations.
    Je suis en phase avec ce que Soignand a en tête pour « l’après ».
    Il faudra mettre simplement les points sur les  « i » concernant cette thématique du « soldat sacrifié » alors qu’ils sacrifient tous autant qu’ils sont les soins depuis des années… il faudra leur faire un Retex, digne d’un Rohr traitant d’un retour du petit prince avec le maillot honnit.
    Hold-on.

    • Tout d’abord, merci beaucoup pour les compliments.
      Ce sont des années de haine refoulée qui m’ont poussé à écrire. Le plus dur était peut-être de ne pas dépasser une certaine limite…
      Tu as exactement raison :ce sont les soins qui sont sacrifiés. Et donc les patients mais aussi les valeurs des soignants. Rentrer chez soi en se disant qu’on a fait de la merde mais que ce n’est pas uniquement de notre faute, ce n’est facile pour personne. Sauf peut-être pour Sagnol.
      Que tout le monde aiguisé son gros membre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.