Bordeaux – Lyon (0-0) : La Scapulaire Académie défend comme elle peut

« fabricando fit faber, quam quisque noverit artem, in hâc se exerceat »
C’est en forgeant que l’on devient forgeron.
Et c’est en attaquant qu’on marquera des buts

Le sinistre des Territoires est en confinement après avoir serré des paluches à droite et à droite et rouler une galoche au nounours du Crédit Lyonnais. Naturellement, la question sanitaire se replace sur le devant de la scène, éclipsant par la même occasion le magnifique spectacle du Puy du Fou et ses gradins bondés. Faudra un jour parler de ces gens qui s’entassent au soleil pour admirer une sorte de spectacle, monté à la façon de Robert Hossein et écrit par l’amicale de l’union royaliste de France en vadrouille. En gironde, on ne fait pas les choses à moitié. C’est la crise, il n’est pas question de faire une exception. Les règles sanitaires s’adaptent et s’appliquent à notre équipe de foot. Ça ne semble pourtant pas vraiment utile. C’est tellement le bordel chez nous que même le Covid ne veut pas venir. Et s’il venait à pointer le bout de son nez, on peut être sûr qu’on ne tarderait pas à le transférer avec option d’achat au premier venu.

L’équipe a dû respecter quelques règles. Les gars jouent avec un masque. On manquait de tissu, du coup ils ont presque une cagoule. Vous vous disiez vendredi « Bordel, on n’enchaîne pas trois passes consécutives » et vous aviez raison. Mais vous avez déjà essayé de jouer avec une cagoule ? Non ? Si vous avez moins de quarante ans et si vous ne faites pas de braquage comme hobbies, vous ne connaissez probablement pas cette sensation particulièrement désagréable. Tu ne vois rien, t’as chaud et faut pas être maniaque avec ses cheveux car niveau coiffure, ce n’est pas vraiment ça. On critique les footeux mais je n’ai rien entendu pour souligner le sens du devoir des footballeurs bordelais. On a respecté absolument tous les gestes barrières et les distances de sécurité. Nous ne prenons absolument aucun risque. La consigne était visiblement claire et limpide. Après trois passes réussies, on rend le ballon à Jean Louis sur le côté. Il le désinfecte et il rend aux Lyonnais. C’est propre et ça limite les risques. Du coup on est tranquille, aucun cas de covid chez nous. On ne verra pas de but à domicile avant février 2021 mais on a la santé bordel !!!!

Seul le président ne se masque pas. Aux chants des Ultras qui réclament sa démission, Fredo répond par un panneau lumineux ridicule. Il a vraiment un sens de la repartie d’un collégien. Sur que le Fred devait utiliser dans sa tendre jeunesse le « C’est le premier qui le dit qui y est » ou le trop fameux « Toi-même ». La scapulaire académie tient une nouvelle fois à soutenir le mouvement des ultras et de tous les amoureux du club.

On va revenir sur le match. Si, si, nous le devons. Si vous craignez ne pas supporter la lecture de cette fin d’académie, nous vous invitons à cligner de l’œil gauche frénétiquement. Avec un peu de chance, vous vous évanouirez. Bref, sur le terrain, Jean-Louis Gasset a su fédérer son groupe de joueurs à son semblant de projet. On ne va pas se mentir. On ne s’éclatera probablement pas sur le bord du terrain, dans les tribunes ou sur notre canapé. On ne s’enthousiasmera certainement pas à regarder nos attaquants enchainer les grigris. Et franchement ça ne nous changera pas beaucoup de nos dernières années dans le fond.

Finalement nous nous en sortons avec un résultat tout à fait correct contre une belle équipe encore en rodage. Merci Einstein et sa théorie de la relativité. Quand on n’espère rien, on est content avec pas grand-chose. 

Consignes Offensives du jour

Les Notes

Nous vous prévenons tout de suite, nous serons indulgents dans nos notes cette saison. On regarde les matchs comme on peut.

Costil 3/5

Seul Aouar avait réussi à le battre, mais son poteau le sauva. Benoit Costil retrouve vraiment un très bon niveau. Il a même rejoint l’équipe de France en dernière minute. Faudra vous habituer à parler de Benoit car cette année, notre truc ça sera la défense.

Sabaly 3/5

Je n’ai pas vu autant courir Youssouf depuis son aller-retour en jet à Londres. On ne sait pas si ça va durer mais c’est prometteur. En plus il reste un mois de mercato…

Kos et Baysse 4/5

Le premier avait un peu loupé sa fin de saison dernière et on ne savait pas si le second jouait encore au foot. Ils forment probablement la paire de défenseurs centraux la plus improbable de ce début de saison et ça fonctionne plutôt bien. 

Benito 2/5

Jean-Louis lui avait demandé d’occuper plutôt l’axe que de monter sur le côté. On pourrait se dire dans un premier temps que Jean-Louis préfère insister sur la défense. Mais c’est probablement juste de la lucidité. Défensivement le Suisse a été plutôt bon. Mais ce n’est plus exactement un arrière gauche. 

Otavio/Basic 2/5

Ils n’ont pas ménagé leurs peines. Devant Caqueret et Guimarães, ils avaient forts à faire. La note est un peu sévère mais la prestation offensive de l’équipe nous empêche d’être plus généreux. 

Préville 2/5

On ne peut pas lui reprocher de ne pas courir. Ça tombe bien on ne lui reproche pas. Mais on aimerait que parfois il tente de jouer au foot. Il a, malgré tout eu quelques éclairs de jeu mais rien de guère foudroyant. Remplacé par Maja à la 74e, pas grand-chose à dire.

Kalu 1+/5

Le + c est juste pour son centre. Remplacé par Adli à la 62e. Yacine a triplé le nombre de tirs de l’équipe en l’espace de dix minutes. Il fait une entrée vraiment encourageante.

Oudin 1/5

Comme il est dégueulasse comme ailier, on le replace comme un « presque » latéral.  Ça commence à ressembler à du Fahid Ben Khalfallah. Remplacé poste pour poste par Poundje à la 92e.

Hwang 0/5

C’est Aristote qui en parle le mieux « En ce qui concerne les actions, qui raisonne en général, raisonne dans le vide ». Bon on n’a pas tout compris. Mais on la met quand même. Déjà ça fait intello, ensuite ça fait plaisir à nos philosophes horsjeuiens et enfin il y a le mot « Action  » associé à « Vide » et que ça correspond bien à Hwang. Remplacé par un Jimmy Briand, à la 74e, qui visiblement a oublié de détacher la caravane depuis son retour de vacances.

Ben presque soixante-quinze minutes quand même…

On s’arrête là pour aujourd’hui. Trois matchs, cinq points et une vraie défense, on se satisfait de ce morne bilan. En attendant la prochaine académie, retrouvez-nous sur Twitter. On répond toujours pour partager et tailler le bout de gras. N’hésitez pas à vous perdre sur HJ, à découvrir nos petites nouveautés comme nos amis Rosbifs qui se lancent dans un chouette projet ou cette calcio académie toujours aussi remarquable (ça se sent le léger conflit d’intérêt ?). Découvrez et postulez !!!!!

Kiki Musampala

Élevé en fûts de chêne et mis en bouteille au château .Exilé à Charlestown. Voisin de Rimbaud et de Francis Maroto.

11 commentaires

  1. Bah pour une acad’ faite sans trop d’envie elle est pas mal du tout mon Kiki.

    TON action sur la passe à Jean Louis pour la désinfection et la passe au Lyonnais m’a bien fait marré

    Continue STP, la calcio acad’ c’est bien mais les girondins niveau inspirations c’est autre chose quand même !!

  2. Demander en slamant au président de se casser, ça passe du coup, non?

    N’empêche, il ne veut pas de chants vulgaires alors qu’il est adepte du fistfucking en claquettes. L’art n’est qu’interprétation.

        • Fredo il est plutôt du genre à dénoncer ta battle dans la presse comme étant un procédé belliqueux honteux, tout en t’envoyant un mail avec le lien vers un son de Métal Urbain : « j’irai chier dans ton vomi » pour bien te montrer tout son mépris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.