Lille-Bordeaux (3-0) : La Scapulaire Académie exerce son droit de retrait

« Bonum vinum laetificat cor hominis :
Le bon vin réjouit le cœur de l’homme »
Heureusement qu’on ne compte pas sur le foot hein…

Nous nous étions quittés en extase après la démonstration à Toulouse. Notre retour sur terre est douloureux. Cette fois ci, nous ne pouvons pas nous cacher derrière un arbitrage défavorable, la malchance ou je ne sais quelle connerie. Le déplacement à Lille devait nous apporter des réponses sur nos ambitions dans le jeu et au classement. Elles ne sont pas tout à fait comme nous l’espérions. La route sera longue, très longue. Mais si tu commences à paniquer à la première crevaison, tu n’iras pas bien loin jeune padawan. A l’image de nos joueurs, nous vous livrons une académie expéditive, le minimum syndical, il s’agirait de ne pas en faire beaucoup plus que nos gars.

Alors Monsieur Franck sauzée, toucher le ballon n’accorde pas d’immunité particulière. Tu peux faire faute si en plus du ballon, tu emportes le mollet et la cheville.

Le match en image

Quand les mots ne suffisent plus, retour en image pour votre plus grand bonheur. Pour préserver votre santé mentale, nous avons légèrement modifié quelques images…

21e : Youssef récupère le ballon. Il se lance dans une passe audacieuse
Pas tout à fait maitrisée.
Mi-Temps : Zéro tir en quarante cinq minutes, une première dans l’histoire de la Ligue 1. C’est un exploit comme un autre. En tout cas, c’est le notre et plus personne ne pourra nous le prendre celui là.
60e : Tant qu’on ne prend pas le deuxième, on peut revenir à flot. Allez, on y croit les gars.
62e : Ah merde
Champs d’honneur, c’est vite dit.

Moralité du jour

Ça manque très sérieusement d’imprévu

Les Notes

Costil 2/5

Finalement, malgré le chaos et l’ennui, Benoit n’a pas eu beaucoup de travail. Les Lillois ont été efficaces. Il ne signe pas vraiment d’exploit mais on ne peut pas l’accuser de quoi que ce soit. Enfin si, parfois dégage loin devant. Ça peut rendre service à tout le monde.

Benito 1/5

Une note toute en neutralité. Le Suisse n’est pas spécialement coupable sur les buts encaissés mais il n’a rien fait pour les empêcher. Il signe au final un match dans la pure tradition bancaire helvétique, anonyme et opaque. Enfin, pas de quoi regretter Maxime, faut pas déconner quand même.

Pablo 1/5

Pablo Nascimento Castro se loupe dans les gros matchs. Il a raté son contrôle contre le PSG, il a raté Balotelli contre Marseille, il a raté Nordin contre Saint Etienne. Et bien, la suite ne vous étonnera pas. Il a confirmé. Il a tout raté, le ballon, la jambe d’Osimhen, ses relances, tout.

Koscielny 2/5

Ça fait bizarre de foutre une note de merde à Kos même s’il la mérite amplement. Si vous vous demandez pourquoi, vous n’avez pas regardé le match. Il doit avoir l’expérience de balancer parfois à l’emporte-pièce plutôt que de tenter une pâle imitation du jeu de possession à la catalane. Les gars, le modèle c’est le Barça, l’Espanyol ou le FC Escalivada ?

Le FC Escalivada, à défaut de la possession et du beau jeu, on se fait plaisir dans les vestiaires en tout bien tout honneur

Bon, pis comme si ça ne suffisait pas, Lolo provoque un penalty indiscutable. La défense comme le reste de l’équipe a pris l’eau, Koscielny comme les autres. On veut une revanche cette semaine. Il fut malgré tout un des moins mauvais du coté bordelais, c’est dire le naufrage collectif.

Mexer 1/5

Comme nous ne savions pas quoi foutre comme commentaire, on s’est dit qu’il serait plus profitable pour vous, comme pour nous, d’apprendre un nouveau truc sur le Mozambique. Il faut aussi reconnaitre qu’il ne sera pas bien compliqué de vous apprendre un truc que vous ne connaissez pas sur le Mozambique. Et bien figurez-vous que le Mozambique est membre à la fois de la communauté des pays de langues portugaises, à la fois de l’organisation mondiale de la francophonie et à la fois du Commonwealth. Si ce n’est pas du fayotage ça…

Sinon Mexer fait un match de merde comme les copains.

Kamano 0/5

Le Guinéen est tellement nul depuis des semaines que nous en sommes à applaudir ses retours défensifs fougueux. Il ne lui reste plus que ça, du courage et de la bonne volonté. Mais contrairement à ce que pensent les supporteurs du café du marché, le football ne se limite pas à une simple question d’envie. Il ne suffit pas de mouiller le maillot pour briller. Sinon les soirées mousses du Makumba seraient remplies de petits intellos à lunettes qui débattraient, à l’envie, de la longueur de barbe significative nécessitant un signalement aux autorités plus ou moins compétentes.

Alors même si François a le potentiel pour réussir brillement son running du dimanche matin, on doute de sa capacité à retrouver son niveau dans un avenir proche. Son niveau de jeu est tellement apocalyptique que la perspective de pouvoir s’en séparer en janvier devient utopique. Après son transfert raté à Monaco, celui à la Sampdoria, François va encore nous pourrir le mois de Janvier. Il faut envisager sérieusement une méthode radicale que nous pourrions appeler tendrement la « méthode Véronique Courjault ». Il suffit d’investir dans un gros congélateur. On le sortira dans quelques années, on ne sait jamais avec un petit peu de bol.

Un investissement qui peut rapporter gros

Ait Bennaser 0 /5

Si on était méchant, on insisterait sur son incapacité à courir après avoir perdu le ballon, sur ses soupirs et ses quelques kilos en trop. Mais nous ne le sommes pas. Alors on va éviter d’évoquer ces petites critiques faciles. On va surtout attendre quelques matchs avant de savoir si Youssef sera notre chouchou ou notre tête de Kamano.

Otavio 1/5

Plutôt à l’aise dans le « Air Ballon » (il loupe merveilleusement le ballon sur le premier but), le « Air tacle », le « Air Pressing », Otavio nous sort un match lamentable. Il n’a pas existé devant le milieu lillois.

Préville, Hwang et Briand 1/5

Vide : Qui ne contient rien de perceptible ; où il n’y a ni solide ni liquide, ni rien du tout, que dalle, nada, rien, le vide quoi.

Synonymes possibles : Luc Besson, le PS, Christophe Mae, Guillaume Musso, CNews, CFC Nadine Morano, Willy Sagnol (liste non exhaustive)

Remplacé par Kalu et Maja pour leur offrir gracieusement quelques minutes de jeu dont personne ne voulait vraiment.

Nos trois offensifs ce samedi

Ailleurs dans le monde

Franchement, on ne va pas s’ennuyer à vous parler des ailleurs. On va conclure avec médiocrité cette modeste chronique. On espère que vous avez passé un bon moment à nous lire. Si vous n’avez pas aimé, posez-vous les bonnes questions. Vous ne disposez probablement pas des compétences intellectuelles suffisantes pour apprécier cette académie à sa juste valeur (merci twitter pour tes perles).

Vous retrouverez Nausée la semaine prochaine pour une académie avec une pointe de coupe en carton et beaucoup de canaris. En attendant ce jour, perdez-vous sur Horsjeu, proposez vos services et venez tailler le bout de Darcheville sur Twitter.

Un dernier mot pour vous remercier de suivre nos petits papiers semaine après semaine. L’excellent site girondins33 nous fait toujours un peu de publicité (le mot est vilain). Sachez messieurs, que nous apprécions particulièrement votre soutien. A Bordeaux, aux chocolatines et vive Marc Planus !!!

Kiki Musampala

Élevé en fûts de chêne et mis en bouteille au château .Exilé à Charlestown. Voisin de Rimbaud et de Francis Maroto.

18 commentaires

  1. « Kamano 0/5
    Le Guinéen est tellement nul depuis des semaines que nous en sommes à applaudir ses retours défensifs fougueux. »
    C’est pour moi ça ! ahah
    T’as bien raison aussi en tout cas :)

  2. Kiki, je reviens du magasin, là. C’est bon, j’ai le congèl. Un trois tiroirs, si jamais il y en a plusieurs à mettre dedans. Très belle acad’ en un temps record!

  3. Je dirais même plus, les Nantais ça se coule. Merci pour ton encouragement. Une chambre froide, oui, et Jovanovic en boucher à la Delicatessen.

    • Oui,ils terrassent. Mais le Landais ne fait jamais le malin devant le Girondin. Je faisais bien référence au film des Farrelly. Tant qu’on ne revient pas aux frères Sané, ça me va…

      • Je connais un Landais avec une pelle (tiens encore) et un slip qui ne se laisserait pas marcher dessus. Même pas par un Nantais, fut il terrassier à la petite semaine, et fugitif professionnel.

        • Il n’y a pas si longtemps, on avait un Landais. On aurait souhaité le voir marquer des buts à la pelle mais il est parti montrer son slip à la Paillade Académie.

  4. C’est vrai.
    Grand bien lui en a pris.
    Moi c’est le genre d’histoire qui me frustre voire m’agace. Un type du cru, même pas bourgeois, qui aurait eu sa place…
    Sa deuxième année fait passer la 1ere pour un feu de paillade… espérons qu’il recadre le tire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.