Reims-Bordeaux (1-2): la Scapulaire Académie reste en Ligue 1 (peut-être)

scapulaire

« Jean-Louis, arrête de réclamer des renforts, je ne suis pas Rothschild ! » (Fréderic Longuedémission)

La Scapulaire Académie fait son retour à l’occasion de la dernière journée du championnat. Depuis son dernier passage, beaucoup de choses se sont passées : King Street s’est cassé, Longuépée s’accroche comme il peut, les Ultramarines ont encore montré leur force et leur importance et les Girondins se sont mis à flirter avec la zone rouge. Deux victoires face à Rennes et Lens, un derby raté contre Nantes et une déroute à Lorient. Ou comment ne plus rien comprendre au football quand on supporte Bordeaux. Les trois points gagnés contre les Sang et Or ont quasiment assuré le maintien dans l’élite. Reste à finir le travail sur le terrain avant d’attendre de voir ce que va devenir le club avec son rachat.

La composition :

Costil

Kwateng Koscielny (c) Bessilé

Sabaly Lacoux Poundjé

Adli Basic

Hwang De Préville

Le tendon de Koscielny étant moins pourri que le genou de Baysse, le capitaine fait son retour.

Benito, blessé, laisse sa place à Bessilé.

Pas d’autre changement par rapport à la semaine dernière, Gasset semble déjà avoir trouvé son équipe!

Le résumé :

Deux buts sur CPA (Ca Peut Arriver)

Le match :

7e: De Préville s’écroule dans la surface. On va encore se faire pourrir par les Lensois.

11e: Long ballon de Préville pour Hwang qui s’écarte du but sur son contrôle. Il parvient à remiser en retrait pour Adli. Celui-ci tricote et son tir est contré. Bordeaux qui attaque c’est comme un vieux au supermarché: pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? Non, au lieu de sortir le billet qu’il faut c’est sûrement plus drôle de ralentir le bordel en sortant toutes ses petites pièces, les étaler, les compter, en faire tomber… Ah Yacine, n’oublie pas le ticket de caisse.

15e: Touche pour Reims, jouée par Konan. Après un une-deux avec le latéral, Doumbia se retourne. Adli, alors au marquage, va le lâcher pour aller gentiment ressortir un deuxième ballon! Le milieu en profite pour accélérer, passer facilement Lacoux et servir Foket à droite. Seul, il a le temps d’ajuster un centre sur lequel Koscielny sera trop court et surtout battu par Touré qui marque de la tête (1-0). La mission maintien commence bien! Un condensé des Girondins.

Grâce à nos techniciens, retrouvez les déplacements d’Adli sur cette action

17e: Parti me changer. Je n’ai rien loupé?

18e: Tirs contrés de Préville et Adli. Les vieux dans les magasins le week-end, quelle plaie!

25e: Bessilé n’a peut-être pas encore compris tous les rouages du foot mais il connait au moins quelques trucs et astuces pour jouer aux Girondins: toujours couvrir Poundjé, cela peut servir.

26e: Contre-attaque de Bordeaux. De Préville remonte le terrain, sert Basic dans l’axe qui transmet à Hwang. Son tir du droit est repoussé du pied par Rajkovic. Les caisses automatiques, c’est peut-être un truc de droite mais cela va bien plus vite!

28e: Quel raté alors qu’il semblait seul! Le petit Nicolas s’est fait gaulé par le vigile après avoir bouffé la feuille de mâche.

38e: Mbocaux tire mais Costil conserve son but (désolé pour celle-ci). Doumbia aurait pu conclure mais a gâché après avoir dévissé alors que notre gardien peinait à se relever. Les milieux étaient à la ramasse, l’équipe commence à se désorganiser. D’habitude, on attend quand-même une heure de jeu et on en prend au moins trois…

43e: Adli ce soir, c’est pauvre techniquement.

44e: Egalisation de Bordeaux! Quel geste technique d’Adli! Il régale, ce soir! Un coup-franc renvoyé par la raie de Faes (les cheveux, voyons) et le ballon revient sur Adli qui marque d’une demi-volée parfaite. Il peut laisser exprimer sa joie, touffu tout flamme (1-1)!

45e: Mi-temps.

46e: De Préville, c’est fini. Place à son clone, Oudin.

48e: Belle sortie de balle d’Adli pour Basic qui accélère dans l’axe et décale Hwang à gauche. L’attaquant renverse à droite pour Sabaly. Il a du penser à son but de la semaine dernière et s’est essayé au dribble. Ah, oui mais merde, il y a beaucoup de monde par là, à la caisse d’à côté aussi, attends chérie, on va revenir en arrière et…oh, vous m’avez fait tombé! Coup-franc pour Bordeaux. Il y avait sans doute mieux à faire.

51e: Débordement de Poundjé. Le dernier centre venu de la gauche, c’était Pierre Hurmic l’an dernier, rendez-vous compte!

59e: Corner pour Bordeaux. Basic pour le frapper. Il dépose le ballon sur la tête de Kwateng qui décroise parfaitement. Les Girondins passent devant (1-2)! Le maintien est en TRES bonne voie!

70e: Superbe action de Traoré (qui a remplacé Lacoux quelques minutes plus tôt). Il est parti dans un rush, a slalomé entre plusieurs défenseurs et sa frappe tendue a été claquée par Rajkovic. Le dernier venu de la droite à avoir esquivé les problèmes en frétillant telle une anguille et à avoir repoussé les gens qui lui demandaient d’en découdre, c’était Pierre Hurmic en début d’année, rendez-vous compte!

77e: Poundjé kiffe ses derniers instants, il s’amuse sur son côté. Hop, petit ballon piqué. Hop un petit centre…

84e: Proche de notre ligne de but, Oudin rate sa relance et donne directement à Faes qui avait serré le marquage. Son centre est dégagé mollement par Koscielny sur le bras de Dia qui marque dans la foulée mais le but est logiquement refusé.

85e: Sortie de Poundjé, qui reçoit une standing ovation du banc de touche. Normal, on n’oublie pas comme cela son meilleur joueur.

90e+3: Fin du match, Bordeaux l’emporte et se maintient! Du moins sur le terrain…

Les notes des 33 :

Costil (3/5):

Etre aussi inutile pour tout ce qu’il se passe à plus d’un mètre de hauteur et être à ce point décisif au ras du sol: il a du être gardien de hockey dans une autre vie! Ou éleveur de nains.

Bravo mon Papa!

Kwateng (4/5):

Un Kwateng à ce niveau, just can’t get Enock. Quand il n’a pas besoin de jouer au football avec ses pieds, qu’il doit seulement défendre, il peut être utile. Et de la tête, il nous offre la victoire, nous envoyant cinq points devant Nantes.

Koscielny (3/5):

Gassepetto a oublié de régler les ressorts, il n’arrive plus à sauter. Il fut donc trop court sur le but rémois. Mais le reste du temps, il a su allonger son pied pour renvoyer quelques ballons chauds. Une performance correcte du capitaine.

Bessilé (3/5):

Remplaçant un Benito suspendu en vacances avant l’Euro blessé (oui c’est cela!), il a réalisé une bonne première en Ligue 1. Sans doute pas la dernière. Aussi sobre pendant le match que nous bourrés après. Merci Lo-hic!

Sabaly (4/5):

Ce poste de piston lui va à merveille. Moins pris dans son dos (ou alors cela se voit moins car Kwateng le couvre), il peut faire ce qu’il aime: provoquer sur son côté. Une pièce essentielle de l’équipe qui va nous quitter.

Lacoux (2/5):

Moins en vue que la semaine passée, il a eu du mal face au milieu rémois. Il a néanmoins fini la rencontre sans prendre de carton ce qui démontre une petite progression.

Remplacé peu après l’heure de jeu par Traoré qui a apporté de la vitesse aux contres girondins. Son slalom au milieu de la défense aurait mérité mieux qu’une frappe détournée en corner. C’était en tout cas plus réussi qu’une chicane prise par Mazepin à Monaco. Il semble prendre confiance. On devrait le retrouver en bonne place sur la grille l’an prochain.

Poundjé (2/5):

« Bonjour Monsieur, vous êtes ?

-Foket, arrière droit de Reims.

-Enchanté, moi c’est Poundjé. Arrière gauche. C’est fou comme le monde est petit! Tu es là, tu te promènes au hasard et tu tombes sur un collègue au beau milieu de nulle part. Vous êtes nouveau dans le coin? Chouette, votre contrôle! Qu’est-ce que vous regardez? Oh pardon! Je dérange peut-être. Allez-y, centrez, je vous en prie ».

Au club, tout le monde s’accorde à dire que Maxime est un bon mec. Aucun doute là-dessus. Mais on aurait aussi aimé qu’il soit un bon défenseur. Pour son dernier match, il nous aura offert un résumé de sa carrière à Bordeaux: de l’envie, un bon tacle mais pris dans son dos le reste du temps, quelques accélérations avant des centres moyens et une technique aussi assurée que celle du chirurgien d’Emmanuelle Béart.

Une prolongation, vous voulez dire?

Adli (3/5):

Acte 1:

Quarante minutes du niveau d’un CM2 à la récré (non mais aller chercher un deuxième ballon parce que Kevin ne veut pas prêter le sien!).

Acte 2:

Un très beau but sur une demi-volée qui nous relance juste avant la pause.

Acte 3:

Une seconde période pleine de maîtrise. Il a régulé le jeu, un vrai chef d’orchestre.

Acte invasif:

Fais-moi un enfant.

Depuis que Ben Arfa ne joue plus, Yacine veut tous les ballons.

Basic (2/5):

A l’origine des deux buts. Sur phases arrêtées, donc.

Remplacé à dix minutes de la fin par Sissokho. On sent qu’il a un potentiel fou. A fond pour récupérer le ballon et pas maladroit quand il l’a dans les pieds. Un futur crack (c’est quoi ce bruit? Et qu’est-ce que tu fous là, Paulo?).

De Préville (0/5):

Nous-y voilà.

La dernière de Nicolas De Préville. A moins qu’il ait déposé un dossier de reprise? Au pire, il s’est trompé de banque.

Il a encore vu toute sa vie bordelaise défiler au moment le plus crucial, seul face au gardien. Que serait un match des Girondins sans un face à face manqué par Nicolas ? Aucune idée. C’est comme la rediffusion chaque été de tous les Gendarmes, c’est drôle au début, ensuite on se lasse. Mais à l’approche de juillet, on regarde quand-même le programme télé. La peur du manque, l’angoisse du branque.

Merci M6. Merci Gourvennec. Sans vous, la Scapulaire Académie n’aurait jamais été ce qu’elle est aujourd’hui.

Remplacé à la pause par Oudin. Bon, la Scapulaire Académie va peut-être rester ce qu’elle est aujourd’hui.

La semaine prochaine, on s’essaie au sport.

Hwang (3/5):

Il n’a pas marqué, certes. Mais vu ses partenaires de devhwang, il a du se débrouiller pour presser, faire des appels et centrer. Sûr qu’il ne pouvait pas être à la réception. Jamais avare d’efforts, il a donné de sa personne.

Douze buts, vu la saison, ce n’est pas mal du tout. Premier Coréen depuis 2012 à atteindre ce score. Mais c’est surtout quand les scientifiques s’intéresseront à son bilan carbone qu’il pétera les records!

Sorti au profit de Mara qui a pas mal décroché. Sûrement des saloperies d’agents empressés de le faire signer ailleurs. Trop tard, les gars!

Pour conclure :

Les Girondins finissent douzième du championnat et c’est assez incroyable. La saison fut interminable, éreintante, stressante… Et elle n’est pas totalement terminée puisque les dossiers de reprise ont été déposés.

Nous aurons le temps d’y revenir dans un prochain bilan de la saison.

D’ici là, profitez des terrasses! Et venez vous mettre horsjeu. Vous pouvez aussi venir discuter de tout ou de rien sur Twitter (@savajicl)

A bientôt!

Nausée Savajicl

Nausée Savajicl

Nausée Savajicl (50% Vosgien, 50% Arcachonnais, 100% Bordelais) Vosgien issu de l’immigration girondine, j’aime surfer à la Moselle et faire du patin à glace sur la jetée Thiers. Mais surtout j’aime les Girondins car parfois, leurs matchs me paraissent beaucoup plus longs que l’hiver de par chez nous.

4 commentaires

  1. Peut-on dire qu’Adli est au foot ce que Aldi est au supermarché du coup? Ou rien à voir?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.