Strasbourg-Bordeaux (1-0): La Scapulaire Académie battue Lala dernière seconde

« En 2019, fais plaisir à ta meuf ». Et voilà comment tu te retrouves avec une blessure diplomatique te faisant rater plusieurs rencontres de suite…

Pour la deuxième fois en moins d’un mois, les Girondins enchaînent une double rencontre contre un club historique. Celui d’Alphonse Brown nous a donné du fil à retordre, et nous nous attendons encore à connaître des difficultés face à des Strasbourgeois (vraiment) en forme.

La situation en championnat ne nous permet pas de faire tourner en vue de la demi-finale de la Coupe Moustache. Bédouet ne donne pas de priorité entre les deux compétitions. Et comme l’a dit Koundé: « Nonobstant la singularité d’une rencontre de football, nous pouvons espérer prendre un ascendant psychologique dans l’attente de la seconde confrontation ».

La composition:

Costil (c)

Palencia Koundé Jovanovic Poundjé

Lerager Otavio

Karamoh Basic Kamano

Cornelius

Pablo, Sankharé, Tchouaméni et Youssouf sont toujours absents. Kalu est suspendu, Sabaly et De Préville blessés.

Le résumé:

Le néant: même Dupraz a eu plus d’attaques que ce Strasbourg-Bordeaux

Le match:

Certains diront que les défenses ont pris le dessus… Mais soyons honnêtes: on s’est vraiment fait chier pendant une heure et demie. Alors oui, c’est vrai que la « patte Ricardo » a failli venir à bout de la deuxième attaque de Ligue 1. Mais la piètre qualité du jeu proposé donne une fois encore des regrets à la fin du match. Car les Alsaciens ont fini par l’emporter grâce à un but de Lala dans les derniers instants. Kamano, à la manière d’un Poundjé d’occasion, est piégé par le rebond sur un centre anodin et le latéral adverse enchaine contrôle/reprise petit filet opposé les doigts dans le nez et la main dans le slip (si c’est possible, si on utilise les deux).

« Oh mon Dieu, ils sont tués par Kenny! Espèce d’enfoir…! »

Bordeaux aurait pu éviter la défaite en ayant plus d’ambitions. Strasbourg a peut-être mis quelques dérouillées à leurs récents adversaires mais était-il nécessaire de laisser les quatre de devant se débrouiller seuls? L’équipe était coupée en deux en phase (in)offensive. Difficile donc pour les défenseurs de trouver les attaquants ainsi que pour ceux-ci de trouver des solutions.

L’occasion de se rapprocher des places européenne est gâchée. Celle de louer l’importance de la « revanche » de mercredi est toute trouvée… Nos joueurs préféreraient gagner la demi-finale. Soit, mais l’idée de remporter les deux matches ne vous aurait-elle pas traversé l’esprit?

Les notes des 33:

Benoît Costil (3/5):

Il a repoussé les quelques tentatives adverses, jusqu’à cette ultime bafouille. On le sent quand-même bien concerné par le destin des Girondins. Qui l’aurait cru il y a plusieurs mois de cela?

Sergi Palencia (2/5):

Inexistant offensivement et en difficulté pour défendre. Un match « poundjesque », en somme.

Jules Koundé et Vukasin Jovanovic (3/5):

Une performance solide de nos deux jeunes. Ils n’ont pas rechigné au combat. Mais le niveau de la relance était proche de celui de la mer… C’est-à-dire, zéro.

Les enquêteurs sont formels: le ballon n’a pas supporté les transversales de Vukasin.


Maxime Poundjé (3/5):

Au duel avec Lala, l’enfer lui était promis. Le Max a répondu présent comme s’il avait eu besoin de calmer la fronde populaire née de la « fake news » concernant la prolongation de son contrat. Anti-macroniste convaincu, il a su réagir de la meilleure des manières face à la grogne de la basse société.

Lukas Lerager (1/5):

J’aurais aimé t’adorer, vraiment. Mais les désillusions successives me font espérer que les dirigeants du Genoa avaient autre chose à faire que de regarder ton match.

Otavio (4/5):

Il est partout, il se dépouille, il est indispensable.

Bon d’accord mais c’est bien parce que c’est toi… Otavio (5/5)

Yann Karamoh (1/5):

Le soliste avait perdu sa partition. On aurait dit Kirk Hammett sur l’album St Anger de Metallica… Du gâchis pour le collectif et de l’incompréhension pour les fans.

Remplacé par Briand, qui s’est mis au diapason. Malheureusement.

Toma Basic (2/5):

Placé en dix, il a perdu quelques ballons en début de rencontre avant de se reprendre. Il est toujours en apprentissage, laissons-le finir sa formation avant de le juger.

A cédé sa place à Sankharé qui a montré que s’il le souhaitait, il pourrait être le chaînon manquant entre le milieu et l’attaque. Après entre vouloir et pouvoir…

François Kamano (1/5):

Le Kamano, le vrai, celui qui était le sujet de tant de moqueries au sein de cette Académie, est de retour! Allez François reste encore un peu, on va bien se marrer…

Andreas Cornelius (1/5):

Qu’il joue sur son physique c’est compréhensible. Ce qui l’est moins, c’est qu’il ne semble pas savoir qu’il n’a pas le droit de jouer des coudes ni de pousser ses adversaires sur les duels aériens. Un point pour son but pour Stuttgart sur sa reprise du tibia qui s’est envolée.

En face: Strasbourgeois, c’est comme les cochons…

… Plus ça devient ambitieux, plus ça devient… bon.

Point transferts:

Côté départs, Lerager s’apprête à signer en Italie. S’il joue la moitié des matches restant à disputer, les Girondins recevront six millions d’Euros. A ce tarif-là, il ne faut pas se Genoa. Il restera comme un goût d’inachevé avec lui.

Gajic attend toujours un appel de sa Mère la patrie.

Côté arrivées, nous avons accueillis le jeune Maja, venu de Sunderland pour nous montrer ce que c’est un vrai buteur. Il semble sûr de lui, c’est une qualité de finisseur, c’est déjà cela.

Bellanova est attendu ce mercredi. Ce grand espoir du ramassage de balles arrive du Milan AC. Nous verrons le sort réservé à Palencia et Sabaly…

Bordeaux a également un œil sur Moukoudi qui évolue au Havre et sur Mbeumo de Troyes. Ce qui ne doit pas être évident vu la distance entre les deux villes.

Tous ces noms ressemblent à des paris, mais on ne peut pas reprocher à GACP de ne pas joindre l’acte à la parole.

Comme dans toute structure extra-scolaire, il faut un adulte pour huit enfants. Voilà pourquoi Adrien Silva est espéré. En plus, il doit connaître les sorties intéressantes dans les environs.

Point pas prévu que nous aurions préféré ne pas évoquer:

La Scapulaire Académie tient à partager son immense tristesse née du drame qui a touché Emi Sala. Il n’y a rien de plus terrible que de perdre un enfant. Courage à sa famille et à ses proches. Nous y reviendrons certainement. Mais le temps ne s’y prête pas encore.

Un gars à part.

Pour conclure:

Bordeaux a perdu la première manche face à Strasbourg. Le prochain match s’annonce comme une des dernières chances de sauver la saison. C’est le message qu’ont voulu faire passer les Ultras, venus à la rencontre des joueurs au Haillan. Costil a promis d’offrir de bons moments au supporteurs. Des dirigeants au capitaine, que de jolies promesses. Nous voulons croire qu’elles seront tenues.

Nous reviendrons rapidement, le calendrier ne nous laisse pas le temps de nous reposer…

D’ici là, mettez-vous horsjeu et profitez de la vie.

A bientôt

Nausée Savajicl



Nausée Savajicl

Nausée Savajicl (50% Vosgien, 50% Arcachonnais, 100% Bordelais) Vosgien issu de l’immigration girondine, j’aime surfer à la Moselle et faire du patin à glace sur la jetée Thiers. Mais surtout j’aime les Girondins car parfois, leurs matchs me paraissent beaucoup plus longs que l’hiver de par chez nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.