Avranches – Laval (1-1) : La ButàLaval Académie nie cette sale période

LE CONTEXTE : Loin de nous l’idée de rendre un quelconque hommage à Robert Faurisson. Mais la ButàLaval Académie est sans doute dans une période de l’Histoire de sa saison qu’elle cherchera à nier. Seule équipe de National éliminée dès son entrée en lice au 5e tour de Coupe de France à Mulsanne-Téloché (Régionale 1, Sarthe, banlieue du Mans, il y a un virage célèbre du circuit des 24 Heures), Laval espérait se ressaisir en championnat à Avranches… Raté.

LES PÉLERINS :

——————-Bouet——————-
Lambese–Ba–Dembele–Scaramozzino
———–Obbadi—-Milosevic———–
Danic————Vincent———–Etinof
———————-Verdier—————

LE MÂCHE : Citons Pascal Braud qui disait en avant-match « en jouant à Avranches le jeudi soir, on a l’occasion de marquer les esprits au classement et dans le contenu. »

A l’arrivée, Laval a tout juste marqué un but par Verdier, dans une défense d’Avranches dépassée où l’attaquant lavallois a le temps de faire trois touches de balle aux six mètres (0-1, 19′). Un but incroyable ! Pas dans la réalisation, parce que Verdier tire comme un buffle alors qu’il est aux six mètres. Mais : 1) parce que Verdier était annoncé blessé et pas dans le groupe élargi de 20 joueurs dévoilé en veille de match, et 2) la première mi-temps était extrêmement fermée entre deux équipes en mode (marrée) très basses et pas trop décidées à faire des vagues offensives. Au final, Verdier est ressorti blessé (#running-gag), Scaramozzino n’a pas terminé le match non plus, Obbadi non plus.

Verdier est arrivé de nulle part, a tiré, a marqué, a re-disparu.

Verdier qui aurait pu doubler la mise sur un face-à-face (30′), tout comme Vincent qui perdait son duel avec le goal manchot/manchois Beuve (66′), avant d’éliminer quatre adversaires en oubliant de tirer (69′). A dix après l’expulsion de son stoppeur Dekoke pour deux cartons jaunes en huit minutes (47′ et 55′), Avranches restait en souffrance derrière. Mais la tête de Ba était trop appuyée (76′) et celle de Bakir pas assez (82′), tandis que le tir d’Etinof était trop croisé (80′). Finalement, gagner 1-0 c’était déjà bien. On se disait qu’on positiverait de re-gagner avec le championnat et d’avoir été super solide défensivement. Car Laval avait tenu tant bien que mal sur les très rares assauts d’Avranches… Jusqu’à un dernier ballon où Lambese couvre toute l’attaque locale : Bouet ne peut que toucher le centre de Baya et Alouache égalise (1-1, 88′).

Alexandre Vincent quand il arrive en position de tir.

Pas grand-chose de positif à l’arrivée : un seul point dans une cité connue uniquement pour être le dernier Mc Donalds avant la côte Granville/Julouville/Saint-Pair-sur-Mer-Ville ; pas beaucoup d’idées offensives ; pas d’efficacité sur les quelques occasions ; une défense moyennement sereine qui finit par lâcher en fin de match ; et donc pas de réveil après l’élimination en coupe. Un point (pas de détail). Une période sombre que l’on essaiera d’oublier. Le week-end prochain… match amical, vu que c’est le 6e tour de Coupe de France. Rdv dans deux semaines face à Dunkerque, lanterne rouge.

LE RÉSUMÉ VIDÉO :

 

LES NOTES :

Bouet (2/5) : Quelques arrêts… mais ne peut pas capter le centre qui amène le but.

Lambese (2-/5) : Offensivement toujours intéressant… mais il est défenseur, donc doit d’abord défendre, or il couvre le hors-jeu sur le but d’Avranches.

Ba (2/5) : Pas loin de doubler la mise de la tête, pas là sur le but encaissé.

Dembele (2-/5) : Pas là sur le but encaissé et pas là non plus pour saluer les supporters, comme l’ensemble de l’équipe ; merceee capitaine.

Scaramozzino (2/5) : Un coup-franc pas loin du but en première mi-temps, une sortie sur blessure en deuxième. Classique.

Obbadi (2+/5) : Ca fait très plaisir de le revoir titulaire, mais va falloir qu’il retrouve un peu de rythme.

Milosevic (3/5) : N’a même pas pris son carton jaune, mais bon match quand même.

Etinof (2+/5) : Encore très remuant, malheureusement un tir trop croisé en seconde période.

Vincent (2/5) : Au ski il faut le mettre sur les épreuves de descente vu comment il slalome, mais pas au biathlon parce qu’il ne tire pas.

Danic (1+/5) : Fait expulser le défenseur d’Avranches. Voilà.

Verdier (2+/5) : Il ne devait pas jouer, il a joué, il a tiré, il a marqué, il a re-tiré, il a raté, il s’est re-blessé.

 

Le comité Frantix
@FrantixLeBasser, en Réunion.

Frantix Le Basser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.