Bourg-en-Bresse – Laval (2-1) : la ButàLaval Académie ne va pas ramener la Ligue 2 à la maison

LE CONTEXTE : Laval a dominé mais pas gagné contre Boulogne-sur-Mer ; relégué de Ligue 2, Bourg-en-Bresse joue le maintien en National… Une aubaine pour se relancer ! Mais tu sais c’est le Stade lavallois de Laval ouhouuh.

LES PÉLERINS :


LE MÂCHE :


Deux schémas à trois défenseurs centraux face-à-face, entre une équipe pas sereine pour sa montée et l’autre inquiète pour son maintien… Forcément, on a vite senti le traquenard dans ce match avancé (donc potentiellement enthousiasmant, finalement non) de Natianal !
Laval allume pourtant les premières mines, par Verdier qui tire trop fort (7e) puis pas assez (13e) ; avant un festival de frappes non-cadrées de l’ancien attaquant brestois… « J’sais plus si j’suis gaucher ou droitier je tire à côté, Nicolas Verdiiiiier ».

Bref. Pas grand-chose à signaler dans cette première période. Quelques corners de Bourg-en-Bresse vers la demi-heure de jeu… L’annonciation de ce qui pourrait se passer en seconde période.

Les supporters lavallois devant le 5-2-2-1.

Seconde période qui démarre bien puisque Verdier est accroché dans la surface ! « GAËL DAAAANIC, PENALTY, ON EST ENSEMBLE WÉWÉÉÉÉÉ », 51e : BOURG-EN-BRESSE 0, LAVAL 1 !!! L’aubaine parfaite… Et sept minutes plus taaaaard, nouuuuveau penaltyyyyy pour Laval, avec cette fois une faute sur Etinof ! 57e : Gaël Danic s’élance, Pichot l’arrête, on n’est plus ensemble wéwé. En parlant d’arrêter… Les coups de pied arrêtés. On sait combien ça peut faire basculer un match ; surtout entre deux équipes tendues. Marquer un deuxième penalty, ça aurait été bien. Ne pas prendre deux coup-francs similaires, ça aurait été pu être mieux.

Quarshie frappe le premier coup-franc pour Amiot qui devance les deux tours de contrôles Dembele et Ba : 1-1, 67e. Puis Quarshie frappe le deuxième coup-franc pour Jordan Pierre-Charles, l’homme aux trois prénoms, qui devance (encore) Dembele : 2-1, 72e

Le coup de massue, et pas grand-chose derrière. C’est Ba, le défenseur central, qui tente de sonner la charge en fin de match, mais son centre est repris par Verdier… à côté, bonne réponse (86e). Le score ne bougera pas : au final tu te fais « casser le derrière » comme le Stade, le Stade lavallois.

Cinquième défaite sur les sept derniers matchs (pour une victoire nulle, et un nul pas ouf du coup). François C. pas merci beaucoup.

Et si y’a drah on peut plus appeler Alexy Bosetti, il est parti aux Etats-Unis.

On n’est pas rendu à ramener la Ligue 2 à la maison.

LE RÉSUMÉ VIDÉO :

LES NOTES :
Bouet (2/5) : l’impression qu’il ne touche pas un ballon sauf dans ceux dans ses filets, et 2-3 passes adverses trop longues…

Lambese (2-/5) : attaquant, défense, le bison Stéphane. Mais des fois calme frère.

Ba (2+/5) : à moitié coupable sur le premier but, mais l’un des seuls qui a voulu sonner la révolte en fin de match avec ses montées.

Dembele (1/5) : 1m90 mais coupable sur les deux buts encaissés dans les airs…

Scaramozzino (2/5) : maestro pour tacler, pour tacler, pour tacler…

Mabussi (2+/5) : beaucoup de volonté sur son côté gauche, peu inquiété, avec de belles montées.

Makhedjouf (2-/5) : plusieurs pertes de balles… Aurait aussi pu perdre une jambe avec le nombre de tacles qu’il a ramassés.

Obbadi (2+/5) : qui contrôle le terrain ? Obbadi. Mais à force de tout vouloir faire passer par lui, normal qu’il s’éteigne après l’heure de jeu…

Etinof (1/5) : accélération, virgule, crochet, perte de balle, Gabiiii Etinof.

Danic (1+/5) : mais comment il s’appelle ? Ah oui, Danic, il joue, ah ok, ah bah il tire le péno, cool. Ah il retire, moins cool.

Verdier (2-/5) : beaucoup de tentatives sans réussite et un carton jaune, le compte est bon.


Le comité Frantix :
@Frantix53, orphelin de Boboss </3

Frantix Le Basser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.