Le Mans – Laval (1-0) : La ButàLaval Académie n’en avait rien à foutre, comme son équipe

LE CONTEXTE : Laval, solide leader de National se déplace sur la pelouse d’une vieille connaissance : Le Mans FC (5e) et son fameux MMArena qui a emmené l’équipe première vers les méandres du foot amateur. En cas de victoire lavalloise, les tangos se mettraient à 6 points du dauphin Lyon-Duchère. Si les Sarthois s’imposent, ils reviennent à 2 points des Lavallois.

Il faut également rappeler le contexte de ce qui est, pour beaucoup, « un faux derby » (ou une simple joyeuse fête des voisins). Pendant leurs années en Ligue 1, les Manceaux se sont beaucoup cherchés. Ils ont chauffé les Rennais pour une rivalité sauf que pour les Rennais, l’ennemi public numéro 1, c’est Nantes. Ils ont également tenté de s’inventer un derby avec Angers. Mais pour le Aliexpress de la Juve, le vrai derby, c’est Laval. Ils ont également tenté un truc avec Tours mais pour les « petits bleus », le derby c’est Châteauroux (ça fait bander personne mais au moins, ils restent fidèles à leurs convictions).

Bref, si vous avez toujours pas pigé, le Mans c’est un peu la prostituée en surpoids que personne ne veut toucher. Même pas avec un bâton.

LES PÈLERINS

https://zupimages.net/up/18/45/8lst.jpg

Obbadi et Lambese absents, Bosetti en phase de reprise, Milosevic sur le banc.

 

LE MACHE :

Comme il fallait s’y attendre, les Manceaux veulent aller de l’avant et mettent la pression d’entrée. Néanmoins la première occasion est mayennaise avec Verdier, lancé en profondeur mais la balle est trop forte et le portier manceau sort dans les pieds du numéro 17 lavallois (3’). Les Manceaux se lancent à l’assaut du but de Bouet mais la défense semble tenir le choc tant bien que mal jusqu’à la 22e minute, où sur un cafouillage Le Mans ouvre le score, avant que le but ne soit refusé pour une position de hors-jeu discutable (hors-jeu passif, tout ça tout ça).

Le Mans pousse mais ne parvient pas à trouver la faille malgré divers tentative de tir de Boissier, Créhin et un plongeon de Vardin non sifflé par l’arbitre de la rencontre… Gaël Angoula. Mettre un arbitre angevin dans un Le Mans-Laval, comme vous vous en doutez, ne fut pas la meilleur idée du monde et les erreurs d’arbitrages se succèdent (et se succéderont) d’un côté comme de l’autre.

La FFF décidant de nommer Gaël Angoula arbitre de Le Mans – Laval.

Les dernières minutes de la première mi-temps seront néanmoins lavalloises avec des tentatives de Vincent, Verdier et Etinof qui ne trouveront pas le cadre. 0-0 à la mi-temps.

La 2mi-temps est entamée et il faut peu de temps pour se rendre compte que les Lavallois sont encore au vestiaire : les centres de Boissier (54e et 57e) ne trouvent, heureusement, pas preneur car par 2 fois le but était vide. Laval évoluera essentiellement en contre et la seule occasion de but tango ne viendra même pas d’un Lavallois mais d’un Manceau qui frôle le CSC (63e).

Malheureusement, le milieu de terrain n’arrive pas à soutenir la défense ni appuyer l’attaque, et ce qui devait arriver, arriva : sur un centre en retrait de Vincent Stephen, Montiel lâche une frappe puissante et précise où Bouet ne peut rien faire (70e). LE MANS 1, LAVAL 0.

Le reste du match se résumera à de vaines tentatives de tirs de loin et de construction de jeu hasardeuse. Le Mans aura bien une dernière cartouche pour achever définitivement les espoirs tangos mais il faut un excellent Bouet pour pousser le ballon en corner (90e).

FIN DU MACHE ! Laval s’incline pour la 3e fois de la saison, face à un Le Mans pas toujours très serein mais avec un milieu de terrain beaucoup plus solide. Lors de la prochaine journée, Laval recevra Pau le 23 novembre à le Basser.

 

LE RÉSUMÉ VIDÉO :

 


LES NOTES :

Bouet (3/5) : L’un des rares, si ce n’est le seul, à avoir répondu présent dans ce match. Ne peut rien faire sur le but manceau.

Scaramozzino-Bouhours (2+/5) : Ils ont concrètement fait le même match, mettant leurs tripes pour bousculer les ailliers manceaux, et se sont montrés plus discrets en seconde période

Ba-Dembele : (2/5) : Certains diront qu’ils ont fait ce qu’ils pouvaient mais honnêtement, on a vu largement mieux.

Cissé (1/5) : Titulaire surprise à la place de Milosevic, son 1m76 n’aura pas aidé pour prendre les ballons aériens et mettre de l’impact physique #LiberezMilosevic.

Makhedjouf (1-/5) : Laisse la partie geste technique à Obaddi et joue simple.

Vincent (1/5) : C’est pas ça depuis 2 matchs hein. T’étais à ton poste cette fois.

Etinof (2/5) : Pour une reprise, a été plutôt remuant dans les 20 premières minutes mais si tu pouvais retrouver tes bons réflexes des semaines passés ca serait sympa.

Danic (2/5) : Dans le fond t’as pas grand-chose à lui reprocher mais il a pas été bon non plus.

Verdier (2+/5) : S’est senti investi sur la première mi-temps mais, à l’image de l’équipe, a baissé les bras en deuxième.

Le comité Frantix
@Paolito53 , lad-jockey temporaire

Frantix Le Basser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.