Villefranche – Laval (2-1) : La ButàLaval Académie subit la mafia corse

LE CONTEXTE : Laval sort d’une défaite piteuse contre Pau à domicile (0-2) sous les ordres de Cicollini. Un retour qui était voué à l’échec, tout les Lavallois vous le diront. Il faut être aveugle ou Corse pour nier le contraire. L’adversaire suivant est Villefranche Beaujolais. J’estime inutile de préciser, sur ce site, pourquoi ce coin paumé des environs de Lyon est connu. Promu de N2, pelouse à la con, public plus râleur que Jean-Luc Mélenchon : c’est le scénario parfait pour une défaite lavalloise… et encore une fois, on a vu dans le mille !

 

LES PÉLERINS :

Jouer avec des milieux défensifs ? Quelle drôle d’idée, un gamin de 19 ans ça suffit.

 

LE MACHE :

Le début de match n’avait pas l’air ouf. Tellement peu intéressant que le live de la FFF a commencé à la 6e minute (en ce qui me concerne). Il ne se passera vraiment pas grand-chose d’exaltant durant tout le premier quart d’heure hormis deux équipes jouant la passe à 10. Il faudra attendre la 20e minute pour voir la défense lavalloise perdre un ballon dangereux sur le côté droit, Sergio centre au second poteau pour Pagerie qui pousse le ballon devant Bouet qui n’était pas loin du sauvetage miraculeux (19’). VILLEFRANCHE 1, LAVAL 0.

Pourquoi s’arrêter sur une telle lancée, vous diront les locaux ? Et ils ont parfaitement raison. Sur un magnifique jeu en triangle aussi anticipable qu’une défaite du XV de France, Lemb envoie un excellent ballon pour le capitaine Maxime Jasse qui vient tromper Bouet (23e) : VILLEFRANCHE 2, LAVAL 0 !

Du coup il faut retenir quoi des 25 premières minutes ?

Laval va quand même relever la tête : sur un centre d’Etinof, le ballon retombe dans les pieds de Bosetti qui a le temps de contrôler, se faire un café, lever la tête avant d’envoyer une somptueuse frappe dans la lucarne de Sauvage (35e) : VILLEFRANCHE 2, LAVAL 1 !

Mi-temps, avantage 2-1 pour les locaux mais il reste une mi-temps à jouer (à ce moment la, personne ne croit au point du nul et tout le monde a parfaitement raison).

La deuxième mi-temps reprend et… rien. Il ne s’est strictement rien passé hormis 6582 pertes de balles de Danic. Ci-dessous les meilleurs moments de la 2emi-temps :

Résumé de la 2e mi-temps offert par le Twitter du club.

Époustouflant.

FIN DU MACHE ! Laval s’incline contre Villefranche et tombe à la 3e place, égalité avec Chambly qui compte un match de moins (oh quel pied !). Prochaine rencontre pour les Tangos, la réception de Tours jeudi 13 décembre à 20h45 !

 

LE RÉSUMÉ VIDÉO :


LES NOTES :

Bouet 2/5 : Pas grand-chose à faire et ne peut rien sur les deux buts.

Lambèse 3-/5 : A bien tenu son rôle offensif mais défensivement c’est pas encore ça.

Ba-Dembele 2/5 : Des erreurs largement évitables quand on connaît le niveau des deux.

Scaramozzino 2-/5 : Après avoir passé ses nerfs sur un ramasseur de balle n’ayant rien demandé la semaine dernière, il a encore fait mine d’être blessé et de retourner sur le terrain en râlant. C’est bien beau de mettre des post Instagram avec le hashtag « #détermination » mais ce serait bien d’être déterminé sur le terrain aussi.

Cissé 2-/5 : Fait ce qu’il peut mais pas suffisant.

Vincent 1/5 : On l’a pas franchement vu hein, lui l’ailier positionné en 6…

Etinof 3-/5 : Une passe décisive à mettre à son actif mais on a vu largement mieux venant de lui cette saison.

Danic 0/5 : Des centaines de matchs de Ligue 1, passé par Troyes, Lyon, Valenciennes, Bastia (quel coïncidence) pour au final, ne pas savoir contrôler un ballon et avoir un taux de passes réussies inférieur à 10% contre Villefranche.

Verdier 2+/5 : Rate une occasion de but en première mi-temps et n’aura pas été aperçu ensuite malgré son investissement.

Bosetti 3+/5 : C’est quand même dur de se dire que le seul but qu’on a marqué sur les 3 dernières journées vient d’un mec qui s’est blessé pendant 2 mois. L’un des rares au niveau lors de ce match, un but qui rentre, normalement, dans le top but de la journée de N1, un investissement sans faille jusqu’à sa sortie prématurée lors d’un coup reçu en seconde mi-temps.

Le comité Frantix
@Paolito53, attaché ni à la vie ni à la première place.

Frantix Le Basser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.