eTG – Sochaux (0-0) : la Croix de Savoie Académie vous a entendus.

La vox populi s’est fait entendre et son choix s’est porté sur l’anal et la violence verbale, agrémenté de la gaudriole habituelle, ce qui finalement résume bien l’eTG.

Maintenant que le peuple des petits pères nous a donné notre plan quinquanal, croyez bien qu’avec Diot-Maid, et Fanfoué à l’occasion, nous ne dévierons pas de notre ligne éditoriale qui consiste à parfois la franchir assez violemment. Entre toi, lecteur, et nous, alcoolytes, c’est comme dans un vieux couple, il est parfois nécessaire de pimenter les choses de façon surprenante pour entretenir la flamme. Comme avec nos Croix, sauf que ces derniers n’y arrivent pas, n’y arrivent plus. Du coup, à la CdSA, on a du mal aussi.

Ne nous le cachons pas, nous sommes limite nervous breakdown devant tant d’indigence footballistique, qui aura même contaminé Diot-Maid lors de ses shoots durant le challenge à la mi-temps. L’hypothèse d’un cimetière de dahus sous le Parc des Sports ne serait pas à exclure si notre médiocrité se limitait aux matchs à domicile mais puisque tel n’est pas le cas, et que Gianni Bruno s’en est allé, il va falloir trouver autre chose. Quand tu regardes bien, on a changé d’entraîneur en cours de saison, nos joueurs n’y arrivent pas, en ce moment on enchaîne les matchs nuls, et on a appris cette semaine que le président/actionnaire principal cherchait un repreneur : tu l’as deviné, l’eTG a mis le paquet sur un projet « OM des Alpes ». Malheureusement c’est l’OM de 2015-2016 et non celui des années 90, du coup on lutte pour éviter la relégation vers le Natianal.

C’est dans cette optique que l’on reçoit Sochaux, juste derrière nous au classement. Mais alors qu’ils avancent, on recule et du coup je sens que… enfin bref, je suis pas spécialement serein avant le match, et ce n’est pas le souvenir de 2014 qui va nous redonner la gaule plus que ça. Un vieux couple, je te dis : j’attends la compo avec autant d’impatience que toi tes raviolis du jeudi soir.

Les gaillards : 

Effectivement, il y a bien onze personnes sur le terrain. Bon, que dire d’autre ? On repasse en 4-4-2, du coup Barbosa retrouve l’axe et Campanharo et Hoggas les ailes vu que Sorlin profite toujours de la blessure de Tejeda et que Kamin est devenu notre maître à jouer. Du coup c’est Barbosa qui se retrouve en pointe avec Clarcky.

Le match :

En vrai y’a eu de l’envie mais celle-ci a manqué d’organisation et de talent pour déboucher sur autre chose qu’un match nul et vierge. S’il y a eu des occasions, elles ont toutes manqué de justesse dans le dernier geste à part une ou deux de chaque côté, mais ces dernières ont été bien maîtrisées par les gardiens, ce qui n’est pas étonnant de la part de Leroy. Malgré ces occaz, avec Diot-Maid on a surtout retenu des passes approximatives et un manque d’idée dans le développement du jeu, et si Tejeda et dans une moindre mesure Saint-Louis ont manqué, il me paraît difficile de dire qu’avec eux sur le terrain le sort eût été plus favorable pour nous. A peine retiendrons-nous que ce résultat très nul et très vierge nous permet de rester sur deux matchs sans encaisser de but.

La situation :

Nous sommes toujours 16es avec 2 points d’avance sur la relégation et les écarts devant comme derrière sont assez restreints. On aurait besoin d’une bonne série de 3-4 matchs pour nous permettre de prendre de l’air, mais quand on connaît l’eTG, on ne peut pas être très optimiste. A l’inverse, 2-3 mauvais résultats pourraient nous mettre salement la tête dans le saut vers la division inférieure. Cette fin de saison risque d’être pénible. Prochaine rencontre à Valenciennes, qu’une victoire nous permettrait de dépasser. #MoiJyCroix

Les notes : 

Leroy : 4/5 : Il assure. Devrait donc finir par jouer pour Bordeaux.

Centonze : 2/5 : Sur le déclin, mais c’est normal après une longue carrière de 7 mois.

Betao : 3/5 : Sans fioriture. Sans génie non plus.

Appingandoye : 2/5 : Une ou deux interventions assez louches pour nous faire repenser à nos errances passées.

Fall : 3/5 : Pour permettre à Kassim d’être frais pour gagner avec les Comores.

Campanharo : 2/5 : Je l’ai déjà dit mais je veux bien le répéter : sur un côté, c’est non.

Sorlin : 2/5 : Je peux pas être méchant, il fait ce qu’il peut.

Kamin : 3/5 : Pourrait mériter plus, à un acte décisif prêt.

Hoggas : 2/5 : Il a failli planter de la tête, encore. Mais seulement failli.

Barbosa : 3/5 : Pourrait mériter moins, à un brassard de capitaine prêt.

N’Sikulu : 3/5 : J’espère qu’on pourra le voir en doublette avec Saint-Louis avant la fin du championnat.

Les remplaçants :

Y’en a eu, deux puceaux qui n’ont pas su faire la différence, mais comment leur en vouloir ?

Allez, on remballe pour ce coup-ci, promis on essayera de faire mieux la prochaine fois. Tu peux venir discuter compo ou tactique avec Pascal Diot-Maid et ton serviteur, pour plus d’info sur les Croix de Savoie tu peux passer chez etgblog.com et pour l’avant et l’après-match, c’est chez couleurcroix.com.

Arvi l’ami.


Franck Ripoux.

Franck Ripoux

Fondu de l’eTG, je porte ma Croix de Savoie académie dont je suis le papa, en relation ambiguë avec Pascal Diot-Maid avec qui j’ai trouvé la Tomme crochue. Je suis adepte du pragmatisme, et même Dupraz tique.

One Comment

  1. un projet « OM des Alpes » va nous redonner la gaule plus que ça .

    Allez l’E.TGv :D .. Croyons-y ! .. :D Allez les trains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.