Racing Club de Lens – eTG (1/0) La Croix de Savoie Académie rate le coche

Mes dépenses de la semaine : 50 euros au PMU de Loisin, 20 euros au petit Casino de St-Cergues, et 30 euros aux putes. Seul Gervais fait mieux.

Benvegnu mes Reblochonades,

 

Conter un match des Croix de Savoie relève parfois d’un tel sadomasochisme que même la Crampe (voir Pulp Fiction pour les ignares) ne pourrait s’y résoudre. Heureusement Franck et moi-même sommes plus tordus que cette parodie humaine. Donc en avant Guingamp les Savoisiens, la terre brûlée Lensoise nous attend. Tremble Gervais Martel, qui repousse les virements bancaires tel ton ancêtre les Sarrasins à Poitiers, tremble Kanak perdu dans le Nord de ta mère patrie colonisatrice et génocidaire, tremble toi Lensois devant ton physique ingrat : nous sommes venus achever vos rêves de montée en Ligain qui n’aurait pas été validéd de toute manière par la DNCG.

Vous avez un passé mais plus d’avenir, un public passionné et bruyant. Vous êtes un peu notre contraire, je vous respecte quelque part. Un jour je saurai où.

Une semaine qui a vu Gianni Burno prêté dans un obscur club Russe, le Krylia Sovetov Samara et Jonathan Mensah au plus connu FK Anji Makhatchkala. Mensah restera une énigme aussi épaisse que son année de naissance, un gros potentiel entrevu déjà à la CDM 2010 mais jamais confirmé en Yaute. Capable de tenir la dragée haute à Ibra sur un match et de se liquéfier les trois suivants contre des attaquants de troisième main. Quant à Burno, je lui souhaite un long hiver et des MST avec les filles de l’est.

Le but de ce match est simple : les résultats précédant la rencontre nous sont largement favorables, en cas de victoire nous serions à 7 points du premier relégable. Et vu que l’on produit des matchs – certes encore poreux en défense et mitigés dans le jeu – que je qualifierais de courageux, l’espoir est de mise.

Les Allobroges :

compo

Le 4/4/2 à plat est remplacé par la même configuration en losange. Papy Sorlin revient dans la peau d’un titulaire en qualité de sentinelle. Retour du presque quarantenaire Barbosa en attaque. A noter que Fall que j’avais trouvé décevant est remplacé par Centonze. Angoula est toujours forfait, Appindanleschoristes est maintenu aux côtés de Betao.

Le match :

Les 45 premières minutes seront aussi agréable qu’une mycose vaginale purulente pour vous mesdames et à déguster dans un élan hormonal pour vous messieurs. Un but côté Lensois et rien, nada, mes burnes. Totalement violé sur les ailes du fait du changement de tactique, le fameux 4/4/2 diamant s’est révélé être un caillou insignifiant, celui que te tend maman Rom au parking d’Auchan et qui est sensé te procurer joie et santé. Messieurs les joueurs je ne vous salue pas pour cette prestation insignifiante, surtout qu’en face c’est accrocheur mais très faible.

images

La première période en images

Au retour des vestiaires du stade Bollaert-Delelis-Cofidis, nos joueurs allaient enfin se remettre du décalage horaire et offrir un visage plus intéressant que celui de Jul proposé en première période.
Certaines équipes choisissent leurs matchs, à l’eTG on choisit des mi-temps et ça fait des saisons que cette tradition perdure.

Sans opérer de changement majeur et aidé par des Lensois plus attentistes la première approche dans leur surface intervient à la 47e. Sur un bon travail côté droit, Sorlin trouve Barbosa légèrement excentré sur la droite du but, et à ma surprise tente une passe en retrait mal dosée plutôt qu’une frappe dont il a le secret. Dylan Saint-Louis s’illustre par deux tentatives avortées tantôt par un défenseur, tantôt par sa maladresse.

Une rincée de tous les diables s’abat sur le stade, nos gars montrent enfin un réel intérêt pour la rencontre, les planètes s’alignent : Clarck Nsikulku, apôtre du football léché et de la perforation défensive rentre sur la pelouse. L’espoir renaît en même temps qu’une demi-molle dans mon slip : l’esthète Savoyard est dans la place.

Le temps pour lui de trouver ses marques et une première frappe du gauche qui passe de peu à côté, Centonze découpe Cyprien et écope d’un deuxième jaune : rouge mérité, et espoir douché pour les Roses. Toutefois, l’eTG passe à trois défenseurs avec Sorlin qui redescend d’un cran et va tout de même dominer une fin de rencontre où les Lensois la jouent définitivement petite bite.

Clarky d’amour retrouve ses jambes et des sensations et nous fait sa spéciale : prise de la gonfle légèrement excentré au milieu de terrain, sa puissance et sa conduite de balle faisant le reste il laisse une défense éblouie par tant de talent mais décoche une frappe malheureusement trop molle et déviée par un défenseur.

La fin de rencontre confirme cette deuxième mi-temps : plus de récupération et de duels gagnés de notre côté mais une défense valeureuse des Sangs et or n’annule pas cette première période catastrophique dans l’envie et le jeu.

Image1

Les stats qui font mal

Gervais Martel attendra nos joueurs dans le couloir pour les saluer à base de « T’as pas cent balles, c’est pour un Rapido » et autre « t’as pas deux jetons du Casino d’Evian qui traînent fais pas ta pute », allant même jusqu’à proposer le cul des ramasseurs de balle contre des tickets restos. De tout cœur avec les supporteurs Lensois qui méritent mieux que cet homme à leur tête.

12

Sur cette photo Gribouille, à sa droite un clown

Quant à nos Croix de Savoie, nous constatons que la tactique est mal appropriée même si le milieu Sorlin/Yeltsin/Gustavo me plait dans sa complémentarité. Un 4/3/3 avec le cardio de Saint-Louis et la roublardise de Barbosa sur les ailes en soutien de Clark en pointe serait plus équilibré et rassurant pour notre défense.

Je ne noterai pas ce match individuellement. Une mi-temps jouée tronquerait de moitié les notes de joueurs qui ont plus besoin d’encouragements que d’une passable lassitude de ma part. Et je ne veux vraiment pas Kim sur le râble en lui annonçant la note que je réservais Tejeda, ce serait trop pour son petit cœur.

On vient également d’officialiser la venue de Pascal Dupraz à Toulouse. Des grosses couilles arrivent dans le Sud-Ouest, le maintien est à mon avis impossible mais ce sera un réel plaisir de le retrouver au bord d’une pelouse, et je l’espère pour nous au Parc des Sports l’an prochain. En tout cas, en vue de la mission quasi-impossible, ils ont opté pour le bon gars.
Image211

Visite de Pascal dans son nouveau fief

Mes coordonnées socianales, tu les as ci-dessous, n’oublie pas de payer ton abonnement HorsJeu pour que l’AlterFoot subsiste au milieu de ce torrent de fientes journalistiques. Pour l’actualité du club c’est chez l’excellent ETG Blog, les chouchous de Couleur Croix et bien entendu l’ineffable et insoumis Franck Ripoux.

J’espère avoir l’avis d’en face, il a surement des choses à dire Luissette sur son club. Bon il est très occupé à organiser les Horjeuïades 2016 aussi, et c’est du boulot avec une trentaine d’adulescents à gérer.

La bise mes crozets.

Tino Rotti

Suppléant de l'Uncle Paulie qund il est à l'ombre. Calabrais et suceur de Roberto Baggio, je suis rital et je le reste et dans le verbe et dans le geste.

6 commentaires

  1. Comme tu l’as vu dans mon acad vous allez rebondir.

    Cette L2 le pire c’est 3 victoire et tu joues la montée.

  2. Les 20 € au petit casino c’était pour acheter de la 8.6 ou c’est un casino avec une roulette et tout le merdier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.