Red Star – Nîmois (1-0) : La Jules Rimet Académie est en position

On savait les Marseillais baratineurs, les Bretons têtus, les Auvergnats radins, les Lensois alcooliques mais bon « t’es con comme un Nîmois », on me l’avait jamais faite. Je le tiens de Jean-Claude Pied et d’un philologue anal dénommé Porthos Molise

Ils m’ont dit que c’était l’expression du moment car il fallait vraiment être con pour supporter cette équipe de Nîmois Olympique… O.K il faut vivre avec son temps, les Nîmois sont des cons, et puis y parait que leur histoire de blason, c’est du bidon.

Leur « nique-name » ils savent même pas d’où il vient… Des mecs te diront que c’est parce que Lacoste fut un des sponsors historiques, ceux-là, il faut s’en méfier, ils portent souvent du fake et ils sont pas très bons en histoire… Les autres, ils te diront qu’il y a bien longtemps, c’était pas Lacoste mais Cacharel le sponsor, une marque hype à la grande époque du club des Firoud, Vergnes et Mezy (avant qu’il devienne alcoolo), enfin tout ça c’est du passé.

Au Red Star de démontrer en cet après-midi un peu frisquet – comme souvent à Beauvert – que les Nîmois sont les cons de la soirée (NdJCP : match à 14h). Pas facile comme exercice sur le terrain du football, pas moins de dix occasions pour un Red Star dominateur et pas toujours sûr de lui face à un gardien nîmois en état de grâce.

Et puis comme le football est un truc de spécialiste, mieux vaut se dire que si les Nîmois sont des cons y a certainement une raison mais qu’elle se situe ailleurs.

A Nîmes ils ont un beau stade, donc y doit certainement y avoir une statue… Un truc qui parle toujours, qui nous en dit plein sur l’histoire, les heurs et malheurs d’un club. On a pu savoir ainsi ce qui s’est passé il y a peu de temps à Sochaux et à Charlety… D’ailleurs, y a encore eu du nouveau à Paris, le gorille ils parlent déjà de le remplacer, un truc pas possible, des référés, des assoces, des procès…. Ligues de vertu contre comité d’éthique… Et oui à peine érigé, le gorille il a subi les pires outrages, la rondelle défoncée. Son cul, d’une noisette ils en ont fait un trognon de pomme, ça incite pas à aller au stade en famille, y a eu de l’indignation ….

Pourtant pour choisir cette statue, le club éponyme de la capitale (ah ça vient de là ndlr ?), il avait pas lésiné, ils avaient désigné un comité d’éthique pour élire l’œuvre lauréate, un truc de dingues, des intellos du ministère de la culture, des gens qui vont dans des expos du gratin quoi, et en plus casqués… Pour accomplir leur vice ultramontain ou italien comme on disait au grand siècle… Car y eu un scandale, ils se sont fait serrer. En fait les mecs du comité d’éthique c’étaient des gros pervers, leur beau discours c’était du flan, tout ce qu’ils voulaient c’était lui ramoner la soute au gorille….

C’est inquiétant car au Red Star quand il y aura un stade, il y aura aussi une belle statue, et y a déjà un comité d’éthique… Des grandes figures de l’art contemporain, des mecs qui font autorité. Faut se méfier… Surtout que y’a des bruits qui courent comme quoi ça pourrait être un rhinocéros, ah la pauvre bête ! Le pire est à craindre… Dès le vernissage, ils vont lui défoncer la boite à chocolat, lui pomper la corne… Mais bon Adams Doumbia et Cédric Sabin ils ont pas la côte auprès du comité d’éthique, ils disent que c’est des mauvais garçons… Mais c’est complètement fallacieux, en fait ils savent que des mecs comme ça, des mecs du neuf trois qui ont porté haut les couleurs du Red, ils ont des valeurs… Qu’ ils se laissent pas retourner comme ça par des « Laurent Blanc »…

Et oui c’est le langage d’aujourd’hui, « con comme un Nîmois » et « fiotte comme un Laurent Blanc ». Un mec qui a joué à Nîmes d’ailleurs… Mais ils ont plus de statue au stade des Costières, on veut nous faire croire qu’elle aurait été saisie par l’huissier. Ça et huit points de pénalité, c’est ce qu’ils auraient pris en essayant d’arranger des matchs… En fait, selon certaines mauvaises langues, la statue, elle a pas été saisie… C’était même un crocodile, car les Nîmois qui sont un peu vertueux – terre de réforme – ils se sont dits que prendre un crocodile par le petit c’était pas commode et que cela allait décourager plus d’un vicelard… Mais ils sont vraiment cons ces Nîmois, ils avaient oublié que la pauvre bête pouvait prodiguer des fellations et les tordus du comité d’éthique ils se sont pas gênés… Plus un chicot le crocodile, la gueule pleine de furoncles, du coup la statue ils l’ont mise au rebut…. Ils sont vraiment con ces Nîmois !

Mais revenons au match et n’oublions pas les notes qui seront fort partiales car le Red Star est sur le podium après cette victoire, et on le doit un peu aux joueurs.

Arnaud Balijon, 3/5 : peu inquiété lors de ce match, son jeu au pied fut précieux face à un adversaire jouant assez haut.

Lloyd Palun, 4/5 : encore un match solide et un vrai sens du sacrifice, a repoussé une balle de but bien forte, il se l’est prise en pleine poire et il est reparti à l’assaut ensuite.

Rémi Fournier, 3,5/5 : utile et solide sur l’homme.

Julian Jeanvier, 3,5/5 : comme son compère de la défense centrale, toujours solide et même pas eu peur.

Jérôme Hergault, 4/5 : un régal, de la justesse dans les interventions, de l’intelligence dans les relances, des gestes techniques de fou face à un adversaire direct certes dégueulasse, un mec qui a joué à Beauvert d’ailleurs.

Danilson Da Cruz, 4/5 : de l’abattage, du volume, et de la générosité.

Yann Boe-Kane, 4/5 : énorme celui-là alors qu’il avait été à la peine il y a peu.

Xavier Chavalerin, 2,5/5 : en progrès, on a pu enfin s’apercevoir qu’il était bien présent sur le terrain.

Naïm Sliti, 4/5 : un lutin qui rend fou, il leur a cassé les reins aux adversaires du soir, par ses courses, ses dribbles et ses percées, même si il semble avoir raté l’immanquable dans un face à face avec le goal adverse.

Anatole Guacamole, 4,5/5 : un putain d’équipier qui va au charbon, un superbe slalom dans la surface et un but entre les cuisses du goal, bravo.

Hameur Bouazza, 3/5 : il a du talent, un beau pied gauche moins à son aise que d’habitude mais bon il a joué à Birmingham City.

Vive le Red Star, vive le sport et nique le comité d’éthique,

Pr. Pierre Lapoutre.

Pierre Lapoutre

Historien viril tenant à l’intégrité de son orifice, Pierre Lapoutre pratique depuis des lustres sa vocation d’historien en s’étant plus particulièrement intéressé à la statuaire, au dandysme et aux écarts de langage sévissant dans les stades. Panégyriste du Red Star et des valeurs qui font la mauvaise réputation du neuf trois. Doyen honoraire de l'Université de Sapologie de Yaoundé.

9 commentaires

  1. @porthos monomaniaque, faut pas exagérer, simplement pour rappeler que dans le neuf trois, on est pas des ‘laurent blanc »
    et puis des notes à virgules normal si l’on veut donner la moyenne.

  2. Et oui Laurent est une fiotte, justement parce qu’il a joué à Nimes ce gros pède.
    La statue des nîmois, ça devrait être Canto en train de balancer un ballon dans le cul d’un arbitre. Un truc de pédés pour des gros pédés avec un gros connard en égérie.

  3. Salut professeur, c’est bien toi qu’on appelait la Poutrelle d’Orléans? La chirurgie fait des miracles…Vu la fixette que vous faîtes sur les statues, les amis du Red Star, je n’en vois qu’une pour votre stade mythique du troisième millénaire, un bronze de mobylette Motobécane sans selle, sur laquelle vous ferez poser tous les supporters en extase l’un après l’autre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.