La Lens Académie note Châteauroux – RCLens, 0-0

- Lens -
« La Bérichonne de Châteauroux », Le stade Gaston Petit, Un énième match joué le lundi, une diffusion sur C+ Sport. Vous prenez tout ça, vous mélangez énergiquement et vous obtenez le cocktail le moins sexy depuis le Suze-Tonic.

Solides derrière à défaut d’être funkies et efficaces devant contre Le Havre, nous voici lancés dans la dernière ligne droite avec un retard qu’il s’agirait de ne pas trop laisser grandir. 6e à l’entame du match, on n’imagine pas Montanier débouler dans l’Indre avec autre chose que l’ambition d’y gagner.


La suite va vous surprendre..

Chateauroux
Quand, lancé à 250km/h sur l’autoroute de la montée, tu tentes un raccourci « pas annoncé sur la carte, inconnu de Waze. Mais t’inquiète »

Sur le pré

Car oui, ici on peut vraiment parler de pré. Et forcément, la tentation est grande de sortir les chèvres pour leur faire découvrir les vastes étendues d’herbe grasse de la campagne environnante. Mais Montanier résiste, et essaie de nous sortir un XI capable de bouger les locaux. Si on est dans le classique derrière, Tka étant remplacé par Fortes, on « ambitionne » de jouer à 3 devant, avec Gomis – Ambrose sur les côtés et Bencharki dans l’axe. Seule « surprise » au milieu, Ba remplace Mesloub.

En face.

Pour ceux, nombreux, qui se disent « mais c’est où au fait Châteauroux? » vous serez heureux de pouvoir situer cette belle ville au centre du triangle Bourges-Tours-Montluçon. Non toujours pas? Tu vois Paris? Ben tu fais comme si tu partais vers Bordeaux et que tu t’arrêtais à 1/3 de la route.

Pour résumer, à part espérer gratter un casting pour l’amour est dans le pré, on n’attend pas grand chose de la vie ici. Et ce n’est malheureusement pas le foot qui va sortir nos amis castelroussins de leur quotidien champêtre. 16e de L2, 17e équipe à domicile, 15 buts claqués en 16 matches, y’a comme une petite odeur de National et de déplacement à Avranches dans l’air.


Pour les bleus ce soir, une victoire et ils passent 14e, un nul ou une défaite et ils se resservent une piquette. Locale, il va sans dire.

Ces gens là ne sabrent pas le Champagne, mais « débouchent un Vouvray ».

Ils savent souffrir.

Le môtch

Spectacle assez surprenant que ce Châteauroux – Lens : On a alterné les séquences de 6 ou 7 dégagements très haut – très fort entre défenseurs des 2 camps, comme quand ton libéro en district gueule « monteeez » en balançant un cassoulet à 12m de hauteur, de duels virils-mais-corrects, et d’enchainements soporifiques de pa-passes de ba-balle au milieu de terrain.

Si contre Le Havre on s’était clairement fait chier, là, on franchit un cap. Un duel à mort entre 2 escargots doit être plus prenant. Un seul tir cadré en 30 min, Chouaref pour les bleus, sorti par Léca.

Côté sang et or, et bien pas grand chose et pas mal de rien. Ambrose tente bien quelques provocations, mais il y a toujours un mauvais choix ou un contrôle moyen pour nous rendre inoffensif. Seule action notable, par Ba qui va gratter un ballon dans les pieds du latéral et s’ouvrir tout seul une occasion de Pillot, qui détourne. C’est con, y’avait un lensois seul à 4m de la ligne démarqué.

En 2nde période, ça s’anime un peu, et à défaut d’être efficace, on a le mérite d’être drôle.

  • On tire tellement mal nos corners que les Caltelroussins préfèrent dégager derrière leur but pour éviter les touches.
  • On a évidemment eu droit à notre tentative de « ciseau retourné rigolo © » , par Bencharki cette fois. Notez qu’il a failli toucher le ballon : ça se rapproche.
  • On finit à 10 avec une bien belle expulsion de Ba, à la 60e, qui découpe un défenseur local à 60m de ses buts.
  • On s’évite fort heureusement le ridicule sur une tête à bout portant (mais genre vraiment à bout portant) de Chouaref qui vise Léca plutôt que le reste du but grand ouvert.
Et ça fait 10 ans qu’on subit ça…

La fin de match est pénible, avec des frappes dans les tribunes, dans les champs, dans le ciel, … bref c’est pénible. Le jeu est plus pauvre que les villes que représentent les 2 clubs, on dirait un marché en ex RDA un jour de pluie.

A noter tout de même, au rayon des satisfactions, qu’on améliore notre record de nullité offensive avec 1 pion claqué lors des 6 derniers déplacements. On reste logiquement 6e, non qualifié pour les PO donc. Le résumé est ici.

Junior, après visionnage des highlights du match.

Les Gôrs.

  • Leca : 4. Pour le cleansheet. Et pour réussir à rester éveillé devant ce spectacle affligeant.
  • Centonze : 3. Certes, ce n’est toujours pas foufou, mais c’était solide.
  • Duverne : 2. Faudra lui dire qu’il a le droit de sauter sur les corners.
  • Fortes : 3. Jean-Michel Pas-de-risques. Il récupère, met sa petite passe latérale inutile qui ralentit le jeu à son latéral, et se replace.
  • Haïdara : 1. Mais qu’il est nul purée. Des transversales qui atterrissent à 20m de la cible, des chevauchées où il finit nez dans le gazon en se plantant dans la terre, des frappes qui passent au-dessus du stade. Clairement, cet homme devrait faire du foot féminin.
  • Diarra : 1. Il peut jouer 6, 8 et même 10 avec la même inefficacité.
  • Gillet : 2. Si même lui se met à faire du rien…
  • Ba : 1. La dernière fois que j’avais vu un rouge aussi stupide, c’était lors d’une soirée où on a eu l’idée d’ouvrir un cubi de Villageoise.
  • Gomis : 2. Pas souvent servi, pas souvent trouvé, pas souvent dangereux. Ah si, il a tenté une Choupo-Moting à un moment, mais il était hors-jeu…
  • Ambrose : 3. Plus actif que les autres, avec quelques centres et montées, mais on lui en voudrait pas de réfléchir avant de centrer.
  • Bencharki: 1. Zoubir 2.0.

Et maintenant?

On joue Valenciennes pour le derby ce vendredi, c’est donc parti pour une semaine à les lire et écouter faire les chauds sur les rézocio. Alors que bon

La question du jour.

Vous avez 4h.

@R_Direktor

R_Direktor, dit Luissette

Chômeur, pédophile, consanguin, mais aussi alcoolique et drogué. Il n’est exclu que j’ai, un soir d’ivresse, fait des cochonneries avec ta maman et ta sœur. Ou les miennes, je ne sais plus. Un seul credo : « Ma main dans la gueule, ma bite sur ton front »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.