Nancy-Metz (1-0) : La Chardon à Cran académie se rachète.

Le weekend qui arrive, trois énormes pintes, la direction du stade Marcel Picot à pied pour un derby, voilà un vendredi soir qui s’annonce pas trop mal et qui semble confirmer mon optimisme (pas forcément partagé par mes camarades) avant ce derby contre les *******.

Pourquoi un tel optimisme ? Parce que depuis le mercato et si l’on compte seulement les matchs de la phase retour, l’ASANAL est 4e de L2, avec une équipe transformée et un jeu aux antipodes de celui proposé précédemment. Les bons résultats s’enchainent et le spectacle est maintenant quasi toujours au rendez-vous. C’est souvent ce qui arrive quand on remplace des peintres par de bons joueurs.
En parlant de bons joueurs, voici la compo du soir :

Le 11 plein de fierté de l’ASaNaL :

Un 3-5-2 très tactique sorti du chapeau d’Alain Perrin, des noms comme Moimbé, Paye ou Poha qui ne sont pas très ronflants et un Seka en libéro qui aura pour rôle de tenir la baraque en couverture. Mon optimisme bien gonflé par l’alcool redescend un peu.

Les restes de torches, pots de fumée et autres engins pyrotechniques aux abords du stade confirment que les joueurs ont été accueillis comme il se doit par les supporters, tous motivés depuis des jours par ce match qui peut faire oublier cette saison de difficulté, cette humiliation au derby aller et tout le bordel en coulisses.


Le Match :

Un leader de L2 méconnaissable, des Nancéiens transcendés par l’événement et dont la volonté de marquer et de gagner est clairement affichée dès les premières secondes, voilà ce qu’on peut retenir de l’ensemble du match.
Après déjà plusieurs occasions, Bassi ouvre le score avant la mi-temps et permet à Nancy de rentrer aux vestiaires avec un avantage mérité et même assez faible compte tenu des actions et de la domination face au rival.
La deuxième mi-temps est globalement la même que la première avec plus de gestion côté Nancy et pas plus de réaction côté grenat. Les cinq dernières minutes sont stressantes, houleuses, Oukidja le gardien messin pourra monter sur corner, se prendre pour le sauveur, (qu’il a quasiment été pour son camp), il repartira avec un but dans la musette et toute une valise de briquets pour ses chicha entre potes.

Petit florilège de photos :



Les Notes :

Ndy Assembe : 5/5 :
Même à lui je mets 5. C’est dire l’état dans lequel ce derby m’a mis.

Seka : 5/5 :
Enorme prestation pour le grand Ernest que j’ai souvent démonté ici. Il m’a fait mentir au meilleur des moments.

El Kaoutari-Saint Ruf : 5/5 :
Que 7 tirs pour les messins, ils ont facilité le boulot de Seka en découpant, prenant tout de la tête et compensant les trous sur les côtés.

Moimbé-Paye : 5/5 :
Ont bien profité des boulevards laissés par les Me**ins, ont bouffé la ligne comme un Gasquet des grands jours, ont bien dédoublé avec les attaquants. Tous deux en fin de contrat, ils méritent de signer l’an prochain.

Abergel : 5/5 :
Capitaine courage, capitaine flamme, capitaine que je retrouve en boite le soir même. Aussi disponible et beaucoup moins véloce, il semblait timide devant mon ébriété pourtant peu exubérante. UNO DI NOI.

Poha : 5/5 :
Merci à Rennes de nous le prêter une saison de plus. Pour nous avoir enflé sur le prix de Maouassa. The North remembers.

Marveaux : 5/5 :
Moins en vue que ses camarades de l’attaque, il a participé et gagné le derby. Il mérite donc ses cinq points.

Bassi : 5/5 :
Buteur du soir, il efface ses médiocres performances de la saison. Cinq tirs à lui tout seul, il en voulait et mérite comme tous les autres sa belle note.

Vagner : 5/5 :
Ça y est, Picot a trouvé un nouveau chouchou. Vagner Dias. Onze tirs dans le match, une énorme activité. Il a tout fait aux défenseurs adverses, l’amour sans préliminaire, des dribbles, des tirs, même des têtes avec vingt cm de moins que ses adversaires.


Note Artistique de l’Equipe : 5/5 :

Résumé du match :

Avec ce match, l’ASaNaL fait coup double : elle gagne un derby et se maintient officiellement en L2.
Avec les recrues, et même si ce n’était pas officiel, il était peu probable que l’ASaNaL descende… malgré le classement, les poursuivants sont très faibles et la nouvelle équipe, composée par la moitié des arrivées en janvier, esttransformée.
Le derby, très attendu, a été respecté par les joueurs, par l’entraineur, et évidemment par les supporters. De là à dire que ça efface cette saison moribonde… c’est un pas que mon camarade Picon et moi-même ne franchirons guère.
Ne boudons pas notre plaisir, et satisfaisons-nous encore quelques semaines de cet effectif, qui va changer, en bien ou en mal selon les joueurs qui vont rester (voir photo Fans of Nancy ci-dessous).

Le derby n’effacera pas non plus l’incompétence, généralisée, notoire, abusive, connue de tous des pouvoirs publics et des clubs, complices, pour leur interdiction de déplacement envers les supporters messins.
Un derby sans ultras des deux camps n’a que peu de saveur. On y est habitué maintenant, certes, mais quelle tristesse…
Les préfectures et la frilosité des clubs ne nous donne pas beaucoup d’optimisme pour les prochaines éditions, pas l’année prochaine donc, peut-être dans deux ans, en L1 ou plutôt en L2, ce si beau championnat que la Lorraine aime tant.

Roger Piantoni-Vairelles

Roger Piantoni Vairelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.