OM-Bordeaux (1-0) : La Scapulaire Académie est une bonne Kamarade

DaGrosa a fait délirer tellement de monde avec son tweet que les Girondins ont décidé de lui donner matière à récidiver…

Le mois de janvier a été terrible pour les Girondins, éliminés des deux Coupes et incapables de remonter en Championnat. Février commence par un déplacement à Marseille. Le club phocéen est en plein doute et les supporteurs se sont mis à espérer une victoire bordelaise qui favoriserait le licenciement de Rudi Garcia. La rencontre se déroulera à huis clos et les absences sont nombreuses de leur côté. Bref, tout est réuni pour que Bordeaux enfonce l’OM. Ou pour que nos joueurs passent pour des cons.

La composition:

Costil (c)

Palencia Koundé Pablo Poundjé

Otavio

Plasil Sankharé

Kalu Briand

Cornelius

Sabaly et Karamoh sont écartés car ils ont voulu faire un enfant dans le dos à l’institution.

Maja et Adli ne sont pas qualifiés car ils n’étaient pas nés à la date où aurait dû se jouer le match.

Le résumé:

On a surtout couru dans le vide

Le match:

Quel match?


Les notes des 33 :

Benoît Costil (4/5) :

Le meilleur Bordelais. Il a réalisé de nombreuses parades et maintenu l’équipe en vie dans l’espoir d’un malentendu… Il mérite de figurer dans l’équipe type des matches en retard joués le 05 février.

Sergi Palencia (1/5) :

Kalu l’a laissé seul, d’accord. Mais quand tu sais que, en face, c’était Nchié et Avomi, on peut regretter qu’il n’ait pas plus transité sur son côté.

Jules Koundé (4/5) :

« Le petit Jules est attendu dans le rond central du magasin, le petit Jules ! ». Cette fois, je crois que ce n’est pas une étourderie, il a bien été abandonné par le reste de la défense.

Pablo (1/5) :

Difficile retour à la compétition. Il m’a fait penser au Pablo des débuts… On ne pourrait pas le prêter au Brésil et le retrouver en pleine forme cet été ?

Maxime Poundjé (0/5) :

Trop bien élevé pour déraper. Du coup, on va se le coltiner encore et encore. Prenons la chose du bon côté, cela sera l’occasion de s’amuser un peu : quand Bordeaux veut prendre son temps avec le ballon, que les joueurs font tourner en attendant de trouver une bonne solution, comptez le nombre de ballons perdus par Poundjé. C’est assez incroyable. « Encoraté », un jeu MB (Marine et Blanc).

Max a beau tout tenter, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas…

Otavio (1/5) :

Loin de son meilleur niveau. Mais pas aidé non plus par ses collègues du milieu. Entre un vieux qui croit pouvoir jouer au foot muni d’une canne tripode et un beauf  qui préfère encrasser sa caisse plutôt que de voir ce qu’elle a dans le ventre… Sorti par nécessité au profit de Préville, auteur d’une bonne frappe cadrée.

Jaroslav Plasil (2/5) :

Tottenham a Sissoko pour fermer l’axe et labourer le côté droit. Nous n’avons qu’un Plasil et le gel dans les cheveux ne trompe personne. Il a autant de minutes dans les jambes que d’années au compteur : une petite soixantaine. Remplacé par Basic, qui en a fait plus que tous ses compères réunis.

Younousse Sankharé (1/5) :

Un déchet inhabituel. Et encore une grève des éboueurs à Marseille…

 Samuel Kalu (mutin/5) :

Mais qu’est-ce qui lui a pris de faire ce tacle de cinglé sur Ocampos ? Mis à part un AIT ou une gastro l’obligeant à se rendre immédiatement aux vestiaires, je ne vois pas. Il a plombé une équipe déjà peu vaillante.

Bédouet a raison, il a glissé. Autant pour moi

Jimmy Briand (1/5) :

Il s’est démené pour tenter de conserver le ballon. Mais être entouré de Poundjé, Sankharé et Cornelius ne rend pas les échanges constructifs… Un peu comme si Bernard Pivot faisait une télé-réalité avec les Marseillais sur W9.

Andreas Cornelius (0/5) :

On pouvait accepter son manque de réalisme tant que son rôle de pivot servait à l’équipe. On lui aurait même pardonné sa nullité s’il avait réussi à planter contre l’OM. Mais là… Sorti à la pause au profit de Kamano (2/5), auteur d’une frappe déviée sur la barre.

En face: Des sardines et un(e) huis(tre) clos(e)

Sans la pression d’une (f)houle déchaînée, les sardines ont pu évoluer dans une eau bien calme, aucunement gênées par la présence des (mon)goëlands.

Les pauvres pêcheurs ayant réussi à tenir éveillés durant la totalité du spectacle, ont eu la chance d’assister à l’éclosion d’une huître. Chose tenant du miracle dans le Vieux Port, elle contenait en plus une perle! La légende raconte qu’elle est venue d’un ru disgracieux et qu’un Eyraud local l’aurait surnommée « le petit Grégory », en l’honneur de ce cours d’eau insignifiant.

Pour conclure:

Et voilà. Encore une défaite pour des Girondins qui n’auront absolument rien montré. L’expulsion rapide et stupide de Kalu a rendu la tâche encore plus difficile mais ne doit pas faire oublier que le début de match a été catastrophique dans l’utilisation du ballon.

Ils ont été incapables de ressortir proprement un ballon. Alors se montrer dangereux, n’en parlons même pas. Ces difficultés offensives ne sont pas nouvelles.

Par contre, le but de Kamara, qui a pu reprendre seul une déviation de Germain, est une preuve du manque de rigueur défensive déjà constaté récemment. Seuls Costil et Koundé ont fait honneur au maillot, luttant jusqu’au bout.

Nous avons compris que cette saison était une transition entre M6 et GACP, que l’objectif d’être européens est presque irréalisable (n’en déplaise à Ramé). Mais les joueurs n’ont pas le droit de bafouer l’image du club.

Le point positif, c’est qu’ils n’ont pas voulu prendre la place des boiteux de la classe même si ce sont des têtes à claques. Les Girondins sont de bons Kamarades. Espérons que la bonté sera récompensée.

La Scapulaire Académie reviendra bientôt pour vous parler du déplacement dans la Capitale. Et j’ai comme l’impression que l’on va se rapprocher des rangs du fond…

D’ici là, mettez-vous horsjeu !

A bientôt.

Nausée Savajicl


Nausée Savajicl

Nausée Savajicl (50% Vosgien, 50% Arcachonnais, 100% Bordelais) Vosgien issu de l’immigration girondine, j’aime surfer à la Moselle et faire du patin à glace sur la jetée Thiers. Mais surtout j’aime les Girondins car parfois, leurs matchs me paraissent beaucoup plus longs que l’hiver de par chez nous.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.