Stade Rennais FC – Lille OSC (1-1) : la Breizhou Académie a les jambes lourdes

De retour au Roazhon Park après le match européen de jeudi. Les braises n’ont pas eu le temps de refroidir, le stade est encore quasi rempli, et le RCK donne de la voix. En face une équipe lilloise qui sort d’un bad trip à Amsterdam, et surtout, le retour de Benj’ André au Roazhon Park.


La compo :


Quelques rotations pour faire souffler ce beau monde, le capitaine Da Silva se remet de son combat de MMA avec les Ecossais, et on retrouve donc une charnière 100% made in Breizhou.

Mendy – Morel, Gnagnon, Gélin, Traoré – Camavinga, Bourigeaud, Tait, Raphinha – Niang, Del Castillo.


Le scénar’ :


Un match qui respire l’Europe, des travées pleines, une belle ambiance, et en plus, les seuls rayons de soleil de l’Hexagone sont chez nous. On commence tranquillou bilou, ça se jauge, Lille domine techniquement mais dans l’utilisation du ballon, c’est assez stérile. De notre côté, on court beaucoup pour toucher la balle, mais surtout ON N’ARRIVE PAS A ALIGNER 5 PASSES CONSÉCUTIVES !!! Mendy nous sauve la mise à plusieurs reprises en 1ère mi-temps, notamment sur cette double occas’ d’Ikoné, et grâce aussi à un putain de retour de Gélin (15e). Il faudra le temps de descendre une binouze et de s’en recommander une autre pour voir la première VRAIE occasion rennaise, avec une frappe de Del Castillo. Bien décalé par Niang, le cuir frôle le montant droit de Maignan, qui, tel un échangiste devant sa femme montée par un bel étalon, regarde impuissant le ballon rouler une galoche à son poteau (28e). L’heure du réveil pour la Breizhou ? Plus ou moins, puisque les Rouge et Noir arrivent ENFIN à combiner, le jeu est beaucoup moins stéréotypé, et les Lillois sont enfin cloîtrés dans leur camp. Malgré tout, 0-0 à la mi-temps, 0 frappe cadrée côté rennais, et surtout un gros coup de pompe physique qui fait peine à voir…

Retour des vestiaires, plus motivés que jamais ! Non j’déconne. Ça pouvait pas commencer pire, on se prend un pion d’entrée… Mauvaise passe de Gnagnon pour Gélin, qui galère à tacler la balle. L’inévitable homme de ce début de saison du côté des Dogues, Victor Osimhen, renarde la balle et fonce vers la surface pour adresser un centre millimétré vers J. Ikoné, qui n’a plus qu’à pousser la balle au fond. 0-1. Peut-être que ce but va nous révolter… Ça sent bon en tout cas, Rennes joue plus haut pour égaliser, mais reste trop brouillon pour inquiéter les (solides) défenseurs lillois. Raphinha se fait avaler par son compère lusophone Reinildo, Tait fait presque n’importe quoi avec ses pieds, seul le milieu de terrain semble au niveau, grâce notamment à notre gueule d’ange Camavinga, qui surnage, comme souvent. Et pourtant, mes aïeux, on égalise assez vite ! Après les sorties de Tait et Del Castillo, remplacés respectivement par Hunou et Léa-Siliki (64e), Bourige renverse le jeu sur Hamari Traoré, qui adresse une merveille de centre au nouvel entrant Adrien Hunou, qui Inzhaguite Maignan d’une bonne tête au 1er poteau (68e). 1-1. Les deux remplaçants font bien mieux le taf que les titulaires, et apportent un second souffle aux Rouge et Noir, mais les Dogues sont remontés comme des coucous suisses, et toutes leurs attaques sont de petites gouttes de sueur dans la raie. Bamba prend sa chance en demi-volée et envoie un véritable missile sur Mendy, qui claque la balle en corner (74ème), ou encore Renato Sanches qui pénètre la défense rennaise comme du Paysan Breton avant de bouffer la feuille de match (76e). Jonas Martin rentre pour densifier le milieu de terrain, Camavinga aura encore fait un match très sérieux (78e). De notre côté, Pippo Hunou manque le doublé sur un magnifique mouvement venu de la gauche et d’un centre de Léa-Siliki, mais Maignan bouche bien son angle sur la reprise du rennais (82e). Cinq minutes de temps additionnel qui verront les deux équipes se neutraliser, jusqu’à se contenter du point du nul. 1-1

On aura mis du temps à rentrer dans le match, encore une fois… Même s’il a fallu donner un but à Lille, il faut tout de même souligner la bien meilleure deuxième mi-temps de nos rennais, qui ont été bien plus inspiré offensivement. Et aussi les bons choix tactiques de Julien « El profesor » Stéphan. Les recrues estivales sont encore en rodage, et la marge de progression à l’air énorme au vu du potentiel de l’équipe.

On ressort avec plus de certitudes que contre Glasgow ou Brest, celles qu’on a un sacré gardien, qu’Hunou devrait probablement être aligné d’entrée, ou que la lucidité tactique de Stéphan est toujours là.


Les notes :


Mendy : 4/5.

Le géant sénégalais nous sauve la mise à plusieurs reprises, surtout en première mi-temps. Il nous sort une Schumacher vs Battiston en dehors de la surface qui lui vaudra un jaune mais qui aura annihilé une grosse occas’. Le roi des roublards.

Morel : 3/5.

Du haut de ses 35 piges, il nous sort une prestation plus que correcte dans son couloir gauche. Il a même rentré deux trois dribbles sympatoches qui auront fait vibrer les travées.

Gnagnon : 3/5.

Il aura pu mettre son physique au profit de l’équipe, en distribuant des brins discrets à Osimhen tout le long de la partie. Fautif sur le but lillois, il montre quand même des signes de fébrilité, notamment à la relance. Et puis putain, ce qu’il est lent, heureusement qu’il compense par son bon positionnement et ses interceptions…

Gélin : 2/5.

Comme son compère de défense centrale, il me fait galérer pour le noter… Il commence bien, puis est fautif sur le but, puis finit bien. Sa qualité de relance a apporté de l’air quand Rennes était oppressé.

Traoré : 4/5.

Dès qu’il a la balle, le jeu de Rennes est accéléré et se porte vers l’avant. Il délivre une merveille de centre pour la caboche d’Hunou, pour rentrer sa deuxième passe dé de la saison.

Camavinga : 4/5.

L’un des seuls à être rentré dans son match dès le début. Il récupère, ne foire aucune passe, joue vite et intelligemment. Plus discret en deuxième mi-temps, à cause notamment d’un coup reçu au genou qui le forcera à sortir à la place de Martin. Rentrée cohérente de l’ancien Strasbourgeois.

Bourigeaud : 3/5.

Positionné dans l’axe du milieu de terrain avec Cama’, il aura mis du temps à exister. Courageux et combattant, il se mettra bien plus en évidence en deuxième mi-temps, avec notamment une petite douceur vers Hamari sur l’action du but d’Hunou.

Tait : 1/5.

On va pas être trop dur non plus avec lui et lui mettre une bulle, mais sa prestation est forcément très décevante, tant il aura foiré (presque) tout ce qu’il aura entreprit. JOUE SIMPLE BONDIOU ! En manque de confiance totale, il sortira sous quelques sifflets (inutiles) du Roazhon Park, à la place de Lea-Siliki à la 64e, a.k.a la machine à centrer, qui aura presque filé une passe dé à son pote Hunou en toute fin de match.

Raphinha : 3/5.

Son adaptation à l’air d’être bien plus rapide que le joueur cité au-dessus. Rapide et élégant balle au pied, il arrive à combiner de temps à autre avec ses copains à droite (#FreeBalkany). Il se complique quand même souvent la tâche, et peine à exister dans les phases défensives. A la Breizhilienne quoi…

Niang : 2/5.

Peu impliqué tout au long du match, il aura quand même apporté quelque chose dos au but. Match galère pour l’international sénégalais, entre le gros José Fonte et Gabriel qui l’auront bien cerné. Même pas une occaz’ à se mettre sous la dent.

Del Castillo : 3/5.

Deuxième titularisation de la saison pour le jeune espoir, qui nous sort un match cohérent aux côtés de Niang. Il s’est mis en l’évidence à plusieurs reprises, notamment sur la plus grosse opportunité rennaise en première mi-temps. Remplacé par Hunou, dynamique et décisif, qui peut légitimement prétendre à une place de titulaire cette semaine.



Semaine de derby, avec le match à Nantes mercredi à 19h. Le RCK boycotte le déplacement, espérons que les Rouge et Noir soit eux présents face au défi que Christian « Grincheux » Gourcuff devrait nous imposer. Vous aussi vous le sentez venir le but de Gnagnon à la 90e ?

Allez Rennes !

Bengui Jump

Bengui Jump

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.