Lettre à la Forez Académie d’un supporter qui a le babeau

Pourquoi j’arrête de consommer du football ?

Bonjour l’acad’, je souhaite aborder le sujet du match à huis clos St Étienne-Nantes. Ce match a enterré ma passion pour le foot et je veux témoigner.

Cet événement n’aura aucun impact sur le monde du foot, mais je suis convaincu que les raisons multiples qui me poussent aujourd’hui à décrocher sont partagées par beaucoup de supporters. Avant de développer mon propos, je tiens à signaler que le fond de jeu catastrophique et les résultats moisis de Sainté ne comptent pas dans ma décision. J’ai de nombreuses fois boudé, pesté contre mon équipe, mais cela ne coupait jamais mon envie de voir un match de ligue des champions ou de l’équipe de France.

En premier lieu, je suis supporter de Sainté depuis vingt ans alors que je viens d’une famille pour laquelle le foot, c’était beauf, violent et débile. Je n’ai donc jamais été un ultra. Dès que j’ai eu une radio, j’écoutais en secret les matches retransmis et je m’endormais bien souvent en écoutant l’After. 

Plus tard j’ai eu la chance de découvrir Le Stade et son ambiance, quel choc ce fut pour moi ! Même si j’en avais souvent entendu parler, car les Magic ou les Green sont légions à Sainté, on ne peut pas comprendre le frisson de Geoffroy Guichard tant que l’on n’y est pas allé. Quand on sent le stade transcender des types comme Nolan Roux ou KMP, ça montre la puissance du truc. Plus je me suis éloigné de Sainté, plus cet attachement à ce stade, cette équipe et la ferveur de ma ville étaient forts pour moi : j’ai montré avec fierté des vidéos de tifos à des amis Argentins. Vous comprendrez à quel point le match d’hier fut pénible pour moi à regarder. 

Huis clos total pour des fumigènes dans une tribune, Alors oui les fumigènes et les feux d’artifices sont dangereux et une loi a été votée, mais la ligue et la F.F.F ont les moyens de lever le pied comme ce fut le cas en début d’année avec les interruptions de matchs pour homophobie. Là aussi il y a une loi, mais quand Le Graët a tapé du poing sur la table, bizarrement on n’a plus entendu parler de la loi et de la ministre Schiappa (je suis bien entendu contre l’homophobie et la bêtise des supporters en général). Dans la situation des fumigènes, l’Etat et la ligue marchent main dans la main avec des objectifs partagés : l’État veut de moins en moins intervenir dans la gestion du foot pour des raisons de comptes publics (même si les clubs paient l’État pour la prestation des CRS, l’État préféreraient les avoir dans les manif’). Et la ligue cherche des moyens de se développer économiquement, à l’image du foot anglais et donc à se prémunir de tout ce qui pourrait interrompre un match et faire zapper le téléspectateur (fumigène ou arbitre faisant du zèle à l’homophobie). 

Mais pourquoi un huis clos total ? Aussi loin que je me souvienne, à Sainté, il y a toujours eu des interdictions de stade et un arsenal répressif impressionnant qui touchait les supporters des Verts. J’ai eu plusieurs amis vaccinés par une année de pointage au commissariat pour des faits de hooliganisme. Si les fumigènes sont un tel problème, qu’ils fassent du cas par cas avec leurs caméras et éloignent les craqueurs de fumigènes avec des interdictions de stade et des amendes et tout leur arsenal répressif à la con (c’est d’ailleurs la position de l’Association Nationale des Supporters et ce que fait la ligue allemande). Mais là tu sanctionnes tout les Stéphanois en essayant de pointer du doigt les ultras, qui eux sont systématiquement sanctionnés collectivement aux moindre débordement. Comment se fait-il qu’un pays comme l’Allemagne ou certains groupes de supporters agissent comme les ultras stéphanois (Cf. Inter-Franckfort 2019) ait voté un moratoire contre les mesures de huis clos ? 

https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/L-allemagne-arrete-les-huis-clos-le-debat-relance-en-france/826117

La réalité est que la ligue et les clubs ne mettent pas les moyens pour enrayer le phénomène et je ne parle pas uniquement de moyens répressifs : la discussion et la négociation avec les ultras pourraient fonctionner. Le problème, c’est qu’il y a un double discours de la ligue et des diffuseurs qui sont bien heureux d’utiliser la ferveur dans leur spot de vente du produit « ligue 1 » alors que tous les acteurs, y compris les Nantais ont déploré cette ambiance de cimetière. 

Le match d’hier illustre que le foot n’a plus besoin de public, il fallait seulement écouter les deux commentateurs pour s’en convaincre, après 5 minutes de matchs ils trouvaient intéressant d’entendre les consignes et les cris des joueurs. Personnellement quand je regarde la ligue 1 c’est pas pour une ambiance régional 2. Pour moi, la ligne jaune vient d’être franchie, le modèle économique du foot n’a plus besoin du folklore des tribunes et la ligue, alliée aux pouvoirs publics, a les moyens coercitifs d’aseptiser un stade au prétexte de sa sécurité pour attirer les familles avec un panier moyen supérieur à l’abonné lambda qui s’organise pour venir au stade. Ce modèle fonctionne pour les grandes métropoles, mais à Sainté, c’est la mort du foot assurée quand tu paies 10€ pour une place dans un des kops. 

Puis ce nouveau modèle, bonjour l’ambiance ! Pour avoir fréquenté d’autres stades en France (notamment Pierre Mauroy), c’est Disneyland ! Tout est fait aux alentours pour que tu consommes le plus possible, mais à l’intérieur t’entends rien, il n’y a pas de passions sauf sur les buts. Les gens ont besoin de grands renforts d’artifices pour prendre du plaisir et en loge, c’est pire, des vigiles doivent pousser les gens à retourner voir le match à la reprise de la deuxième mi-temps, parce qu’ils sont principalement venus pour boire et manger.

Sainté est un des clubs victimes du tournant libéral de l’UEFA calqué sur le sport-buisness américain : la base populaire de ses supporters ne ressemble pas à celle des métropoles européennes du type Londres et elle se structure autour des deux kops de supporters (Gasset parlait des ses deux « poumons »). Le stade ne rapportera jamais « 100 millions d’euros dans les caisses du club » (projet OL Land) car les Stéphanois ne consommeront jamais 15 bières (sans-alcool) et 10 hots dogs. Sainté ne rivalisera jamais avec les tops équipes européennes, mais a gagné le droit de végéter en ligue 1. Au club de développer un modèle économique rentable et de présenter chaque année des comptes dans le vert en revendant ces jeunes à des tops équipes (ce qui fait la fierté des dirigeants actuels). Et quand on a compris ça, on comprend la volonté de réforme de la ligue des champions en ligue fermée. Finalement l’Europe du foot, c’est la NBA, vivement la kissCam durant les interruptions VAR.

Une dernière anecdote qui illustre la bêtise des gens en charge. Il y a quelques années, Sainté a joué le Red Star en Coupe de France au Stade Jean Bouin. Deux semaines avant le match, j’achète deux tickets sur la billetterie en ligne du Stade Français. À l’entrée du stade, un colosse de CRS me demande ma carte d’identité. Il me dit : 
« Vous, vous ne pouvez pas assister au match !
– Ah bon, pourquoi ? 
Il me répond : 
– Vous êtes né à Saint-Etienne. 
Je proteste, mais il me coupe en répondant :
– Vous n’écoutez pas la radio ! Le match est interdit par la préfecture aux résidents de la Loire, de la Haute-Loire… En raison des risques d’affrontement entre supporters (Sainté n’avait pas affronté le Red Star depuis 1999 et à ma connaissance il n’y a jamais eu aucun affrontement entre supporters des deux clubs). 
Je lui rétorque : 
-Mais si ça se trouve, je suis supporter du Red Star (j’avais un maillot de Sainté caché sous mon manteau), j’habite même plus à Saint-Étienne, c’est de la discrimination votre truc. Voyant que les gens derrière y compris franciliens commençaient à se fédérer à ma cause, il me dit : 
-Bon, si vous me prouvez que vous n’habitez plus Saint-Étienne, vous pouvez entrer. »
Je proteste, mais je m’abaisse et je lui sors une carte périmée de métro qui lui fait changer d’avis. 

Si même le CRS lambda est dépassé par la bêtise des ordres de sa hiérarchie, il y a du souci à se faire et le foot sert de modèle au gouvernement dans la gestion des rassemblements collectif. Au final, le match s’est tenu rempli de supporters de Sainté qui se sont réunis pour faire un kop et il n’y a eu aucun débordement avec les supporters du Red Star.

Conclusion : ciao le foot, je n’y trouve plus mon compte, je souhaite bon courage au fan chinois qui me remplace même si je ne suis pas sûr qu’il aura la bêtise de ma si longue fidélité.

Bonne continuation à toute l’équipe d’horsjeu.net parce que vous perdez du même coup un fidèle lecteur.

Nathan

Terminalector

Je suis la majuscule sur ton gentilé. Je suis l'ordre et le chaos de la modération. Je suis la loi en tribune.

2 commentaires

  1. Mais non Nathan, reste avec nous. On est champions du monde et bientôt champion d’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.