Arbitres et bancs de touche : la communication est difficile

Terribles images d’Eredivisie lors d’un match opposant Groningen à VVV d’un côté, l’arbitre Serdar Gozubuyuk à l’entraineur de Groningen Robert Maaskan, où le premier a heureusement pu sortir son bouclier magique du respect pour faire respecter son autorité.

[jwplayer mediaid= »32667″]

5 thoughts on “Arbitres et bancs de touche : la communication est difficile

  1. La tronche de l’entraineur qui s’attend à recevoir une biscotte et qui voit l’arbitre lui sortir son bracelet ridicule…
    Et sinon chaude ambiance sur le plateau !

  2. le bracelet est ridicule. c’est vrai. mais j’aime bien la réponse de l’arbitre. il y a eu il y a deux semaines un arbitre de touche amateur passé à tabac par trois jeunes de 15 à 16 ans. cela a eu, bien sur un impact sur la communauté du foot néerlandais. Plus jamais çà, bla bla bla… et 15 jours après on recommence à s’en reprendre à l’arbitre.

  3. Je ne comprends pas la réponse du coach, mais elle a l’air du genre :
    « Me parle pas de respect, tu sais pas ce que c’est, moi si, espèce de petite mer*e d’en*ulé de ta race ! »

Répondre à Bos Dast Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.