La loi 12 en application

Faute dans la surface, mais pas pénalty

Décision de l’arbitre d’Afrique du Sud- Centre Afrique qui pourrait paraître curieuse au premier abord, parce qu’assez inhabituelle. David Manga manque de peu de se faire décapiter par le défenseur sud africain Dicgakoi dans la surface de réparation alors que le score est de 1/0 pour les Bafana-Bafanas. On imagine déjà Pierre Ménes protester contre la « nullité des arbitres » et dire qu’il y avait « pénalty ».

[jwplayer mediaid= »35874″]

Sauf que quand on prend le temps de lire les lois du jeu, c’est une décision pas si illogique du tout : « Un coup franc indirect est également accordé à l’équipe adverse du joueur qui, de l’avis de l’arbitre : 1) joue de manière dangereuse (pied trop haut par exemple)… »

Bon, sachant que la 7e raison de siffler un coup-franc direct est : « de manière générale toute brutalité exercée contre un adversaire », le pénalty était également une solution envisageable. Tout, encore une fois, est question d’interprétation.

Quoi qu’il en soit, la République de Centre Afrique s’incline au final, et le but de Thabo Matlaba est ce qu’on préfère retenir du match.

[jwplayer mediaid= »35875″]

 

11 thoughts on “La loi 12 en application

  1. Juste pour essayer de ne pas être d’accord avec la position supposée de Pierre M., on est capable de défendre n’importe quoi…

  2. Pourquoi « juste » tout d’abord ?

    Et pourquoi « essayer » alors qu’on vous a ressorti la loi 12 mot pour mot pour expliquer pourquoi d’un point de vue règlementaire, c’était justifiable ?

    Et puis si on aime bien Jacques Vergès et les arbitres africains, c’est notre droit, non ?

  3. Il est mignon le service quand il s’énerve… Il devrait attendre de digérer avant de répondre comme Joey Barton, parce qu’au fond de son âme, s’il est si agressif, c’est qu’il sait bien que j’ai raison. Si vous voulez absolument proclamer haut et fort qu’un coup de pied dans la gueule, « c’est pas penalty », ou pas forcément, allez-y. Si ça vous fait du bien, je serais cruel de vous contredire.

  4. Ben putain, si je suis agressif là, le jour où vous me verrez vraiment vener, vous risquez de chier dans votre froc.

    La comparaison foireuse avec Barton est impec’. Même si c’est un peu risqué parce que ça fait de vous Pierre Ménès si j’ai bien tout suivi.
    Et je ne sais pas ce qui se passe au fond de mon âme, si je suis sur horsjeu, c’est pour m’occuper essentiellement du fond de l’anal, un poing c’est tout.

    Tiens, z’avez qu’à aussi vous indigner sur cette vidéo (http://horsjeu.net/fil-info/rio-ferdinand-refuse-de-serrer-la-main-de-suarez/) par exemple avant de nous faire partager votre point de vue éclairé sur le prochain « faute ou pas faute qu’on fera ».

    Bonne digestion de salade.

  5. Le service petit caïd mériterait un coup de pied dans la gueule dans la surface et un coup-franc indirect. J’appelle Dicgakoi.

  6. C’est moi ou le commentateur parle comme s’il avait un consultant à côté de lui alors qu’il est tout seul ?

  7. @Cascarinho : loin de moi l’idée de rentrer dans les petits papiers du service mais je suis d’accord avec lui.

    Un coup de pied dans la gueule, c’est pas forcément péno, le caractère agressif de l’action me semble absent, le type s’enflamme, mais n’y va pas pour péter la mâchoire (enfin de mon point de vue). C’est pour moi plus de la maladresse et/ou de l’intox pour s’imposer en se disant que l’autre ne mettra jamais la tête.

    Ensuite, tu m’expliqueras à quoi sert la loi 12 de ton point de vue, je suis curieux de savoir

  8. Bel défense du diable M. l’avocat.

    Je suis étonné que le coup-franc indirect ne soit pas plus hype d’ailleurs. « Attends mais tu connais pas la loi 12 ? »

  9. Fort heureusement la république de Centrafrique à ajourd’hui d’autres problèmes que la loi 12.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.