Au Courrier du Coeur: The Spooner sur Labrune

Du réchauffé qui réchauffe le coeur du Spooner

Le président marseillais revient sur le début de saison des olympiens sur om.net

 

25/12/12 – Bilan à la mi-saison

Président, l’OM vient de réaliser sa meilleure phase aller depuis 1998-99…

    TS : Quelle merveilleuse question de la part du journaliste pour qui la seule référence valable est la saison où l’OM a perdu le titre lors de la dernière journée…

Il faut saluer le travail de tout le staff. D’Elie (Baup), de ses adjoints, de José (Anigo) et surtout tirer un grand coup de chapeau aux joueurs. On avait une configuration un peu compliquée cet été comme tout le monde le sait avec peu de moyens et un groupe restreint.

    TS : Le tacle à la belle propriétaire est arrivé tardivement dans l’entretien. Dans la 2è phrase.

Mais chacun d’entre eux s’est donné à 100% et aujourd’hui on arrive à un total plus qu’enviable et très satisfaisant.

    TS : Oui de la retenue dans le propos, dire que c’est un miracle ou que cela relève d’une chance à la montpelliéraine serait attiré le mauvais œil.

D’autant que le plus dur est derrière nous

    TS : Est-il possible qu’il dise la même phrase à son petit ange blond de propriétaire ?

car on a réglé une grande partie de nos problèmes financiers et on a donc de bonne raisons d’espérer pour la deuxième partie de saison.

    TS : Alors espérons oui mais espérons quoi ?? La reprise de la bourse ? Le retour de Drogba ? L’échange Kaboré/Iniesta ? Le mariage de Clara Morgan ?

Que retenez-vous de ces premiers mois de compétition, l’état d’esprit ?
Le football, c’est collectif et c’est ce que je leur dis souvent comme après le match contre Lorient (0-3).

    TS : Et oui donc après la défaite à domicile contre Lorient, si l’important c’est le collectif ou l’état d’esprit, les joueurs ont vraiment du prendre cher.

L’important c’est la victoire mais si on se bat, si on est uni, si on va au combat et qu’on n’a pas de regrets…

    TS : Tiens prends ça Kaboré.

Le foot, c’est ça. Je crois que c’est ce qu’ils nous ont montré contre Saint-Etienne (1-0). On a n’a pas fait notre meilleur match sur le plan technique mais dans l’engagement, l’unité et le combat on était là pour battre une très bonne équipe de Saint-Etienne.

    TS : Mais quand il parle de « meilleur match sur le plan technique », il parle de quelle année ??

On peut rêver potentiellement de se qualifier pour la Champions League et ce serait une grande nouvelle pour nous

Quel est l’objectif désormais dans cette saison ?
L’objectif réaliste, c’est ce qu’on avait décidé au mois de juin.

    TS : Donc être ambitieux, c’est conservé les rêves d’une époque sans argent et pessimiste. Une leçon pour la jeunesse.

A savoir une cinquième place car on considérait que, malgré les départs et hormis le PSG, il y avait 6 ou 7 équipes qui pouvaient jouer les compétitions européennes. Alors pourquoi pas finir cinquièmes ?

    TS : Absolument Vincent, pourquoi pas cinquième, treizième mais pas plus.

Aujourd’hui, on voit le classement et on voit qu’on est en phase avec nos objectifs avec de la marge sur le quatrième du classement.

    TS : Sachez donc qu’être largement en avance sur ses objectifs, c’est être en phase avec ses objectifs mais avec de la marge.

On peut donc raisonnablement envisager une place européenne et même mieux si on garde le même état d’esprit.

    TS : C’est compris Jérémy Morel ? Attends. Jérémy Morel. Encore européen. Deux années de suite. Quelle belle histoire.

 

La troisième place est-elle jouable ?

    TS : Mon garçon, vous franchissez les limites des convenances. Vous risquez de déraper et d’annoncer des ambitions à cette équipe.

Ce qui est important au stade où on en est,

TS : Justement, parlons-en du stade. Peut-on vraiment appeler cela un stade. D’ailleurs pour tout ce qui concerne le naming le « Bouygues stadium » ou le « Parc Vinci », oui comme les parkings, cela vous irait ?

sans parler de la problématique économique,

    TS : Bien sur c’est la crise, va le dire aux supporteurs mon grand, ils ne sont sans doute pas au courant.

c’est qu’il faut bien comprendre qu’on a réduit notre déficit économique

    TS : Tu ne voudrais pas donner des cours d’économie à notre gouvernement, non ?

et, si on est cinquième, on sera à l’équilibre.

    TS : Les plus calés appelleront cela l’équilibre de Nash. Les autres comprendront que cinquième, c’est être derrière Valenciennes, et ça à Marseille, faudra voir à ne pas se foutre de la gueule du monde.

Quitte à être quatrième ou troisième, ce qui serait important pour le club serait d’être qualifié pour la Champions League.

    TS : Bah oui et d’avoir deux tours préliminaires en août pour être éliminés dès le 15 août de la Champions League. Soyons ambitieux.

Aujourd’hui, on peut rêver potentiellement de se qualifier pour la Champions League et ce serait une grande nouvelle pour nous.

    TS : Nous ? Les actionnaires ? La direction ? Le staff ? Les joueurs ? Les supporteurs ? Tous ? Alors faisons un rêve et faites de cette équipe la divine surprise de la fin de saison.

Sur twitter @TheSpoonerWay

 

 

12 thoughts on “Au Courrier du Coeur: The Spooner sur Labrune

  1. « excellent » comme dirait montgomery burns…

    notamment sur la non-révision des objectifs post départ canon…

    Vincent « Vega » Labrune appelle ça du recul, perso, je le vois plus comme un manque de coui****

  2. « On peut donc raisonnablement envisager une place européenne et même mieux si on garde le même état d’esprit. »

    Si on garde notre gros cul bordé de nouilles, surtout.

  3. Magnifique. J’apprécie énormément Vincent Labrune et sa prudence managériale :

    1°) On a le potentiel pour finir entre 1er et 7e. Donc on va chercher l’objectif intermédiaire : 4ème.

    2°) Sauf que 4ème attend c’est chaud si on se rate on n’a aucune marge de manoeuvre.

    3°) Bon allez : 5e ça ira bien. Là. Hop. On va y aller tranquillou sur 2013. Je sais pas ce que j’ai mais cet hiver je suis claqué. Y a pas mal de grippe en ce moment, c’est peut-être ça ? Ou alors c’est le foot qui me fais chier.

    Pour rappel : le dernier type dont l’objectif principal était le respect de la rigueur budgétaire et qui proposait des objectifs glauques sous prétexte de ne pas mentir aux supporters, et bien il s’est fait dégommer aux dernières élections.

  4. C’est quoi mieux que de terminer européen en championnat de Ligue 1 ? j’avoue que je ne parle Marseillais que quand j’ai trois grammes et que j’ai dû mal à saisir le concept là.

  5. @waynedt12
    Bah la jouer pour de vrai. On ne peut pas demander tous les ans à être européen sans voir un peu plus loin.

    Il n’y a pas de stratégie de construction d’une équipe, pas de vision à 6 mois. En fait cette année, l’OM fonctionne bien sans avoir de cap.

  6. @Kaiser Sauzée : en effet, c’est édifiant de complaisance

    par contre je crois que c’est un bassin à requins qu’il s’est offert le bouillant Rachid !

Répondre à Kaiser Sauzée Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.