ASSE – FC Nantes (1-1) : la Forez Académie ne va plus chercher son pain

3 semaines de repos, 3 semaines pour ne rien changer. On est si bien dans le ventre mou.

Le match résumé en 1 phrase : « L’Europe, ça nous emmerde »

C’est ce qui ressort de la déclaration hallucinante de Galtier à la sortie du mâche. Non mais si ça te fait chier qu’on parle de se qualifier en coupe d’Europe, dis le. Au moins, on aura une explication au néant qui nous est proposé semaine après semaine quand on regarde jouer les Verts. Mais bon, Christophe, t’inquiètes pas : après ce résultat et au vu du calendrier qui nous attend (PSG et Bordeaux à domicile, Marseille et Monaco à l’extérieur pour les plus gros), on risque plus de beaucoup t’en parler.

 

La compo :

Le système est inchangé (4-2-3-1), les joueurs non. Malcuit est blessé, tout comme Søderlund (pléonasme) ou encore (et c’est plus grave) Perrin. Parce que oui, autant jouer avec M’Bengue, ça fait chier mais bon, ça peut se faire. Autant jouer avec une défense centrale Théophile-Catherine – Pogba, j’en ai les fesses qui font bravo.

  

Le mâche :

Avant de parler d’Europe, comment peut-on espérer gagner un mâche en jouant de cette façon là ? 45 minutes à dormir, 35 minutes au niveau et 10 minutes à se faire peur. Aucune envie, aucun liant, rien. La lassitude a gagné, les joueurs donnent l’impression de se faire autant chier que nous, et chaque rencontre ressemble à un épisode de Derrick en version originale, sous-titré finlandais. On prend un but logique de Nakoulma (0-1, 15e) qui sanctionne une défense apathique et notamment un KTC à la rue. Toujours dans les vapes, l’arrière-garde stéphanoise regarde Gillet écraser sa volée à bout portant, mais heureusement à côté (26e). Réaction des Verts : sur un centre de RPG venu de la droite, Beric décroise un joli coup de tête et heurte le poteau droit de Dupé (28e). 2 minutes plus tard c’est Saivet qui cadre ENFIN un coup-franc avec Sainté, mais Dupé sort une belle horizontale pour claquer la balle (30e).

On se fait chier, on se dit que ça peut passer (comme d’hab), mais que ça va être encore limite pour gratter au moins un point (comme d’hab). Bref, les Verts reviennent quand même avec de meilleurs intentions et Saivet sur un enchaînement double-contact / frappe du droit force Dupé à s’employer de nouveau (46e). Sainté se montre pressant et Dubois chie dans la colle : passe en retrait trop molle qu’intercepte Hamouma, contourne Dupé et frappe… sur le poteau (56e). Ça se rapproche, mais ça ne rentre pas. L’ailier stéphanois se signale encore par une frappe un peu molle (59e) avant que Beric ne soit à 2 crampons de reprendre un centre de KMP (62e). Et puis l’irrationnel… M’Bengue fait un crochet. Bon. Il centre du droit. Oula… Son centre est bon. Merde… Corgnet s’élève plus haut que tout le monde et reprend de la tête. Dupé sans réaction, la balle fouette les filets (1-1, 70e). La cote sur un but de ce genre devait être tellement élevée que même la NASA ne serait pas arrivée à la calculer. On pense que les Verts vont enfoncer le clou : ouais, compte là-dessus. Au lieu de ça, ils laissent gentiment les Nantais reprendre un peu confiance et KTC, avec la finesse digne d’un sketch de Jean-Marie Bigard, fauche Nakoulma dans la surface sans se faire sanctionner (90e+2). Merci Turpin, tu t’agites beaucoup sur le terrain, mais tu ne vois pas grand chose.

Voilà, encore un match nul, et des points lâchés sur Bordeaux dans la course à l’Europe. Les sardines ayant fait nul un peu plus tôt, les Verts avaient l’occasion de revenir sur leurs futurs adversaires lors de la prochaine journée. Non, évidemment, Sainté préfère avoir des regrets et faire fondre un plomb à son coach qui donne salement l’impression de ne plus rien contrôler du tout. Après les atermoiements sur la prolongation de Perrin, ça sent de plus en plus le roussi en coulisses et on voit les dégâts maintenant sur les résultats de l’équipe première. Vivement que cette saison se termine, le ménage qui se profile à l’horizon s’annonce violent.

Quant tu penses à la boulangère demain qui va te parler de Coupe d’Europe.

(merci à @alex_indahouse1)

Le résumé du mâche :


ASSE-FC NANTES : le résumé vidéo par ASSE

  

Les notes :

Ruffier (profiter un peu du soleil, 3/5) : il a subi en début de match avant de sortir le transat et de regarder les ballons filer très loin de sa cage. Il a refait son bronzage en vue de son futur transfert sur la Côte d’Azur.

Pierre-Gabriel (bien cuit, 3/5) : des initiales de lance-roquettes, reste plus qu’à trouver la cible. Devrait prendre un autre modèle que Pogba pour ses contrôles.

Théophile-Catherine (tu-tu-tudu, 1/5) : des correspondances (avec ses coéquipiers) ratées, des interventions en retard. J’ai passé mon match à le voir jouer avec le jingle insupportable de la SNCF en fond. A lui de nous faire préférer un vrai défenseur central.

Pogba (coiffeur titulaire, 2/5) : si Florentin passait autant de temps à s’entraîner qu’à trouver des idées de coupes de cheveux, il serait le meilleur défenseur du monde. Et avec des « si », on coupe du bois, on ne transforme pas un âne en étalon.

M’Bengue (aux frontières du réel, 2/5) : avec ce genre de performances, faudra pas s’étonner si on voit Mulder et Scully débarquer dans le Forez. Un début de mâche anal, jusqu’à cet éclair lancé du droit. Du. Pied. Droit.

Veretout (respectueux, 2/5) : il n’a pas voulu faire mal à ses anciens coéquipiers, alors il s’est appliqué à tout rater ou presque. Qui a dit qu’il n’y avait pas de valeurs dans le football ?

Selnæs (très loin, 2/5) : toujours aussi peu concerné dans le jeu, il pèse autant qu’un vote pour Cheminade. Déjà sur la Lune, on se demande quand est-ce qu’il va en descendre.

==> remplacé à la 56e par Corgnet (non noté) qui marque un joli but et qui a permis à Sainté d’avoir enfin un bon joueur de tête en l’absence de Perrin.

Saivet (Feindouno noir, 3/5) : je ne pensais pas dire ça un jour, mais Riton a été bon. Il aura fait zouker les Nantais sur 2 ou 3 dribbles, et allumé 2 pétards qui auraient pu faire mouche sans un bon Dupé. 2e raison qui justifiera le déplacement de Mulder et Scully.

Hamouma (monsieur 100%, 2/5) : il part de loin pour lancer ses actions et se retrouve du coup à porter la balle sur des dizaines de mètres. La probabilité qu’il la perde sur son éternel dribble pour rentrer dans l’axe est donc de 100%.

Beric (in the zone, 2/5) : il a touché le poteau, et a choisi des crampons trop petits pour reprendre le centre de KMP. Sinon, on ne l’a pas vu. Faut pas trop lui en demander non plus.

Monnet-Paquet (piano, piano, 2/5) : il temporise beaucoup trop aux abords de la surface, et n’arrive pas à mettre de la vitesse dans son jeu. Aucun impact dimanche, il commence à renter dans le rang niveau performances.

==> remplacé à la 64e par Jorginho Intima (non noté) dont le nom de serviette hygiénique n’empêche pas les fuites ininterrompues de larmes quand je le vois déborder et centrer sans même regarder qui est à la réception.

  

Les adversaires : Nakoulma est clairement une bonne pioche. Sinon pour le reste, pas de quoi se taper le cul par terre. A la limite, je prendrai bien Lima parce qu’il faut être réaliste : M’Bengue n’arrivera pas à centrer du droit à tous les mâches.

 

La question minitel : la question se résigne.

Allez, 3 semaines sans mâche, et finalement rien n’a changé. Toujours autant de mal à prendre du plaisir, toujours cette impression de gâchis. Mais vous en retenez quoi au final ?

Une victoire écrasante pour la passe décisive improbable de M’Bengue. Il y a eu la volée de Zidane en 2002, il y aura maintenant le centre du droit de M’Bengue pour la tête de Corgnet. Essepcionnel ! Pour le reste, tout le monde se tient dans un mouchoir de poche. Un mouchoir qui sent un peu le vomi pour Florentin, mauvais et suffisant sur le terrain. Je serai Lacroix, je commencerai à me faire du souci en voyant un pitre pareil me passer devant dans la hiérarchie.

  

Roland Gromerdier

 

L’avis d’en face, il y aurait pu en avoir un il y a quelques temps. Mais la Canaris Académie semble avoir été coulée dans le béton.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Photo du profil de Roland Gromerdier

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

4 Comments

  1. C’est encore Vous lEs plus foRt évidemmenT. Merci Monsieur pour les valeurs dans le football.

  2. Placer le centre du droit de M’Bengue pour la tête de Corgnet au même niveau que la volée de Zidane en 2002 ? Faute de goût ! Plutôt comparer l’exploit du jour de M’Bengue avec le grand pont de Bernard Mendy sur Roberto Carlos, chacun sa catégorie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *