Horsjeu vous présente sa Dream Team anale de l’été (1/4)

Découvrez les trente-deux experts qui enjoliveront votre Coupe du monde.

Trente-deux équipes, trente-deux académiciens tendus, oh oui, tendus vers un seul objectif : vous faire vivre la Coupe du monde avec intensité, passion, émotion, au plus près de leur canapé. Pour mieux vous connaître et aborder ce mois torride que nous allons passer ensemble, présentons maintenant notre Dream Team anale, groupe par groupe. Des vétérans, des revenants, des nouvelles têtes : une vraie équipe de vainqueurs, uniquement pour vous, lecteurs de notre cœur.

Cliquez sur le titre de l’académie pour y accéder.

Première partie : les groupes A et B

Groupe A, comme Analgésique

Russie : la Krasnaiya Akademiya

L’académicien : Georges Trottais

Après avoir passé toute la saison à plaider la cause prolétarienne au sein de l’internationale saint-germanoise, l’homme le plus lutte des classes du monde a décidé de se ressourcer auprès de la Mère Patrie soviétique. Beau comme du Louis Aragon, efficace comme du Joseph Djougachvili, sa prose pourrait bien porter les camarades au sommet.

 

Ses ambitions pour le Mondial :

« La seule inconnue : savoir s’il y aura assez de vodka pour parvenir au troisième match de poules. »

 


Arabie Saoudite : la Carnet de chèques Académie

L’académicien : Mohamed Al-Tèfkatre

Eminent spécialiste de football, entre autres domaines qu’il maîtrise à la perfection, Son Excellence Mohamed Al-Tèfkatre nous fait l’insigne honneur de relater le parcours de son exceptionnelle Patrie. Le rumeur voudrait aussi qu’il gratifie notre site de ses largesses financières ; mais rassurez-vous, la rédaction ne cèdera pas à la flagornerie pour autant.

 

Ses ambitions pour le Mondial :

« Faire taire les mécréants d’une part, profiter de la compétition pour faire tout ce qui est interdit chez nous de l’autre. »


Egypte : l’Académie des Poteaux bizarres

L’académicien : Pharaon Rolantournevis

Premier Pharaon venu au monde par voie anale, Rolantournevis sort de son tombeau quand l’Égypte se qualifie pour le Mondial. Fils de Dalida dernière Reine d’Égypte et de Rolland Courbis, il milite pour le retour de la victoire à deux points et les distributeurs de barbituriques.

 

Ses ambitions pour le Mondial :

« Nous sommes le pays qui a inventé la bière, les affirmations erronées, le foie gras, le football et le cANAL de Suez. Forts de toutes ces réussites, je crois que pour cette fois-ci nous nous contenterons d’être là. Mais si jamais on peut emmerder l’Uruguay nazi et la Russie communiste, ma foi… »


Uruguay : la Tupamaro Academia

L’académicien : Diego Guedin

Présent sur tous les fronts révolutionnaires sud-américains depuis les premiers soubresauts zapatistes, Diego Guedin joue les agitateurs partout où il passe. Il a choisi la voie populaire du football pour faire valoir les droits du prolétariat qui travaille ses centres à l’aide de ses mains calleuses.

 

Ses ambitions pour le Mondial :

« Nous allons faire mordre la poussière à la racaille capitaliste. Et si nous n’y parvenons pas, c’est Luis Suarez qui la mordra. À l’aide du formidable outil dialectique qu’est le football, nous nous apprêtons ensemble, camarades, à détrôner l’odieux exploiteur. Quel meilleur endroit que la Russie au lendemain du centenaire de sa Glorieuse Révolution pour instaurer la nouvelle Internationale ? Libertad o muerte ! »


Groupe B, comme Bitter-tonic

Portugal : la Bacalhau Académie

L’académicien : Homerc

Est-il encore besoin de présenter notre académicien portiste et portugais, promoteur du beau jeu chez les footballeurs comme chez les actrices. Après l’élimination au premier tour de son équipe de cœur en 2014, et pas grand chose de notable depuis, Homerc revient gonflé à bloc pour cette édition : cette fois-ci, c’est la bonne.

 

Ses ambitions pour le Mondial :

« Gagner de façon sale et arrogante avec un but de Cristiano sur une passe de Quaresma, afin de reprendre aux Corses le trophée de la catégorie ethnique la plus détestée par la France du Football. »


Espagne : la Roja Académie

L’académicien : Fernando Nandrolonas

Pierre angulaire de l’émergence de Horsjeu en tant que média dominant, académicien prolifique dont la régularité n’est plus à prouver, second spécialiste le plus impartial du football espagnol (derrière Frédéric Hermel), Fernando revient vous abreuver d’analyses dont l’imparable pertinence vous rappellera les plus grands envolées de Marcel Dessailly.

 

Ses ambitions pour le Mondial :

« Académiser les matchs de l’Euro 2016. »


Maroc : la Cristina Académie

 

L’académicien : Adel Tarace

Adel était un joueur fantasque des city stades de la région lyonnaise. Alors qu’il allait passer un essai dans un grand club, une rupture des ligaments croisés sur une feinte lui fait perdre sa carrière. Plein de rancœur, il suivra donc sa nation à la télévision, pour le plus grand bonheur de notre rédaction qui pourra compter ainsi sur son expertise.

 

Ses ambitions pour le Mondial :

« Ne pas être ridicule dans le Gibraltarico contre l’Espagne et contre le Portutut. Taper l’Iran et leur voler l’arme nucléaire et sur un miracle passer au prochain tour. Un peu comme des voleurs. »

 


Iran : la Perse et Peau lisse Académie

L’académicien : GrAli Daei

Géologue français envoyé en mission de coopération à Téhéran, GrAli Daei a été attrapé par le contre-espionnage iranien sous un prétexte futile (avoir un moins beau cul que Sarah Giraudeau en l’occurrence). Un gardien de la révolution derrière chaque épaule, GrAli est forcé de chroniquer avec toute sa rigueur scientifique l’épopée iranienne dans ce Mondial.

 

Ses ambitions pour le Mondial :

« Hahahahaha !! Je suis là pour trois acads, et TOUT LE MONDE LE SAIT ! … Hmm… Pardon… Pas très professionnel tout ça… COURAGE, PRINCES DE PERSES ! »

Terminalector

Je suis la majuscule sur ton gentilé. Je suis l'ordre et le chaos de la modération. Je suis la loi en tribune.

4 Comments

  1. L’important c’est les trois acads de toute façon tout le monde le sait.

  2. Manu et son sourire sont respectés, enfin plutôt juste son sourire est respecté, merci.

  3. J’ai misé dix euros sur chacun des matchs de l’Iran pour être sûr d’avoir mon quota de haine en cas de défaite.
    A qui je présente la note pour me faire rembourser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.