L’Académie française vous en introduit 23

Qui sont les 23 heureux élus ? Qui va représenter fièrement ce beau pays qu’est la France ? Qui va être à l’origine des disputes les plus importantes de l’été ? Réponse ci-dessous.

 

La liste des 23 de l’équipe de France est tombée comme le couperet sur Julien Sorel. Certains joueurs en ont fait les frais, d’autres les ont avancés directement à Deschamps. Revue d’effectif, aussi courte, précise et incisive que le susnommé couperet, de ceux qui nous colleront les miquettes à partir du 16 juin.


Gardiens


Hugo Lloris (Tottenham) : Intouchable, ce qui ne nous empêchera pas d’avoir Spurs.

Steve Mandanda (Marseille) : Doublure d’un des deux acteurs dans Intouchables, mais lequel ?

Alphonse Areola (PSG) : Cirera le banc, communsymbole de sa prochaine saison au PSG.


Défenseurs


Latéraux :

Djibril Sidibé (Monaco) : Avec Mbappé ou Dembélé devant, un côté qui respire la sérénité défensive.

Benjamin Pavard (Stuttgart) : Dépanneur efficace, il peut peut-être aspirer à plus, comme Castaner quand il voit Macron. Toutefois, l’imaginer face à Neymar, ça peut faire peur.

Benjamin Mendy (Manchester City) : L’imaginer dans le noir, ça peut faire peur.

Lucas Hernandez (Atlético Madrid) : Caution sportive de Bertrand Cantat.

 

Centraux :

Raphaël Varane (Real Madrid) : Consanguin mâtiné cochon d’Inde qui a fait son trou grâce à S.A.S. Ramos (acronyme libre de droits, tant qu’un des S vaut pour « salope »).

Samuel Umtiti (FC Barcelone) : Une armoire, un roc, un pic, sauf face à un Portugais d’1m88 en 2016.

Presnel Kimpembe (PSG) : Ne manque plus que Nicolas et un bout de pain.

Benjamin Pavard (Stuttgart) : Parce que c’est son vrai poste.

Adil Rami (Marseille) : La roue de secours de ta roue de secours.


Milieux :


N’Golo Kanté (Chelsea) : Arrêtant tout ceux qui tentent de passer, il pourrait être l’employé préféré de Gérard Collomb. Mais il n’a pas de doudoune bleue.

Blaise Matuidi (Juventus Turin) : Un homme majuscule, et je ne parle même pas de ce qu’il cache entre ses cuisses.

Paul Pogba (Manchester United) : Intermittent du spectacle, il n’en est pas moins un comédien talentueux. A l’affiche de “Pog-pourri”, la nouvelle série Netflix dans laquelle on trouve un peu de tout.

Corentin Tolisso (Bayern Munich) : Esthète et éphèbe multifonction, son talent est aussi grand que sa tête de con. Et il est lyonnais, c’est dire ce que ça représente.

Steven Nzonzi (FC Séville) : Grand et chauve, il régale davantage avec ses pieds, comme dans un salon de massage à Pigalle.


Attaquants


Antoine Griezmann (Atlético Madrid) : Meyor jouor. Fait croître le ratio d’xG de son équipe, contrairement à Germain.

Olivier Giroud (Chelsea) : Barbe de fer et mental d’acier. Aurait su nager dans la Vologne, échapper à Priklopil plus vite que Natascha Kampusch et affronter le Père Gascoigne à mains nues.

Kylian Mbappé (PSG) : Tellement lisse qu’il en devient impropre à l’humour. Il faudrait qu’il commence à montrer quelques tares, sinon c’est moins marrant.

Ousmane Dembélé (FC Barcelone) : « Attendez, c’est lequel le Martial qui était plus intelligent que Coman ? ». « Le Dembélé ? » « Le Dembélé, c’est ça. Au temps pour moi. Si nous avons affaire à des ailiers qui ont un cerveau, ça ne marche plus ».

Nabil Fekir (Lyon) : Grand vainqueur de la belette de Winchester.

Thomas Lemar (Monaco) : Une mauvaise saison passée, une grande Coupe du Monde à venir. A l’inverse de Stéphane Guivarc’h en son temps.

Florian Thauvin (Marseille) : J’espère pour lui qu’il conclut plus souvent avec sa copine qu’avec l’Equipe de France.


L’absence :


La seule grosse surprise, c’est l’absence du seul joueur aussi talentueux qu’il est insupportable, vaniteux, méprisant, infatué, mal coiffé, j’ai nommé le Duc, mais pas celui qui joue au bowling. Cette surprise a fait l’objet de nombreux commentaires, certains gentils, d’autres moins, certains timides, d’autres toute hélicobite dehors. Mais quand Adrien a parachevé son œuvre en ayant le culot de refuser d’être suppléant, la France entière s’est unie. Le babtou fragile honni de tous sauf de sa mère a réussi l’exploit de passer from « gamins apeurés » to « caïds immatures » very quickly.

 

Le Mont Térubio est mort, vive Didier Décampe.

 

 

Didier Décampe

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.