à la limite du footballistiquement correct Twitter facebook
 
Un autre football est possible

Horsjeu est fier de faire partie d'Alterfoot, le portail alternatif.

 




 

Le Red Star en Natianal : La Jules Rimet Académie tise à mort

Jeudi 23 mai 2013

Par Porthos Molise, en direct de l’Olympic,

Non, ce n’est pas encore la dernière, pas tout à fait.

C’est vrai que la Jules Rimet Académie n’a pas coutume de traîner ici ses guêtres sales de Natianal en dehors des matchs officiels (mon mari). Mais là le suce-pense est tellement à bloc que je peux pas m’empêcher de vous faire le topo d’avance.

Y’a enjeu.

« Non sans dec’ » me direz-vous ! Une championnat pas fini avec de l’enjeu ? Et vi et vi vous répondrai-je, et pas n’importe lequel des enjeux : Le maintien du meilleur club du monde dans la meilleure division (trois) du monde.

Je parle du Red Star bien sûr.
LE Red Star comme on dit par chez nous.

Globalement, le suspens du Natianal bat un peu de l’aile à chaque bout.
Dans la marmite des relégués (par ordre des croissants) : Quevilly, Cherbourg, Epinal et Paris FC.
Dans la marmite des remontants : Créteil et Metz (qui finit même pas champion, haha).

Voilà c’est dit et on ne parlera plus d’eux, autant le préciser parce que tout le monde s’en fout comme d’un troisième titre péhèssegéen.

Non, là où le suspens (ce mot sera utilisé de nombreuses fois dans cet article) est à son comble, c’est ailleurs… Un peu au-dessus et au-dessous des zones pré-mentionnées.

De la hauteur…

Si Fréjus gagne ou fait nul, la ligue d’eux lui tend les bras. S’il perd mais que Bastia ne gagne pas, la ligue d’eux s’offre également (mais par dépit). Tous autres cas (en fait, un seul), Fréjus l’a dans le ‘uc.

La girafe impassible trouve ça intéressant.

Vers la basseur

Là, ça nous intéresse vachement plus vu que ça concerne directement le Red Star. Mais c’est aussi vachement plus compliqué. Déjà pourquoi le Red est concerné alors qu’il est 15ème ? Tu peux dire la magie française. C’est une réponse qui se vaut.

Oui, y’a six relégués. C’est la 1ère chose à savoir.

2ème chose à savoir : ici c’est le Natianal, pas la fête à Michou, ici on respecte les règles de l’International machin, là, la FIFA ma gueule (créé par qui ? Hein, hein ? Vous l’savez, bandes de coquins). Donc quand y’a égalité de points, c’est le goal-average particulier qui joue. Et dans le cas qui nous incombe, Uzès nous plombe.

Ce qui nous amène à scénariser grandieusement l’évènement.

  1. Le Red Star gagne.

Et ben c’est pas gagné pour autant mon cochon. Ceci dit, on s’attendra bien à ce qu’un des trois au-dessus (Luzenac, Bourg-Pé ou Boulogne) se fasse dessus. Et alors là c’est dans la poche : Une splendide 14ème place nous tend les bras.

Si Luzenac fait un nul, ça roule aussi, rapport au goal-average particulier.

Dans tous les autres cas, c’est la 15ème assurée. Et donc la relégation ? Ah, sauf que…

  1. Le Red Star fait le nul.

Globalement, c’est la 15ème car même si Boulogne perd, ils nous baisent au goal-average (oui, ce mot, avec suspens, revient souvent). Un mauvais résultat ? Ah, sauf que…

  1. Le Red Star perd.

Bah là, ça dépend plutôt d’Uzès. Ils gagnent, ils nous gratte la 15ème. Sinon, le classement en reste là. On est relégué en fin de saison. Plus de suspens donc… Ah sauf que…

Sauf que c’est le Natianal, bande de mous du cerveau. Et ce qu’il faut savoir avec le Natianal, c’est qu’une année qui commence sans relégations administratives n’est pas une vraie année.

C’est ainsi que le vrai suspense apparut (et je vous parle pas de goal-average particulier).

..

.

Si (et je dis bien si) un (ou plusieurs) club(s) non relégué(s) de la même division ou un (ou plusieurs) club(s) d’une division supérieure (suivez mon regard) venaient à être rétrogradés pour raison administrative (par exemple, pour un trou de 15 millions dans le budget), alors les clubs relégués du Natianal seraient maintenus par ordre de classement.

Sachant que ça pendouille au nez de quelques-uns (la rillette, le sanglier…), la place de 15ème devient donc relativement enviable, puisque quasiment assuré d’un maintien administratif (bien moins que la 16ème qui dépend de deux rétrogradations).

Donc quoi ? D’aucuns supposeraient que le sort soit déjà joué et que le Red joue le nul pépère pour valider tranquillement sa place de premier repêché… C’est pas glorieux, oh ça non, mais qui vous parle de gloire ? Hey, vous savez comment on est monté y’a deux ans ?

Voilà.

Du suspense, vous dis-je.

Le paresseux sceptique attend de voir.

Ah oui, j’ai oublié de préciser, le match du Red c’est contre Fréjus, aha… La vie est curieusement faite, non ?

A Bauer, vendredi, 20h.

Et c’est gratuit.

PS : Bonus femme à poils (parce qu’on m’a dit que ça en manquait).

Merci.

Cordianalement,

Porthos Molise

 
Vos commentaires (vous pouvez créer votre gravatar en cliquant ici)
  • Shag a Eve dit :

    Voulant voir Bastia en D2 et (un peu) le Red Star en National, je te soutiens bien fort.

  • Roland Gromerdier dit :

    Le picon va couler à flots.

Laissez un commentaire