Belgique Portugal (0-0) La Bacalhau Académie note le côtico

Dans un match ou les sous-côtés se déplacent chez les sur-côtés, il ne pouvait en résulter qu’un nul des deux côtés.

Bom Dia,
Pour le second match de préparation, c’est donc en Belgique que nos héros des mers se rendent afin de se tester face à un jeu à l’hispanique (sa mère).
Du côté des champions d’Europe, le meilleur joueur du monde de l’univers est encore au repos ainsi que Rui Patricio, trop occupé à résilier son contrat.
Santos décide de faire tourner afin de peaufiner sa revue d’effectif et de donner du temps de jeu à tout le monde.

O Equipe :

Beto remplace Lopes, Cédric pour RIcardo, Moutinho revient à la place d’Adrien et devant Guedes et Gelson suppléent André Silva et Quaresma.

 

O Jogo :

Le début de match voit les Belges essayer de nous presser et de jouer haut.
Ils manquent de réussir leur coup dès la première minute sur une interception qui voit Meunier centrer mais heureusement sans danger.
On ne change pas notre jeu et sur une sortie de balle propre, Bernardo transmet à Guedes dont la frappe n’est pas cadrée.
Troisième minute, on se dit que c’est lancé, ça va être top, mais SPOIL…. en fait non.
On joue plus bas pour ne pas se faire prendre dans le dos comme une administrée de Darmanin, toujours avec le soucis de relancer court pour les faire sortir. En gros on fait tourner avant de balancer pendant que les Belges pressent tentent de passer par les ailes.
Ouais c’est encore moins bandant de le voir que de l’écrire.
Les diables rouges dominent ce début de match mais leurs centres n’inquiètent pas Beto, pendant qu’on s’applique consciencieusement à saloper nos contres, comme les enfants leurs dessins de fête des mères.
A partir de la quinzième, on pose enfin le pied sur le ballon en équilibrant la possession.
Si Gelson et Hazard font un concours de fulgurances qui se terminent en eau de boudin, Guedes semble complètement perdu et on s’en remet à Bernardo pour nous faire la différence au milieux d’un trident belge Kompany, Verthongen Dembélé qui le surveille comme BFMTV une femme voilée.
Pas grand chose comme occasion si ce n’est Moutinho qui déclenche de 25 mètre à la 23e.
La réponse du Belgé à la Balcalhière vient de Carrasco qui trouve le petit filet extérieur de Beto.
On finit mieux la première période mais Guedes (deux fois), Bernardo ou Gelson ne trouvent pas le cadre, malgré des actions claires, nettes, précises, pointues, affinées.

 

Au retour des vestiaires on sent des Belges qui veulent pousser mais ont du mal à s’approcher de la cage de Beto même si Vertongen (55e) ou Meunier(60e) voient leurs tentatives repoussées par Beto.
Guedes parfait sa sale soirée en metteant trop de temps à servir Quaresma sur un contre : hors-jeu.
L’entrée d’André SIlva nous permet de jouer plus haut et de façon plus cohérente mais sans réussir à mettre en danger Courtois qui il est vrai est très poli.

Oui il ne s’est rien passé en seconde période les changements de part et d’autre n’ont amené que brouillonerie et actes manqués.

 

O Resumo :

Os Quinas :

Beto (3/5)
Pas le meilleur des gardiens, mais il répond toujours présent (Coucou Lopes tu vas animer la tribune)

via GIPHY

 

Pas orthodoxe mais efficace

Cédric (3/5)
Solide il a contenu Carrasco et même déposé deux bon centres. Parfait pour le plan de jeu défensif si on ne met pas Ricardo.

Pepe (4/5)
On ne va pas se mentir, quand il est là on a une défense de champions d’Europe.

via GIPHY

Et il sait rester discret

Fonte(3/5)
J’espère que comme Kenshiro il est revenu d’entre les morts pour tous les défoncer et que Lukaku était le premier d’une longue série.

Guerreiro (3/5)
Il a géré son côté comme Dassault sa sortie, inquiété mais au final hommage de la nation.

William (3/5)
La seule pression c’est celle qu’il boit.

Moutinho (3/5)
Il régule le jeu comme le safety car : les F1 on dirait qu’elles se trainent mais elles avancent à 160.

Mario (2/5)
Compliqué dans un rôle de relayeur quand il n’avait pas de point d’appui à trouver. Un jeune de banlieue à parcoursup.

Bernardo (3/5)
Le plus dangereux offensivement, il est le firestarter mais visiblement la Belgique était trop humide pour que tout s’embrase.

Gelson (2/5)
La seule image qui me vient quand je pense à son match c’est ça, ça s’emballe, ça rêve et merde…

Guedes (2-/5)
Il s’est battu comme Hamon à la présidentiel, mais seul en pointe c’était perdu.

O Banco :

Quaresma (2/5)
De la vitesse mais trop de déchet

Manuel Fernandes (2/5)
Comme une personne interviewé sur son voisin serial killer “On ne comprend pas, il était discret et disait bonjour”, bon là il n’a malheureusement pas tué la défense.

André Silva (2/5)
Il a amené un jeu plus stable mais a rendu hommage à Gomis avec ses hors-jeux.

Rui (2/5)
rien à faire mais pas de connerie

Bruno Fernandes (2/5)
Voir Manuel.

Remarque à la con :

Les commentateurs ont passé la moitié du temps à parler de Cristiano, son absence et le manque de dangerosité en son absence.
En fait il manquait surtout un 9 comme contre la Tunisie pour mettre en place notre animation offensive.

Lien Sponsorisé :

Comme les amis de mes amis sont mes amis de mes amis ou un truc du genre, merci de cliquer et donner vos votes à Charlotte pour faire la couv’ de Maxi.

View post on imgur.com

Clique ICI

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer
beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

5 Comments

    • Ben Adrien, Bernardo, André c’est silva.
      Joao Mario donc Mario c’est son nom, William c’est plus court que Carvalho…Au moins ça ne fait pas des célébration Fornite comme des KASOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.