Galatasaray – Manchester United (1-0) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

L’Infernal Wayne Boulet ne connaît toujours pas la victoire

Salut à tous !

Tout d’abord, je souhaite m’excuser pour le retard qu’a pris cette académie. Le grand, le beau, le puissant Luke Seafer m’avait confié une mission simple. Regarder un match de Champions’ League sans intérêt avec une équipe des Rouges Diables remaniée, possiblement avec Nani, et survivre.

Force est de constater qu’à la simple évocation du « phénomène » portugais, même les éléments extérieurs font la gueule. J’ai eu une coupure de courant pendant l’intégralité du match (vis ma vie d’habitant en montagne) et j’ai eu toutes les peines du monde à me procurer le match par des moyens illégaux. Mais on s’en fout, c’est Satan, c’est permis.

Luke ne pouvant donc assurer la tenue de cette académie (oui, c’est la même phrase que la dernière fois, finement observé, cher lecteur !) parce qu’il sombrait dans la dépression suite à la brillante prestation mancunienne face à Norwich (se donnant par là-même une bonne excuse pour sombrer dans le stupre et la luxure), c’est avec une grande joie que je vous retrouve pour ce qu’on espère être la révélation du talent de nos p’tits jeunes au plus haut niveau européen. Dommage. C’est complètement loupé.

L’avant-mâche du mâche du jour : GALATASARAY  S.K – MANCHESTER  UNITED (Champions’ League)

C’est bieng, j’ai toujours des avant-matches  faciles à raconter. Chaque supporter de M.U  a son petit souvenir d’une rencontre face à la formation turque. Que ce soit le plus que fameux  coup de sang de Cantona en 1993, le 4-0 tout en tranquillité pour expier ce mauvais souvenir une saison plus tard, voire le but « do brasil » de Michael Carrick lors du match aller, qui avait illuminé une partie bien terne et permis à United de l’emporter

Au coup d’envoi, l’équipe de Sœur Alex est déjà qualifiée ayant remporté tous ces matches dans la compet’ et Galatasaray brigue la seconde place avec 4 points en 4 rencontres, tout comme Cluj.

Oh, et par ailleurs, on a appris cette semaine que Ferdinand avait de sérieuses touches en Chine (avec une offre mirobolante à la clé) et qu’il considérerait un éventuel départ en janvier, lorsque le rythme des matches sera élevé. Autant dire que je crains fort que ce soit sa dernière saison parmi nous. La tristesse m’envahit.
Et puis, Kagawa en a encore pour un mois avant de reprendre l’entraînement. Youpi.

La composition diabolique   :

Cela avait été annoncé bien avant la partie, et on ne peut donc pas lui mettre une consommation excessive de Raki sur le dos, Ferguson a décidé de faire tourner son effectif pour ce match. Et pour la déconne, il va même envoyer tout plein de jeunes dans la fosse aux lions, ou plutôt dans ce que Ryan Giggs avait décrit comme « l’enfer » (pas de celui du papa de Luke, non, l’autre). On dira ce qu’on voudra, mais c’est quand même finement joué de vouloir faire d’une bande de gamins une équipe d’hommes en un seul match. L’équipe devrait évoluer en 4-3-3  « modulable » selon les phases de jeu. On note la nouvelle titularisation de Lindegaard dans les bois, le placement de Carrick en défense centrale parce que le Raki, c’est quand même pas dégueu et parce que Fergie veut se foutre de la gueule de Luke et surtout, le grand retour de GOLDORAK JONES ! Fap time pour le fils de Satan et moi-même. Au départ, l’équipe est censée évoluer comme ça :


Subs : Vermijl, Johnstone, King, Young, Wooton, Cole, Macheda (soupir…).

En face, Galatasaray jouera en 4-4-2, tout ce qu’il y a de plus banal et ça donne a peu près ça :

Tiens, je remarque qu’Inan, c’est le nom de famille de mon ex. Il prendra donc cher si j’ai un truc à dire sur lui. Riera en tant qu’arrière gauche, c’est douteux,  et cette équipe sent le foot avec les cerveaux que sont Eboué, Melo ou Altintop.
Enfin bon, leurs remplaçants sont : Caylan , Cris (ou ce qu’il en reste), Birinci, Kurtulus, Baytar, Colak et Bulut (parce que tout le monde a le droit à son Macheda)

Le live où t’as eu la mauvaise idée de bouffer un kebab en regardant le match :

2’ : Superbe ballon de Felipe Melo, parfaitement dosé dans la course de Welbeck côté gauche. Celui-ci en profite pour pénétrer dans la surface et servir légèrement en retrait Cleverley. Mais la frappe de l’Anglais est détournée et récupérée par Muslera.

5’ : Perte de balle de Jones sur une remise complètement foirée. Cela profite à Yilmaz aux trente mètres qui arme une frappe puissante que Lindegaard ne peut que repousser dans les pieds de Jones qui dégage en catastrophe. Merci pour cette première sueur froide.

8’ : Semih Kaya décide que les petits dribbles de Cleverley, ça va bien deux minutes, décide de joyeusement le découper pour le lui faire comprendre. Il prend un jaune. C’est déjà le troisième tacle dangereux des Turques. Je veux pas me la jouer clichés, mais c’est rare de pas finir avec un joueur blessé quand tu joues en Turquie. Du coup, j’ai peur pour Jones et suis content que RvP n’ait pas fait le voyage.

9’ : Amrabat est trouvé côté gauche grâce à la magnifique passivité du milieu diabolique. Heureusement qu’il ne frappe pas aussi bien la balle que Yilmaz, c’est bien à-côté.

15’ : Non, rien. On s’emmerde.

18’ : Suite à un centre côté droit d’Altintop, Amrabat s’empare du ballon dans la surface et tente la frappe. C’est contré par la tête de Carrick, si je me plante pas et finit en corner. Il ne manque que deux ou trois centimètres à Yilmaz pour mettre la balle au fond.

21’ : Monstrueuse obstruction de Rafael sur Amrabat, qui prend un jaune au passage qu’il considère injustifié. Le coup franc tiré par Inan (je crache par terre) trouve la tête de Yilmaz qui est plus prompt que tout le monde, mais il la met au-dessus. Ce serait peut-être pas con de faire quelque chose de spécifique sur lui sur les coups de pied arrêtés, non ?

30’ : Je n’ai pas la flemme de faire le live, hein. C’est juste qu’il ne se passe rien d’intéressant. On pensera juste à éviter les combinaisons foireuses Anderson-Fletcher sur coup franc à trente-cinq mètres.

34’ : Semih Kaya efface Cleverley dans son propre camp en toute tranquillité, sert Inan (je commence à manquer de salive) qui trouve Altintop plein axe, parce que Fletcher ne l’a pas suivi. Le couteau suisse turc frappe fort à ras de terre. Lindegaard repousse. S’en suit un cafouillage dans la surface dont ni Inan, qui préfère réclamer un penalty (espèce de fourbe), ni Yilmaz ni Altintop ne parviennent à profiter.

37’ : Corner en faveur de M.U côté droit, frappé par Anderson. Muslera a la brillante idée de le dégager en corner de l’autre côté, car Jones n’avait plus qu’à la pousser au fond.

39’ : Tentative de Powell aux vingt-cinq mètres, plus parce qu’il n’avait pas d’autre solution qu’autre chose. C’est détourné en corner.

42’ : Welbeck obtient un corner après un gros travail. C’est bieng. Sauf qu’en fait, s’il avait passé son ballon, y avait deux joueurs bien placés pour frapper. Faut arrêter de regarder les matches de Neymar, maintenant, Danny.

43’ : Ouais bon, forcément… Sur le corner, Cleverley envoie le cuir au second poteau où Powell smashe une tête sur la barre de Muslera ! Il prend donc la tête du challenge Jonny Evans.

Mi-temps : Les commentateurs d’ESPN…Mexique à en juger par leur rythme et leur accent déclarent que c’est un match enlevé et intéressant. Perso, je me fais chier. Y a bien deux-trois situations par ci, par là, mais c’est pas folichon. Le collectif mancunien est inexistant, certains en font trop, d’autres pas assez. Ceux qui ont vu le match m’auront déjà corrigé sur le fait que United joue en fait en 4-3-1-2 avec Powell en meneur, et à ce moment du match, on pense que si rien ne bouge, on va continuer à se faire bouffer au milieu.
Je remarque que quinze minutes pour faire une poupée voodoo à l’effigie d’Inan, c’est bien assez.

47’ : Première frappe de la seconde période. Œuvre de Powell, de loin. Largement à-côté.

49’ : Longue touche d’Eboué, dégagée de la tête par Jones, ça revient sur Riera, qui enchaîne contrôle de la poitrine et reprise de volée très bien exécutés. Mais c’est trop axial pour inquiéter Lindegaard.

53’ : Eboué a tenté une frappe. Ah ah ah ah ah. Merde, il envoie une belle balle dans la surface, pour Felipe Melo qui plonge pour placer sa tête… Et c’est un super arrêt réflexe de Lindegaard (prends ça, De Gea !) Corner.

54’ : Fallait bien que ça arrive. Sur le corner, Yilmaz (et non pas ce crétin de Felipe Melo qui va fêter le but) met la tête entre Büttner et Powell pour envoyer la gonfle dans la lucarne. 1-0

59’ : Contre de United. Welbeck s’en va côté droit, seul et voit (miracle !) Hernandez dans la surface sur sa gauche. Bon, la passe n’est pas sensas’ et n’avantage pas du tout le Petit Pois,  mais de toute façon, le Mexicain, trop surpris de voir arriver son premier ballon exploitable du match,  tergiverse et voit sa frappe contrée par la défense adverse.

60’ : Après une série de petits crochets qui ne s’imposaient pas forcément, Anderson se met sur son pied gauche et frappe à l’entrée de la surface. C’est évidemment écrasé et tranquille pour Muslera. Tu t’attendais à autre chose ?

64’ : Büttner laisse passer Eboué dans son dos, parce que bon, ce n’est qu’Eboué. Sauf que l’Ivoirien arrive à redresser sa course et centre à ras de terre devant le but. S’il y avait eu un attaquant bien placé, ça faisait 0-2.

68’ : Les commentateurs défendent tellement Chicharito que c’est maintenant une certitude, ils sont Mexicains. (Bon, de toute façon, je suis d’accord avec eux)
Comment ? Le match ? Non, il ne se passe rien.

72’ : Ca commence à envoyer de longs ballons côté Rouges Diables, par l’intermédiaire de… Roulement de tambours… Anderson évidemment. Déjà qu’on a pas les joueurs pour faire ça, si le type qui balance la gonfle n’est pas doué…

74’ : YOUPI ! Satan merci, Anderson sort, pour Ashley Young. Mais dans l’euphorie, Fergie se sert un coup de Raki de trop et lance Macheda pour Powell.

75’ : Cette chagasse de Inan dépose, sur coup franc, le ballon sur la tête de Yilmaz, mais ce ne sera qu’une sortie de but, cette fois.

77’ : Le 21 décembre, tout bon supporter de United s’en fout. Il a déjà vu plusieurs matches avec Macheda.

78’ : Bonne action collective côté gauche, pour les joueurs de Galatasaray, Amrabat temporise et glisse un petit ballon pour Altintop qui arme une frappe surpuissante qui s’écrase sur la barre.

88’ : Il se passe enfin un truc : Caylan, entré en jeu sert Melo, dans l’axe à un peu moins de trente mètres. Le Brésilien frappe en force, mais c’est dans les bras du gardien mancunien.

89’ : Macheda tente de trouver Hernandez d’une subtile passe en glissant (sa spécialité, semble-t-il), mais Galatasaray se sauve grâce à Eboué. Tu as bien lu.

Fin du match : On peut reprendre l’anal-yse de la mi-temps et la remettre ici. On n’a pas été bon, nous avons parfois frôlé le ridicule tant il y avait de déchets dans le jeu et certaines individualités vont devoir se remettre en question. On perd en ayant le sentiment étrange d’une lose à plates coutures mais sans s’être fait marcher dessus pour autant.  La tactique mise en place par Ferguson est étrange, tant elle ne convenait pas à aux joueurs. Un match à oublier.

Les diablotins :

Anders  «David de qui ? »Lindegaard  (3+1/5) :Un match très sérieux pour le portier Danois. Une petite frayeur sur ce ballon relâché en début de match mais du bon, voire très bon par la suite. +1 pour cet arrêt réflexe « à la De Gea »

Rafael « batterie déchargée »  Da Silva (2/5) : Est cuit, il aurait été bon de le mettre au repos sur ce match, pour pourquoi pas voir Vermijl, comme me l’a dit Luke Seafer.

Michael « C’était pas mon poste » Carrick (2/5) : On s’attendait au pire, comme d’habitude lorsque notre assistant du milieu préféré se retrouve en défense. « Tant qu’à faire, on n’a qu’à mettre Welbeck » est une phrase que vous pourrez retrouver sur la page Facebook de l’académie. Finalement, Michael ne s’en est pas trop mal tiré. Il n’a pas pris le dessus physiquement mais on s’y attendait.

Phil « T’as vu mes pecs, un peu ? » Jones (2/5) : Pour un match de reprise, à Istanbul en plus, c’est correct. Mieux que Smalling, par exemple, même si c’était compliqué de faire pire. C’est plus Captain Biceps que Goldorak Jones pour le moment, mais si nous prions bien Satan et que nous sacrifions des hamsters pour qu’il ne se blesse pas, ça va revenir tout seul.

Alexander « Elle est ou la ba-balle ? » Büttner (1/5) : On va dire que je m’acharne. Mais franchement, quand on voit beaucoup Hamit Altintop en 1ère période et pas mal Eboué en 2nde, y a de quoi se poser des questions, non ?

Darren « Et si je jouais avec l’équipe une, pour voir ? » Fletcher  (2/5) : En manque de rythme. Ca s’est traduit par des marquages parfois élastiques et des difficultés à maintenir un semblant de pressing sur tout le match. C’est le seul qui a essayé, au milieu, toutefois.

Fabrice « Anderson » Luchini (0/5) : En fait trop. Des tas de petits crochets inutiles, un taux de déchet monstrueux, a eu un mal fou à se placer et à faire quelque chose de productif pour l’équipe.

Tom « Mais qu’est-ce que j’fous là ? » Cleverley (1/5) : Le poste de milieu dans une organisation à trois derrière un meneur ne lui convient vraiment pas. Autant de difficultés à se placer qu’Anderson, mais moins de tentatives désespérées et une volonté plus importante de donner la balle à ses coéquipiers.

Nick « C’est vrai, je peux toucher ? Je peux ? » Powell (1/5) : Autant d’enthousiasme  qu’un puceau, pour autant de précipitation. Il n’est simplement pas prêt pour évoluer à ce niveau. Je me répète, mais il a du potentiel (notamment une belle frappe de balle) et il faut juste lui laisser le temps d’arriver à maturité.

Danny « Mon vrai nom, c’est Forrest » Welbeck (2/5) : Ah ça, pour courir, il court ! Mais on ne le dira jamais assez, il doit davantage réfléchir avant de faire un choix, de passe ou de frappe. A tout de même été le joueur le plus remuant chez les types en rouges qui jouaient avec le maillot de United, là.

Javier « Moi je joue bien qu’avec Rooney » Hernandez  (1/5) : Ca me fait mal de mettre si peu à mon chouchou. Mais d’un autre côté, il ne s’est procuré que deux micro-occasions, c’est bien trop peu. On l’a même vu se déporter sur les côtés, mais l’équipe n’avait pas envie de suivre. Un nombre d’appels sans être servi incroyable, comme un saint bol de David Beckham avec l’équipe d’Angleterre après 2004.

Les remplaçants des pas bons :

Ashley « Je fais juste un footing, faites comme si j’étais pas là » Young (0/5) : Comment peut-être aussi transparent en étant noir ? Mystère.

Federico « Je vis sur deux buts marqués avec l’une des plus grandes équipes du monde, j’ai pas de talent mais j’temmerde » Macheda (-l’infini/5) : C’est désespérant. Je préfère en rire, même. Je pense que Ferguson l’a fait entrer pour que Felipe Melo lui casse les jambes, mais ça a lamentablement foiré. Prochain essai contre Stoke ?

Joshua « J’ai rien à foutre ici, j’ai un prénom religieux » King (non noté) : Pas vu, pas pris.

 

En face : Yilmaz est leur seul vrai attaquant, pas mauvais d’ailleurs. Altintop court toujours autant et Melo est toujours aussi bête.
Inan a l’air sympa comme ça, mais il a un penchant naturel pour la fourberie et la tromperie. Il porte décidément bien son nom.

Luke Seafer sera de retour dès le prochain match, ce week-end, normalement, en attendant, je joins une nouvelle fois à cette académie une belle paire de bisous de qualité inferanale. En espérant vous reparler bientôt.

L’infernal Wayne Boulet.

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que ton académie préférée puisse être fournie régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Tu peux devenir fan de la Raide et Vile Academy sur Facebook. Tu peux aussi y retrouver Luke Seafer, en attendant que l’Infernal Wayne Boulet saute le pas peut-être un jour. Tu peux aussi venir twitter avec les enfers si jamais tu t’en sens le courage.


14 thoughts on “Galatasaray – Manchester United (1-0) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

  1. Quelle cruauté envers Jones et Powel.
    Qeuule clémence parce que tu t’excuses auprès de la plèbe pour ton retard.
    Va falloir rebosser les bases du satanisme bon sang!

  2. Mais c’est bien pour ça que je prends conseil auprès de toi, cher Luke !

    Jones mérite un peu plus, c’est vrai. Mais comme je sais qu’il va fournir des prestations de très haute qualité au plus la saison va avancer, je serai moins embêté si je dois le noter à nouveau.

    Powell aurait pu prendre un point de plus rien que pour la tête sur la barre, avec le recul. Mais en tant que meneur de jeu, il doit plus trouver ses attaquants. Enfin Chicharito, pas Welbeck. C’est marrant, j’aurais davantage vu Cleverley à ce poste et Powell plus bas.

  3. Ben Powell jouait à ce poste dans son ancien club. Du coup, c’était plus logique. Même si il est vrai que Fergie a dit vouloir en faire un milieu plus reculé. J’imagine qu’il a paré au plus pressé.

  4. Une sataniquement bonne académie ! Sans vouloir vouloir interrompre les suppos de Satan.

  5. @Luke : Je dis surtout ça parce que je pensais qu’il serait davantage « protégé » s’il avait joué dans un rôle plus reculé.

    @Merci Gignac ! (J’aurais jamais cru écrire ça un jour)

  6. bé moi je vous trouve un peu vache quand meme….j ai vu des bon jeunes….fergie n a pas voulu faire des hommes en un match…mais je pense que tu prends 2 ans d experiance en jouant la bas…apres je trouve vraiment que les jeunes s en sont bien sorti,welbek et chicha ont fait un bon match…ils n ont pas encore d automatissme,mais welbek je crois en lui…il a 21 ans..et il s affiche comme le plus physique..un des rares a prendre des balles de la tronche….pas mal de joeurs d avenir dans ce que j ai vu hier..avec un peu d experiance pour encadrer tout ca..powel et clever tres prometteur..et je finirai quand meme par dir un truc sur mon pote carrick….c est quand meme lui qui met la balle en corener qui ramene le but…faudra juste qu il m explique que comment ,quand tu fait 1m90,que la balle arrive a 6 metre de hauteur..tu peux foutre le pied…grrrrrrrrrrrrr!!

  7. @Hugog : Oui ! Rentrons dans un cycle sans fin sur le niveau de la PL. Prochain épisode, le niveau des équipes réserves !

    @Jotaro : Faut juste que tu prennes en compte que l’on parle parfois en usant du second degré et qu’on est super exigeant car on est des chieurs. Carrick, c’est pas pour le défendre spécialement, mais t’as beau faire 2m20 si tu veux, si t’as pas de bons abdos et une bonne détente, ton jeu aérien à de fortes chances d’être tout pourri. Ca aurait aussi pu être le cas de Fletcher par exemple, s’il avait joué à ce poste.

    @Loulou : C’est l’effet escompté, très cher !

    @Tristant : Aux dernières nouvelles, on pourrait aussi voir débarquer les poussins. (Enfin, les poussins diaboliques de Satan, quoi)

  8. bé oui…je comprends bien ,d ailleur il me semble que le second degré je l utilise tres svt aussi,je dis juste que si on est exigeant…les types comme carrick et fletcher et des autres sont en dessous du niveau recqui…meme s ils sont sympas,et qu ils fournissent un travail remarquable…ce sont des joeurs limités pour jouer aujourdhui a mu…..je ne vais pas deboiser un carrick a chaque fois,je sais que tt le monde l aime bien..tres bon tacleur,bon passeur,detente d hamster,vitesse tres lent….irregulier,plus le niveau de jouer a mu…tt simplement!!…et pour ferdinand..je ne pense pas qu il partiras en janvier…c est sa derniere chance de gangner la ligue des champions,et je pense qu il ira jusqu au bout pour essayer de la resoulever a nouveau…voila ..bonne journee !!;)

  9. @Sorcier : Je le prends au premier degré et je te dis « Merci, c’est cool ! »

    @Mèch : T’as vu ça ?! Enfin bon, je peux rien dire, j’ai pas envie que le papa de Luke me fasse rôtir sur place !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.