Notice: Undefined index: mime-type in /home/jdvu3391/horsjeu.org/wp-content/plugins/ultimate-social-media-icons/ultimate_social_media_icons.php on line 256

Manchester United – Q.P.R. (3-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Stephane Mbia n’est pas extralucide

Avant match :

Stéphane Mbia ne respecte rien. Le voilà qui annonce à la veille du match face à Manchester United, via twitter, que son club ira gagner 2 buts à 0 à Old Trafford. Imbécile. Tu te permets ce genre d’annonce le jour de la cérémonie en l’honneur de Sir Alex Ferguson et de sa statue qui trône désormais fièrement devant le théâtre des rêves. Ton club est dernier au classement, n’a toujours pas entrevu la victoire cette année et tu te permets d’annoncer que vous allez venir vous imposer chez nous et, cerise sur le gâteau, de ne pas encaisser le moindre but alors que toute équipe qui est venu nous rendre visite depuis trois ans, a pris au moins un pion dans la gueule. J’ai souvent (beaucoup) trop de pitié pour les cons. Mais faut voir à pas dépasser les bornes.

Car n’oublie pas non plus Stéphane que désormais, ton club, on le hait. On le hait depuis la dernière journée du championnat précédent et ces deux putains de buts que vous avez pris face à City dans les arrêts de jeu, offrant ainsi le titre aux « noisy neighbours ».

Et si vous pensiez apaiser notre colère en virant le simili-traitre Mark Hughes, coach de QPR lors de cette fameuse 38eme journée (ancien manager de City et surtout ex joueur de United) , c’est raté. La seule once de gentillesse de la part de Manchester United aurait pu venir de la présence de Park Ji-sung dans vos rangs. Pas de chance il est blessé.

Par contre Adel Taraabt est là.

Non sérieusement, Queens Park Rangers, vous faîtes tout pour que les supporters de United vous haïsse. Qu’ils réclament du sang.

Ainsi soit-il.

 

La composition infernale :

Where is Michael ? Michael is in the lodge. Oui, c’est bien là le plus gros séisme, au moment où tombent les compositions : Carrick n’est pas là. Pour la première fois depuis novembre 2011, l’anglais n’est pas titularisé pour un match de Premier League. Il n’est même pas sur le banc.

Ça ne veut pas dire pour autant qu’il n’y a pas d’autres surprises concernant la composition. Encore une fois, on assiste à une titularisation de Lindegaard au dépens de De Gea. Je commence à me dire que c’est la météo qui en est responsable. Le Danois quand il fait froid, l’Espagnol quand il fait beau…
Retour d’Evans en défense centrale. Alors qu’il revient tout juste de blessure. Bon. En même temps, Sir Alex a fait le même coup à Smalling et Jones (coeur coeur coeur) qui sont aujourd’hui sur le banc.

Darren Fletcher est titulaire pour la première fois depuis une bonne année en Premier League et ça, c’est plaisir. Par contre Cleverley disparaît à nouveau pour laisser Scholes revenir.
Enfin grosse questions sur le schéma tactique, avec la présence de Young, Welbeck et Rooney dès le début du match. Ashley sera-t-il utilisé dans l’axe ? Ou dans le couloir. L’Equipe panique et annonce un 4-3-3, ESPN un 4-2-3-1 et la ligue un 4-4-2. Ferguson, troll tactique de génie. A la Raide et Vile on fait confiance au 4-4-2 qui nous donne (et oui il y a erreur dans les cages, pardon parce que c’est Lindegaard) :

Le banc : De Gea / Jones / Smalling / Anderson / Cleverley / Powell / Hernandez

 

Le live en différé que tu peux prendre directement à la 45eme minute, tu commences à avoir l’habitude :

10′ : Et un match parti sur les chapeaux de roues… Ah ben non. A part Mbia qui a découvert la perfidie de Scholes, rien à signaler.

16′ : Superbe déviation de van Persie qui lance Rafael couloir droit. Le Brésilien centre immédiatement pour le néerlandais. Robin cafouille et ne peut tirer, Scholes lui chippe le ballon on ne sait pas trop comment et s’enfonce jusqu’à l’entrée des six mètres, mais voit Hill lui empêcher d’armer sa frappe.

20′ : Rooney lance Welbeck couloir gauche suite à un bon appel du jeunôt. Danny s’enfonce et centre en retrait pour van Persie dans le coin supérieur gauche des six mètres. Frappe instantanée de Robin. On croit au but, mais le ballon a fouetté les filets du mauvais côté.

22′ : Mbia se fait mal tout seul après un duel perdu face à Welbeck. Rigolo va.

27′ : Evra accélère et repique au centre. Tour de magie de Rooney qui récupère la balle et offre une passe en cloche pour Scholes à l’entrée de la surface. Paulo n’ose pas reprendre et préfère décaler Young dont la frappe file hors cadre.

33′ : Evra part tout seul côté gauche et joue le une-deux avec van Persie avant de tenter une frappe, trop écrasée pour ennuyer Julio Cesar.

34′ : Cette fois c’est Welbeck qui déboule côté droit et qui centre en retrait pour Rooney dont la frappe est  renvonyée par le portier de QPR. L’enfoiré.

37′ : But hors jeu de QPR sur une tête de Mackie à la suite d’un centre de Cissé. Si ça pouvait servir de coup de pied au cul.

41′ : Reprise de volée du gauche de Rooney sur un centre d’Evra. C’était compliqué avec la forte densité de londonniens dans la surface… Et d’ailleurs ça fini à côté..

45+2′ : Taraabt élimine Rafael d’un joli crochet et enchaîne la frappe  enroulée à l’entrée de la surface. Lindegaard arrête tranquillement.

Mi-temps : Je vais aller me chercher une bière, ça m’évitera de m’énerver.

51′ : Corner joué à deux pour QPR. Taraabt renvoie dans la surface et le ballon termine dans les pieds de Mackie laissé seul dans les six mètres qui n’a plus qu’à la coller au fond. 0-1. J’ai mal. Des plots auraient mieux défendus.

56′ : Scholes prend son jaune et offre un bon coup franc à QPR à 20 mètres. Taraabt s’en charge et tire au-dessus.

58′ : Anderson remplace Young et Hernandez entre à la place de Scholes.

64′ : Corner pour United gagné par Evra. C’est tiré par Rooney pour la tête de Welbeck qui pique bien pour mettre la gonfle dans les six mètres. Evans surgit et vient la mettre au fond du front. 1-1 Alerte apocalypse, tout ça.

66′ : Rooney sert Fletcher seul à 25 mètres. L’Ecossais tente sa chance mais ça part au dessus des cages de Julio Cesar.

67′ : Frappe à 20 mètres de van Persie en déséquilibre. Julio Cesar se force à mettre les mains quand même pour capter.

68′ : Nouveau corner pour United gagné par Rooney qui se charge de le tirer. Le ballon est déposé sur la tête de Fletcher qui vient la coller au fond de la tête. 2-1. On appelle ça un miracle.

71′ : Contre attaque de QPR menée par Taraabt qui ne lâche pas sa balle, élimine Fletcher et enchaîne avec une frappe lointaine qui file à côté. Bordel que ce mec est détestable.

72′ : Remontée de balle d’Anderson qui récupère dans le camp de Manchester pour lancer l’offensive. Le Brésilien accélère et force quatre ou cinq joueurs de QPR à se ruer sur lui. Profitant de ce déséquilibre dans la défense, le milieu mancunien sert Hernandez qui avait fait l’appel dans la profondeur. Passe impeccable, Chicharito contrôle dans la surface et ne se fait pas prier pour enchainer sa frappe et coller le troisième. 3-1.

79′ : Petit festival de Chicharito qui sert Rooney à l’entrée de la surface; Passe en profondeur de Wazza pour van Persie qui bouffe la feuille et tire à côté.
Dans le même temps, Powell remplace Welbeck.

88′ : Corner pour QPR déposé sur la tête de Hill, absolument tout seul. Lindegaard est battu, mais Rafael sort la balle sur sa ligne d’une belle tête plongeante.

Fin du match : Encore une belle purge avec la victoire au bout… Un scénario qui devient un insupportable classique… Rien à ajouter.

 

Les Diables :

Lindegaard (3/5) : C’est quand même con de n’avoir rien à faire du match mais de prendre un but parce que ta défense est en carton.

Evra (3/5) : Quand il veut il peut. L’optique d’un clash de titan face à Stéphane Mbia positionné arrière droit était bien trop alléchant. Patrice est donc allé maintes fois aider à l’offensive pour apporter le danger, ce qu’il a longtemps semblé être l’un des seuls à pouvoir le faire.

Evans (3/5) : Le voir s’imposer comme le défenseur le plus fiable de l’équipe est plutôt effrayant. Un match correct pour son retour.

Ferdinand (2/5) : Si l’on a rien à lui reprocher, le grand soucis est de ne pas avoir de points positifs à retenir non plus. Un match de plus.

Rafael (2/5) : Fait des manières, hésite… Sans Valencia qui fait office de balise de repères, Rafael semble bien moins à l’aise.

Fletcher (2+1/5) : Le but de la victoire. Comme un symbole. Manque de rythme, manque de précision, manque de lucidité… Darren n’est pas encore au niveau, mais on s’en fout, le voir à la force du mental revenir dans cette équipe ne peut que faire plaisir.

Scholes (2/5) : Une passe réussie, une faute, une passe ratée. Une passe réussie, une faute, une passe ratée. Une passe, une faute réussie, une passe ratée….

Young (2/5) : Pourquoi courir et provoquer autant, si c’est pour ne rien faire du ballon ? Lassant.

Welbeck (2/5) : Ashley Young avec une coupe de cheveux passée de mode. Faut-il mieux être chauve ou avoir une coupe de cheveux ridicule ? Vous avez 4 heures.

Rooney (3/5) : Deux corners salvateurs qui masquent un match hésitant, parfois maladroit mais excusé par un retour de blessure et quelques touches de balles d’un autre monde.

van Persie (3/5) : Si la réussite le fuit (non, ça n’est pas signe d’une  blessure Warren, ça suffit), son implication reste intacte. A l’image de Wayne, il revient défendre et participe activement au jeu. Peut-être est-ce un de trop parmi les deux… Mais tant que l’on ne parvient pas à animer le jeu et construire correctement, on ne peut pas le leur reprocher.

Les suppôts de Satan :

Hernandez pour Scholes, 58eme (non noté) : Si son but ne fera pas de lui une nouvelle fois le héros du match, il vient témoigner une nouvelle fois du rôle d’assassin de Chicharito. Mes que un sniper.
En revanche Denis Jobard, entendons nous bien, c’est la dernière fois que tu le qualifies de Dzeko de United.

Anderson, pour Young, 58eme (non noté) : La triste réalité est là. Aujourd’hui on finit par s’en remettre à Anderson pour gagner des matchs. Et le pire c’est que ça marche. Vif, percutant et toujours tourné vers l’avant, le brésilien à fait très mal au milieu adverse, sans avoir à enfoncer ses crampons dans les rotules (c’est à toi que je pense Paul). Chienne de vie, il va falloir se remettre à espérer qu’il passe finalement ce foutu palier.

Powell, pour Welbeck, 78eme (non noté) : Vivement la coupe, qu’on puisse le voir jouer vraiment.

Prochain rendez-vous mercredi avec un déplacement à West Ham. La Raide et Vile sera sur le pont. Normalement.

 

Bonus :

Nos régions ont du talent : Marseille

 

Inferanal Kisses,

Luke Seafer

Luke Seafer peut désormais te faire la morale, puisqu’il est passé de l’autre côté : Si tu veux que Horsjeu.net survive, que ton académicien préféré puisse être fourni régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. 

Et tiens, il est aussi sur Twitter et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou.

6 thoughts on “Manchester United – Q.P.R. (3-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

  1. Tiens, je sais pas ce que tu en penses, mais je me disais que les problèmes d’animation du jeu que rencontre United pouvaient éventuellement être en partie imputables à la définition des rôles propres à chaque joueur à vocation offensive. (Phrase alambiquée estampillée et copyrightée Pape Diouf) J’aurais d’ailleurs peut-être été un poil plus sévère avec RvP.
    Sinon, comment va Henriquez ? ^^

    Anderson doit savoir quand c’est moi qui fais l’acad’ et se fout de ma gueule à chaque fois.

    Avec l’inconstance des uns et des autres, les petites blessures, on va peut-être enfin l’avoir, notre association Vidic-Jones (love-love coeur) au bout d’un moment.

  2. putain que la victoire fait de bien…quabd on s est pris le but j ai vraiment peté les plomb…c est quoi cette manie de commencer a jouer a chaque fois qu on se prend un but…grrrrrr….je pense aussi que young n est pas terrible en ce moment….!!

  3. Franck : Oui, on se rend compte que l’absence de Shinji pèse aussi franchement dans l’animation du jeu. Assez fou quand on pense qu’il n’est là que depuis cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.