Troyes-Bordeaux (0-1) : La Scapulaire Académie s’enfile l’andouillette

« La nuit dure longtemps mais le jour finit par arriver » Des nuits de 4 mois, ça fait un peu trop long quand même, sans vouloir chipoter…

 

La folle semaine d’un Girondin en déprime

Lundi

On reconnaît les vrais supporteurs dans leur capacité à éviter toutes sources d’information pouvant nuire à une santé mentale déjà en péril. Habituellement, dés le lundi, nous commençons à songer au week-end suivant, à espérer un retour de blessure, une recrue potentielle ou un changement tactique aussi hypothétique qu’improbable. Mais la douleur de ce lundi matin est trop vive pour faire comme si elle n’existait pas. La France entière se fout de toi, quelques lignes dans Le Monde, une brève sur France Inter, l’humiliation dépasse le stade communautaire du monde sportif. Des intellectuels montent au créneau, dénoncent la médiocrité des professionnels et l’exploit romanesque du boucher de la rue Victor Hugo et de l’équarrisseur et accessoirement milieu défensif dans ses heures de repos. Tu te réveilles avec une bonne vieille gueule de bois, mais sans l’ivresse de la veille, sans cette excitation délicieuse (qui ne dure qu’un instant) que les jours prochains seront heureux, que bien sûr, tu vas enfin ressortir ton saxophone, que Michel Jonasz reviendra à la mode et que si c’est pas sûr, c’est quand même peut être (Merci pour la formule, monsieur Brel).

Pis viens le temps où tu comprends qu’il aurait mieux valu ne pas vider tous les derniers verres, tu redoutes le petit matin et ce besoin irrépressible de se soulager à base de paracétamol. De projet, nous n’avons pas, des promesses, nous en avons trop eu, des espoirs, il n’en reste guère. Le community manager de l’US Granville se permet de rajouter une petite louche à notre humiliation encore toute fraîche, histoire de boire le calice jusqu’à la lie. Mais rassurez vous, Gourvennec est heureux de la prestation de l’équipe en Normandie. Pellenard a beau se saborder semaine après semaine, notre Breton continue de le laisser dans l’équipe, à une place qui n’est pas la sienne. Si Gourvennec avait été le capitaine du Costa Concordia, il n’aurait cherché à fuir ses responsabilités. Non, il aurait tenté de rejoindre Rome car quand on veut, on peut. Ben, nous, on n’en peut plus.

bordotroyes

Jusqu’ici, tout va bien.


Mardi

9 Heures du Mat’ : La douleur commence à peine à s’estomper, la presse se trouve alors d’autres marronniers à exploiter quand le journaliste italien Gianluca Di Marzio nous apprend que les représentants de Malcom sont à Londres pour discuter avec les Gunneurs. Pourquoi partir de Bordeaux pour signer à Arsenal, jouer avec Lacazette et se battre pour une place en Europa League ? On attendait tellement mieux pour lui. La presse se veut rassurante, Wenger doit vendre Alexis Sanchez et ils en attendent une coquette somme. Ahhh les cons, ce n’était pas la peine de nous ennuyer avec des informations qui n’en sont pas.

17 Heures du Mat’ : Les deux clubs mancuniens se battent pour faire signer le Chilien, l’affaire est dans le sac. Tu as les mains qui tremblent, la vue qui se trouble. Tu es assez inquiet pour faire une recherche google : « Avoir les mains qui tremblent est un symptôme qui peut survenir au repos ou en action. Ça peut être le simple signe d’un stress, mais peut aussi cacher une atteinte neurologique grave. Alors il est nécessaire d’être pris en charge ». Bordel doc’, c’est quoi le traitement quand on est supporteur girondin ?

bordeauxtroyes

C’est l’histoire d’une supportrice girondine qui…


Mercredi

Le prochain match est encore dans quelques jours, ça nous laisse le temps de nous pencher sur ce putain de mercato. Nous serions entré en contact avec le meilleur central de la pire défense de la Liga. Vu comme ça, avouez que ce n’est pas très vendeur. Il faut se méfier des formules et des définitions tronquées. Paul Baysse revient à la maison !!

Conférence de presse, 14 Heures du Mat’, morceaux choisis (et on exagère à peine)

  • Monsieur Gourvennec, vous ne vouliez pas de Paul Baysse au mois de juillet alors qu’il voulait déjà venir, qu’est ce qui vous…
  • Je vous arrête tout de suite. Nous étions juste bloqués par nos 4 Centraux et encore je ne compte pas Jérôme Prior et Tony Vairelles qui peuvent rendre de sérieux services à ce poste.
  • Mais, pourtant, vous n’aviez pas encore finalisé le recrutement de Jovanovic en juillet…
  • Que voulez vous que je vous dise, le recrutement de Paul était compliqué, le transfert était compliqué et nous avions Théo Pellenard qui peut jouer un peu partout.
  • Mais Paul Baysse était libre et il voulait venir.
  • Jocelyn ?
  • Comme je vous disais en préambule, nous ne pouvions pas recruter Paul avant car nous avions nos déjà nos défenseurs.

 

Jeudi

C’est quand même pas de bol. Troyes est une mine à blagues trop souvent inexploitées, entre Michelle Laroque et François Baroin, les andouillettes ou la bonneterie (non, ce n’est pas la confection de bonnets, bande d’incultes), il y avait de quoi se faire drôlement plaisir. Mais la nouvelle du jour ne vient pas du Haillan mais de la presse. Jocelyn Gourvennec est sommé de gagner les prochains matchs s’il veut garder sa place. Après une piteuse élimination à Toulouse, trois mois sans victoire, des choix tactiques délirants et une humiliation en coupe de France, ça tient presque du miracle de n’être qu’en sursis.


Vendredi

Selon Le Parisien, Michel Preud’homme remplacera Gourvennec à sa prochaine défaite qui ne saurait tarder. Comme une invitation offerte à nos joueurs de laisser tomber le coach. Mais voilà, on peut imaginer qu’ils vont faire l’effort de rechercher sur google quelques informations sur le prochain patron présumé du sportif. « Exigeant, Preud’homme est une personnalité assez intransigeante qui ne laissera passer aucun errements »

Euhh, les gars, va falloir se bouger dans l’Aube, visiblement, la candidature d’Elie Baup n’a pas été retenu.


Samedi

On ne va pas se mentir. En début de saison, nous n’avions pas coché ce rendez-vous comme essentiel, comme une date clef. Quand tu te déplaces à Troyes, tu redoutes plus de tomber sur du mauvais champagne ou une discussion avec Raphaël Mezrahi que de passer une mauvaise soirée au stade de l’Aube. Mais voilà, quand tu n’as pas gagné un match en trois mois, que tu viens de perdre contre une équipe de 4e échelon, tu redoutes n’importe qui. Tu pourrais jouer l’amicale des pompiers volontaires de Guéret ou contre le futur challenger de Tony Yoka que tu tremblerais quand même.

Surprise, Jocelyn Gourvennec choisit de faire jouer les joueurs à leur poste de prédilection. Je croyais à un piège pour surprendre Garcia. Mais non, il a osé le Breton, il a osé. Troyes loupe sa balle de match à la douzième minute, Laborde marque dans la foulée. L’histoire retiendra que Malcom a peut être porté une dernière fois le maillot girondin dans l’Aube. En attendant, Gourvennec est sauvé… Enfin jusqu’à mardi soir.


Les notes

Costil 3/5
Peut être son meilleur match depuis qu’il a rejoint la Gironde. Attentif en début de match, il sort l’arrêt parfait sur le penalty. Il a rassuré tout le monde.

Poundje 2/5
Il n’est pas toujours bien placé, il ne sait trop quoi faire avec le ballon, il ne connaît pas trop la règle du hors-jeu. Et pourtant, il est actuellement notre meilleur arrière gauche. Ça calme.

Kounde 3/5
Il n’y avait pas pensé avant, le Jocelyn. Faut dire que Kounde est défenseur central de formation, performant en U19 et en réserve et doté d’un excellent état d’esprit. Il ne fait rien pour jouer le gamin.

Baysse 4/5
C’était donc ça un défenseur ? Comment pouvait on prétendre ne pas en avoir besoin ? Pis, dans notre situation, quel bonheur d’entendre la déclaration d’amour de Paul à son club formateur, il est regrettable d’avoir attendu d’être dans la panade complète pour le faire revenir à la maison.

Bordotroyess

Paul Baysse, impérial samedi soir

Gajic 2/5
Milan a essayé de combiner avec Malcom. Il a débordé et défendu plutôt correctement. Sur ce match, il n’a pas montré qu’il était plus fort que Sabaly. Est il, pour autant, plus faible ?

Toulalan 4/5
Quel match de notre petit vieux. Franchement, il est énorme en milieu défensif pour un défenseur central de formation. Quoi ? On nous aurait menti ? A son poste, il reste une référence. Comme quoi, c’est con le foot.

Lerager 2/5
Un premier acte indigent et un réveil aussi salutaire que surprenant en seconde période. Nous n’avions plus vu le Danois à ce niveau depuis des lustres. Mais, 45 minutes tous les 3 Mois, c’est un peu juste mon bonhomme.

bordeauxtroiyes

Le duo Meité/Lerager reconstitué

Meité 1/5
On a la fâcheuse impression qu’il fait partie de notre milieu de terrain depuis le début de la saison tant il est tour à tour, maladroit et invisible. Il a le potentiel pour être aussi décevant que Valentin Vada. Il faut noter la performance Et encore, l’arrêt de Costil et le déboulé de Malcom font oublier ce tacle ridicule et son entière responsabilité sur le penalty. Mais, on va être patient avec lui. C’est quand même la révélation du championnat belge 2016/2017 … Comme un certain Lerager à qui il était associé.

Malcom 3/5
Son dernier match avec le scapulaire aura apporté la victoire et une sortie pleine de frustration. Nous avions rêvé de plus beaux adieux, de sourires, un stade plein et la promesse de lendemains qui chantent.

troyesbordo

Pour nos lecteurs de Facebook

 

Sankharé 2/5
Sankharé a encore été titularisé en ailier gauche. Vous savez le plus terrible dans l’histoire ? Il n’est pas plus mauvais que Kamano ou Cafu ou les deux ensembles. Il n’est pas spécialement bon, il n’a aucun automatisme, il ne déborde pas très bien. En d’autres termes, il est aussi efficace dans le jeu que ses deux compères. Il est bien plus efficace dans le jeu sans ballon, dans le repli défensif et il joue bien plus simplement, plus par pragmatisme que par choix. Mais quand même…

Laborde 3/5
On l’avait quitté après Videoton, on le retrouve après Granville. Après une blessure de 3 mois, Gaétan a offert une prestation assez étonnante. Il n’en fallait pas plus pour que son agent se permette une déclaration en toute indécence. Mais dans notre situation, nous ne ferons pas la fine bouche.

Ailleurs dans le Monde
Yoann Barbet réussit sa meilleure saison outre manche. Titulaire, il est devenu le chouchou des fans de Brentford. Il a été rejoint par Maupay qui a marqué ce week-end. Les barrages restent encore accessibles. Incroyable mais vrai, Hadi Sacko est enfin entré en jeu à Leeds. Alors certes, ça se finit par une défaite mais l’essentiel est là.

troyesbordo

Lamine Sané n’est plus sur le banc au Werder (oui, oui c’est la trêve, on est au courant) et on parle de lui comme joker défensif à Sainté. Le terme est plutôt mal choisi. En effet, le jeu de Lamine peut prêter à sourire mais il n’est pas très défensif.

De l’autre coté des Alpes, le délicieux Cheick Diabaté a signé dans la plus mauvaise équipe de l’élite européenne. Il va éblouir la Série A, il ne faudra pas faire les étonnés quand il signera au Milan l’an prochain… en Série B

C’est terminé pour aujourd’hui avec une académie expéditive, on se retrouve tout bientôt avec plus de mauvaises nouvelles, c’est promis. En attendant, n’hésitez pas lire nos articles, ceux des petits et talentueux camarades d’horsjeu.net. Vous pouvez également suivre mes navrantes saillies sur twitter. Bonne dépression à tous.

Kiki Musampala

Élevé en fûts de chêne et mis en bouteille au château.Exilé à Charlestown. Voisin de Rimbaud et de Francis Maroto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *