Rico Di Mécouilles a vu France – Australie, le premier match des Bleus

Salut c’est Rico ! Après vous avoir spoilé allègrement le match d’ouverture histoire de lui donner un peu d’intérêt, je m’attaque maintenant au match de la France ! Parce qu’après tout c’est ce qui vous intéresse, bande de filou·te·s, hein ?
Oui Rico la joue inclusif aussi parfois. C’est le turfu.

Samedi 16 juin, 10h57 : La France se réveille avec sa gueule de bois habituelle du samedi matin, bien aidée par l’ambiance de Coupe du monde qui incite à faire n’importe quoi.

10h58 : La France râle. Un match à midi, sans déconner. Si encore c’était un jour de semaine et que c’eût permis de passer une pause dej’ pas désagréable… Mais un samedi, de qui se moque-t-on ?

11h02 : Les compos tombent en direct. La France alignera un sémillant 4-3-3 avec :
Lloris – Pavard, Varane, Umtiti, Hernandez – Tolisso, Kanté, Pogba – Mbappé, Griezmann, Dembélé.
Côté australien, c’est un 4-2-3-1 : Ryan – Risdon, Sainsbury, Milligan, Behich, – Jedinak, Mooy – Kruse, Rogic, Leckie – Nabbout.

11h03 : Sur le plateau de L’Equipe de Russie, Yoann Riou trouve que c’est génial. “On va voir un match de foot opposant 11 joueurs d’un pays à 11 joueurs d’un autre ! C’est exceptionnel ! J’ai envie de pleurer de joie

11h04 : Ca débat sévère sur L’Equipe 21. On s’étonne de l’absence de Sidibé, qui serait selon les infos d’un envoyé spécial, même pas dans le bus de l’équipe de France qui arrive actuellement à la Kazan Arena.

11h07 : Didier Deschamps est intercepté par un envoyé spécial du « plus grand journal de sport de l’univers mais à la télé » et interrogé sur cette absence surprise. “Ah. Pfff. Ouais haha, Djibril est carrément blessé, ça va pas du tout du tout. »

11h08 : Djibril Sidibé publie une vidéo-démenti sur Snapchat.

11h09 : Didier Deschamps empoigne son smartphone et diffuse un montage des centres de Sidibé face aux Etats-Unis.

11h10 : Le sujet est clos. Sidibé est out pour le mondial. Mathieu Debuchy pourrait rejoindre Kazan. Le joueur, en duplex télé s’avoue confiant. “Quant on voit où en étaient mes chances il y a 6 mois”.
Enfin elle est embêtante quand même cette grève des aéroports de Paris…

11h47 : En tribune, Grégoire Margotton passe discrètement la tête dans la cabine d’à côté. Il s’agit de Christophe Josse et Daniel Bravo. Il rit.

11h59 : La France perd le toss. Toute l’équipe se réunit autour de Lloris pour lui expliquer que “ce n’est pas grave, c’est pas de saute, il ne faut surtout pas trop y penser”.

Coup d’envoi pour l’Australie : Nabbout joue derrière sur Rogic qui d’un impressionnant coup de patte va chercher une touche près du corner gauche des Français. Chez lui, Rudi Garcia, enfoncé dans son canapé, esquisse un sourire de voir que son coaching fait des émules.

1re : La touche est jouée bien haute et longue, sans souci pour Lloris. Tout les bleus applaudissent.

27e : On s’ennuie ferme, le bloc australien mis au point par Bert Van Marjfjqpersgjhjhrt est complètement regroupé derrière et les Bleus sont sans solution. Avec un peu de place devant lui, Pogba amorce une frappe de loin qui vient s’écraser sur l’équerre de Ryan. En tribune, assis derrière son mac, Vincent Duluc relève “l’impatience du milieu français qui veut tout faire tout seul et oublie ses petits camarades”.

34e : Cela fait désormais 34 minutes qu’un Australien n’a pas passé la ligne médiane avec le ballon.

44e : Débordement de Mbappé côté gauche et tentative de centre vers Griezmann, mais Risdon sur la trajectoire du ballon détourne en corner.

45e : Umtiti, Varane sont montés. Pavard est au corner. Ryan dégage des deux poings sur Jedinak qui allonge une grande chiche devant à destination de Nabbout… Allongé dans l’herbe l’attaquant australien a totalement échappé à la vigilance de Lucas Hernandez, dernier défenseur des bleus. Le buteur des Urawa Red Diamonds (oui, Rico a fait des recherches) file au duel face à Lloris mais loupe complètement son lob, la balle part bien trop haut ! Mais ! Mais elle percute le la spidercam qui passait par là et retombe dans le but ! 0-1 ?

45+6e : Cela fait maintenant 6 minutes que les joueurs de l’équipe de France protestent autour de l’arbitre et lui demandent de ne pas accorder le but. Ce dernier, plutôt décontenancé feuillette son règlement et discute avec ses adjoints de la décision à prendre. C’est alors que Gianni Infantino descend de sa loge pour expliquer aux arbitres que “la vidéo est là pour aider le football et que donc le but est parfaitement valable”.
Le but est accordé et la mi-temps sifflée dans la foulée, parce que bon, le match semble suffisamment interminable comme ça.

12h52 : Sur le plateau de BFMTV, Eric Brunet, consultant vedette n’est pas surpris « d’être volé par une équipe de descendants de voleurs, c’est dans leurs gênes, c’est une vérité, c’est comme ça, c’est la science. Car oui il faut rappeler qu’il y a aussi des voleurs blancs, ils vivent hors de l’Europe, dans le Sud, on s’en est débarassés il y a bien longtemps, il serait bien de ne pas comettre la même erreur en faisant entrer tous les mi…” Il est coupé net par une page de pub.

12h59 : Sur Infosport +, Pierre Ménès évoque la culpabilité de Deschamps qui aligne quatre défenseurs alors que deux suffiraient face à une équipe aussi nulle. “Laurent Blanc, il aurait su comment faire. Et certainement pas Emery” conclut-il. Incrédulité générale sur le plateau. A part Geoffroy Garétier qui n’écoutait pas, il est affairé à son cahiers de vacances maths CM1.

46e : Griezmann engage et passe en retrait vers Pogba qui écarte immédiatement sur Pavard. Rudi Garcia boude, Vincent Duluc regrette que “le numéro 6 de Manchester United refuse d’aller de l’avant”.

54e : Et vas-y que la balle tourne mais que les Bleus ne trouvent pas quoi en faire si ce n’est s’enfermer sur les côtés.

61e : Didier Deschamps sort Dembélé pour Olivier Giroud. On passe en 4-2-3-1 pour toujours plus de beau jeu.

63e : Pogba-Tolisso-Pogba-Tolisso-Pogba-Mbappé, ça combine vite, l’attaquant parisien déborde et centre à destination d’Olivier Giroud. Ryan sort et boxe des deux poings… L’arbitre n’hésite pas et indique le point de penalty. Ah oui pardon, Ryan a boxé Giroud. Le Français gît, le visage en sang, dans les six mètres. Ryan est expulsé.

64e : Olivier Giroud est évacué sur civière. Il adresse un signe de main au public pour rassurer tout le monde. Didier le remplace par Lemar et replace Griezmann dans l’axe. De son côté Bert Van Marsîfghjporthiou se tourne vers son banc : “c’est qui les autres gardiens déjà ?” Jones et Vukovic se signalent au sélectionneur néerlandais. Un peu pris de court il ordonne aux deux portiers de jouer leur entrée à shifumi.

65e : Vukovic remplace Nabbout le buteur.

66e : Pogba, ramasse le ballon qui avait roulé à ses pieds après le drame dans la surface et l’envoie à Griezmann pour qu’il se charge du penalty. “Le milieu français a, en mondovision, refusé de prendre ses responsabilités, préférant laisser à Griezmann la lourde tâche d’assumer le destin de l’équipe de France dans cette compétition”.

67e : Griezmann place un plat du pied sécurité dans le petit filet gauche de Vukovic qui, lui, plonge à droite et se claque.

68e : Jones remplace Vukovic. Il reste un peu plus de 20 minutes aux Français pour prendre l’avantage. L’Australie, elle, refuse le jeu. Non mais genre vraiment. Les mecs sont regroupés en cercle et on planqué le ballon au milieu de leur forêt de jambes.

75e : Les discussions vont bon train avec l’arbitre encore une fois… Mais rien ne semble interdire pareil procédé. Sur le banc ça discute sec pour trouver une solution. Guy Stéphan suggère à Deschamps de faire rentrer Nzonzi à la place de Tolisso. Il a “un plan”, indique-t-il sourire en coin.

77e : le changement effectué, Steve Nzonzi s’approche de Kanté et Mbappé pour leur donner des consignes. Les deux joueurs se mettent à sprinter chacun dans un sens autour du bloc australien

83e : Certains Australiens commencent à avoir la nausée devant les tours incessants des deux milieux.

87e : Il ne reste plus que Risdon, Milligan, Behich, Jedinak et Kruse, debout. Les autres, à genoux, vomissent. Le bloc australien recule face à l’envergure de Nzonzi qui se rapproche.

89e : Risdon et Milligan sont acculés au piquet de corner avec la balle.

90+2 : Les deux derniers australien s’effondrent enfin. Nzonzi s’empare du ballon et fonce vers Jones. En retrait, la moitié de l’équipe de France lui réclame la balle, parce que bon, quand même, c’est Nzonzi qui part seul au duel. Le milieu de Séville hésite et se ravise et décide de passer à Griezmann qui laisse filer avec un pas de danse de Fortinite, Lemar conclut. 2-1 !

90+3’ : L’arbitre siffle la fin du match, visiblement encore plus épuisé que les joueurs. Vincent Duluc termine son article en félicitant Steve Nzonzi “qui a su dynamiser par son entrée, un milieu de terrain manquant terriblement de liant… A se demander ce que fait Didier Deschamps…”

 

Et voila les cocos, on aura chaud pour ce premier match… Mais l’important c’est les trois points, non ? Hahahaha. Allez, Rico retourne à l’apéro, en général, c’est efficace pour activer son cojon de crystal

Terminalector

Je suis la majuscule sur ton gentilé. Je suis l'ordre et le chaos de la modération. Je suis la loi en tribune.

Un commentaire

  1. Ouverture du score de Griezmann sur penalty et 2-1 au final pour la France… Hum, hum, après Paulo le Poulpe, Rico future star mondiale du pronostic alternatif ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.