Enfin, cette vingtième journée de Liga I. La Tuica avait déjà fait son retour de trêve il y a quelques jours avec les matchs en retard du Steaua, la voici qui vous livre tout ce qu’il ne fallait pas louper de cette journée de reprise du championnat de Dacie. Et tout ça, sans avoir a supporter la météo facétieuse roumaine.

Une fois n’est pas coutume, on va « prend’ les matchs les uns après les autres », commençons par les matchs du vendredi.

Sageata 1-0 FC Botosani.

On ne commencera pas la seconde partie de saison avec un match au sommet. Sageata, qui est à la limite de la zone de relégation accueille le FC Botosani, qui eux cherchent à s’en sortir. Autant dire un match de bas de classement à 6 points. Et étrangement, le match commençait plutôt bien pour Botosani, qui a largement dominé les premières minutes. Pourtant c’est bien Sageata qui va ouvrir les hostilités par le bien nommé Guerra qui lobe magnifiquement Curileac à la 28ème minute. Les joueurs de Botosani ne s’en relèveront pas et continuent à sombrer au classement ce qui laisse entrevoir le spectre de la relégation alors que l’équipe de Popa elle s’en éloigne un peu. 

Astra 3-0 Corona Brasov.

Bon bah là, y avait pas de surprise possible. D’un coté, l’équipe qui titille le Steaua dans sa propre succession au trône de champion de Roumanie et de l’autre, l’équipe qui n’a quasiment plus aucune chance de sauver sa peau. En recevant le Corona Brasov, l’Astra n’avait pas beaucoup de pression, et ils ont fait le job. Pas grand chose à vous dire sur ce match, l’Astra se permet même de laisser leur joueur vedette Gaman sur le banc, et domine un match assez pauvre. Peu d’occasions, et ce n’est que juste avant la mi-temps que Papp ouvre le score pour l’Astra d’un coup de tête pas évident sur corner. Retour aux vestiaires avec un but d’avance c’est pas terrible, mais le doute n’a pas sa place tant la rencontre est dominée par les joueurs de l’Astra. Et cela va se confirmer en fin de partie avec Budescu qui dribble toute la défense du Corona avant d’offrir le ballon a De Amorim qui crucifie le gardien d’un très beau ballon enroulé sur le coté droit. Tranquille, les joueurs de l’Astra vont même dans les arrêts de jeu tripler la mise par le défenseur international Matel qui voit sa frappe détournée et lober le gardien. 3-0, l’Astra reste à 3 points du Steaua. Usor.

Otelul 1-0 Pandurii.

Otelul, à la limite de la relégation reçoit les quatrième du classement, le Pandurii. Tout comme l’Astra, cela ne devait être qu’une formalité pour les joueurs de Targu Jiu. Et pourtant, la plus mauvaise opération du week-end a bien eu lieu sur le terrain de Otelul. Le calvaire du Pandurii commence lorsqu’un attentat dans la surface de réparation sur Distefano n’est pas sifflé.Ce penalty mérité non-accordé semble avoir ébranlé les joueurs du Pandurii, qui plient mais ne rompent pas jusqu’à la 50ème minute ou la sensation de Galati Marquinhos trouve enfin le chemin des filets. 1-0 score final, si ce score permet aux joueurs d’Otelul de souffler au niveau du classement, le Pandurii laisse ici des points importants et semblent maintenant incapable de finir dans le trio de tête.

Dinamo 1-2 Viitorul.

C’était tellement bien parti pour les Dinamovistes. Les chiens rouges de la capitale recevaient ce week-end les joueurs de Constanta, relégables. Tout comme le Pandurii il sera très difficile pour le Dinamo d’entrer dans les trois premiers, pourtant l’équipe de la capitale cherche toujours a grappiller quelques points. Et recevoir le Viitorul, c’était presque trois points offerts. Presque. Et encore une fois, c’était tellement bien parti. Dès la 6ème minute, c’est Tucudean qui n’est pas signalé hors-jeu qui ouvre le score pour les Dinamovistes. Puis plus rien. Le Dinamo mène jusqu’à la mi-temps dans le jeu. Après la mi-temps le Viitorul revient dans la partie sans réussir à marquer. Et là, à 10 minutes de la fin du match un but contre son camp sur une action anodine de Cioinac relance le match. 1-1 c’était déjà une mauvaise affaire pour les Dinamovistes. Mais à la dernière minute du temps additionnel, un penalty est offert aux joueurs du Viitorul, et Larie ne tremble pas. Victoire du Viitorul à Bucarest, ils se sortent de la zone de relégation quand le Dinamo semble bien parti pour finir dans le ventre mou du championnat.

CFR Cluj 0-0 FC Vaslui

Sûrement le plus mauvais match de cette 20ème journée de Liga. En dehors du score nul et vierge, pas grand chose. Cluj a dominé le match sans réussir à concrétiser ses occasions jusqu’à l’expulsion très discutable de Monroy qui va permettre au Vaslui de sortir quelque peu la tête de l’eau, mais pas de prendre l’avantage. 0-0, un match nul dans tous les sens du terme.

FC Brasov 1-1 Petrolul

Match très attendu en Roumanie, non pas pour l’affiche pour bien pour voir l’ancien joueur d’Ajaccio Adrian Mutu, le coup de tonnerre du mercato d’hiver en Roumanie composer. Et le voici directement titulaire. Mutu face à Cristea, on espérait un gros match. Nous n’avons pas été déçu. On a vu un match équilibré avec une légère domination du Petrolul jusqu’à la 44ème minute où les locaux sont réduits à 10 après l’expulsion pour un second carton jaune de Aganovic. Et à la 69ème minute, ça paye. Sur un coup franc indirect qui entraîne un cafouillage énorme dans la surface, Madeira pousse le ballon au fond. Sur la fin de match on retrouve un très bon Mutu qui, si il n’a pas encore marqué pèse indéniablement sur le jeu. Et là, a la 92ème minute le penalty accordé aux locaux qui permet à Brasov d’arracher le nul grâce à Ionescu. Mauvaise opération pour le Petrolul qui commence se faire distancer par l’Astra, mais un Mutu prometteur. Une 20ème journée en demi-teinte pour Ploiesti.

FC Bra?ov vs Petrolul 1-1, în Liga 1. Contra: "S-a terminat campionatul pentu noi!" Ce a spus Mutu

Ceahlaul 1 – 1 « U » Cluj

L’Universitatea Cluj avait besoin de s’imposer pour sortir de la zone de relégation, et le Ceahlaul rêve toujours de la 4ème place. Deux objectifs très différents qui ont forcé les deux équipes à ne rien lâcher. Et jusqu’à la 25ème minute, l’Universitatea tentait vraiment sa chance. Mais c’est bien le Ceahlaul qui ouvrira le score sur une tête lobée totalement improbable de Constantinescu. Après la mi-temps, les joueurs de Cluj s’offrent de plus en plus d’occasion et cela va finir par payer avec Bucsa qui marque sur un très joli centre à ras du sol de Machado. Le Ceahlaul finira à 10, un partout, match suivant.

Concordia Chiajna  1 – 4   Steaua

Ahhhhh, le voilà. Le match qu’on attendait. Le Steaua qui rejoue une nouvelle fois en quelques semaines le Concordia. Et cette fois-ci, le déplacement devait être plus compliqué que l’aller. Et bien non, nous aurons bien le droit à un troisième naufrage du Concordia. Dès la 6ème minute, Chipciu termine magnifiquement une très belle action des Stelistes en lobant Ramniceanu. Dix minutes plus tard, le Concordia complètement asphyxié concède un second but sur penalty absolument justifié que Sanmartean transforme tranquillement. Les joueurs de Bucarest gèrent le match, et à la 50ème minute c’est au tour de Stanciu d’offrir un but à son équipe sur un très beau coup franc direct. 3-0. Usor. C’est l’Italien Piovaccari qui va parachever la balade des Stelistes heureux avec une très belle frappe croisée. Le but de la tête de Papasterianos pour le Concordia ne pourra pas gâcher la fête des joueurs de Bucarest. Le Steaua reste leader avec une belle avance sur l’Astra.

 Gaz Metan Medias 0 – 1 ACS Poli Timisoara 
Cette belle journée de Liga se termine (ohhhhh) sur ce match opposant le Gaz Metan à Timisoara. Deux équipes du ventre mou du championnat, un match à 6 points du milieu de classement. Et cela a très mal commencé pour le Gaz Metan qui perd dès la 3ème minute Todea pour un coup de coude qui semble bien involontaire lors d’un duel aérien. C’est dur pour le Gaz Metan, qui va subir le jeu jusqu’à l’extrême fin de la partie où ces derniers vont complètement rompre et encaisser le but de la victoire pour Timisoara sur un coup de tête puissant de Florin Nanu qui permet à son équipe de se classer 11ème et de ne plus être mis en danger direct par les places de relégables.
La Liga 1 Bergenbier reprend de la plus belle des façons avec des buts en qualité et en quantité et des surprises. C’est aussi pour ça qu’on l’aime !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.