Allemagne – Hongrie (2-0) : La Magikobusz Akademia composte son ticket

0

Back to busziness

La composition :

On ne prend pas tout à fait les mêmes, mais on recommence.

Gulacsi

Fiola – Orban – Dardai

Bolla – Nagy – Schäfer – Kerkez

Sallai – Szoboszlai

Varga

Fiola recule d’un cran pour laisser sa place à Bolla. Dardai prend place au centre gauche, espérons qu’il ne soit pas en retard…

A la lumière de ces changements, on peut estimer que Rossi souhaite avoir plus le ballon et vise probablement à la fin une douloureuse moins Szalai.

Le match :

Les Allemands ont décidé de mettre notre masculinité toxique à l’épreuve en se présentant dans des couleurs très peu de saison par chez nous.

Lors du match précédent on nous l’a mise plein centre. Rebelotte donc, mais avec en prime un trifouillage pour plus de sensations. Musiala envoie Gündogan se vautrer sur la banquette du fond. Il se prélasse au milieu de 5 d’entre nous puis se retourne pour servir Musiala face au but. Il se crochète et frappe coup de pied à bout portant sur Orban qui ne peut détourner la trajectoire (1-0, 21e minute).

Szoboszlai envoie un coup franc intérieur pied droit qui prend la direction de la lucarne droite de Neuer… Mais pas tout à fait, ce qui permet à l’ex-ballon d’or non récompensé de ne pas être battu (25e minute).

Kerkez s’échappe sur la gauche et adresse un centre tendu légèrement en retrait vers l’entrée de la surface. Szoboszlai arrive lancé, son contrôle est un peu long et s’essaye tant bien que mal à une reprise du gauche qui est détournée par le retour de Tah (28e minute).

Sur un coup franc de Szoboszlai depuis la gauche, Orban prolonge de la tête et Neuer repousse. Sallai à la retombée contre de la tête et marque, mais le but est refusé pour hors-jeu (41e minute).

Festival de Sallai sur la gauche pour résister à deux Allemands et adresser en bout de course un centre au second poteau à destination de Varga. La tête est mal ajustée et passe au dessus de la transversale (59e minute). Le nombre d’occasions de revenir au score devient indécent pour une équipe comme la nôtre face à une équipe comme la leur.

Joli threesome au fond du busz entre Musiala, Mittelstädt sur la gauche et Gündogan au point de pénalty pour un but d’école (2-0, 66e minute).

Long coup-franc indirect vers la boite. Neuer sort une Schumi… à moins que ce soit une Lopez… en tout cas c’est pas une Marc… m’enfin il robespie la tête d’un Hongrois quoi. Balog hérite de la balle mais envoie un hérisson repoussé tranquillement sur sa ligne par un Allemand (89e minute).

En conclusion :

Un match de bien meilleure facture mais face à une équipe qui n’a pas eu trop à forcer pour gagner. Fallait se sortir les doigts avant.

Et le pire dans tout ça c’est qu’on est toujours pas à l’abri de nous qualifier pour les huitièmes de finale de cet Euro 24 (en 2024) si on bat l’Écosse !

Alors si vous croisez notre busz, montez-y avec nous et Hongrie à qui veut l’entendre :

« Ici, à la Magikobusz Akadémia, hongrois fort en nos Mágikus Magyarok ! ».

Stérilement vôtre, Viktor Vasectomy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.