France – Pérou (1-0) La Titicoca Académie livre ses notes

N’oubliez pas de lancer la musique avant la lecture, pour une expérience en pleine immersion dans l’esprit de Daniel San, grand reporter ès football & instruments à vent.

Hooolaaa Gringos !

Oui, c’est comme ça qu’on m’appelait quand je suis arrivé dans les Andes, c’est le surnom donné aux Européens et autres blancs nantis en Amérique du Sud. Ils disent aussi des trucs en langue quechua quand je suis là mais j’en enfile pas une chaussette à ce qu’ils disent. Je comprends leur difficulté à s’exprimer en espagnol, ils n’ont pas vraiment le temps d’aller à l’école, il faut dire que les Quechua peuvent parfois marcher jusqu’à 60km par jour pour aller d’un village à un autre, ils doivent avoir de sacrées chaussures.

J’ai essayé de rejoindre le marché à feuilles de coca une fois. Je n’aurais jamais survécu si ce lama sur lequel j’étais monté n’était pas aussi robuste. D’autant plus que l’urine de lama est très hydratante et donc on n’en a besoin que de très peu pour tenir toute une journée de voyage, ce qui permet aux Quechua d’avoir des sacs à dos très légers portant une seule gourde.

Notre note musicale du jour sera un grand classique, choisi en direct à la radio par l’immense journaliste français Daniel Riolo, et joué par l’incroyable et magnifique Leo Rojas. Laissez-vous emporter par ce son qui tourne au gré du vent.

 


LOS GUERREROS

 


EL MATCHO

Nos guerriers se seront battus jusqu’au bout, ils auront dominé une pauvre équipe de France avec des célébrités mais sans idées. La force de nos montagnes a imprégné le caractère de nos joueurs, chacun d’entre eux n’avait qu’un seul mot en tête, ou plutôt trois : ARRIBA PERU CARAJO. Malheureusement, nous avons été volés, tel le vol du condor qui doucement s’abat de tout son poids sur un cadavre. Au bout de 90 minutes de souffrance, surtout pour les spectateurs, c’est la pléiade France qui tel le vent, l’emportera.

Ce qui rend donc officielle l’élimination du glorieux peuple Quechua. Ce fut une rencontre capitale perdue face à la France, ses paris. Et le Pérou s’élima.

 


LAS NOTAS

Gallese 3/5 Notre muraille fut dure, fut vigoureuse, mais fut bête comme le lama qui, sans femelle, essaie de monter l’ânesse.

Trauco 2/5 Son art du camouflage n’aura eu aucune incidence sur le match, nous avons attaqué par l’autre côté, et les adversaires aussi.

Ramos 3/5 Dupont et…

Rodriguez 3/5 …Dupond.

Advincula 4/5 A mis un Matuidi dans chacune de ses poches Quechua.

Yotun 4/5 Encore un match passé dans la sérénité du fond des eaux du Titicaca. Entre roc et volcan, il a fait peser lourd les pieds français qui s’approchaient de sa toute puissance.

Aquino 4/5 Ses prières au dieu Sphincter ont causé l’apparition d’une tâche miraculeuse dans le slip d’Hugo Lloris, qui est devenu désormais un objet de culte pour le peuple péruvien et sera déposé au centre cérémonial de Cuzco où les pèlerins pourront le contempler, avec les yeux mais pas avec le nez.

Cueva 1/5 De qui parlez-vous ?

Flores 3/5 Dans les points les plus reculés des Andes, il se murmure qu’un énorme pénis parcourt les montagnes les nuits de pleine lune, et que toutes les femmes s’en déflorent.

Carrillo 3/5 A enfin pu se débarrasser du sort hypnotique qui l’empêchait de contrôler ses pieds.

Guerrero (immunité)/5 Il a survolé le niveau global des 21 autres acteurs de la rencontre. Pas facile pour un surhomme de se mettre au niveau de simples humains. Et pourtant il a laissé les feuilles de coca à la maison.

Los ramplasantes: se los batemos las cullas.

 

 

Jean-Elcon d'Orpissa

Philosophe français exilé dans les Andes après être passé trop près des radars de la Miviludes, Jean-Elcon a trouvé au Pérou les produits chamaniques qui lui ont enfin permis de parachever sa connaissance mystique universelle. Il revient, fin prêt pour nous dispenser son savoir sur le football, la musique, l’univers et les compteurs Linky.

2 commentaires

  1. Pas de chancie cette fois-ci mais au final c’est surtout contre l’Australie qu’on a été bêtes à s’en bouffer les cuyes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.