Lille-Nîmes (3-2): La LOSC académie note

Dog eat Crocodile

Aujourd’hui, intro sobre et maussade. Aujourd’hui, Debuchy est parti.

dr-who-rain

LA FORMATION: 

Je vais pas vous faire un dessin, c’est comme d’habitude. 4-3-3. Sauf que Debuchy n’est plus là. Sidibé à la place. Et puis niveau attaque c’est Payet à gauche Roux au centre Rodelin à droite. Sinon, c’est le dispositif usuel. Voilà. Et c’est un 32e de finale de Coupe de France. Soupir.

 

LE MATCH: 

02. Boum Pedretti par terre. Coup franc de Martin. Tête de Basa au dessus. Hrmm.

03-04. Ca tente de combiner de la part de Lille. Un pressing permanent de leur part leur permet de récupérer rapidement la balle. Les combinaisons échouent malheureusement souvent avant « la dernière passe ». Et petit pied en avant de Marvin Martin.

06. But de Payet, belle frappe, en demi-volée, hors de la surface. Passe décisive de Pedretti après un centre détourné de Sidibé. Il avait tout son temps pour aligner sa frappe. 1-0 pour Lille.

08. Les Lillois récupèrent le ballon très facilement. Les joueurs nîmois se content de dégager la balle le plus loin possible. Rodelin tombe par terre -décidément, après Lille-Reims, c’est sa spécialité-, sans qu’il n’y ait faute.

11. Pedretti tente une Gerrard. Si, si, vous savez, le truc de malade qu’il a sorti contre Sunderland. Mais voilà. C’est pas Gerrard. Alors ça rate. Mais c’était louable.

12-14. Koné traine trop lors d’une attaque. Excellent retour de Sidibé qui neutralise le mouvement offensif adverse. Contre Lillois. Martin cherche Roux en profondeur. Cela ne donne rien. L’ex-Sochalien est à terre, cause: béquille. Petite interruption de jeu. Balmont s’échauffe.

15. Martin, revenu sur le terrain, combine avec Roux qui adore mettre des talonnades en première touche de balle à tout le monde.

17. Feinte de corps de Rodelin. Qui tombe par terre (Soupir). Pendant ce temps, Marvin boite très bas, et Sidibé cherche un penalty qu’il n’obtient pas.

19. A la suite d’un dégagement non-euclidien du gardien de Nîmes, Lille joue une longue touche dans la surface qui ne donne rien. Contre nîmois, bien défendu par les Dogues. Ce serait bien que Balmont rentre, tout de même.

21. Rodelin tente une passe en profondeur pour Roux, sans succès. Dommage, il s’agissait d’une belle intuition de sa part.

22. Changement. Balmont remplace Martin.

23. Centre de Digne qui monte monte monte monte. Un défenseur de Nîmes -Boche- dégage en corner. Pedretti pour Basa. Caca.

24. Première occasion nîmoise. Robail qui dévie pour Gragnic qui claque un missile. Très belle parade d’Elana. Corner ne donne rien, mais Roux perd la balle à un mauvais endroit-mauvais moment. Balle dégagée en touche cependant.

28. Sidibé qui s’infiltre dans la surface sans être attaqué, mais rate sa passe qui est dégagée en touche.

29. Talonnade de Payet pour Sidibé qui centre pour Roux, qui pique une tête sans danger pour le gardien.

32. Coup franc pour Lille. Payet qui indirecte pour Rodelin. Bon. Ca donne rien, quoi. Ca rebondit de tête en tête et puis voila.

34. Payet qui est partout, pour changer. Provoque un corner qui sera donné rapidement en retrait à Lucas Digne. Frappe au dessus.

35. Tentative de Rodelin du gauche -ourf- à la suite d’un cafouillage dans la défense nîmoise. Loin au-dessus.

37. Payet décale pour Rodelin qui nous fait une merveille de balle piquée. Pas but, mais cadrée. Roux et Garcia réclament une main, sans succès.

38. Rodelin qui nous fait une frappe, un peu flottante, déviée plein cadre. Bah, il nous fait quoi Rodelin? Il est pas tombé depuis dix minutes, et en plus il joue bien. Je suis le premier surpris.

39. Mouvement offensif lillois dégagé en corner qui ne donne rien.

41. Faute sur Roux. Sinon, l’entraineur de Nîmes fait la gueule.

43. Petit moment Fifa Street. Payet nous fait un gloubiboulga terrible pour passer la balle a Rodelin qui fait un centre en coup du foulard. Ca dégage, les commentateurs parlent de respecter l’adversaire qu’un excès de gestes techniques c’est pas bie-GOOOOAAAAAAAAAL ! GOAL GOAL GOAL GOAL ! Oh la frappe de Balmont! Missile de croisière extérieur lucarne sodomie à sec prostate à fragmentation! 2-0.

Et puis mi-temps. Le but de Balmont illumine une rencontre qui devenait doucement chiante. On a globalement bien attaqué. Un manque d’aboutissement dans la construction était par moments à déplorer.

2e mi-temps.

47. Payet pour Roux sur la droite, qui centre pour Rodelin qui est trop court. Dommage. Ensuite, mouvement offensif nîmois qui aboutit à un but sur déviation, refusé pour hors jeu. Hors jeu loin d’être évident -cela n’engage que moi- soit dit en passant. Un nîmois était hors jeu mais il ne s’agissait pas du porteur de balle. Le buteur semblait être aligné avec Chedjou. Bref: je crois qu’on a eu du cul.

49. Corner de Payet. Ca va au-dessus suite à une espèce de tentative de talonnade de volée de la part de Rodelin. Bon. Pourquoi pas.

51. But de Roux. Bon travail de Rodelin sur le coté droit qui passe à ras terre pour Roux. Ca tricote et ça cafouille au milieu d’une foret de jambes, mais il finit par la mettre au fond. 3-0.

52. Montée dangereuse de Lille qui aurait pu finir en quatrième but, mais c’est dévié en corner. Qui ne trouve personne. Digne la remet en l’air pour Rodelin qui tombe par terre. Ah voila, on reprend les bonnes habitudes.

54. Coup franc sur la gauche de Payet, consécutif à la faute sur Rodelin. Aucun effet. Ensuite, combinaison des lillois qui finit sur une balle piquée pour Roux qui tente une tête sans difficulté pour le gardien.

Les Nîmois attaquent plus qu’avant. Heureusement, on a des défenseurs et un gardien. La vie est belle.

57. Carton jaune pour Sbai pour une faute sur Rodelin. Bon. Je crois savoir ce qu’il s’est vraiment passé, mais je ne dirai rien. Ca ferait comique de répétition.

59-60. Béria s’échauffe. Payet déboule sur la gauche, mais son centre de l’extérieur du pied est dégagé. Contre des nîmois qui aboutit sur une très belle frappe du gauche de Gragnic, ras terre. Elana est battu. 3-1. J’ai presque envie de dire que c’est contre le cours du jeu, mais ce n’en est pas moins mérité.

62. Béria entre à la place de Payet? Bon. Why not. Bon match de la part du Dimitri.

On a une petite période de jeu pendant laquelle rien de significatif ne se passe. Ca va, tantôt d’un coté tantôt d’un autre, sans que cela n’aboutisse à quoi que ce soit.

67. Balmont est vénère, réclame une faute sans qu’on ne lui donne raison.

68-69. Contre Lillois qui ne donne rien. Excès de cafouillage. On est un peu étouffés par les Nîmois. Ah bah d’ailleurs, quand on parle du loup. Longue balle aérienne pour Koné qui la pique de l’extérieur. Et but. 3-2. Légère inquiétude de ma part devant un certain relâchement de la part des Dogues. Nous ne sommes pas les plus affamés, ça se voit

71. Gardien nîmois en feu qui repousse deux frappes consécutives. Et avec la manière en plus. Contre des nîmois. Je serre les fesses. Heureusement, leur centre côté droit ne donne rien.

73. Corner lillois facilement repoussé.

74. Roux, déséquilibré au moment de sa frappe, obtient un coup franc près de la surface. Digne va frapper. OH SHIT. Ca fait poteau sur l’équerre. Dommage, ça aurait été un superbe but. Je crois que le gardien la dévie, mais c’était vraiment magnifique.

76. Coup de genou de Basa à l’arrière de la tête de Koné. Sonné par terre K.O. Interruption de jeu.

78. Ca devient excessivement physique. Les joueurs des deux équipes commencent à tomber comme des mouches.

82. Le rythme de jeu est ralenti par plusieurs interruptions de jeu. On tombe plus facilement que d’ordinaire. On va mettre ça sur le compte de la fatigue.

84. Sidibé déclenche une frappe de balle à la suite d’une perte de balle nîmoise. Le gardien l’arrête sans problème.

85. Rodelin obtient un coup franc en faisant ce qu’il sait faire le mieux. Interruption de jeu le temps d’un changement nîmois.

87. Pedretti semble être en position de tirer. Il tire, et transversale. Monde de merde. Sur ce coup-ci, le gardien était plus que battu.

88. Carton rouge direct pour Haddou? Curieux. Pour une faute sur Balmont. Un tacle qui prend les deux jambes. Pas bien de tacle par derrière, il parait. Bon.

Quatre minutes de temps additionnel sont annoncées. Nîmes donne tout.

90+2. Dégagement chandelle de Basa qui force Elana a faire preuve d’autorité dans la surface.

90+3. Gragnic perd le ballon au profit de Roux, qui ne cadre pas sa frappe. Après, l’arbitre siffle la fin du match, tout ça. Vous connaissez la chanson.

Trois buts à deux au final. Bon. La première mi-temps était plutôt bien, faut l’avouer. Mais la deuxième. Ayayaye. La défense et le gardien qui se trouent deux fois dans un laps de temps plutôt serré, je vous avoue que j’ai eu les boules sévère.

 

LES NOTES: 

Elana: 2/5. Il aurait eu un point de plus si on s’en était tenu à la première mi-temps. Sauf qu’il s’est quand même sacrément troué sur le deuxième but, avec une sortie vraiment mauvaise de chez mauvaise. Mes excuses s’il passe pour le bouc émissaire.

Digne: 3/5. Failli lui mettre un moins. Mais il a quand même un sacré putain de coup de patte. Il méritait de le rentrer, ce coup franc.

Basa: 3-/5. Comment dire. « Mouaif ».

Chedjou: 3-/5. C’est drôle, quand il fait des dégagements. Il prend toujours des postures pas possibles.

Debuch-Sidibé, pardon: 3+/5. Pour un jeunot comme lui, les performances qu’il enchaîne sont plus qu’impressionnantes. Remplacer Debuchy, ce n’est pas rien, et il le fait bien. Importante marge de progression, en plus. Est monté en position d’ailier lorsque Béria est rentré à la place de Payet.

Mavuba: 3/5.  J’aurais aimé dire plein de trucs intelligents parce que j’aime bien ce joueur, sauf qu’en fait RAS.

Pedretti: 3/5.  J’ai hésité à mettre un 3+. Mais je crois que j’ai tendance à être un peu généreux avec lui.

Martin: -/5.  N’a pas eu le temps de faire son trou, parce que crac la cheville. Dommage.

Payet: 4/5. Cf mes articles précédents. Comme d’hab.

Roux: 3/5. Ses principaux faits d’armes ont consisté à provoquer des fautes à des endroits dangereux.

Rodelin: 3/5. Ca m’énerve, parce que quand j’ai vu qu’il était titulaire, je m’imaginais déjà toutes les vannes que j’allais pouvoir faire sur lui, parce que tout ce qu’il fait avec ses grandes pattes c’est se casser la gueule par terre, c’est bien connu ma bonne dame. Sauf qu’en fait non. Enfin, si, deux trois fois, mais pour ce match-ci c’était utile, ça a provoqué des fautes. Il s’est aussi permis de faire des gestes techniques de temps à autre, et de les réussir, par dessus le marché.

 

Les remplaçants:

Balmont: 4+/5. Sa frappe était magnifique. Comparé à ses coéquipiers, il était plus teigneux. On a eu du grand Balmont sur ce match.

Beria: 3-/5. Il a joué avec son plâtre, c’était mignon. Sinon, rien à redire. Ne s’est signalé ni en bien, ni en mal. Bof, quoi.

 

SINON, A PART CA: 

– Lille prévoit un renfort offensif pour le mercato hivernal. Un attaquant d’Istres serait dans la ligne de mire. Soupir.

– Debuchy est parti.

– Et parce que je suis super triste, je vais me faire un cocktail. Carrément. Aujourd’hui, le Martuna. Alors. Vous prenez un shaker. Glace pilée, tout ça. Un tiers de Vodka. Du Gin si vous aimez pas la Vodka. Un tiers de Vermouth. Le jus d’une boîte de thon à l’huile. Du jus de citron ensuite, l’équivalent d’une ou deux cuillère à café. Maintenant vous fermez le shaker -ce serait con sinon-, et vous me remuez tout ça bien vigoureusement, du genre la petite grosse de votre classe qui ferait du zumba, jusqu’à ce que vous ayez les mains gelées. Vous versez le mélange dans des verres à martini que vous garnirez de crevettes soigneusement épluchées. Buvez par petites gorgées, c’est du hardcore.

 

4 thoughts on “Lille-Nîmes (3-2): La LOSC académie note

  1. Merci pour cette acad de première bourre, Doggie.
    Le jus de thon, j’aime bien aussi, même un peu mariné.
    Mais en boîte, le problème, c’est qu’il est souvent bourré d’additifs, surtout dans le nord pas-de-calais, proximité frontalière oblige… Perso je préfère le thon frais, genre sortie de la messe ou lycée agricole…

  2. Doggy Bakary serait-il un vrai supporter du losc ?

    le commentaire de la frappe de Balmont nous y fait croire. Le regard très distancié sur le reste laisse pourtant planer le doute.

    En tout cas, lâche toi sans retenue sur Pedretti, ses deux derniers match sont pour moi parmi les meilleurs qu’il ai jamais livré sous notre maillot. Il en deviendrai même presque crédible.

    PS : mes zygomatiques ne se remettent toujours pas du commentaire de blablafoire .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.