Real-Barça (1-1), la Blaugrana Académie livre ses notes

TU ERES EL PUTO AMO

Je me suis mis à apprendre l’espagnol ces jours-ci, et il faut dire que c’est pas facile tous les jours surtout quand ton professeur c’est un speedy Gonzalez avec un sale accent de film mexicain. Vous l’aurez compris, j’ai vite fait troqué ce trublion par une belle paire de fesses et des nibards à faire décrocher les mâchoires les plus serrées. Et comme par magie, on apprend plus vite. Et en bon gentleman, j’ai invité cette jeune demoiselle au décolleté profond autour d’un dîner aux chandelles qui s’est terminé par cette belle phrase sortie de sa bouche sucrée «¡ Tu erés el puto amo ! ».

Trêve de balivernes et faire chavirer le cœur des puceaux qui continuent de me lire, ce soir, c’est le grand, le gros, le bien membré soir. Le soir où les stars vont bien briller. Les Messi, les Don, Les Xavier, les Sex. Bref, un joli soir en somme. Et comme d’habitude, les chaînes payantes vont mettre les petits plats dans les grands avec une couverture maximale et donc vient avec son lot de « j’en-fais-trop-en-veux-tu-en-voilà-plein-les-mirettes ». Je paierais pour regarder un clasico sans me taper des commentaires qui te font bouillir le sang alors que le match n’a pas encore débuté.

Demi-finale de la Copa del Rey, les catalans se déplacent en terre hostile et les meringues en bon hôte, accueillent ses visiteurs du soir avec des jolis « PUTA BARCA PUTA BARCA HE HE ». Une belle preuve de la connerie de ce public dont le QI ne devrait pas dépasser 1 au total. Les meringues sont mal au point en Liga, 3ème, malgré leur récente victoire. En temps normal, comme l’a si bien précisé le général François de Villeneuve, un autre entraîneur aurait plié bagages avec ce rendement-là. Je te salue général pour cette bravoure et te souhaite un prompt rétablissement.

 

La composition du néant

 

La composition de la constellation

 

 

 

 

L’analyse tactico-chibro-vibro-anale

Les meringues et surtout mourinho qui joue sa peau, n’ont pas le droit à l’erreur dans ce match et c’est une occasion pour eux pour se relancer et jeter un sot d’eau dans l’incendie qui brûle leur maison pas si blanche que ça. Ils ont le bénéfice de lancer les débats et dès le départ, ça presse haut et les catalans sont un peu asphyxiés et n’arrivent pas à s’en sortir.

 

1ème minute : Première perte de balle et première action dangereuse, Cristina qui s’élance et nous gratifie d’un très beau plongeon dont il a le secret sur un tacle de Piqué qui ne le touche pas. Le ralenti répété trouze mille fois en a été témoin. Faute aux abords de la surface et Cristina, comme d’habitude, va se charger de l’exécuter. Et le bigre le tire si bien que ça a failli rentrer. C’était sans compter la jolie intervention de Sean Paul. Et je me dis, ce soir, le Barça a retrouvé un vrai gardien.

Et pendant 5 minutes, le pressing madrilène ne relâche pas. À la 6ème minute, les barcelonais passent enfin une visite à Diego Lopez, le freshman des meringues. Malheureusement, Pedro est hors-jeu suite à une passe de Messi. La bataille du milieu fait rage et le physique des locaux impose sa loi bestiale pour l’instant. On se contente de passer par les ailes surtout sur le côté droit avec Alves, mais c’est tellement surpeuplé de blancs que le brésilien se retrouve obligé de revenir pour garder le ballon. Peu à peu et comme à l’accoutumée, une fois le quart d’heure de toutes les peurs nous quitte, les catalans commencent à mieux maîtriser leur sujet et à rentrer dans le match.

21ème minute : Faute à l’entrée de la surface pour le Barça. Xavier et Messi derrière le ballon, s’échangent quelques amabilités, la main sur la bouche, parce que c’est top secret, pour que finalement, ça soit Xavier qui enroule un amour de ballon brossé qui se meurt sur la transversale. Tout Bernabeu est soulagé. Moi en rage.

24ème minute : Attaque avortée par la défense locale, Carvalho qui croyait si bien faire en faisant une passe en retrait vers son gardien tout doucement, se voyait sa passe interceptée par le Sex qui était à l’affut d’un beau cadeau comme celui-ci, passe à Xavier qui tire. Il aurait pu marquer sans un retour désespéré de Varane, l’homme du match côté infirmiers.

 

27ème minute : Contre-attaque des locaux et Benzema irrite mourinho en vendangeant une belle occasion qu’il s’est créé quasiment tout seul. Je suis soulagé qu’une tanche comme lui soit l’attaquant de pointe en face.

31ème minute : Faute de Cristine sur Alves à l’entrée de la surface. Tous les joueurs exigent un jaune à l’arbitre qui leur refuse, pourtant au ralenti, Cristine aurait bien mérité sa biscotte. Mais l’enflure a décidé de lui faire cette fleur et de me faire chier. Mais t’aurais pu la lui donner sa biscotte, ouais ! Et dire qu’il aurait pas joué. Je suis vert.

 

Tout ça s’achève sur une succession d’attaque-défense des deux côtés. Première mi-temps très relevée et François de Villeneuve qui communique avec l’équipe via Whatsapp depuis son lit d’hôpital. Top.

 

La deuxième mi-temps commence par une belle tentative manquée du Benz. Et comme au Barça, on aime sanctionner,

50ème minute : Gros cafouillage à l’entrée de la surface madrilène, Messi qui récupère le ballon en le donnant au Sex tout seul sur le côté droit devant Diego Lopez qui la met au fond d’un joli tir croisé. 0-1 pour nous et j’exécute le classique « Que golaaaaaazo ! » suivi d’un poing serré levé au ciel et des sauts un peu partout au salon.

S’en suit alors, une ribambelle d’occasions ratées que les catalans vont chèrement regretter.

Avant ça, Cristine avait raté une belle occasion d’égaliser en manquant sa tête à 1m du but. Sa spécialité.

61ème minute : Messi sert le Sex tout seul, qui en bon branleur manquant de souffle, court au ralenti pour se faire rattraper par Varane dans la surface et se faire chiper le ballon sans que le Sex le touche. La classe. Je suis fou de rage, bien sûr.

63ème minute : Lopez sort une belle parade sur un tir d’Alves à l’entrée de la surface de réparation.

66ème minute : Gros sauvetage du Piquémbauer devant Ronaldo qui avait le but tout ouvert. Il se blesse légèrement au bras, récupère un briquet jeté depuis les tribunes en le montrant à l’arbitre. Puyol lui dit d’arrêter de faire son mariole et de se concentrer sur le match. Jolie scène de ménage.

70ème minute : Alves qui s’est glissé dans la surface sur un beau décalage du Don, sert le Sex au point de pénalty qui se permet le luxe de l’envoyer dans les tribunes.

73ème minute : Sur un corner madrilène, le Sex sert Pedro dans une contre-attaque flash, Pedro s’avance tout seul et se permet de rater un but tout fait à 1 mètre des cages.

Et comme on dit, tu marques pas, bah tu encaisses,

81ème minute : Centre d’Özil sur le côté droit, Varane met une tête qui rebondit et trompe Pinto. 1-1.

88ème minute : Alba bien servi dans la surface de réparation enchaîne une frappe du droit stoppée par Lopez.

 

Le real pousse en cette fin de partie pour le but du K.O. Le score ne bougera pas.

Les notes :

Sean Paul 4/5 : Il m’a bien étonné le Sean ce soir. Belles parades, un jeu au pied séduisant. C’est la non-signature de Valdes qui lui a donné des ailes ou quoi ?

Jessica Alba 3/5 : Sur une belle louche d’Iniesta dans la surface, il oublie Xavier et Messi. Il oublie ses coéquipiers une deuxième fois à l’entrée de la surface. C’est pas son boulot de la mettre au fond, mais quand même.

Puyol cœur de lion 4/5 : Impérial. Comme d’habitude.

Piquémbauer 4/5 : Ce soir, c’est un Piqué de gala. Il a été précieux dans les interceptions et intraitable devant Cristine. Très belle performance du Shakiro.

Alves 4/5 : Défensivement, il a calmé les ardeurs de Cristine, l’obligeant même à changer d’aile. Si ce n’est pas un aveu de faiblesse. Il a aussi participé aux phases offensives comme il le pouvait sans laisser de trou béant derrière. Quel progrès.

Busquets 3/5 : A été submergé par les vagues de pression blanche, mais sa palette technique, toujours un régal, lui a permis de s’en sortir en grosse majorité. Quelques pertes de balles qui auraient pu coûter très cher tout de même.

Xavier 3/5 : Il a joué le relais comme il pouvait, mais devant une équipe aussi regroupée que le Real, sa tâche fut difficile en première période, si on exclut son somptueux coup franc qui aurait mérité de finir au fond. Il s’est mieux lâché en seconde période.

Le Don 4/5 : Alors lui, il leur a tout montré ce soir. Quel joueur et surtout, quelle technique. Impossible de lui prendre la balle sans sortir les machettes. Sa louche vers Alba en première période était orgasmique.

Messi 2/5 : Ce soir, il a décidé qu’il avait pas envie de jouer. Quelques accélérations pour ne pas faire tâche, mais sinon, c’est le néant. Il n’avait pas du tout envie dans ce match. Il sauve sa prestation sur une passe-dé vers le Sex malgré lui.

Pedro 1/5 : Pas très en vue, et quand il avait l’occasion de sauver son match, il se troue comme un gland. Sorti immédiatement après son raté.

Le Sex 3/5 : Une prestation demi-couille molle demi-chibre en érection. Il marque le seul but du match, mais en rate deux.

Les remplaçants

Alexis -/5 : N’a pas eu le temps de trop se mettre en vue.

Thiago -/5 : Idem.

 

 

Fernando Nandrolonas

Tu sais où tu peux te la mettre ta biographie Luke Seafer ?

Un commentaire

  1. Iniesta, il a une protection de balle incroyable, il nous a gratifié de quelques gestes de classe… mais il n’a rien apporté de concret. pis, tactiquement, il a totalement déséquilibré l’équipe.

    Dans le système de Tito, il doit tout de même prendre un peu son couloir et, au moins, permuter avec Fabregas. Là, le couloir gauche était désert. Essien a passé un match tranquille.

    Je ne parle même pas de son absence de repli défensif. Toutes les actions dangereuses du Réal sont venues de ce côté là… Du coup, Busquets a du jouer les pompiers de ce côté là et n’a pas eu la même influence que d’habitude.

    Ça serait cool qu’on arrête la branlette collective sur un type qui perturbe l’équipe, simplement parce qu’on aime les éternels troisièmes au BO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.