Real Sociedad-Valladolid (4-1) : La Txuri-Urdin académie livre ses notes

Ne parlez pas de celui dont on ne peut dire le nom à Saint Sébastien

Aupa !

Dommage collatéral de la victoire à Calderon le week-end dernier, le café affichait plein cette semaine. Moi qu’espérais me reposer. Alors que j’étais dans le jus mercredi (j’en étais déjà à mon 5e client en 3 heures), mon ami Ander est venu m’interpeller :

« – Dis Patxi, viens poser ta bedaine en face de moi, faut qu’on cause.
– Oh putain Ander, je suis désolé. Jte jure que c’est ton chien qu’a traversé au mauvais moment…
– Quoi ? C’était toi ?
– Bah…
– Oh je pouvais plus le blairer ce bouffeur de Pedigree, t’as bien fait. Non, je voulais te parler de celui dont on peut pas prononcer le nom…
– Tu veux dire de…
– Ouais de lui. Figure-toi que j’ai un cousin gabacho qui m’a…
– Attends, t’as un cousin français ?
– Oh m’emmerde pas, tu sais qu’on choisit pas sa famille… Donc ce cousin, il m’a raconté que les médias français en faisaient une star. Au point même de le comparer à Denoueix, t’imagines ?
– Quoi ? Lui, Denoueix ?
– Je te jure, ils diraient même qu’il séduit l’Espagne entière.
– Ils ont interrogé des gens avant de dire ça ? Ou c’est encore des connards qu’auraient balancés ça ?
– Apparemment, des supporters de l’Athletic seraient derrière ça. Toujours est-il que les gabachos pensent qu’on le kiffe maintenant.
– Mais c’est pas vrai, rassure-moi. Je veux dire, tu penses pas que des supporters du club l’apprécient réellement ?
– Je savais que ça t’angoisserait. Je t’ai ramené deux tweets pour te rassurer.
– Tu tweetes toi maintenant ?
– Ta gueule, regarde.

Derrière l’obligation morale d’offrir une prolongation de contrat à Montanier se cachera toujours l’espoir qu’il la refuse
Derrière l’obligation morale d’offrir une prolongation de contrat à Montanier se cachera toujours l’espoir qu’il la refuse
Je ne pourrai jamais pardonner à Montanier d’avoir jeté à la poubelle notre troisième titre de champion durant les premières journées de championnat #TweetSérieux
Je ne pourrai jamais pardonner à Montanier d’avoir jeté à la poubelle notre troisième titre de champion durant les premières journées de championnat #TweetSérieux

Des gens qui penseraient qu’on l’apprécie ? Y a plus aucun respect putain…

« – S’il vous plaît ?
– Qu’est-ce tu veux toi avec ton accent français ?
– J’ai cru comprendre que vous parliez de Mont…
– STOP ! Ne dis jamais son nom dans cette ville, c’est compris ?
– Mais, j’aimerais savoir, pourquoi vous le détestez tant ? Je veux dire, vous êtes 4e, en poste pour la LDC, vous êtes sur une série impressionnante, le jeu est bon… Qu’est-ce qui vous fait tant chier ? Qu’il soit français ?
– Pas que. Denoueix était français, tout le monde l’appréciait ici. Lui, en plus de sa gueule de con et de ses choix souvent à contre-pied, touche aux protégés des supporters. Et ça, même avec une 1ère place, les supporters ne le digèrent pas. Allez maintenant dégage, je voudrais pas qu’on me voit parler avec un gabacho trop longtemps. »

Non mais qu’est-ce qu’ils croient ces Français, que parce qu’ils gagnent on va leur tailler des pipes ? Connards. En attendant, on va voir ce que leur « Dieu » va encore nous réserver comme surprise cette semaine. Quoique Valladolid, ça le fasse pas assez bander pour troller.

Pre-jokoa :

« Je crois qu’on s’est mal compris les gars. Quand je vous disais qu’il fallait gagner au début de saison, c’était juste un peu, histoire que ma femme redevienne la chienne que j’ai épousée. Mais là, avec tous les connards qui demandent des interviews, j’ai plus une seconde à moi ! Et c’est pas à des coureurs de putes que je vais apprendre que c’est un besoin vital. Alors je veux bien jouer le jeu, mais faites votre boulot aussi les gars ! Donc, ce week-end, réception de Valladolid. Ça risque d’être dur de perdre. Retour d’une pointe avec Agi devant. Comme convenu c’est ta semaine avant ton retour sur le banc le week-end prochain. Zuru, c’est bien, t’es dans les traces de Markel. Continue tes matchs de merde à côté d’Illarra. Le reste on change pas. Vous imaginez, j’ai même plus le temps de réfléchir à mes trolls !  »

Compo Valladolid

Jokoaren :

20’ : Les 20 premières minutes vous étaient offertes par les offices de tourisme de Toulouse et de Bordeaux.

23’ : Zurutuza lance Agirretxe dans la profondeur. Tacle frappé (mal) capté par Hernandez.

34’ : Servi par Agirretxe à droite, Griezmann frappe en première intention. Petit-filet opposé. 1-0.

39’ : Coup-franc joué rapidement par la Real, C.Martinez centre, Vela dévie, Agirretxe contrôle, frappe en pivot, lunette opposée. Efficace. 2-0.

43’ : Une-deux Vela/Griezmann n°1. N°2. N°3. La frappe d’Antoine frôle la lucarne.

45’ : Long ballon d’une soixantaine de mètres (à la louche, faute de palette). Comme un symbole de Jean-Michel Larqué, Griezmann contrôle en porte-manteau, frappe dans la foulée. 3-0.

Mi-temps : 35 minutes de purge, 15 minutes d’éjac. Alors Philou, ça soulage ?

48’ : Remontée de balle rapide de Griezmann, une-deux avec DLB, passe pour Vela, remise en une touche au centre pour la reprise de Xabi Prieto. REP A CA, LE BARCA. 4-0.

53’ : Griezmann met en retrait un centre de Xabi Prieto. Agirretxe reprend au fond. Ah non pardon, on me signale dans l’oreillette que Valladolid dispose bien d’un gardien dans ses buts.

60’ : Alors qu’on m’annonce encore dans l’oreillette que Valladolid dispose également d’un attaquant. Dommage pour eux que la Real dispose aussi d’un gardien.

73’ : Centre de Javi Ros pour la tête d’Agirretxe captée par Hernandez.

76’ : Tout juste entré en jeu, Pardo conclut une longue course par une lourde frappe contrée sur la barre. Vela reprend, sur le gardien.

82’ : Girezmann parvient même à rendre dangereux des ballons mal donnés. Cas de dopage avéré ou simple effet Frosties ?

83’ : Frappe de Valladolid sortie par Bravo

87’ : But de Javi Guerra pour Valladolid. Les réductions du score en toute fin de match, ce fléau des branlées. 4-1.

Fin du match : Domination totale, football total, humiliation quasi-totale.

Jokalariak :

Bravo (3/5) : Deux gros arrêts (60’, 83’), cinq minutes de trop.

C.Martinez (3/5) : Peu de travail défensif et une reprise en main offensive. Le couloir est redevenu sien.

Mikel, I.Martinez (3/5) : Toujours propres dans leurs interventions et à la relance. Heureusement, dans un match de fonctionnaire.

De la Bella (3/5) : Il a profité de la faiblesse de Valladolid pour mettre en valeur ses qualités offensives. Et faire oublier le temps d’un match sa négligence défensive.

Illarramendi (4/5) : Il a abattu le travail de deux joueurs à la récupération comme à la relance.

Zurutuza (2/5) : Il a abattu le travail d’un remplaçant à la récupération comme à la relance.

Xabi Prieto (3/5) : Quand on l’oublie, il sait toujours réapparaître au bon moment pour planter. Par contre pour le repli défensif, on repassera.

Griezmann (5/5) : C’est jour de fête. Une activité offensive impressionnante, deux buts, une action décisive sur le 4e but, un danger permanent. Et Montanier qui le félicite à la fin du match… pour son efficacité dans le repli défensif. Tu veux pas une pipe aussi ?

« Ne fait pas non-plus croire que tu joues des ballons de la tête, ça risque de se voir »
Fais pas non plus semblant de jouer des ballons aériens Antoine, ça risque de se voir.

Vela (4/5) : Deux passes décisives, des défenseurs en souffrance et un travail défensif là-aussi impressionnant.

Agirretxe (4/5) : Avec ses dézonages et sa qualité de pivot, sa complémentarité avec Vela et Griezmann n’est plus à démontrer. Ce week-end, il a su ajouter l’efficacité avec des situations dangereuses et un beau but. Le choix qui s’impose désormais en pointe. Enfin, c’est sans compter sur Monty.

Ordezte :

Jose Angel (De la Bella, 66’) : Montanier a profité du score pour le relancer après des mois de banquette. 25 minutes à bien occuper son couloir. Pas inintéressant.

Ruben Pardo (Xabi Prieto, 67’) : Une qualité de passe toujours impressionnante et une frappe sur la barre. On attend toujours sa titularisation. Enfin, c’est sans compter sur Monty.

Estrada (C.Martinez, 77’) : La même situation que Jose Angel avec une activité quand même moins importante. Mais aussi 10 minutes de jeu en moins.

Bonus :

Le rédac chef de Foot Mercato devant Real-Valladolid :

« Et un, et deux, buts de Griezmann. Et un, et deux, articles bateaux. »
« Et un, et deux, buts de Griezmann. Et un, et deux, articles bateaux »

Ce qu’il faut retenir :

Les images du match vous sont présentées par le coq. Et elles sont à voir.

• La série se porte à présent à une défaite en 18 matchs

• La Real est seule 4e et qualifiée pour la Ligue des champions.

• La Real est seule 4e et qualifiée pour la Ligue des champions. A 10 journées de la fin.

• Les français n’ont rien à envier au patriotisme espagnol

• Les Frosties peuvent avoir des effets insoupçonnés

• Déplacement à Barcelone dimanche à 19h. Contre l’Espanyol hein, on va pas battre le Barça toutes les semaines non plus.

Muxus,

Patxi

 

5 thoughts on “Real Sociedad-Valladolid (4-1) : La Txuri-Urdin académie livre ses notes

  1. Très bon le discours entre supporters au début. C’est bieng d’apporter l’avis de l’autre côté des Alpes, nous on saura. Par contre, le club qui va l’engager en France en pensant recruter un crack va déchanter.

  2. On sera peut-être loin du crack annoncé, mais il ne doit pas être mauvais pour autant. Faire monter Boulogne sur mer de 3 divisions en 5 ans, puis maintenir Valenciennes en milieu de tableau, au moins la moitié des entraîneurs de Ligue 1 n’y arriveraient pas.

    Néanmoins, ça fait du « bien » de lire un avis (semble-t-il majoritaire du côté des supporters de la Real ?) complètement contraire à ce qu’on peut lire en France.

  3. Ah c’est sur que vous lui filez l’effectif offensif du Stade Brestois il fera moins le malin au coaching

  4. @Roland @Jean-Marie Vous avez bien pigé l’idée, c’était de mettre en scène le rejet très majoritaire du M par les supporters de la Real. Je lis partout en France qu’il fait un tabac, mais c’est des conneries médiatico-patriotiques. Quasiment personne ne peut voir sa gueule là-bas, c’est pas un hasard si sa prolongation n’est toujours pas actée malgré ses résultats. Et non pas qu’il soit mauvais, le premier tweet que je balance en est l’illustration parfaite. Mais ça passe pas du tout. Et la grande majorité des supporters espèrent lui dire « Merci pour la qualif en LDC maintenant tu peux dégager » à la fin de la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.