Reims-Lille (1-1): La Losc Académie livre ses notes

Salut les consanguins. Vous pouvez m’appeler Doggie Bakari. Je suis majeur et vacciné. J’aime les animaux, la révolution d’octobre et la levrette du côté passif de l’anus. Comme tout le monde dans le Nord, je fus un alcoolique in utero. Mais, à l’inverse des ventres à frites, bides à bières et abdos Kro qui me servent de congénères, j’apprécie les plaisirs éthyliques plus raffinés que les jus d’hémorroïdes infusés dans une flaque de pus que vous appelez bière, whisky, et autres. C’est ainsi qu’à la fin de chacun de mes articles, vous trouverez la recette d’un cocktail frais, léger et raffiné, ce qui à terme vous servira à briller en société et/ou à mettre la femme/l’homme/la chèvre de vos rêves dans votre lit. Mais avant d’en arriver là, malheureusement, faut parler foot.

Faisons preuve de lucidité. Landreau, il était nul. Je dirais même plus: à chier. Jamais compris pourquoi il était là. Son triple arrêt contre Marseille n’était que de la moule. Rien de plus. Le dernier sursaut d’un produit périmé, bon pour la casse. La confirmation de cet état de ruine avancée nous aura été donnée lors de son rappel en équipe de France par Deschamps. Troisième gardien. Sur le plan utilité-dignité, on est sur le même plan qu’un cul de jatte oublié au fond d’une malle.

Quoique. Les culs de jatte font de très bons marchepieds. Ou des sacs à dos, si on leur file des bretelles. Devant cette cruelle vérité, saluons le pragmatisme de Monseigneur Frédéric Paquet, au lieu de n’y voir qu’un caprice de perdant de concours de bites. Et souhaitons bon courage à Steeve Elana, jouvenceau de 32 ans qui aura l’occasion de prouver son niveau face à une redoutable équipe de Reims, 17e de Ligue 1. La cour des grands, tout ça.

Sinon, oui, le match. On va passer au truc intéressant. Enfin, « intéressant ». C’est vite dit.

 

FORMATION:

(Rodelin? Oh, les gars. Vous nous gâtez.)

 

LE MATCH:

0: Engagement pour Lille. Joli, leur maillot noir. Passe perdue.

1: Reims à l’attaque. Passe perdue, sortie de but. Je sens que ça va être marrant, comme match.

7: On va être sympa et parler de round d’observati-oh, but pour Reims. Premier corner du match. Ca cafouille. Les Dogues se livrent à une belle démonstration de air-pressing. Weber met le pied et dévie une frappe d’un coéquipier. 1-0.

Les Rémois sont beaucoup moins timides que nous. Il faudrait dire aux défenseurs lillois qu’il ne faut pas jouer la couche pleine, et demander aux milieux de faire un peu mieux leur boulot. Sinon, pas grand chose pendant quelques minutes.

17: Frappe de Payet. Claquette du gardien rémois. RAS. Quelques secondes après, attaque de Reims. Diego tire et rate. De pas loin.

19: Coup franc rémois repoussé par Debuchy. On manque cruellement de tranchant. Digne il s’est fait bobo, et même qu’il saigne du nez.

23: Krychowiak – il a un nom de prof d’EPS – tire le public de l’ennui avec un tacle sur Pedretti. Carton Jaune.

24: Niaaaaon patate de Payet dans la surface. Qui vrombit deux mètres au-dessus de la barre. Un spectateur va devoir ramasser ses dents. Le travail de Nolan Roux sur le côté droit était pas mal cependant.

30: Tir de Debuchy. Sur le côté droit. Aux 35 mètres. No comment.

33: Ca devient physique. Deux trois joueurs au sol. Balmont notamment. Les Lillois essaient d’attaquer. Essaient.

37: Coup du sombrero d’Ayite sur Digne. Elana ne la laisse pas passer. Tout à son crédit. La défense est par contre totalement à la ramasse. Mous comme ma diarrhée de ce matin.

40: Encore une frappe. Encore Diego. Le tir est foiré. Merci, c’est gentil.

43: Rodelin broute le gazon suite à un duel aérien. Romnomnomnom. Reims continue d’attaquer. Les gars, vous n’êtes pas obligés de marquer tout de suite tout de suite, vous savez. Soyez sport. Attendez la pause.

45+1: Centre-tir de Payet. Enfin, centre. Je crois. Un truc un peu mou. Roux regarde le ballon passer, hors d’atteinte. Sur ce, mi-temps.

On voit clairement qui a eu le plus de niaque. La pression du classement, sans doute. Du côté des Lillois, nous avons une petite dizaine de blocs de cellulite qui se trémoussent lentement sur le terrain. L’adjectif correct pour décrire leur performance serait: « glaireux ».

2e mi-temps. Double changement pour Lille. Kalou à la place de Rodelin. Mavuba à la place de Balmont.

48: Frappe en volée envolée de Debuchy.

50: Volée hors cadre de Payet dans la surface. Les rares occasions lilloises sont éjaculées aux quatre vents.

53: Coup de gueule de Chedjou, qui devie un centre à ras terre en corner. La défense est à l’image de l’ensemble de l’équipe: terriblement bordélique. Il y avait deux rémois démarqués dans la surface.

57-58: Frappe de Pedretti en corner. Premier poteau dévié hors de la surface. Digne passe à Kalou ou Gueye qui arme une frappe soyeuse comme une couille de chaton, malheureusement déviée par le gardien rémois -Agassa- pour un second corner qui ne donnera rien.

62: Les lillois se bougent plus le cul qu’avant, et poussent comme des constipés proches de la descente d’organe. Frappe de Gueye qui rebondit juste avant qu’Agassa ne la repousse. C’est méchant les rebonds. Roux veut faire le renard des surfaces, mais le gardien rémois se sacrifie. Héroïque mais mauvais pour la santé. Interruption du jeu pendant quelques minutes.

70: Corner lillois. Encore une frappe en pseudo-volée de Debuchy. Une famille entière de pigeons fauchée en plein vol.

72: Très belle passe de Kalou qui zigzague entre les adversaires, extérieur de Payet qui devance la sortie d’Agassa. 1-1. Soulagement. Demi-surprise car je pensais qu’avec leurs tentatives-aérosols, ils ne trouveraient jamais le cadre. Très belle entrée de Kalou, et Payet qui prouve -malheureusement ?- une fois de plus qu’il est indispensable.

79: Coup franc pour Reims. Pape Souaré, prêté à Reims par… le Losc… fait son entrée pour Reims, remplaçant Diego, auteur d’un bon match. Pedretti repousse. Contre en 3 contre 3. Payet veut passer pour Roux, mais rate.

81: Encore un coup franc pour Reims. Mal frappé -genre tir de mortier-. Aucune difficulté pour Elana.

83: ENCORE un coup franc pour Reims. Plus excentré sur la gauche. Tout le monde dans la surface. Sortie très autoritaire d’Elana qui envoie valdinguer un rémois au passage. Sinon, carton jaune pour Chedjou. Faut pas tirer les maillots, c’paaas bien.

84: Les rémois attaquent encore et encore, les lillois morflent. Debuchy et Elana font des interventions plus que salutaires. Sueurs froides tout de même.

86: Centre foireux de Digne. Quand je vous disais « bordélique »…

87: Ouuuuh Debuchy qui tank Souaré. Belle collision.

89: Carton jaune peut-être un chouïa généreux pour une faute de Tacalfred sur Kalou. Coup franc indirect de Payet, qui vendange.

90+1: Contre tout en équipe du Losc. Centre de Payet. Méchant cafouillage des rémois, qui finissent par dégager en touche. J’ai cru voir un Lillois tomber dans la surface, mais rien de sifflé cependant.

90+2: Belle intervention d’Elana, qui se montre décisif, une fois de plus. Le centre était dangereux, il fallait en avoir une belle paire pour y aller. Après un centre foireux d’un rémois, l’arbitre siffle la fin de la rencontre.

On va parler de match nul chanceux. J’ai rarement vu une première période aussi mauvaise. Pas tant au niveau du score que de l’absence totale d’engagement. Aucune envie de revenir, de la mollesse digne d’un bol de concoillotte fondue. Ils ont visiblement du se faire engueuler à la mi-temps,

vu qu’ils ont fait preuve d’un peu plus de combativité à partir du coup d’envoi de la seconde période. Malgré ça, Reims méritait clairement de gagner ce match. Plus d’envie que nous, un jeu offensif et un bloc défensif solides. Et la plâtrée de coups francs qu’ils ont eu en fin de match.

 

LES NOTES :

Elana: 3/5. Ca aurait pu facilement être un 4. Il a réalisé un bon match et a été décisif aux moments importants, tout ceci dans un contexte et une ambiance que l’on pourra qualifier de « difficile ». Mais il se prend un but en 7 minutes. Sur lequel il ne peut pas faire grand chose certes, mais tout de même. Ses prochaines performances seront en tout cas suivies avec intérêt.

Digne: 2/5. Avec un peu plus de réussite, il aurait eu un 3. Quelques moments où il faisait preuve d’engagement, deux-trois montées offensives. On l’a connu plus inspiré sur ses centres.

Basa: ?/5. Je ne me suis pas rendu compte qu’il était sur le terrain.

Chedjou: 3/5. Il a tenu la charnière défensive à lui tout seul. Un des rares qui semblait être un minimum contrarié par ce qui était en train de se passer. Bémol: ce carton jaune en fin de match, qui amène un coup franc dont on se serait bien passé.

Debuchy: 3/5. Je suis un peu généreux sur cette note. Il montait, il essayait des trucs. Mais la plupart du temps il les foirait. Exemples: ses volées, sa patate des 35 mètres, qui sont passées très, très, très loin du cadre. Mais au moins il se bougeait. Un peu.

Gueye: 2,5/5. Transparent en première mi-temps, plus incisif en seconde. Enfin, façon de parler. Il a mieux fait ses passes, quoi. Et il a tenté une frappe. Voila. Remplacé vers la 70e par Martin Matin.

Pedretti: 2+/5. Il a fait son boulot pendant 90 minutes. Point final. Il méritait mieux, sans doute.

Balmont: 2/5. Je vais être poli et dire qu’il a été légèrement transparent. Qu’on l’a connu plus en forme. Qu’il était un poil à la ramasse. Remplacé à la mi-temps par Mavuba qui fera mieux.

Payet: 3+/5. Je lui mets le demi-point en plus parce qu’il a mis son but, pour lequel Kalou est presque plus à créditer que lui. Sinon, il a pas mal vendangé, mais l’effort à fini par porter ses fruits. Titulaire indispensable. Sans lui, Lille ne marquerait pas les trois-quarts de ses buts, et je trouve ça bien dommage.

Roux: 2/5. Voir Pedretti, mais en moins bien. N’a pas eu beaucoup de ballons à se mettre sous la dent.

Rodelin: 1+/5. Y’a un moment où il est tombé par terre. Sinon, il n’a rien fait. Remplacé à la mi-temps par Kalou qui se montrera bien plus décisif.

 

Les remplaçants:

Mavuba: 3/5. Son bon travail de récupérateur a permis de créer une bonne dynamique pour la seconde mi-temps. Etait-ce pour le reposer qu’il a été mis sur le banc? Sans ça, il aurait clairement mérité d’être titulaire. Comme toujours, en fait.

Martin: 2/5. N’a pas eu vraiment l’occasion de s’illustrer en 20 minutes. Too bad, so sad.

Kalou: 4/5. Le joker de luxe en or massif du match. Son effort individuel -dribble de deux trois rémois dans l’axe- conclu par une magnifique passe en profondeur pour Payet a illuminé la deuxième mi-temps. Rien à redire sur sa performance.

 

SINON, A PART CA:

– Si on ne prend que la première mi-temps, vous pouvez allègrement enlever un point à tous les joueurs impliqués. Le coup de gueule de Garcia a bien marché, on dirait.

– Le contexte dans lequel Elana aura finalement gagné sa place de titulaire m’aura fortement rappelé une mauvaise sitcom d’AB1. Oui oui, Elana les garçons. Je sors.

– Ah, j’oubliais, le cocktail. Aujourd’hui, l’Oyster Cocktail.
¬
(Ostrea Cunnilingus. C’est son nom scientifique. Faites moi confiance j’ai fait latin.)

Prenez un verre à whisky. Un tiers de jus de tomate. Un demi de cognac. Une cuillère à soupe de vinaigre. Si vous avez de la sauce Worcestershire vous pouvez en mettre un trait ou deux. Ensuite vous chopez trois huîtres bien baveuses, vous les ébarbez (vous les virez de leurs coquilles comme un molard de sa narine) et vous les mettez dans votre verre. Ca risque de déborder un peu, mais ça ajoutera au spectacle. Salez. Poivrez. Savourez.

6 thoughts on “Reims-Lille (1-1): La Losc Académie livre ses notes

  1. J’étais motivé pour reprendre l’académie toutefois je me suis dit que j’allais attendre le match avant de proposer ma candidature !

    Tu fais ça certainement mieux que moi et faut dire que déjà que les matchs sont chiants alors si en plus je dois les regarder avec un carnet à la main ça serait pas possible !

    Sinon concernant les notes je ne comprends pas comment tu as pu mettre 3 à Debuchy !
    Sérieusement ça fait 6 mois qu’il a plus fait un bon centre et en plus là il s’est fait croquer par Signorino !
    Signorino bordel !
    Je crois qu’il a pris un melon pas possible, sa plus ses chevilles qui ont enflées ça explique ça perte de vitesse !
    J’en viendrais presque à réclamer Sagna en EDF, c’est dire mon désarroi !!!

  2. Tres belle académie

    peut on remplacer les huitres par de la naze? (allergie aux huitres oblige)

  3. t’es sérieux avec ton cocktail aux huitres ???
    si la prochaine acad tu nous en sors un tequila/bigorneaux-beurre à l’ail je rique de gerber sur la moquette.

    ps : concernant debuch’ suis d’accord avec rodriguez, il merite d’être cloué à la porte de la grange farci avec du fenouil (pour l’odeur)

    j’etais son plus grand fan, j’en suis orphelin…

    monde de merde…

  4. Mon cher Shalabansh, vous apprendrez -si vous ne le savez pas déjà- que le seul véritable style de verre à whisky est le Glencairn whisky glass. Les tumbler ne sont pour moi que les cousins germains des verres à moutarde et n’ont que très peu d’intérêt. Le petit gabarit du verre Glencairn rendra la conception du cocktail d’autant plus spectaculaire, et l’aspect des huîtres d’autant plus compact, si vous arrivez à ne pas tout faire déborder. Car oui, l’Oyster Cocktail existe bel et bien. Je ne vais tout de même pas m’abaisser à inventer de faux breuvages uniquement pour faire mon intéressant. Je m’appuie sur la vérité pour ça, mon bon monsieur, la vérité. Et, croyez moi, chers lecteurs, le prochain va être gratiné. Préparez un seau pour vos futures régurgitations, mrferuts.

    Concernant Debuchy: que voulez-vous. Je suis un sentimental. Comme je l’ai spécifié dans mon article, j’ai été généreux avec lui. C’est plus pour le « récompenser » d’avoir tenté des trucs là où le reste de ses congénères semblaient se contenter d’attendre que ça passe. Alors, certes, il les foirait, mais au moins, il tentait. Ensuite, il y a une comparaison à établir avec Digne, qui pour moi a été moins bon dans ce match; le coup du sombrero qu’il se prend contre Ayité en est un témoignage douloureux. Ensuite, il est évident qu’il ne semble plus être vraiment dans son assiette, à trainer un peu son spleen sur son côté droit. A vrai dire, je pense qu’on aurait du le laisser partir. Il est évident qu’il devra faire preuve d’un peu plus de réussite pour bénéficier de ma mansuétude. Ce genre de choses.

    Je vous remercie de vos commentaires, en tout cas. Continuez, j’ai l’impression d’être célèbre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.