PSG-Manchester United (1-2) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Salut à tous !

La Ligue des champions entame sa nouvelle édition, mais plus important : Manchester United y fait son retour pour le plaisir de tous. Et quoi de mieux pour réussir son entrée en matière que d’affronter un de ces petits clubs qui fait office de sparring partner ? Cela permet de se mettre en jambe en attendant les phases finales, contre des clubs de haut niveau.


Le match

Si notre premier avantage est venu comme souvent d’un penalty, l’équipe n’a pas à rougir de sa prestation. Mis au pied du mur par les absences, Solskjaer a une nouvelle fois sorti son 3-5-2 et ça a encore marché. Les deux principales menaces, Mbappé et Neymar, n’ont pas eu le loisir de s’exprimer face au surnombre dans l’axe.

Sans être brillants, les rouges diables parviennent à mettre l’intensité qui gène l’adversaire et leur permet d’avancer vers le but de Navas. Martial profite d’une offrande de Shaw pour s’infiltrer dans la surface et est déséquilibré au moment de se retourner : penalty. Bruno doit s’y prendre à deux fois pour marquer, mais ce n’est pas ce qui l’effraye tant sa persévérance est sans limites : 0-1, 23e.

À la pause le coach parisien envoie un attaquant de plus à l’assaut, ce qui ne nous fait pas vraiment plier. On ne peut pas vraiment compter sur les avants du PSG pour marquer ce soir, alors c’est le gentil Toto Martial qui se charge d’égaliser en trompant De Gea d’une très belle tête sur un corner de Neymar. 1-1, 55e.

Ceci fait, les assauts parisiens ne se font pas plus pressants et on se dit qu’un match nul ne serait pas une mauvaise opération dans ce groupe. C’est sans compter sur la vivacité de Rashford, qui se débarrasse de Danilo Pereira en deux appuis et décoche une frappe terrible au second poteau qui nous offre trois points fichtrement bienvenus. 1-2, 86e.


Les notes

De Gea 4/5
Excellent match de sa part avec quelques parades déterminantes sur des frappes de loin et une belle présence sur sa ligne.

Wan-Bissaka 4/5
Comme prévu, ses tacles ont été redoutables face à Mbappé et son énergie lui a permis de bien fermer son côté, même si on l’a vu se jeter une ou deux fois et se faire passer en un contre un. Bon, c’était pas de rigolos en face non plus…

Tuanzebe 5/5
La surprise du chef. En l’absence de Maguire, Solskjaer l’a lancé dans le grand bain alors qu’il était seulement en reprise. Ajoutons qu’il sort d’une saison blanche à cause des blessures. Là où pas mal de monde se serait écroulé, Axel a relevé le défi magistralement. Auteur notamment de deux retours impressionnants sur Mbappé, il a également été très présent dans les airs et n’a pas eu peur avec la balle des les pieds au moment de relancer. Exquis.

Lindelöf 4/5
Très juste dans ses interventions, avec la saine discrétion qu’on lui connaît.

Shaw 3/5
Encore une fois utilisé comme central gauche, il a montré que ce système lui convenait aussi bien que de jouer dans une défense à quatre. Il a même disposé d’assez de liberté pour monter en attaque régulièrement.

Telles 3/5
Pour sa grande première, il ne pouvait pas rêver mieux. En attendant de voir ce qu’il vaut sur le long terme, on a déjà pu voir qu’il avait un très bon pied gauche et que ses centres allaient être précieux.

McTominay 3/5
Dans la lignée de son bon match à Newcastle, il a très bien négocié sa partie en jouant tout à l’énergie. Neymar l’a senti passer, ce qui lui a valu un jaune, mais à part ce léger écart du côté de la violence gratuite, il est resté fiable.

Fred 4/5
Le pasteur aime ces soirées européennes qui lui donnent l’occasion de briller. Encore une fois, il n’a pas déçu en faisant preuve d’une activité débordante pour gratter des ballons et orienter la relance quand c’était nécessaire.

Fernandes 4/5
Toujours il assure et même s’il s’est un peu éteint au fil du match, l’avoir sur le terrain est systématiquement un avantage tant technique que psychologique (que taqueutiqueu).

Martial 2/5
Certes il provoque un nouveau penalty en notre faveur, mais il devrait prendre garde à ce que cela ne devienne pas le seul aspect de son jeu qui puisse apporter le danger. En panne de but, il ne donne pas de bons signaux en ce moment et l’ombre de Cavani grandit sur lui.

Rashford 5/5
Même s’il a fait beaucoup de mauvais choix et a semblé manquer de lucidité à des moments critiques, son but tardif prouve qu’il peut être dangereux du début à la fin du match. Le voir nous offrir une nouvelle victoire au Parc est toujours un bonheur.

Bobby Carlton

Bobby Carlton

Académicien et souteneur de la Raide et Vile Academy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.