Sochaux – Bastia (2-3) : La Lionceaux Académie livre ses notes.

La Lionceaux Académie est de retour pour une 2ème saison. Nous espérons passer une saison autrement plus agréable que la précédente même si vu ce premier match, rien n’est encore gagné. Nous allons essayer encore une fois de vous divertir et d’anal-analyser un maximum de rencontre et de vous faire partager les analités sochaliennes sur Facebook.

Le FC Sochaux-Montbéliard a perdu et ce n’est plus la faute de Mobido Maïga, étonnant non ?

 

L’équipe SG-1 :

Le face à face contre les Goa’ulds :

Plus (cir)concis que Bernard, le résumé vidéo du match…

 

Bernard Lionsot fait le résumé et doit recommencer son régime alcoolisé   0/5 : Enfin, après des mois d’attente, un championnat d’Europe et les JO, la Ligue 1 faisait son grand retour, le FCSM aussi. Pas mal de bouleversements dans l’équipe, des départs, des arrivées, des jeunots qui ont signé leurs premiers contrats pros, bref à Sochaux nous avions les crocs. Pour sa rentrée des classes, le FCSM recevait Bastia à Bonal pour un match qui sentait le doigt sortant du derrière d’une personne ayant une hygiène plus que douteuse. Eh oui, Bastia c’est mine de rien notre bête noire depuis que Frédéric Hantz, ex-coach de Sochaux, entraîne cette équipe. Deux matchs pour deux défaites, l’une en Coupe Moustache et l’autre en Coupe de France. Bref, le match piège qui ressemblait à une vielle série allemande qu’on regardait l’après-midi sur France 2.
La composition de l’équipe sochalienne, un 4-5-1 made in Hély, avec comme pointe Sloan Privat, du grand niveau en somme. En face, pas grand-chose à dire, cette équipe corse paraît peu changée par rapport à la saison dernière où elle évoluait en L2.

La première mi-temps, où l’espoir de voir quelque chose de potable   4/5 : Disons le très clairement, la première mi-temps fut agréable à regarder, les J&B avaient la maîtrise du ballon mais manquait cruellement de finition devant le but. En même temps, quand tu mets Sloan Privat disposant d’un physique de déménageur breton mais qui a la vitesse d’un espagnol sans Epo, tu te rends compte que le football c’est fait pour les mecs rapides, qui jouent la profondeur, qui savent se placer.
Pourtant, notre guyanais allait s’illustrer dès la 13ème minute, où sur un corner de Sébastien Roudet, il sautait plus haut que les autres, ou il profita d’une erreur défensive bastiaise pour boxer le ballon aux fonds des filets de l’équipe visiteuse. Sochaux ouvrait le score, ce qui était mérité fut la physionomie du match.
Mais, à la 30ème minute, sur un très bon rush d’Abdul Camara, celui-ci adressait un très bon centre pour Doubaï, qui seul au poteau loupait le break, comme un symbole d’André-Pierre Gignac. Ce ratage complet pouvait s’avérer être dangereux, dans la mesure où le FCSM n’était pas à l’abri d’un éventuel retour des corses.
Il faut dire qu’à la Lionceaux Académie, nous connaissons le FCSM par cœur, c’est-à-dire un passé très trouble mais à la fois pas très surprenant, ou bien pas terrible. Le FCSM rentrait donc aux vestiaires avec l’avantage au score mais devait réaliser une deuxième mi-temps complète pour pouvoir espérer une victoire sur les corses.

La deuxième période, où la fin d’un régime et le retour des démons infernaux   0/5 : On va faire simple : le FCSM s’est arrêté à la 45ème minute, après rien, niet, nada, le néant total, un vide sidéral, mais qui ne nous surprend pas car les J&B jouent une période sur un match complet. Mais bon on a l’habitude à Sochaux.
59ème minute : Modeste, le type qui plante 5 buts par saisons et qui a les pieds d’un pakistanais, marque sur sa seule vrai action de match. A croire qu’il a joué en Italie.
75ème et 82ème minute : ToafilouMaoulida, l’homme aux bandelettes, le type qui donne la Coupe de France avec Ronald MagicZubar au FCSM un soir de 12 mai 2007, plante deux buts sur deux grossières erreurs de la part de notre défense. Kanté mais surtout Poujol sont en train de cueillir les fraises. Pourquoi pas, peut-être que leurs conjointes respectives sont enceintes, ou bien une envie soudaine de tarte au de charlotte, poussèrent leurs estomacs à diriger leurs corps.
89ème minute : Thierry Doubaï, sur un centre de Sébastien Corchia, marque de la tête et réduit le score. On en restera là, le FCSM peut rentrer avec d’énormes regrets car sur les 95 minutes de match, il n’en a joué que 55 minutes.

Premier match, première défaite, pour une rentrée on ne pouvait pas faire mieux. Néanmoins, tout n’est pas à jeter dans cette rencontre. Il faut enlever Poujol et Privat, prier pour que la jambe de Sauget revienne parmi nous et le FCSM peut espérer mieux qu’une défaite.

Les Tau’ris :

– Pierrick Cros 2/5 : Il a finalement été représentatif de l’ensemble de la performance sochalienne. Appliqué et sérieux en première période, comme le reste de l’équipe, le danger fut absent de la surface de réparation du FCSM. Une première période très satisfaisante car il osait sortir, dirigeait sa défense et comblait ainsi ses plus grandes lacunes. Malheureusement en seconde période, il retomba dans ses travers, mal positionné et peu réactif, il est comme Charlotte sur les 2 buts, totalement aux fraises, comme le reste de l’équipe d’ailleurs…

– Sébastien Corchia 5/5 : « J’aimerai tellement t’aimer je voudrais tellement t’aimer, te chanter la nuit, les mélopées à en faire pleurer les étoiles. Renverser la mer Égée en soufflant dans des voiles, que la lumière te prenne au plus chaud dans ses bras, que nos souffles balayent les remparts et les croix. Voir ton corps se lover au soleil de mon cœur, décollage immédiat direction le bonheur » Encore une fois, Corchia fut précieux et pas dans le sens gay-friendly du terme. De bons tacles, une bonne présence défensive et un coup-franc qui permet à Doubaï de réduire le score. Et nous profitons de cette première Académie de la saison pour chier en spray sur certains sites ayant cité Corchia comme déception de la saison dernière car ce dernier aurait perdu sa place de titulaire… Oui, il n’était pas titulaire, pour cause de blessures, et ne juger la saison de Corchia que sur ce point montre simplement qu’au lieu de regarder les matchs qu’il a effectué, ces sites ont préféré tomber dans le facile, comme quand Jean-Claude va voir Claudia la brésilienne et que tout le monde aime le Luzerner Zeitung

– Loïc « Der Metzgemeister » Poujol 1/5 : Entendu dans les vestiaires sochaliens avant le début de la rencontre : « Blut, blut ! », Loïc était déjà dans son match, un match plein d’envie et de sang. Il faut le reconnaitre, ce joueur ne manque pas d’envie, il fait toujours de son mieux pour assurer ses tâches de défenseur lui qui est plutôt milieu défensif de formation. Aujourd’hui, son envie le poussait à empêcher les joueurs adverses de pouvoir marcher, ce n’est pas sa faute. Malheureusement cette envie ne masque pas un manque évident de talent en défense et la deuxième période lui a été fatale. Nous pensons qu’en terme de défenseur central, il aurait été peut-être plus judicieux de mettre Carlao, qui découpe certes, mais toujours avec un sourire de psychopathe et avec un talent qu’on ne trouve plus depuis la disparition du docteur Mengele.

– Cédric Kanté 3/5 : Comme dans SG-1, remplacer un membre de l’équipe peut-être long et compliqué… ou pas. Il a su a priori bien s’adapter en tant que défenseur central, restant la plupart du temps calme, enchainant les bonnes interventions et étant relativement convaincant. Preuve de sa précocité ou de manque de cadres dans cette équipe, c’est lui qui hérite du brassard de capitaine après la sortie de Sauget sur blessure à la mi-temps. On ne peut encore juger de rien, mais si c’était là que le début pour Kanté, nous avons vraiment envie d’en voir plus.

– David Sauget 3/5 : Un bon match pour le nouveau capitaine du FCSM. Une bonne défense, quelques bonnes montées, tout cela étant néanmoins entaché par sa fâcheuse habitude à trop se compliquer la vie parfois (même si ce n’est pas le pire, cf Joseph Lopy) avec des gestes trop élaborés alors que cette équipe joue mieux et est bien plus dangereuse quand elle joue simple, direct et sans trop de touches de balle. Remplacé à la mi-temps par Yassin Mikari.

– Thierry Doubaï 4/5 : Il continue sur sa lancée de la fin de la saison dernière, il est très important pour le milieu sochalien, ses récupérations et son jeu vers l’avant soulage la défense et Lopy durant ce match. Un transfert qui ne souffre d’aucune contestation, on espère qu’il sera régulier tout au long de la saison.

– Joseph Lopy 0/5 : Il a traversé la porte des étoiles… enfin la porte anale. Son talent ne s’est pas volatilisé, mais il s’est surement mis trop de pression à vouloir faire trop bien. La saison dernière, il a percé en équipe première grâce à un jeu efficace, de bonnes interventions défensives et un jeu simple tourné vers l’avant sans fioritures. Le voilà maintenant titulaire en milieu de terrain et il se trompe en voulant changer les fondamentaux de son propre jeu. Nous espérons qu’Hély, en tant que formateur expérimenté saura le remettre dans le droit chemin. Remplacé à la 81ème minute par Rafaël Dias.

– Abdoul Camara 3/5 : Ce joueur s’améliore tout en restant fidèle à son style de jeu, c’est-à-dire, accélérations, débordements mais malheureusement une petite faiblesse technique par moment au niveau des passes et des centres qui pénalise l’équipe. Il faut donc qu’il continue de s’améliorer et il deviendra décisif et important pour l’équipe.

– Ishmael Yartey 2/5 : Des débuts un peu timides, mais encourageants. Quelques percées et des centres de bonne qualité laissent présager du potentiel de ce jeune joueur, néanmoins, il faudra lui laisser le temps, étant le dernier transfuge payé par l’avaricieux juif, il n’a effectué qu’un match de préparation et doit donc trouver sa place aussi bien dans l’équipe que dans un Bescherelle car il ne faudrait pas qu’il puisse croire que Ribéry est le mètre-étalon de la langue française. Remplacé à la 72ème minute par Cédric Bakambu.

– Sébastien Roudet 3/5 : C’est « sa » saison. Il n’y a quasiment pas de concurrence au poste de milieu offensif centre depuis le départ de Marvin Martin. Certes il y a bien Dias et Prcic mais ils sont encore trop jeunes pour la Ligue 1 et trop vieux pour le Tonton Arsène et sa petite cave londonienne. Ainsi Roudet, évoluant au poste qui lui convient le mieux a l’occasion de montrer toute sa valeur. Malheureusement, il fera un match à l’image de ses coéquipiers, une bonne première période avec une belle activité, suivi d’une deuxième période de désorganisation.

– Sloan « Casper le gentil fantôme » Privat 1/5 : L’univers est rempli d’une infinité de créatures différentes, toutes plus ou moins handicapées et parmi tout cet ensemble, Sloan fait partie de l’espèce des fantômes à mobilité détruite. Il peut parait-il peser sur la défense adverse, alors pourquoi c’est pour sa propre équipe qu’il est le plus lourd ? Ses déplacements lents et son incapacité à conserver le ballon en attendant le soutien d’un coéquipier a annihilé toute tentative d’attaque passant par lui. Certes, il marque un but… sur la seule action où il n’a pas à bouger vraiment. Jean-Claude attend donc avec impatience le retour de Butin pour lequel il a milité et a juste raison la saison dernière car il est notre meilleur attaquant vu notre système de jeu.

Les Nox :

– Yassin Mikari 0/5 : Il était une fois Yassin Mikari, international tunisien, joueur percutant dans le couloir gauche… Mais à force, cela n’est plus qu’une légende, un mythe que l’on entend au coin d’un stand à saucisses sous les travées de Bonal. Déjà la saison dernière, nous ne l’avons quasiment pas vu du fait d’une grande méforme et celle-ci n’a pas l’air terminée vu sa prestation face à Bastia, jamais dans le tempo, sans percussion, ses mauvais choix ont finit d’achever sa minable prestation.

– Cédric Bakambu NN : Est rentré trop tard pour espérer glisser sur le terrain.

– Rafaël Dias NN : Est rentrée trop tôt, ce qui nous a permis de ne pas admirer sa frappe de balle pourtant réputée en CFA.

 

Thor et les arbitres Asgards :

– Eric Hély 2/5 : Il faut vraiment avoir l’esprit extra-terrestre pour trouver un sens, une logique au coaching d’Hely. Que Sauget sorte, c’est normal, il s’était blessé et Mikari s’imposait en quelque sorte pour ce poste, mais c’est par la suite qu’Hely tombe dans son travers déjà entraperçu la saison dernière, l’immobilisme. Remplacer Yartey par Bakambu n’était pas une mauvaise idée en soi mais il aurait fallu le faire plus tôt et dans le même temps remplacer Lopy qui n’y était pas lors de ce match pour Prcic plutôt que Dias (préférence personnelle de Jean-Claude et Bernard, nous voyons en lui un potentiel plus… génocidaire) afin de tout de suite passer à un 4-4-2* après l’égalisation bastiaise afin de se donner toutes les chances de reprendre l’avantage. Oui, il a finalement fait ces changements, mais il ne restait que 10 minutes aux joueurs, cela a certes permis de marquer un but, mais trop tard…

* C’est étrange, ce 4-4-2 nous fait du bien, en fin de saison dernière, c’est quand on passait à ce schéma de jeu que l’équipe arrivait souvent à renverser la tendance, mais Hély semble allergique à l’utiliser dès le départ, surtout quand on joue à domicile, il devrait au moins une fois essayer.

– L’arbitrage   Impôt révolutionnaire/5 : Si on en croit Wikipédia, le lait caillé est indispensable dans la fabrication des fromages et autres spécialités laitières qui peuplent la France. Malheureusement celui de samedi soir a probablement dépassé la date de péremption tant il fut mauvais dans ses choix, certaines fautes bastiaises auraient dut être sanctionnées. A croire que Monsieur Cailleux a une villa en Corse et qu’il souhaite la conserver dans un état plus que convenable. Il fut dépassé lorsque sochaliens et bastiais en vinrent aux mains, comme un symbole d’un fan de Tryo.

Le bonus trou de Ba’al :

On a tous nos petits secrets…

Vous aimez Horsjeu.net, vous voulez payer des pintes aux gros membres, alors lisez l’appel qui n’est pas du 18 Juin du Che Fredac., et abonnez-vous, cela ne vous rendra ni plus beau, ni plus intelligent, mais l’Editeur bel homme vous offrira une pinte…
Vous aimez le FCSM et la Lionceaux Académie et vous voulez que Jean-Claude et Bernard explorent l’univers à la recherche de formes de vie féminines consentantes à l’insu de leur plein gré, alors n’hésitez pas à suivre et à aimer la débauche des auteurs de l’Académie sur
Facebook, et n’oubliez jamais : La vérité est ailleurs…

Jean-Claude Persil & Bernard Lionsot.

– L’arbitrage   Impôt révolutionnaire/5 : Si on en croit Wikipédia, le lait caillé est indispensable dans la fabrication des fromages et autres spécialités laitières qui peuplent la France. Malheureusement celui de samedi soir a probablement dépassé la date de péremption tant il fut mauvais dans ses choix, certaines fautes bastiaises auraient dut être sanctionnées. A croire que Monsieur Cailleux a une villa en Corse et qu’il souhaite la conserver dans un état plus que convenable. Il fut dépassé lorsque sochaliens et bastiais en vinrent aux mains, comme un symbole d’un fan de Tryo.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

3 commentaires

  1. Hum, choisir entre Privat et Butin, cruel dilemme… problème de riche tout ça.
    A coté Toifilou paraît avoir 20 ans.

  2. Faire jouer Privat tout seul est une mauvaise idée c’est sur, j’aurais bien vu Bakambu avec lui sur la compo … Tant pis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.