ASSE – FC Bâle (3-2) : la Forez Académie veut y croire

L’avis de Notre Président :

Notre Président n’était pas revenu depuis le mâche contre les Kantaris, mais il a la Coupe d’Europe dans le sang. Extrait:

Déjà, on a enchaîné 3 victoires de suite dont 2 en Ligain et une qualif en Coupe de Freuance. Fouilla mais j’avais pas vu d’aussi bonne série d’puis la Petite Maiseuon dans la Prairie, b’let. Mais t’sais qu’c’était pas gagné c’te affaire. Parce que les Rennais et les Bols de lait, en général, ça finit par des mâches aussi pénibles qu’une journée à la mine. Neuon, pire : qu’un concert de Benjamin Biolay.

Vous pouvez retrouver la suite à cette adresse, sur la page de la Forez Académie.

 

Le match résumé en 1 phrase : « L’exploit à portée de main »

Un match de Coupe d’Europe comme on les aime : des buts, du suspens, une victoire et une qualification toujours envisageable à condition de créer un exploit en Suisse. Et c’est ça qu’on aime, c’est pour ça qu’on veut la jouer : les frissons de l’incertitude avec en ligne de mire un huitième de finale en Europa League. L’attente avant le mâche de la semaine prochaine va être terrible, même si on va essayer de pas s’étouffer avec les sardines dimanche. Mais les Verts ont encore leur destin en mains. Il faudra juste ne pas perdre là-bas, ça promet un bel affrontement.

 

La compo :

Bon, la compo est très classique, on pouvait s’y attendre. Perrin est toujours en phase de reprise, Hamouma revient à peine dans le groupe, quant à Søderlund et Selnaes, ils ne sont pas qualifiés car ils ont déjà joué en Europa League avec Rosenborg. Du coup, 4-3-3 des familles, comme à la belle époque de 2013 et Roux en pointe. C’est vraiment ça qui me fout un coup de fussoir, car tu sais déjà que le mec va pas toucher une bille. Mais bon, les solutions ne sont pas légion, alors on fait avec.

 

Le mâche :

Le mâche démarre très fort avec des Verts entreprenants et un Tannane déjà très remuant. Sur un coup franc qu’il a lui-même obtenu il me semble, il dépose une balle au 1er poteau déviée par un défenseur de Bâle au 2e. Pas de bol, Bayal traîne par là, et après s’être débarassé de Suchy d’un joli raffut, il envoie un coup de boule dans la balle pour prendre le gardien suisse à contre-pied avec l’aide du poteau (1-0, 9e). Démarrage idéal pour les Verts et 3e but de Bayal en 4 matches après Rennes et Monaco ! Dans la foulée, Ruffier nous fait un numéro d’équilibriste en ne captant pas la balle sur une sortie aérienne, claquette devant un joueur de Bâle pour lui enlever avant la frappe et dégagement du pied à la limite de sa surface pour écarter le danger (12e). Sainté joue bas, subit la pression suisse mais ça ne reste pas très dangereux quand même. Janko aura une 1/2 occasion avec cette volée en ciseau « à la Luis Fernandez » du gauche, mais c’est trop mou et à côté des buts de Ruffier (36e). Au contraire ce sont les Verts qui vont doubler la mise sur un corner de Cohade et une tête de Monnet-Paquet (2-0, 39e). Là aussi, c’est la 3e offrande de Cohade en 4 matches après Rennes et Monaco. On pense que les Verts vont rentrer avec cet avantage de 2 buts à la mi-temps mais, suite à une faute peu évidente de KMP, Bâle obtient une sorte de corner ouvert côté droit, et Samuel peut marquer d’une reprise taclée pour réduire la marque (2-1, 44e).

Comme on pouvait le craindre, Sainté a été sonné par ce but juste avant la mi-temps et Bâle met la pression d’entrée. Lang sur un corner dévié au 2e poteau (47e) puis Bjornasson (qui oublie son partenaire tout seul dans la surface, 50e) sont à 2 doigts d’égaliser pour les Suisses. Tabanou nous réveille avec ce petit pont et centre au cordeau dans la foulée, mais Roux a décidé de ne rien foutre, pas même essayer de se jeter (53e). Et l’enculade arrive : Pogba touche le ballon du coude, avec le bras collé au corps, mais l’arbitre siffle penalty. Janko le transforme facilement (2-2, 56e). Bâle continue de pousser, les Verts ont la tête sous l’eau et, sur un contre, Steffen vient défier tout seul Ruffier, mais le gardien stéphanois sort vainqueur de son duel (61e). Les débats s’équilibrent un peu et Sainté commence à repointer le bout de son nez dans la surface adverse. Finalement, c’est sur un dégagement en chandelle de Bayal que Bahebeck, opportuniste d’abord, tout en vitesse ensuite, viendra marquer le 3e but stéphanois (3-2, 77e). Le public pousse, la Divette est en feu : on veut un 4e but !! Pajot sur un corner de Cohade (86e) puis Bahebeck sur un superbe débordement côté gauche de Hamouma (91e) sont à 2 doigts de trouver la faille, mais finalement le score en restera là.

Les Verts repartent avec la victoire, ce qui est bien pour le moral, mais on risque de regretter ces 2 buts pris à domicile. Même si je n’ai pas pour habitude de parler de l’arbitrage, faut dire ce qui est : sur ce mâche, on se fait légèrement enfler. Chaque contact ou presque était sifflé en faveur des Suisses, la faute de Monnet-Paquet amenant le 1er but n’est pas évidente, et le penalty sifflé contre Pogba est lui complètement imaginaire. Bref, ça fait chier, mais finalement, se faire enculer par un arbitre Grec, ça reste logique. Les Verts ont encore une chance de se qualifier, il faudra juste éviter de perdre à Bâle. Et comme l’ont rappelé les Green Angels sur leur tifo d’avant-mâche, on a envie que Bâle ne soit qu’une escale sur la route de la finale. Du moins, jusqu’au huitième de finale dans un 1er temps… Grosse ambiance d’ailleurs hier au stade, malgré une affluence moyenne (26 000 personnes). Faut dire que l’horaire n’est pas forcément idéal pour remplir le Chaudron un soir de semaine. Si vous voulez jeter un oeil sur ce qui s’est passé dans les tribunes (et ça vaut le coup), allez faire un tour sur le toujours excellent site Furania Photos.

Les Bad Gones en ont mangé leurs crayons de couleurs…

 

Les buts :

   9: but de Bayal, 1-0. Faute sur Tannane côté droit, le Hollandais se charge lui-même de tirer le coup-franc. C’est flottant au 1er poteau, un défenseur suisse dévie la balle derrière mais, pas de bol, Bayal se trouvait là. Mouss n’a plus qu’à ajuster le gardien d’une tête qui le prend à contre-pied et rentre avec l’aide du poteau.

   39: but de Monnet-Paquet, 2-0. Corner côté gauche tiré par Cohade. Déposé au 1er poteau vers KMP qui, avec de la réussite, envoie une tête renversée lobée dont la trajectoire se termine dans la lucarne gauche du gardien suisse. Le Chaudron et la Divette explosent, on est bien.

   44: but de Samuel, 2-1. Faute sur de KMP côté gauche qui donne un coup-franc, sorte de corner ouvert, pour Bâle. Tiré au 1er poteau, la balle est remise de la poitrine en retrait vers Samuel qui a jailli pour venir tacler la balle et marquer malgré Roux qui traînait pas loin, mais qui ne peut contrer la balle.

   56: but de Janko (penalty), 2-2. Bâle pousse et sur une balle donnée dans la surface côté droit, un joueur suisse tente de centrer mais sa passe est contrée du coude par Pogba qui se protégeait. Le bras n’est pas écarté, la balle e touche pas la main mais le Grec siffle penalty. Enculade. Janko le transforme facilement en prenant Ruffier à contre-pied.

   77: but de Bahebeck, 3-2. A peine entré en jeu, Bahebeck profite d’un long dégagement de Bayal et de la tête de Suchy à la réception qui lui rebondit sur le dos pour partir en contre. Il évite le tacle de Samuel, résiste au retour du rouleau de printemps et lui glisse la balle entre les jambes pour venir la loger dans le petit filet droit des buts de Bâle.

 

Les notes :

Ruffier (same classic shit, 3/5) : pas énormément inquiété, il sort quand même très bien dans les pieds de Steffen pour éviter aux Verts de couler. Ne peut pas grand chose sur le 1er but et part du mauvais côté sur le penalty, ça arrive.

Théophile-Catherine (pas bien, 1/5) : je l’ai trouvé particulièrement emprunté sur ce match. Peut d’impact offensif, des relances approximatives, et surtout un marquage dégueulasse sur le but de Samuel (où il se fait baiser par Janko qui l’écarte de son joueur). Mauvais match de KTC, rien à dire de plus.

Pogba (pas manchot, 3/5) : comment tu veux qu’il enlève son bras sur le centre qui amène le penalty ? A part être manchot, je ne vois pas. Sinon, il a plutôt bien défendu, même si Embolo lui a causé de gros soucis sur quelques accélérations (mais il n’a pas été le seul dans ce cas). Pas mal dans l’ensemble.

Bayal (arme fatale, 4/5) : 3e but de la tête en 4 matches, Mouss est devenu létal sur coup de pied arrêté. Si on ajoute à ça qu’il a bien muselé Janko qui n’a pas eu de grosse occasion, et qu’il est aussi à l’origine du dernier but de Bahebeck, ben ça nous fait un mâche 4 étoiles pour le colosse sénégalais.

Tabanou (à la peine, 2/5) : moins mauvais que son compère de l’autre aile, il n’a pas non plus beaucoup pesé sur la rencontre. Son seul coup d’éclat c’est ce petit pont + centre vers Roux en 2e mi-temps. N’a pas trop souffert derrière, sauf quand Embolo venait jouer de son côté.

Clément (c’est de l’eau…, 3/5) : … comme dirait Aurier. Rien de bien transcendant même s’il a toujours cette propension à jouer derrière lui alors qu’il a la place pour relancer dans le sens du jeu. A voir si Selnaes est capable de nous faire progresser dans ce domaine là.

==> remplacé à la 67e par Pajot (non noté) qui a fait une meilleure entrée en 30 minutes que sur ses 3 derniers mâches complets. Sa tête sauvée sur la ligne à la 86e aurait même pu le transformer en sauveur.

Lemoine (fade, 2/5) : je ne sais pas si c’est la fatigue due à l’enchainement des mâches, mais Fabien connaît une grosse baisse de régime. Plus aussi tranchant à la récupération, il ne parvient pas non plus à apporter son soutien devant comme il le faisait auparavant. Peut-être faudrait-il le faire souffler un peu parce qu’il est plus transparent qu’un pet, l’odeur en moins.

Cohade (où va-t-il s’arrêter ?, 4/5) : s’il y en a un qui impressionne depuis quelques mâches, c’est Renaud. Ultra combatif, il récupère des ballons, contre des tirs, relance proprement et distribue encore un caviar sur coup de pied arrêté. Le mec est en feu, et si Sainté tourne bien en ce moment, il le doit en grande partie au volume de jeu de son milieu de terrain. Ardèche en force !

Tannane (percutant, 3/5) : il s’est fait sécher un paquet de fois et c’est sur l’une des fautes qu’il a subi qu’il permet à Bayal d’ouvrir le score. Il a baissé de pied au fil de la rencontre, et ses coups francs directs n’ont pas été bien tirés, c’est dommage. Attention quand même aux réactions à chaud : son front contre front aurait pu coûter cher face à un joueur un peu plus truqueur.

Roux (pointe émoussée, 0/5) : désolé, mais j’en peux plus. Il est absolument inutile en pointe, j’ai l’impression qu’on joue à 10 quand il est à ce poste : il ne pèse pas sur la défense, ne se procure aucune occasion, et quand il a une opportunité comme sur ce centre de Tabanou, il n’a pas la rage pour se jeter sur la balle. On va attendre que Hamouma se remettre doucement en forme, mais si son physique tient face à Marseille, il faut tenter le coup avec lui plutôt que Roux. Ah oui, et on ne prend jamais le 1er but s’il tient son poteau au lieu de sortir comme un badabeu.

==> remplacé à la 72e par Bahebeck (non noté), qui mettra moins de 5 minutes à marquer avant de se procurer une énorme occasion qu’il queutera comme il en avait l’habitude il y a quelques semaines. Dommage, mais bonne entrée quand même.

Monnet-Paquet (pas attaquant, pas défenseur…, 4/5) : … mais un peu des deux en fait. Il marque, il défend, il fait le ménage et vous livre vos pizzas en moins de 30 minutes. Kevin est un peu le couteau-suisse stéphanois, mais il y ajoute cette fois l’option « lame tranchante pour ouvrir vos fesses ». Bon mâche du chouchou de la Divette, et 3e but en Europa League pour lui.

==> remplacé à la 76e par Hamouma (non noté), dont on espère qu’il ne se reblessera plus d’ici à la fin de la saison. On va avoir besoin de lui, et j’espère vraiment qu’il va se montrer décisif sur plus que 3 semaines en août.

 

Les adversaires : un défenseur central au nom de bouffe japonaise, un autre qui a une dégaine de boucher serbe. Un milieu qui a une tronche à jouer au handball dans l’équipe du Danemark ou alors au tennis dans les années 70. Et un bon aryen en attaque. Sinon, le meilleur joueur de cette équipe (et de loin) fut Embolo : je comprends mieux l’étiquette de grand espoir qu’on lui a collé.

 

La question minitel : la question veut croire à l’exploit.

Bordel ! On passe de 2-0 à 3-2, y’a de quoi être déçu mais les Verts ont quand même fait plaisir. L’exploit reste possible, pourquoi pas ? Mais vous en retenez quoi de ce mâche ?

Evidemment, le Mouss qui se fait respecter et colle un pion dans la musette suisse, ça fait plaisir. Inarrêtable en ce moment, le capitaine par interim fait mieux que remplacer Perrin tant dans l’état d’esprit que par la voie qu’il montre à ses coéquipiers. 2e place pour Bahebeck qui renvoie Roux à ses doutes et au fait qu’il va falloir qu’il accepte qu’il ne sait pas jouer en pointe dans ce système. Mec, le 4-4-2 brestois c’est fini, donc soit tu t’adaptes, soit tu t’abonnes au banc. En 3, l’arbitrage merdique du grec Sidiropoulos : pas de penalty, des fautes sifflées sans raison, des cartons qui sortent plus vite pour les Verts que pour Bâle… Nul de bout en bout, il a eu une influence non négligeable sur le résultat, et pas dans le bon sens pour Sainté. Enfin, Tannane qui, s’il n’a pas mis de passe décisive au sens strict du terme, a été décisif dans le sens où il a énormément percuté et provoqué de nombreuses fautes. Moins en vue que sur ses sorties précédentes, mais on a pu voir aussi qu’il ne rechignait pas au repli défensif, c’est bieng.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du mâche. Aux portes de l’exploit… 

L’avis d’en face, y’en aura pas, sauf si le Géranal se décide à écrire sur Bâle.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, qui relaie l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que le site Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa; tandis que Vincent et Gruger viennent d’arriver sur le sôchôl net-oueurk. Il parait même qu’on trouve Vincent sur le gazouilleur.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

6 commentaires

  1. Juste 2 précisions sur le pénalty :
    « Le bras n’est pas écarté, la balle e touche pas la main mais le Grec siffle penalty. »
    => la règle dit : « Il y a main lorsqu’il y a contact délibéré entre le ballon et la main ou le bras. » Donc le fait que le balle ne touche pas la main ou que le bras ne soit pas écarté ne constitue pas une erreur de l’arbitre en soit.
    « Pogba touche le ballon du coude, avec le bras collé au corps, mais l’arbitre siffle penalty. »
    => Idem, que ce soit collé au corps et du coude peut entrainer un pénalty.

    En revanche on peut se poser la question « Le geste de Pogba était-il délibéré ? ». Question à laquelle il est difficile de répondre. Vu la distance de son adversaire et la position de son bras, on peut en conclure que non et ne pas siffler pénalty. Mais d’un autre côté il a un mouvement de rotation au moment du centre, donc on pourrait aussi en conclure que oui et siffler.

  2. « Même si je n’ai pas pour habitude de parler de l’arbitrage » est un peu l’équivalent de « j’ai un ami noir » dans les académies d’hors jeu. Enfin n’ayant pas vu le match je suppose que c’est vrai

    Super académie sinon, heureusement que c’est pas un prêt avec option d’achat le Bahebeck ca aurait donné lieu à des bons débats à la con sur RMC

  3. @GLR : oui, je ne connais pas le « texte » de la règle par coeur, mais ta 2e proposition colle bien à ce que je voulais dire. Pour le coup, je ne pense pas que Pogba pouvait faire autrement, ça reste compliqué de ne pas faire tourner le bras quand on effectue un mouvement de rotation du bassin pour se protéger.

    Un peu plus tard, sur un coup-franc de Tannane, un Suisse se protège le visage en levant les bras devant son visage, et contre le ballon. L’arbitre ne siffle rien alors que ça me semblait beaucoup plus litigieux.

    @Willy : oui, bon, pour Bahebeck, il fait un très bon début d’année 2016 par rapport à ce qu’il avait montré jusqu’à présent, mais on ne va pas trop s’enflammer non plus. Mais son but est vraiment beau : de l’opportunisme au départ, mais un vrai pouvoir d’accélération, et une frappe bien placée.

  4. Oui je suis bien d’accord avec toi c’est très litigieux. Etant donné la distance qui le sépare de son adversaire il peut difficilement faire autrement. Mais c’était aussi pour expliquer que l’arbitre doit décider ça en une fraction de seconde ce qui n’est pas évident du tout.

    Concernant la deuxième action j’étais au stade et elle n’apparait pas dans les résumés donc je ne peux pas dire. Mais oui il faudrait au minimum que l’arbitre soit cohérent tout au long du match.
    De même impossible de retrouver la faute de KMP qui amène le premier but et comme ça se passait côté nord, je n’ai rien vu…

  5. C’était une bonne académie.
    J’étais au stade, je ravi content de la victoire mais j’ai trouvé les suisses assez impressionnants collectivement, les relances étaient impeccables, ils se démarquaient, se rendaient disponibles et declenchaient des appels sans arrêt (j’ai pas vu beaucoup d’équipes de liguain proposer ça à Geoffroy Guichard…) et c’est dans ce domaine que l’on a batailler…
    Je dis pas qu’ils ont été super dangereux, loin de là, mais vu comme ils arrivaient un peu trop facilement dans nos 30 derniers mètres, s’ils s’énervent un peu, j’ai peur pour le déplacement au Parc St Jacques.
    Sinon Nolan c’est une catastrophe, j’ajouterai à ton commentaire que son manque d’intensité dans le pressing à bien fait rire le Walter Samuel c’est grave j’ai l’impression que Roux s’en bat les couilles genre ultra bien.
    Jérémie Clément, ah lui non seulement il ne crée rien par ses passes mais il ne crée rien non plus par son placement, il reste dans sa zone, n’offre jamais de solutions pour une relance courte, donc Bayal et Pogba qui ne sont pas des bêtes techniques étaient obligés de balancer dans tous les sens, Galtier à dit avant le match que c’était plus de ne pas prendre de but quand le ballon est dans le camp adverse, mais si tu passes ton temps à le repousser au lieu de le sortir proprement… Faut pas s’étonner qu’il revient souvent.
    Quand Pajot est entré tu voyais la différence, il a changé la donne, comme d’habitude il court partout comme un poulet sans tête mais au moins il soulagait l’équipe pour poser le jeu au sol car il était disponible pour une passe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.