Le comité a laissé le blanc et le rouge de côté pour le match

 

Les déclarations bleues du jour

« Il faut tous se mobiliser pour battre l’Ukraine mardi »
D’accord Jean-Michel Aulas, du coup, vous pensez vous unir à Stéphane Ruffier ?

« Si l’Ukraine réalise un bon résultat en France, alors l’équipe méritera son billet pour le Brésil, mais mon sentiment est que, au final, la France sera capable de retourner la situation »
Joachim Löw passait par là… Du coup il l’a joué courtois.

« Si on ne s’affole pas et qu’on ne joue pas le match avant, j’y crois ! »
Vincent Labrune est tellement gentil comme le Borussia Dortmund son modèle, qu’il y va de ses petits conseils sympas pour les bleus.

« Il y a 30 ans, il était intelligent de dire que j’étais capable de faire la différence pour qualifier l’équipe de France. Aujourd’hui, c’est une grosse connerie. »
Ah ben c’est sûr Michel Platini, vous avez pris un petit coup de vieux. Et deux trois kilos oui.

 

Les images bleues du jour

Une Une.

Deux.

Trois

Les questions que personne ne se pose

…sauf footmercato.net

« Karim Benzema peut-il être le héros de la France face à l’Ukraine ? »
Si il marque un but décisif, c’est fort probable.

…sauf francefootball.fr

« Evra, qui es-tu ? »
L’arrière gauche de Manchester, qui accessoirement a été élu deux fois meilleur arrière gauche du monde. Et vous, vous êtes qui putain ?

… sauf Bernard Morlino

« En 2013, quel international français versera une seule larme en cas de non qualification pour le mondial 2014, à la fin de France-Ukraine ? »
Patrice Evra, peut-être. Etrange que vous oubliez le capitaine du plus grand club de votre cœur.

…sauf eurosport.fr

« L’Ukraine a-t-elle vraiment dépassé les limites ? »
Les bornes des limites même.

…sauf footmercato.net :

« Mais qui est mieux placé que Michel Platini pour parler de cette rencontre au sommet ? »
Didier Deschamps ?

…sauf Bernard Morlino

« Les Bleus actuels vont-ils forcer le destin pour rester dans l’Histoire de la FFF ou ne resteront-ils que les grévistes du bus de la honte ? »

…sauf le comité et Patrice Evra

« On va en parler jusqu’à quand ? »

 

Les analyses bleues du jour

« Cette équipe, cela fait un moment qu’on la déteste. Alors on se dit qu’on aimerait bien se mettre à l’aimer un peu, qu’on pourrait essayer de faire abstraction de plein de choses. Mais on n’y arrive pas pour une raison simple : cette équipe n’a pas d’âme »
Mourad Boudjellal traite les joueurs de roux pour les motiver. A voir si ça marche.

« Cruel de rater la Coupe du monde ? Mais ça fait sept ans que cette équipe ne performe pas. Aller en Coupe du Monde pour faire ce qu’ils ont fait en Afrique du Sud ou à l’Euro en Suisse… »
Fabien Galthié. Le comité ne s’intéresse pas à votre vidéo-sport. Faîtes-en autant.

« Ce qui m’inquiète dans une situation comme celle-là, c’est la surmotivation, et qu’on fasse n’importe quoi, qu’on parte à la guerre au lieu de partir pour un match de football, qu’on pète des boulons, avec des cartons jaunes et des cartons rouges »,
Rolland Tournevis reste peut-être une bonne solution pour éviter de péter les boulons. Demandez à Monsieur Bricolage, le comité n’y connaît pas grand chose en fait.

« Koscielny 1/5 : Très convaincant en première mi-temps, ce qui le sauve du zéro, il est ensuite coupable deux fois, soit moins que Francis Heaulmes quand même. »
Roazh Takouer a académisé le match des bleus juste avant le retour. Bravo à lui.

« Si l’équipe est unie, si elle est mobilisée, si elle est confiante en elle, elle peut y arriver. C’est un principe : quand on porte les couleurs de la France, la France est derrière l’équipe qui a l’honneur et la responsabilité de nous faire vibrer.»
François Hollande soutient les bleus, mais le comité est au courtant qu’il va se désolidariser grâce à Rico Di Mecouilles.

« Le talent de Ribéry, le bilan offensif des Bleus lors des trois dernières rencontres avant la défaite en Ukraine ou le fait qu’à domicile la France s’est toujours imposée face aux Ukrainiens… Autant de raisons de croire à la qualification ! »
Francefootball.fr tente une preuve par trois. En espérant que les Bleus ne comptent vraiment que sur eux-mêmes pour se motiver.

« Sans orgueil, ni excès d’amour propre, nous sommes même prêts à manger notre chapeau, celui du voisin s’il le faut, en cas de qualification miraculeuse, prêts à renier soixante-douze heures de commentaires peu élogieux à l’endroit de l’équipe de France. »
Non merci, professeur B(u)RP, c’est mardifou, on a mieux sous la main.

« Une chose est certaine, toute la France retiendra son souffle pendant les 90 minutes (ou plus ?) les plus importantes du football français. »
Les barrages > une finale de coupe du monde. Equation du 10Sport.com évidemment.

« Hier, les joueurs étaient proches des journalises (Variétés Club); aujourd’hui, rivés sur le net, ils haïssent la presse où beaucoup d’anciens joueurs se recyclent… »
Bernard Morlino n’a pas totalement tort. Mais peut-être était-ce les journalistes qui étaient proches des joueurs. Au point même d’en partager parfois les gourdes. Par exemple Jacques Vendroux.

« Tout reste possible. A commencer par l’impossible. Et rien que pour ce pari stupide, nous avons envie d’y croire, de croire en cette sélection plus qu’en ces individualités si souvent défaillantes. »
Frantz-Christophe Van Dustgroski a sorti un éditroll un mardifou. Bon présage ?

 

Les rectificatifs bleus du jour

« Les Ukrainiens, qui n’hésitaient pas à défendre à deux ou trois sur lui (Ribéry, ndcvm), avaient tout compris. Et nul doute qu’ils reproduiront le même schéma de jeu au Stade de France. »
Si, il y a un doute. Relisez le comité bleu d’hier.

« 2-0. Le score parfait. »
Flûte, c’est mieux qu’un 3-0 ? Les Ukrainiens sont vraiment forts eurosport.fr

« On ne peut pas imaginer une coupe du monde sans la France. »
Vous étiez où en 1994, Yaya Touré ?

« Yaya Touré, milieu équipe de France. »
L’Equipe 21 propose de refonder l’empire colonial français, histoire d’avoir une chance de remporter une 2e coupe du monde.

« Comme vous avez pu le constater, c’est l’union sacrée ce mardi matin autour de l’équipe de France, qui est face à son destin, n’ayant plus d’autre choix que de l’emporter assez largement pour se qualifier pour la Coupe du monde. »
Ah bon footmercato.net ? Personne pour dire que ce sont des racailles qui méritent de perdre ?

« Pelé, Cruyff, Maradona et Zidane n’ont jamais été prétentieux. »
Bernard Morlino non plus. Et c’est sans doute pour ça qu’il ne vérifie jamais ce qu’il affirme.

« Le portier niçois de Tottenham est le héros de la soirée, détournant 3 tirs au but. Varane, Mavuba, Pogba, Valbuena sont les trois autres cracks du match. »
Bernard Morlino tente de faire son Rico di Mecouilles, mais ça marche moyen malgré son œil de lynx.

 

L’auto-rectificatif bleu du jour

« Nous ne sommes plus dans les années 1970-1980.
Avec la mondialisation, le football a changé. On peut supporter un club anglais tout en habitant à Bayonne.
Si les Tricolores jouent à l’étranger, les supporters français aussi supportent des clubs et des pays étrangers.
Prenons mon cas: j’aime plus Manchester United et le Brésil que l’équipe de France.
Par le passé, je supportais le Brésil de 1970, l’Ajax de Cruyff et Neekens, l’Argentine de Maradona. »
La limpide démonstration de Bernard Morlino aura donc convaincu tout le monde, sauf Bernard Morlino.

 

La méga-comparaison foireuse du jour

« Ce France-Ukraine finalement, c’est un peu comme la mort : tout nous dit que nous allons perdre, et pourtant, nous n’y croyons pas. »
Merde alors, le Professeur B(u)RP semble se croire immortel.

 

L’autre comparaison foireuse du jour

« Le merveilleux latéral Aïssa Mandi du Stade de Reims a choisi de jouer pour l’Algérie. Ce jeune a tout pour lui. Grande classe, grande élégance (1m 86), dans le même feeling que Varane. »
Oui, et même poste, même club, même carrière, Bernard Morlino

 

Les proses bleues du jour

« Il faudra montrer les crocs, et de l’envie. Mais aussi sortir de leur tanière pour aider le copain. Devant comme derrière. »
Francefootball.fr a bien raison. Il faudra sortir de la tanière des copains, celles de devant et celles de derrière s’ils veulent y arriver.

« A part Pogba et Varane, on ne perçoit pas de qu’ils ont dans le ventre et le cœur. »
Bernard Morlino ne perçoit pas malgré son œil bionique.

« L’Ukraine, le Portugal, la Grèce, la Croatie, le Ghana et l’Algérie sont en pool position pour aller au Brésil, en été 2014. »
Dans la piscine de Bernard Morlino, qu’est-ce qu’on s’emmerde…

 

Les titres bleus du jour

« Avez-vous un honneur ? »
La Provence pose la bonne question à ces lecteurs.

« L’heure de se montrer à la hauteur »
C’est pas trop tôt, Francefootball.fr.

« Les Français prétentieux jouent à quitte ou double devant les Ukrainiens très travailleurs »
Bernard Morlino s’est trouvé une nouvelle nation de cœur.

« Messieurs, c’est à vous de jouer »
Francefootball.fr ne compte pas envoyer Arnaud Tulipier sur le terrain. Tant mieux.

 

7 thoughts on “« Aujourd’hui, c’est une grosse connerie. »

  1. Bernard Morlino serait-il en train de revendiquer avoir été le 1er footisque de l’histoire?

    Dans la finale de 98 il était donc pour le Brésil jusqu’au moment du 2-0 environ, et là il a avoué qu’en fait il a toujours été pour la France, son vrai pays de coeur? There is only one Morlino.

  2. du gravier, des tessons de bouteilles et des mégots dans l’anus de Pascal Praud

    merci les Bleus, gros kif

  3. En prose il y avait aussi l’article sur Evra qui a été corrigé depuis : « Evra qui EST tu? »

  4. il est 13.18 et pascalou n’a pas bloguer sur yahoo youpi tralalala, gueule de bois ???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.