La Jup’ : Playoffs, journée 5

Salut les filles !

J’ai mis du temps à pondre cette 5ème journée. Faut me comprendre aussi. Les PO3 sont finis. Les PO2, on s’en branle. Restent les PO1, où les seuls vainqueurs sont Lokeren et Genk, qui sont déjà quasiment en vacances. Les top clubs ne savent pas répondre présent sous la pression, peut-être en raison du manque d’expérience des joueurs considérés comme majeurs (Batshuayi au Standard, à peu près tout le monde à Anderlecht).

PO1

Lokeren 3-2 Zulte Waregem

Bah alors mes petits Zultois ? C’est bien joli d’aller gagner à Genk, de battre le Standard et le Club et d’aller faire nul à Anderlecht si c’est pour perdre contre des touristes au moment où une victoire vous aurait fait passer en tête !

Le match commençait pourtant bien avec l’ouverture du score de Théo Bongonda, dont la vidéo a été reprise un peu partout. La Jup’ ne veut pas se la péter, mais elle avait déjà souligné le talent du jeune Belge il y a quelques semaines. Mais bon, elle veut pas se la péter. Il s’agit là du premier but en championnat de sa carrière (et la 947ème fois que Copa n’est pas net).

L’égalisation est, à mes yeux, encore plus jolie : le coup-franc de Vanaken termine dans la lucarne. Mais à cause de ses deux simulations grotesques non sanctionnées lors du match, je trouve ça en fait bien chouette qu’on n’en parle pas. Pauv’ tache.  Lokeren prend même l’avantage à l’heure de jeu, en profitant des espaces, comme cette équipe sait très bien le faire depuis 2 saisons. Harbaoui inscrit son 20ème but de la saison.

Zulte peine, et l’égalisation à la 78’ est un CSC de Scholz. Retour provisoire, puisque De Pauw donne la victoire aux Lokerenois trois minutes plus tard. Première défaite en PO pour l’Essevee.

Brugge 0-0 Standard

Une bien belle ambiance de bâtard au Jan Breydel (une petite vidéo ici), au plus grand plaisir de Bart. Petite déception au final, puisqu’on se sépare sur un bon vieux 0-0 des familles. Les locaux (rien à voir avec Marcelo Bielsa) auront fait une grosse première période, mais le Standard a bien résisté. Les Rouches se la jouent quand même petite bite depuis le début des playoffs. Les supporters sont mécontents et demandent la démission de Guy Luzon. En tête depuis le 11 août, le Standard s’offre un début de crise et devient le grand favori au titre de Loser de l’année. Bravo le veau.

Genk 1-0 Anderlecht

Hahaha. Aaaah les Mauves. 10 jours plus tard, je comprends toujours pas comment ils ont pu repartir avec la défaite. Ils ont eu d’énormes occasions par Vanden Borre, Mitrovic, Cyriac… Même Koulibaly a tenté de les aider et célébrer en beauté son transfert quasi-acquis au Napoli en tentant la talonnade contre son camp, mais il n’a pu trouver mieux que le poteau.

Et si je tape sur la tête de Pelé Mboyo, la caisse de résonance est encore plus importante.

Et si je tape sur la tête de Pelé Mboyo, la caisse de résonance est encore plus importante.

 Généreux, Koulibaly offre une nouvelle chance aux Anderlechtois d’ouvrir le score, en fauchant inutilement Deschacht dans la surface. Mitrovic fixe parfaitement le gardien et frappe son pénalty à contre-pied. Poteau. Un pénalty raté à Anderlecht, ça nous avait manqué.

Troisième chance pour Anderlecht, cette fois-ci offerte par Fabien Camus : dix petites minutes sur le terrain et je me fais expulser pour jeu dangereux. Anderlecht a évidemment plus d’espaces, mais ça ne rentre toujours pas.

Les deux équipes décident alors de s’allier et de tirer dans le même but pour maximiser les chances de battre le gardien genkois. Sur ce centre de l’Anderlechtois Vanden Borre, le Genkois Walsh place une tête à bout portant dans les bras de Köteles.

GnkAnd1

Ce qui devait arriver arriva à la 90’. Thomas Buffel récupère la balle à 50m des buts de Proto. Il avance. Arrivé dans la surface, il voit le gardien avancé. Bien aidé par sa glissade, le subtil lob finit au fond des filets. 1-0, fin du match.

PO1

PO2 A

Hormis le Lierse/Waasland-Beveren dont on se fiche totalement (c’est dommage, pour une fois qu’il y avait des buts), il y avait la finale des PO2 A. Attention hein, je veux pas vous embrouiller. Pas une finale « officielle » comme on aura entre les deux vainqueurs des groupes de PO2. Mais on parle quand même d’un Ostende-La Gantoise, excusez du peu. Les deux équipes sont séparées par quatre points. Autant dire que si les Côtiers prennent au moins un point, ils seront qualifiés pour la vraie finale de PO2 et seront donc à deux matchs aller-retour de l’Europe. Ben ils l’ont fait, ces cons.

On savait de toute manière dès le début que les promus réussiraient « l’exploit », puisqu’Ostende repousse les limites du ridicule des coups d’envoi fictifs en offrant la possibilité à un robot de faire une passe. Ça sentait la soirée WTF à plein nez.

OstGnt

Au terme d’un match ignoble où le principal moment fort reste sans doute la petite danse de la mascotte dégueulasse du KVO pour déconcentrer le tireur du corner gantois, Ostende remporte donc les PO2A à une journée du terme. Affreux.

 Ostende 1-1 La Gantoise

Lierse 4-2 Waasland-Beveren

PO2A

PO2 B

Charleroi 3-0 Malines

Après 40 premières minutes compliquées, les Carolos étaient heureux de virer en tête à la tête à la mi-temps grâce à un nouveau but du défenseur central Sébastien Dewaest, par ailleurs élu Zèbre de la saison. La deuxième mi-temps fut nettement plus facile, Charleroi se procurant de nombreuses opportunités. Si Cédric Fauré a vendangé pas mal de celles-ci, c’est lui qui inscrira le pénalty à la 85’ pour le 2-0. Dans les arrêts de jeu, Kumedor permet à Charleroi de s’imposer nettement.

Cercle Bruges 0-4 Courtrai

5ème match, 5ème défaite pour le Cercle. Il faut dire que, selon la RTBF, les Brugeois ont testé un schéma tactique particulièrement ambitieux, mais pas encore au point :

 CerKor0

0-2 après 10mn, 0-4 en fin de match. La dernière journée verra Courtrai et Charleroi s’affronter.

PO2B

Chères lectrices, chers lecteurs, je vous aime bien. Si l’intérêt anal est réciproque, vous pouvez me retrouver sur Facebook et Twitter. Notre ami Bart Van den Van Krrr a aussi Facebook et Twitter.

Pour finir, si vous ne l’avez pas encore fait, likez la Jup’ Académie !

Jean-Marie Pfouff.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.