Genk-Stuttgart (0-2), la Jup’Académie est déçue

Salut les filles !

À l’aller, jour de la Saint-Valentin, Genk avait niqué Stuttgart dans les arrêts de jeu et décroché un nul mérité au terme d’un match effroyable. Plutôt en position favorable pour se qualifier, Genk a l’occasion de découvrir pour la première fois la suite de la compétition. Néanmoins, les Limbourgeois se passeront de leur meilleur joueur Jelle Vossen, blessé à la cheville le week-end dernier contre Courtrai. Fuck that.

Point semi-positif, BeInSport retransmet le match. C’est cool, parce que ça changera du lien pourrave qui me pousse à regarder sans le son et à écouter la radio qui a un gros décalage. Mais c’est pas cool, parce que le commentateur essaie de faire des efforts sur des informations d’une inutilité rare et se plante lamentablement sur la prononciation, néerlandaise ou allemande. Merci quand même, c’est appréciable.

Les compos :

Genk

Stuttgart0

Chtouttgart

Stuttgart1

1’ ON EST ON EST ON EST QUALIFIÉS !

3’ « Les Diables Rouges de Genk jouent en bleu ». Bravo.

7’ première occasion nette. Sur corner, la tête de Tasci passe juste au-dessus de la lucarne.

11’ Il n’y a pas grand-chose à écrire, mais ça n’est pas aussi chiant que la semaine dernière. C’est même plutôt animé.

14’ Tshimanga est définitivement le meilleur arrière gauche du championnat belge, très beau début de match.

15’ Köteles fait une air sortie, dans la continuité du match aller. C’est sauvé sur la ligne par Koulibaly.

20’ Le commentateur se sent obligé de prendre un accent belge dès que De Ceulaer touche le ballon, c’est ridicule.

25’ Ouais, en fait il ne passe pas grand-chose. De Ceulaer tente une frappe au coin de la surface, c’est sur le gardien.

27’ De Ceulaer repart côté gauche, lancé par Tshimanga. Il repique dans l’axe mais sa frappe est dévissée et sort en six mètres, proche du poteau de corner opposé.

28’ Ibisevic déborde côté droit et centre en retrait pour Harnik. Son plat du pied passe au-dessus.

29’ Hyland centre pour De Ceulaer, qui se retrouve seul face au gardien grâce à l’alignement anal de la défense. Il est lui-même surpris et précipite son coup de tête, complètement manqué.

30’ ON EST ON EST ON EST QUALIFIÉS !

32’ On n’a pas vraiment l’impression que Stuttgart souhaite marquer.

35’ Un des défenseurs allemands s’appelle Rüdiger. Presqu’un cliché du joueur allemand des années Neunzehnhundertachtzig.

39’ Techniquement, ça ressemble quand même au Cercle Bruges jouant contre lui-même. Il ne passe plus rien, mais à 0-0, s’en tamponne le coquillard, parce qu’ON EST QUALIFIÉS !

41’ Alors que Genk récupère le ballon à 30m de ses buts, Koulibaly commence une combinaison magnifique qui implique Tshimanga, Gorius et De Ceulaer. Arrivé à la surface allemande, ce dernier remet au précédent, qui dévisse. Dommage.

45’ Corner pour Stuttgart. La balle arrive sur Boka à 25m. Sa frappe est déviée deux fois et prend Köteles à contre-pied. 0-1. Putain d’bordel.

Mi-temps. Fait chier. Je rage.

46’ Ibisevic prend sa carte jaune après une semelle honteuse sur Tshi-Tshi.

53’ Stuttgart exerce un pressing bien plus important qu’en première mi-temps, ça gêne bien Genk, et ça fait chier.

54’ Centre au deuxième poteau pour Harnik, qui remet de la tête en retrait pour Ibisevic, seul à 8-9 mètres. Ça passe miraculeusement au-dessus. Grosse buse.

56’ Genk va plus de l’avant, donc c’est le gros stress à chaque contre-attaque.

58’ En contre justement, Gentner s’amuse avec Anele. Il se libère et frappe en force à ras de terre dans le petit filet opposé : 0-2.

62’ Le milieu de terrain Kumordzi est remplacé par l’attaquant Barda.

65’ Pointe d’optimisme : Genk marque souvent en fin de match. Mais bon, il faut 3 buts.

67’ Carton jaune pour Hyland. Je vois bien De Ceulaer se prendre un rouge, c’est son genre dans ce type de situations.

71’ Entrée de Joseph-Monrose, passeur décisif à l’aller. De Ceulaer sort, probablement pour ne pas être trop fatigué pour le match face au Standard ce week-end. Ou pour me faire mentir.

74’ Traoré manque un face-à-face avec Köteles. Il doit être le premier cette saison, y’a pas de quoi être fier.

75’ Il est tout de suite puni : son entraîneur le remplace par Maxim.

77’ Dernier changement à Genk : Oio remplace Buffel, pour le fun.

79’ Coup-franc de Gorius, mais c’est trop appliqué, pas assez puissant. Bref, une passe enroulée pour le gardien.

82’ Après un petit cafouillage et une belle faute belge non sifflée, Hyland frappe puissamment au but. Superbe arrêt d’Ulreich.

84’ Ibisevic est remplacé par Macheda. Justement, je me demandais cette semaine où était passé le petit con homophobe de Manchester.

89’ Ça commence à sentir le pâté.

90’ À Lyon, Moussa Dembélé égalise. Enfin un Belge qui ose frapper, ça fait plaisir !

90’+3 C’est fini. Genk ne gagnera pas l’Europa League cette année.

Comme Anderlecht la saison passée (18/18), Genk avait passé la phase de poules sans encombre. Et comme la saison passée, Genk s’arrête dès les 1/16 de finale.

Malgré un bon nul en Allemagne, et un Stuttgart loin de faire peur, Genk est sorti de la compétition. Certes, sur les buts encaissés, les Belges ne peuvent pas forcément faire mieux. Le but de Boka est doublement dévié, et le but de Gentner fait suite à une contre-attaque. Néanmoins, on regrettera le manque d’actions franches quand il était encore temps : la peur de prendre un but à 0-0, puis le manque de solutions. L’absence de Jelle Vossen s’est sentie.

Sans faire rêver, ouvrant le score presque par hasard, Stuttgart continue et devrait s’arrêter en 1/8, face à la Lazio, vainqueur de Gladbach.

Les notes :

Köteles (2/5) : il ne peut pas grand-chose sur les deux buts encaissés. Une sortie horrible en début de match.

Anele (2/5) : En difficulté. Cherche toujours ses reins sur le deuxième but.

Simaeys (3/5) : pas spécialement un mauvais match, sans plus.

Koulibaly (4/5) : très bon match du jeune Français. Beaucoup de récupérations, et une très bonne entente avec son arrière gauche.

Tshimanga (4/5) : très bon match du jeune Belge. Beaucoup de récupérations, et une très bonne entente avec son défenseur central.

Hyland (3/5) : assez brouillon, mais beaucoup d’envie.

Kumordzi (Non noté/5) : On dit souvent « ah ben j’l’ai vu quand il s’est fait remplacer » pour souligner la performance anale d’un joueur. Là, c’est vraiment le cas. Alors je ne sais pas quelle note donner à un type que je n’ai pas vu jouer. Mais aligner un Dijonnais, ils savent le faire au Milan ? Hein ? Hein ? On fait moins l’malin là !

Gorius (2/5) : un bon joueur en Belgique, bien peu visible en Europa League.

De Ceulaer (3/5) : de l’envie, quelques dribbles sympas, il a pris ses responsabilités, mais ça manquait de précision.

Buffel (2/5) : Un peu perdu, sans être totalement à la ramasse…

Plet (3/5) : plutôt intéressant, mais peu soutenu.

Chères lectrices, chers lecteurs, n’oubliez pas que vous pouvez me retrouver sur Facebook. On s’enverra des pokes, on discutera de la27ème journée

Viendez retrouver notre pote Bart Van den Van Krrr, il se fera un plaisir de vous accueillir. Il a même pensé à ceux qui préfèrent Twitter. Et pour finir, si vous ne l’avez honteusement pas encore fait, likez la Jup’ Académie !

A tantôt,

Jean-Marie Pfouff

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

5 commentaires

  1. Dès que j’ai appris l’absence de Vossen jai compris que ça puait le pâté, dommage pour Genk. En tout cas, excellent travail Jean-Marie !

  2. Merci bien.

    Ce qui est encore plus frustrant, c’est le sentiment de s’être fait éliminer sans que l’adversaire ait accéléré…

    Je ne sais pas à quoi ressemblera Genk la saison prochaine, mais ça manque peut-être de cadres… Il n’y a que Vossen et Buffel, qui est en déclin.

    Le reste est soit jeune (Tshimanga, Koulibaly, Hyland, Monrose), soit quelconque (Kumordzi, Simaeys), soit pas présent depuis assez longtemps pour avoir une vraie influence dans le vestiaire (De Ceulaer, Gorius ?)

    Il manque quelqu’un au milieu en fait, à mon sens, Gorius semblant être moins à l’aise que les dernières saisons. Camus, en fait…

  3. Vu la saison qu’il fait, il devrait pouvoir trouver un club en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.