La Porte de Saint Cloud Académie est à court de Sopalin.

Ah la la mes amis ! Quel début d’été ! Quelles vacances ! Mais surtout quelle sègue monumentale ! C’est bien simple, depuis 3 semaines je suis comme un dingue. Faut qu’j’vous raconte. Quelques jours après la fin des cours, je suis parti dans le Sud avec la darronnerie, histoire de sortir un peu de Paname, profiter du soleil, et glander un peu, vu que je m’étais bien donné au lycée cette année (si-si, j’vous jure). Donc, j’étais posé tranquille à la plage, peinard, en train de mater en scrèd’ une bête de racli, quand soudain, j’entends des coups de klaxon, genre big teuf à bord dela caisse. Jeme retourne et m’attends à voir des vieux lascars, genre cakous de base, typiquement le style des sardines locales. Et là, sur qui je tombe ?

Go for a ride

J’entends Claude MC qui m’appelle : « Hey, P’tit-Louis, viens faire un tour avec nous, on va s’faire un road-trip, façon ‘Pimp my team’ ! ». Ni une ni deux, je grimpe dans la tire, et hop, direction l’Italie.

Début du lèche-vitrines à Naples, chez les mafieux. Visiblement, c’est pas la période des soldes à Camorra-land, mais y’a quand même des affaires à faire. On regarde à droite à gauche, on fait le tour du proprio, on essaye de négocier, on marchande comme on peut. Le gérant n’a pas l’air commode, il lâche rien le mec. Finalement, après avoir regardé de près Cavani et Hamsik, on achète Ezequiel Lavezzi. Il a un prénom de prophète, et c’est un pote de Javier. Y’a plus qu’à attendre qu’il nous amène la bonne parole. Tu la sens la bonne affaire ? Bon, 26M€ c’est pas donné non plus, mais Nasser me fait un clin d’œil en me disant que le Prince est de bonne humeur. Et il me fait comprendre que c’est juste un début…

Dans ce cas, on ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Ça tombe bien, Pescara est sur la route qui nous mène à Paname. Paraît qu’il y a un jeune talent dans le coin, les ritals pensent que c’est le nouveau Pirlo. Le hic c’est qu’il est fan de la Juve, qui est également sur le coup pour l’attirer. Le petit Marco Verratti hésite. D’un côté la créatine et les matchs truqués, de l’autre un titre de champion de France assuré et la possibilité de jouer avec Peguy et Siaka. Si ça c’est pas un argument de poids, je comprends plus rien ! Comme on sent le gamin pas encore convaincu, Léo lui sort son ton le plus mielleux, son sourire le plus séducteur, il lui passe le bras autour des épaules, il lui susurre des mots doux… bref, il racole comme c’est pas permis, on se croirait au bois de Boubou. Et ça marche ! Après l’exode des jeunes Français en Serie A, on sort l’oseille et on prend notre revanche. Prends ça Silvio ! Prends ça Agnelli ! Oui, ils sont pas présidents de Pescara, mais ça leur fera les pieds aux ritals. Trop bon de les voir rager et nous faire des doigts d’honneur le long de la route.

Après avoir fait nos emplettes dans la botte l’an dernier, on continue à piller le pays, pour le plus grand bonheur de Léo. On dirait un môme dans un parc d’attractions à qui le daron satisfait tous les caprices. Je reconnais que je commence aussi à bien kiffer le voyage. D’autant qu’on s’approche du Nord et de ses clubs prestigieux. On ne prend pourtant même pas la peine de s’arrêter à Rome, on leur a déjà piqué Ménez. Visiblement, y’a plus rien à prendre ici. J’ose suggérer De Rossi. Ça fait marrer tout le monde. « Pas assez cher ».

Aux abords de Milan en revanche, gros embouteillages. Je regarde un peu les bagnoles à côté dela nôtre. Laplupart ont des vitres teintées et des plaques étrangères, surtout anglaises et espagnoles. Claude me dit que c’est normal et que y’a pas de quoi s’inquiéter. Effectivement, après quelques minutes d’attente, on voit une file s’ouvrir au péage avec une pancarte lumineuse qui clignote. C’est marqué « QSI ». « Ah, tu vois ? » me dit Claude avec un large sourire en me donnant un petit coup de coude. On va assez vite, Carlo connaît assez bien la route de Milanello. Comme depuis le début du trajet, on est moyennement accueilli par les tifosi qui traînent. On arrive enfin, et Galliani vient nous chercher. Il fait la gueule. « Venez, Silvio vous attend ». Pour des raisons de confidentialité, j’ai pas le droit d’assister à l’entrevue. Claude MC non plus. Et Carlo est parti pisser (conduire est pas bon pour sa vessie).

Dix jours après, ils ressortent enfin. Léo et Nasser sont ravis du coup qu’ils viennent de faire au vieux beau. Le Cavaliere avait voulu nous foutre une quenelle avec la prolongation du contrat de Thiago Silva vers la fin juin, sauf qu’on l’a fait pas à l’envers au PSG. Plus maintenant en tout cas… Bref. Non seulement on enrôle le défenseur central, mais on embarque aussi Zlatan dans la musette. Quand il m’annonce ça, je fais quand même répéter Nasser. Faut avouer qu’eux aussi ont un peu de mal à y croire, mais sauf retournement de situation, on devrait voir débouler la star suédoise chez nous dans quelques jours, le temps qu’il finisse de se faire bronzer la raie en Espagne. On remonte tous les 5 dans la voiture, et le bolide repart à vive allure. Je fais part de mes interrogations à Carlo qui me dit qu’on doit quitter le pays au plus vite sous peine de se faire arrêter par les carabinieri pour cause de braquage. En voyant ma tête, ils explosent tous de rire. Sur le chemin du retour à Paname, on prend tout de même le temps de s’arrêter à Monaco, histoire de saluer Ranieri et de claquer encore un peu de pognon au casino.

Pendant qu’on remonte tranquillement et que Léo passe une tonne de coups de fil pour organiser les conférences de presse des uns et des autres, Carlo et Nasser font le debrief de notre voyage. Le coach a obtenu ce qu’il demandait, à savoir un joueur par ligne (hors gardien), et notre équipe a désormais de quoi être compétitive en championnat et en coupe d’Europe. Financièrement parlant, salaires mis à part, le budget a été respecté. QSI avait parlé d’investir environ 100M€ par an pendant les 5 prochaines saisons. C’est à peu de millions près ce qui a été dépensé : 26 (Lavezzi) + 11 (Verratti) + 46 (Thiago Silva) + 20 (Ibracadabra) = 103. Sans compter les bonus éventuels évidemment. Même si c’était pas nécessaire, Carlo continue de me convaincre que c’est le meilleur recrutement dont on puisse rêver. Donc, non seulement on a renforcé chaque ligne, mais en plus on a mixé des profils vraiment différents : un espoir en devenir, une star mondiale, un offensif déjà bien rôdé avec encore quelques belles années devant lui, et un défenseur considéré comme un des meilleurs à son poste, capitaine de la sélection brésilienne qui plus est ! Je m’inquiète du temps de jeu famélique promis à des joueurs comme Chantôme, Peguy, Camara, etc. Ancelotti me répond qu’on risque de jouer une soixantaine de matchs dans l’année, sans compter les blessures, les suspensions, la fatigue des internationaux qui reviendront du bout du monde, ça fait qu’il y aura beaucoup de turn-over, et que chacun aura l’occasion de se montrer. Et il fera jouer la concurrence.

De son côté, Léo m’affirme que le recrutement est terminé, et que plus personne ne devrait nous rejoindre. Je le vois pourtant envoyer discrètement un texto à Kaka… Côté départ, Ceara nous a quittés à regret, laissant sa place d’extra-communautaire à Lavezzi. Certains jeunes risquent de se faire prêter, comme d’hab’. Quant à Nêné et Sakho par exemple, y’a rien de sûr. Les mecs vont faire la gueule s’ils sont sur le banc, et ça foutra une sale ambiance. On se souvient tous de l’an dernier après le match à Nancy où le Brésilien boudait comme un morveux.

Alors que la discussion s’achève, notre road-trip prend fin également quand on arrive du côté de la Porte de Saint-Cloud. C’est l’effervescence près du Parc des Princes ; y’a une tonne de supporters et de journalistes. Bizarrement ils ne sont pas venus pour moi… Je salue mes compagnons de voyage et repars prendre le métro, en attendant impatiemment le 11 août et la reprise du championnat contre Lorient. Ça va être frais, je vous le garantis !

 

Quelques souvenirs et autres anecdotes du voyage

 

Pendant la conférence de presse d’Ibra, le confrère Touboul (L’Equipe) s’est bien fait afficher. Il veut poser une question et Nasser le coupe en disant à Zlatan : « tu le vois lui ? C’est celui qui faisait plein d’articles sur nous en disant que les stars ne voulaient pas venir et que toi tu ne viendrais jamais ». Et là tout le monde se marre et se fout de la gueule de Jérôme.

« Moi je suis Zlatan, et toi t’es qui, putain? La Tour Eiffel? Je connais pas. »

 

Paris fête l’arrivée de Thiago Silva. Comment ça c’était pour le 14 juillet ?

 

Le PSG dans pas longtemps (vu par les Italiens )

 

Bodmer ne devrait pas tarder à accoucher (photo prise durant le match amical contre le CSKA)

Petit-Louis Fernandel

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

28 commentaires

  1. Le PSG s’en va-t-en guerre contre le reste du monde. Des années que nous, supporters du PSG, subissons des brimades! à nous la gloire, les putes et le cognac.

  2. Il reste quand même quelques saucisses les mecs. Bodmer n’a pas pu tout faire tout seul. Comme d’hab ;)

  3. A Paris vous fêtez les transferts, à Montpellier on fête les titres ^^

    Bon ok faudra pas me ressortir cette phrase dans 11 mois, mais on peut vous charrier tant que c’est encore possible quoi.

  4. Avant l’antichambre du PSG c’était Châteauroux maintenant c’est l’Italie, belle évolution.

  5. Putain, limite je préfère les intersaisons et les mercatos aux saisons elles-même.
    Ces périodes où on espère être champion 10 mois plus tard, qu’on fait la fête dès qu’on annonce une rumeur de transfert.
    Moi entre le moment ou la rumeur Thiago Silva a émergée jusqu’à hier, j’ai foutu en l’air une caisse entière de slibard.

    Sinon, c’est comment le Sud, moi ça fait longtemps que j’suis pas parti à l’étranger, j’espère que tes vaccins sont à jour.

  6. Le plus drôle dans la photo de Bodmer c’est de voir Sakho debout genre « je vais jouer ». Reste assis petit et plie les serviettes.

  7. Bodmer serait parti en vacances avec Gignac cet été. C’est Loulou qui leur faisait bouffer des saucisses… par le fondement.

  8. Oh putain Bodmer…

    Très bon choix ce 3720 sur le banc, une assurance tout risque !

  9. La place d’extra communautaire elle est pour Thiago pas pour Lavezzi (au fait on dit LAVEDZI ou LA VESSIE comme certains commentateurs??)

  10. je me suis arréter a « Ah la la mes amis »
    En même temps je me demande ce que je fou la.

  11. i love « la porte de saint cloud academy »!

    i have a dream…et paris l’a fait!

    merci qsi;) car tout-Paris revit!

  12. @Pyb: j’ai ri
    @blon: t’aurais du t’arrêter au CE1, et potasser le Bescherelle ;-)

  13. Exact Pedrettix, Lavezzi a un passeport italien. Et il se prononce LAVETTSI.

  14. Va pas falloir s’attendre à plus d’objectivité pour Bodmer de ta part cette saison visiblement

  15. Putaing t’as presque fais une vanne..Je te laisse te relire
    ..
    ..
    ……
    ……

  16. Sympa le roadtrip petit Louis…

    Mais bon le mercatal on s’en tape ?

    La vraie question est : « t’as pécho dans le sud ? »

  17. @rom1: là j’y peux rien, la photo n’est pas photoshopée
    @jamie: merci poto!
    @IGWT: même pas, y’a que d’la cagole ici, ça fait peur! Mais y’en a des pas dégeux quand même…

  18. D’ailleurs, est ce qq’un pourrait m’expliquer comment un joueur qui signe une prolongation de contrat avec son club PEUT être transféré la mm année ds un autre club????

    Pour le cas de T. Silva, s’il n’avait pas été reprolongé, aurait-il couté moins cher au QSG ??

    Pcq si c’est le cas, alors avant de ventre un joueur, faut le faire resigner tout de suite et se le faire braquer pour bcp plus cher..

  19. @ Payou : quand on dit qu’un club achète un joueur, en réalité c’est le contrat du joueur que le club achète. Un contrat peut être acheté à partir du moment où il est actif et où les 3 parties (les 2 clubs + le joueur) sont d’accord. Donc un contrat peut très bien être racheté juste après avoir été prolongé, ça n’empêche pas.

    Pour ce qui est de la valeur marchande, en général, plus la durée du contrat est importante, plus l’indemnité est élevée.
    Dans le cas de Thiago Silva par contre, il semble que le montant déboursé par le PSG soit le même que celui proposé avant que le joueur ne renouvelle son contrat mais c’est un cas assez particulier vu que le montant est de toute façon faramineux pour un défenseur.

    Concernant le fait de faire resigner un joueur juste avant de le vendre, ça se pratique. Par exemple, quand Nasri est parti à Arsenal, il était en fin de contrat avec Marseille et aurait pu se barrer gratuitement mais il a renouvelé son contrat juste avant de partir pour permettre à l’OM de le vendre (environ 15M je crois) et donc de toucher une indemnité pour son départ.

  20. @Arnaldo Merci beacoup :D Parce que sur le streaming du match contre le CSKA les commentateurs russes disaient « La vessie » ça m’as fait tout drole^^
    @blon tu t’es fait voler ta voiture par un mec du kop of Boulogne ou quoi?

  21. @Arnaldo => merci pour toutes ces précisions.
    Enfin bon, qu’une histoire de fric.

    Sinon je crois que Ferdinand avait couté plus cher que T Silva, mais je ne sais plus de cb, quel âge il avait, de quel club il venait et, et le palmarès qu’il avait =)

  22. Rio Ferdinand : 47 millions (2002: Leeds à MU)
    A l’instar de beaucoup de joueurs de ce classement, Rio Ferdinand détient lui aussi un record : il est le défenseur le plus cher de l’histoire.

    – Cristiano Ronaldo : 93,9 millions (2009: MU au Real)
    – Zinédine Zidane : 75 millions (2001: Juventus au Real)
    – Ricardo Kakà : 67,2 millions (2009: Milan au Real)
    – Luis Figo : 61 millions (2000: Barcelone au Real)
    – Hernan Crespo : 56 millions (2000: Parme à la Lazio)
    – Gianluigi Buffon : 53 millions (2001: Parme à la Juventus)
    – Gaizka Mendieta : 48 millions (2001: Valence à la Lazio)
    – Andrei Shevchenko : 46 millions (2006: Milan à Chelsea)
    – Juan Sebastian Veron : 46 millions (2001: Lazio à MU)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.