La Téfécé académie note PSG-Toulouse (2-1)

Roland et Dominique Bourdis étaient au Parc pour assister à une nouvelle défaite.

Té, il faut qu’on vous raconte. Ce week-end, Roland et moi étions invités à l’anniversaire de la sirose du foie de Tata Catoche. Manque de bol, c’était à Paris, donc on avait prévu de pas y aller. Mais on s’était aussi rendu compte que c’était la veille du match du Téf au Parc. Comme d’après les infos, maintenant, le Parc est un endroit sûr, où on risque plus de se faire égorger 5 minutes après la sortie du métro, on s’était dit avec Roland que c’était l’occasion idéale pour enfin y aller, et par la même occasion d’apercevoir en vrai Sanzoccaz, notre attaquant vedette.

Roland était chaud comme un cassoulet. Il a passé deux trois coups de téléphone, et comme il connait personellement le coiffeur de la mère de Dominique Armand, on les a carrément obtenus en présidentielles. Autant dire qu’on s’était fait chics. Pas avé la cravate quand même, on n’allait pas à un mariage ou à un baptème non plus. Roland qui aime bien se sentir beau à l’intérieur avait même mis son plus beau string en cuir.

Eh bêe, le moindre qu’on puisse dire, c’est que c’est grand, la vache. Rien que pour accéder à notre tribune on a dû faire le tour du stade en faisant des détours certifiés par la mairie de Paris et à un moment, on s’est même demandé s’ils se foutaient pas de notre gueule et qu’ils essayaient de nous éloigner du stade. Mais en fait, non, c’est juste grand.

Puis l’attente avant de rentrer, té, laisse tomber. Le  « service palpation », c’est le vrai nom, il est clairement en sous-effectif. En même temps, Roland leur a un peu allongé le travail en y passant 4 fois. Au cas où il y avait fouille anu en option.

Sinon, piouh, on peut dire qu’ils essayent de faire des choses. Sur notre chaise, t’avais un magasine, comme dans un stade normal d’après nos souvenirs, puis un papier rouge avec écrit « diversité » en blanc. C’était joli. Et bieng, en fait, c’était pour faire un tifo. On devait tous porter haut le papier pour montrer qu’on était pour la diversité. Moi, j’avais trouvé ça pas mal dans l’intention, mais je trouvais ça un peu cong sur le principe, parce que vu comment le truc était écrit d’une taille relativement normale sur une feuille A4 rouge, tu pouvais avoir écrit dessus « oui à la guerre », « j’ai bien mangé ce midi » ou « tiens-bon Mouamar » que personne aurait vu la différence. Mais bon, c’est facile de critiquer, tsé. Et puis ils l’ont dit que c’était la victoire du « respect ». C’est sûr que vu tous ce que sont devenus les papelards quelques secondes après, ça pouvait pas être celle de l’écologie.

Après, il faut l’avouer, on a été un peu déçus. Nous on pensait qu’en présidentielles, on serait à côté de Patrick Bruel ou de Kamel Ouali, mais pas du tout. Pis, on était serré. Je veux bien croire que le président actuel dispose de suffisamment de places, mais à l’époque de Chirac, je sais pas comment il faisait pour être à l’aise. Surtout avec de la bière sans alcool.

Franchement, c’est sympa d’avoir vu à quoi ça ressemblait, mais si tu veux notre avis, un match de foot, c’est quand même vachement plus agréable sur ton canapé. En plus tu peux voir les ralentis, c’est quand même plus facile pour comprendre ce qui se passe sur le terrain. Comment tu sais s’il y avait hors-jeu ou pas sinon ?

Après, il y a quand même eu un match. Puis on l’a quand même perdu aussi.

 

Les titulouzes

 

Valverde 3/5 : La surprise du chef Casanova. On attendait ce soir la première entrée en jeu de notre gardien en pupilles après une blessure de l’orteil de « Pas-floqué » mais c’est l’ami Mathieu qui a été titularisé d’entrée. Il a même réussi une superbe envolée, chose improbable, sur une très belle reprise de Tiéné, deuxième chose improbable. Sinon, toujours aussi sûr pour arrêter une frappe écrasée qui lui arrive dessus.

Gunino 4/5 : Meilleur roux du match et unique buteur roux de la rencontre. Les mauvaises langues diront que c’était contre son camp, mais bon, dévier un ballon de la main comme ça, c’est vraiment pas de chance. Même pour un roux.

Congré 2/5 : Très limite comme à peu près tous ces matchs depuis le début de l’année 2011.

Fofana 2/5 : RAS. À part peut-être deux buts pour l’adversaire.

M’Bengue 3/5 : Plutôt solide dans l’ensemble, il a surtout connu des difficultés sur les belles montées de Jallet. En revanche, il a gagné tous ses duels aériens face à Giuly.

Capoue 3/5 : Quelques relances pas terribles, mais beaucoup de ballons récupérés. A fini le match en défense centrale, Casanova ayant tenté pour la première fois depuis son arrivée de proposer autre chose qu’un 4/5/1. Vu qu’on a toujours pas d’avant-centre ou d’ailier droit, c’était un peu osé, mais pas trop non plus.

Didot 4/5 : Té, on peut pas dire qu’on ait fait un bon match, mais on peut pas dire qu’on ait fait un mauvais non plus. Etienne Didot, il résume presque ça à lui tout seul, quasiment incapable de frapper au but durant une rencontre, mais qui tient quand même bien le ballon quand il ne va pas le récupérer lui-même. Puis en plus il a fait une bonne passe dès. Comme Henri, mais pas de la main.

Sissokho 3/5 ; Té, lui c’est pareil, ni vraiment bon malgré un super potentiel, ni mauvais. C’est quand même dommage qu’il n’ait toujours pas appris comment utiliser un ballon au milieu alors que c’est son poste. Il faudrait qu’il regarde un peu plus Didot jouer. Mais c’est pas facile quand t’es en même temps sur le terrain.

Machado 1/5 : Alors ma chatte a bon dos par contre… Il méritait déjà de passer dans le bêtisier du foot pour sa coiffure, il pourra maintenant truster les premières places avec son pénalty moisissime. À la fois mou et pas cadré. Comme un film sur M6 le dimanche avant Mme Domenech.

Tabanou 4/5 : Est encore le buteur de la soirée et le meilleur buteur du club, forcément, alors qu’il avait commencé arrière gauche. Du coup, Casanova l’a mis en attaquant de soutien dans un 4/4/2 en fin de match. Mais sans réussite, Armand avait décidé d’arrêter les air-dégagements.

Santroforcé 1/ 2 : il écrase toute la concurrence grâce à son jeu tout en air-attaque. Pas sûr toutefois que ça suffise à convaincre Sadran de lever l’option d’achat. D’ailleurs vu qu’il est là en prêt, on se demandait avec Roland s’il avait toujours un salaire paraguayen. Et si oui; est-il supérieur à celui du stagiaire recrutement qui l’a repéré ?

Les entrouzes

Braaten 2/5 : Voir l’otarie norvégienne s’échauffer en marchant et en regardant le match est un moment intense qui a totalement captivé Roland. À un moment on ne le voyait plus, on a cru qu’il était parti fumer une clope mais en fait non, il entrait sur la pelouse. 30 minutes plus tard, Daniel entrait même dans le jeu.

Tafer 3/5 : Du bien. Et des courses intéressantes aussi. Tu mériterais peut-être même d’être titulaire mais tu ressembles trop à un vrai footballeur pour jouer attaquant chez nous.

Mansaré 3/5 : A réalisé ses meilleurs courses pour aller tirer les coups-francs qu’obtenaient ses collègues. Mais les a moins mal tirés que d’habitude.

Les autres apparitions

La bombe agricole des supporters du Téfécé 4/5 ; ça fait du bruit. Beaucoup, et ça met l’ambiance. Même à Paris, c’est les supporters toulousains qu’on entend le plus au Parc. Même contre Toulouse, c’est les supporters visiteurs qu’on entend le plus au Parc. Dommage que les CRS soient moins dans l’esprit. Se taper 14h de bus pour voir 2 minutes de match, c’est encore plus dommage, tieng. À notre avis, ils auraient au moins dû attendre la mi-temps.

Le maillot rose d’Apoula Edel 1/5 : Avec ce fluo agressif qui te rappelle les plus belles collections de la DDE, il doit y avoir un message préventif du genre : « attention gardien extrêment maladroit, risque de blessure pour le défenseur ». En tous cas pour l’esthétique, c’est zéro. On dirait une sorte de nouveau bonbon gloubigerbant, genre mi-fraise tagada, michoko.

Alexis 5/5 : C’était notre voisin de devant. Il ressemblait un peu à Guillaume, le petit cousin handicapé moteur de Roland. Mais impossible de le confondre, Alexis avait un maillot, une casquette, et une écharpe PSG qu’il brandissait bien haut, empêchant Roland de voir la première mi-temps. Autant de ferveur force l’admiration. À la fois supporter, coéquipier, et entraineur pendant le match, Alexis, ce serait un peu un poème de Francis Lalanne chanté par Christophe Maé, dans un clip signé Fred Godart. C’est donc assez logique que ce soit la cible numéro 1 du plan Leproux et qu’il soit en présidentielles. Mais nous, on nous ôtera pas de l’idée qu’il a quand même été fini au pipi.

 

 

10 thoughts on “La Téfécé académie note PSG-Toulouse (2-1)

  1. j’avoue que le système palpation du Parc est juste scandaleux: je sais pas comment ça se passe dans les autres stades, mais ici, il y a environ 1 stadier-fouilleur pour 500 personnes. Donc on met 1/2 heure à rentrer dans le Parc. Et a fortiori, on a envie de tout casser une fois qu’on a réussi à passer ce filtrage…

  2. @fernandel

    A Gerland (virage nord) c’est très bien foutu, on rentre très vite dans le stade, ya plein de fouilleur. Par contre vu comme il me fouille j’espère que ben laden vien pas au stade parce qu’il rentre ce qu’il veut.

  3. J’ai commencé à rigoler, vouloir noter ce qui était marrant puis… En fait tout est bien écrit, tout est marrant, on r’viendra !!

  4. Putaing ça fait chier de l’avouer mais une deuxième très belle acad’ pour des garonnais, c’est finalement assez plaisant. « tiens bon Mouamar » m’a tuer.

  5. Je me dis que la « sirose »(cirrhose) doit être volontaire mais si c’est ça j’ai pas compris ! le reste est super ! Réussir a balancer encore des vannes de qualité sur Santander et Machado après tout ce qui a déjà été dit ça force le respect ! Chapeau !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.