Le Onze Mondial de la semaine

2

Le Onze Mondial est toujours aussi beau et pourtant différent.

Parce que nous aussi on veut faire dans le commercial et mettre nos plumes en avant, nous créons pour vous, un face à face unique en son genre, le onze contre onze.

C’est très simple, afin de tirer vers le haut nos académiciens et les footballeurs notés (ils se ruent sur les notes d’horsjeu.net afin de connaitre leur réel niveau ; les connivences avec L’Equipe font que leurs notes ne valent plus rien, et ils le savent), les gros membres choisissent chaque semaine les meilleurs et les pires performances avec les meilleurs et les pires commentaires de nos académiciens.

Le coach mondial s’est dit que bon, un challenge Ligue 1 ne serait pas de trop et a essayé de récupérer quelques uns des bons joueurs de notre championnat pour les enter à son équipe de fou furieux. En plus, il aime le Fair-Play financier et respecte un salary cap comme personne. Tout de suite, la sélection du coach :


Audard – Lorient (5/5) : Quand les Stépahanois décidaient de sortir de leur rôle de sparring-partners en développant des contres presque dignes de ce nom, le capitaine était là pour calmer leurs ardeurs. Un perfect dans ce qu’il a eu à faire.

Bédimo – RC Lens (5/5) : Manger Utaka ne lui a pas suffi, il a voulu montrer aux défenseurs d’en face qu’il pouvait en faire de même avec eux. Une seule passe décisive (merci Jemaa…) mais une activité de tous les instants sur son couloir et un danger permanent pour les latéraux d’en face. Impressive.

Kana-Biyik – Rennes (4/5) : A sorti les tripes, les biscotos et l’appareil pour s’imposer devant Gomis ou devant Lisandro. Clairement le meilleur défenseur central sur le terrain hier.

Heinze – OM (4/5) : véritable body guard sur les Whitney Houston parisiennes, il a soigné ses retrouvailles avec son ancien amour. Gaby sait d’ailleurs qu’il peut toujours compter sur son ex pour s’offrir du plaisir. Un coup franc ; mais intense. A fêté son but en imitant Lucho aussi bien que Tex.

Alves – Barcelone ( 5/5) : un carton jaune au bout de deux minutes de jeu puis cette volée inhumaine au quart d’heure de jeu pour ouvrir le score, le Brésilien va finir la saison en position d’avant-centre à ce rythme là. Je ne sais pas ce qui cloche dans les négociations de son futur contrat mais si Rosell s’y connait un minimum en football, il doit le prolonger au salaire qu’il souhaite. Le perdre la saison prochaine serait un véritable drame pour le club. Ce que je sais par contre, c’est qu’il va falloir l’enfermer dans un hôpital psychiatrique un fois sa carrière de joueur terminée

Zanetti – Inter (Cinque/5) : Capitaaaaaano ! Clinique dans ses interventions (clinique, pas chirurgical, c’est pas un boucher !), le port altier, buste droit et tête haute, toujours disponible, sympa, cordial, franc, honnête, beau, intelligent, riche, de gauche.

Xabi Alonso – Real Madrid (5/5): Quel classe ce joueur ! Quelle vision de jeu, quelle qualité dans ses passes, quelle precision ! La prochaine fois on fera son apport defensif.

Marcq -Caen (4/5) : À la SMA on est toujours pas convaincu par celui qui devait être la bonne pioche du dernier mercato. Pourtant force est de reconnaître que dimanche le Marcq a tôt fait de prendre possession du milieu de terrain.

Mezut Ozil – Real Madrid (5/5) : Quel classe aussi ce joueur. Et en plus il marque. Excellent. Ozil. Si en plus il fout ses adversaires à poil. Il frise la perfection aupres du Dudu

E. Derdiyok – Leverkusen (5/5) : Lorsqu’on marque comme ça déjà, c’est plutôt positif. Mais outre cela, j’ai bien aimé ses débordements et sa capacité à fixer les attaquants est, comment dire, miam (cela résume assez bien ma pensée). Fonctionne très bien en pointe maintenant et semble avoir trouver une bonne place dans l’équipe. Le talent, il l’a et l’aura toujours. Il me fait énormément penser à Berbatov – voir même en plus talentueux – qui lui aussi vendangeait un peu trop à ses débuts au Bayer (oui, rappellez-vous, Berbatov jouait au Bayer, et vui… ). Il lui manque 2 saisons dans les jambes et il explosera, le Suisse, je l’espère du moins.

Suarez – Liverpool (5/5) : Technique, rapide, collectif, et surtout créatif, l’Urugayen a été de très loin le meilleur joueur sur la pelouse. Il peut amorcer le renouveau de Liverpool, mais il faudrait que les autres se bougent pour l’épauler.

Les remplaçants :

Allons…Soyons sérieux, cette équipe n’en a pas besoin. Par contre, celle du onze anal….

2 thoughts on “Le Onze Mondial de la semaine

  1. Perso, Audard dans les buts est pas spécialement mérité. Janot a eu beaucoup plus de boulot et ramène le point du nul à lui tout seul quasiment. Après, c’est vrai que j’ai pas fait dans la surenchère pour la note avec seulement 4/5.

    A charge de revanche le Onze Mondial !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.